promesse de l'aube

les poupées en vente ☇ ces personnages construits attendant preneur. ces histoires fabuleuses qui quémandent une main pour leur donner vie. scénarios et pré-liens attendent d'être incarnés. une banque de personnages.

avatar
le supplice de l'imagination ☇ C'est le moment de mettre ses idées en ordre, de former un personnage, puis de le présenter. Epreuve de la terreur qu'il faut affronter avec courage. Sept jours sont accordés.

avatar
administration des membres ☇ C'est ici que sont répertoriés les différents bottins, ainsi que les fiches de liens. Le grand bazar des informations à ne pas négliger. C'est à cet endroit que se demandent les nouveaux comptes.

avatar
monstres en chasse

Utilisateurs enregistrés : Alcide Redwood, Faith Ruthven, Irénée N. Carissi, Jacopo Scaglione, James B. Hanson, Marius L. Vitale, Olivia Aylin, Varri Bjurman, Vaska Riina, Vestia Leggia

Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 10 Enregistrés, 0 Invisible et 15 Invités

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite
Sujets actifs du jour

Omnibus viis Romam pervenitur
crapules signalées
Notre dernière proie estL'utilisateur enregistré le plus récent est Vaska Riina

Nous avons 102 membres enregistrésABERRATIONS
Nos membres ont posté un total de 94947 messagesBILLETS

Plèbe de faciès inconnus, présences évoluant derrière un voile de fumée. Ce sont les êtres humains ignorants ou aveuglés, les créatures qui ont refusé de rejoindre leurs semblables face à la menace engendrée par les chasseurs.
Les créatures sont retournées dans les bras de leurs semblables face à la nouvelle menace que représentent les chasseurs. Alliances préexistantes ou montées de toutes pièces.
Opus Dei et ses engeances, saints et pêcheurs, accompagnés des sorciers ayant emboîté le pas du coven aconit. Ils sont les soldats, ceux qui espèrent mener le règne pernicieux des bêtes à son terme.
Le Vatican possède le savoir du monde surnaturel. Chercheurs drapés des meilleures intentions, déni du génocide entamé par les chasseurs. Ils participent à la fin des engeances.