anipassion.com

Tell me, who has the deadliest bite ? ft. Elza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Invité
conter son règne



Message
Sujet: Re: Tell me, who has the deadliest bite ? ft. Elza   Mar 9 Mai - 22:18

Tell me, who has the deadliest bite ?
Jamais loin ? Pire que ça. L'Animal est constamment présent, non dissocié de l'humain. Bête revêtant l'aspect d'un homme pour mieux se fondre parmi ses proies, pour mieux se dissimuler au regard de ceux qui en voudraient à sa fourrure. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Notamment lorsqu'en face, on se complaît à prendre son espèce de haut, même en une simple blague. Animal à la fierté immense, à la colère facile. Parler d'expérience ? Oh que oui. Etats d'âmes sinistres, cauchemars récurrents, restes de souvenirs amers. L'amnésie était une délivrance qu'il aimerait parfois embrasser. Une durée de vie trop étendue avait parfois des allures de fardeau.
« J'en ai quelques uns. Pas toi ? Allons, ça m'étonnerait qu'une sangsue, même pleine de bonne volonté comme tu sembles l'être, n'ait pas quelques bagages qu'elle aimerait oublier. » Quand bien même elle faisait jeune, plus que lui, elle avait sans doute déjà une longue vie derrière elle. Le physique n'était déjà pas un repère temporel pour les loups, il l'était encore moins pour les vampires. Seulement eux pouvaient se targuer d'être réellement imperméable au temps. Seuls les moyens physiques pouvaient leur offrir le repos éternel, et parmi eux, les crocs lycans. Pourtant, elle ne semble aucunement craindre de le mettre en rogne. Au contraire, il semblerait qu'elle s'y emploie, provocant encore et toujours le Loup. Est-elle sûre de l'emporter si la situation dégénérait ? Prétentieuse. Les loups Jägers sont réputés pour leur férocité. Une morsure et s'en était terminé d'elle.

L'énième pique lancé par la blonde n'aura pour effet que d'hausser les sourcils de l'Animal.  « Ne te pose pas cette question. On a une viande trop coriace. Bien trop pour l'estomac fragile des tiens. » Eux qui étaient si raffinés, si.. prout-prout ne pouvait que ce contenter de mets bien tendres. Nouveau shot d'avalé avant qu'elle ne se mette à pouffer en lui tapotant le genou. Allons bon, insinuait-elle qu'il avait un soucis dans le pantalon ? Il semblerait. Oh, il pourrait s'en vexer mais ça ne lui ferait que plus plaisir. Non, à la place, il secouait la tête à la négative. « Navré de te décevoir mais ce que j'ai entre les jambes n'a pas besoin d'être compensé. Je t'en aurai bien fait profiter mais, déjà que j'aurai peur de te briser, je ne partage pas mon lit avec des morts. J'ai beau être un animal comme tu dis, je ne tringle pas n'importe quoi. » La main de l'immortelle est attrapée pour être décollée de genou, les iris lupines posées sur la blonde, pleines d'arrogance. « Mais je peux te filer le numéro de certains. Je connais des clébards qui n'hésiteront pas à te ramener chez eux. » Réplique cinglante en réponse à ces piques, la gueule se parant d'un sourire s'étirant d'une oreille à l'autre.

Gueule qui s'hochait ensuite alors qu'elle évoquait son talent d'éloquence auprès de la gente féminine. Oui, il trouvait aussi. Si seulement il considérait qu'elle en était une, elle aurait pu en profiter. La liasse de billets ensuite, le Loup vérifie d'un rapide coup d'oeil que le montant pouvait correspondre au prix. « Comme tu dis, j'ai un commerce à faire tourner. » Et le peu de confiance qu'il avait dans l'espèce de la demoiselle ne lui permettait pas de ne pas s'assurer qu'elle puisse payer. Nouveau shot servi avant que la blonde ne se lève, visiblement enthousiaste à l'écoute de la chanson crachée. Patte de saisie et voilà Luke debout, au milieu de la salle, colosse raide comme un poteau. Si elle n'avait jamais vu un loup complêtement perdu, c'était le moment. Les yeux ronds comme des soucoupes, l'Animal dévisage la sangsue.. « .. Qu'est-ce que tu fais ? Non, non, non. Je danse pas. » Refus catégorique, Luke se retourne déjà pour reprendre place sur le tabouret. Il était bon pour beaucoup de choses, mais la danse n'en faisait clairement pas partie.

.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

GOD HATES FANGS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Bien que l’image renvoyée par son miroir révèle l’apparence d’une jeune femme d’une vingtaine d’années, Elza en compte exactement 480. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Malgré les années écoulées et ses indénombrables rébellions, Elza est restée pieuse. Qu'est-ce qu'un homme si ce n'est une source de conseils et de réconfort ? [titre de mon champ]: BESOGNE: : Sa dévotion envers le clan Gallerini est telle qu'un emploi serait superflu. Son unique aspiration est dédiée aux croyances de son roi qu'elle s'efforce à faire respecter. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 480 printemps plus tard... [titre de mon champ]: ÉCHINE: : I am a vampire, I have lost my fangs ♫ [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Sens accrus, résistance au froid, agilité, force et rapidité. [titre de mon champ]: GANG: : Clan Gallerini : la paix avec les hommes est le but des tous les membres. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Mia Wasikowska [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 169 [titre de mon champ]: PACTE: : 18/03/2017



Message
Sujet: Re: Tell me, who has the deadliest bite ? ft. Elza   Ven 19 Mai - 14:13
Le loup marquait un point sur ce coup-là. Au cours des siècles, j’avais caché plus d’un cadavre dans mon placard. Pas littéralement bien entendu, mais je dissimulais bien plus de honte et de souffrance que je ne l’avais jamais avoué. À une exception près. Cependant, je ne souhaitais pas repenser à cet homme, ce sorcier, qui avait manqué de peu de faire basculer mes principes. Mon regard était posé dans les prunelles de mon interlocuteur tandis que j’affichais une mine mystérieuse sur mon visage. Je ne me confiais pas aussi facilement, qui plus est à un être tel que lui. D’un ton neutre, je répliquais : « Plus que tu ne peux l’imaginer. 500 ans à fouler cette Terre relève plus du cauchemar que du rêve si tu veux mon avis. » La franchise. Voilà que j’en faisais preuve face à lui, même si je ne comptais en aucun cas développer mes pensées. Après tout, je n’avais fait que de partager une évidence en plus de mon âge. Cette discussion m’amenait à me questionner sur la personnalité du barman. Son vécu avait-il un fort impact sur son comportement ? Même s’il correspondait à tous mes préjugés concernant sa race, je ne pouvais m’empêcher de me demander s’il n’y avait pas beaucoup plus d’obscurité dans son existence que ce que j’avais envisagé au premier abord. Peut-être était-ce même un point commun à toute sa lignée, ce qui expliquait leur profonde animosité ? La souffrance ne rend pas meilleurs tous les individus. Rajoutez à cela de l’ADN canin et vous obtenez un cocktail particulièrement mordant. Peu importe, ce n’était pas le moment de se la jouer psychanalyste à deux francs. Je n’avais aucune raison de m’intéresser davantage à lui qui, je le savais, me méprisais au plus haut point.

Je haussais un sourcil lorsqu’il critiqua l’état de mon estomac. Que pouvait-il savoir sur le sujet ? À moins qu’il ait fricoté avec des vampires par le passé ? Je ne relevais pas, ne comptant pas lui prouver l’inexactitude de ses propos. Me contentant de le provoquer à nouveau, en particulier quant à ce qu’il dissimulait sous son boxer, je savourais ensuite sa réponse. « J’admire ta répartie. » lui avouais-je, après qu’il eut repoussé ma main et proposer de me mettre en contact avec un loup « tringlant n’importe quoi ». « Ne prend pas la peine de jouer à l’entremetteur. Je ne suis pas intéressée. » Je ne précisais pas qu’il s’agissait-là d’un cas général. Le museau du clébard était peut-être plus affûté en la matière que pour le reste. Après tout, c’était une caractéristique typique chez un mâle non ?

Après avoir déboursé plus que nécessaire, je savourais la chanson qui résonnait dans l’enceinte du bar. Entraînant mon interlocuteur au milieu de la salle, je commençais à me mouvoir au rythme de la musique. Cet exercice ne semblait pas séduire le brun qui menaça de prendre ses pattes à son cou. Je levais les yeux avant de crier : « Vous, les loups-garou. Tous plus lâches les uns que les autres ! » Je ne demandais pas la lune ! Juste un compagnon avec qui me défouler de manière pacifiste. Sans même lui laisser le temps de réagir, je me retrouvais à lui barrer le passage. Être une créature de la nuit ne possédait pas que des inconvénients. La rapidité à laquelle je pouvais me mouvoir était parfois un pur délice. Un air de défi brillait dans mes iris alors que je murmurais : « Tu as peur ? Je peux t’apprendre. » Bien consciente de mes actes, je pris tout de même le risque de poser fermement mes mains sur ses hanches. Délicatement, bien qu’avec une touche de force, je lui fis lentement remuer son bassin, accompagnant mes propres mouvements en synchronisation avec le son. Au bout d’une poignée de secondes, mon sourire s’élargit alors que j’ajoutais, de façon presque inaudible : « Tu vois ? Ça ne t’a pas tué. » Je soupirais avant d’éliminer tout contact entre nous. Je ne comptais pas mettre le bulldog en rogne. Il ne m’amusait plus. Je n’aimais pas que l’on me refuse une danse. Ni rien d’ailleurs. L’homme manquait terriblement de galanterie, aussi morte étais-je pour lui ! Voyant la mine tirée par les rares clients qui restaient, je grimaçais. Répugnants. Ce serait sans moi. De toute manière, le tube était achevé. Je m’asseyais à ma place initiale avant d’ingurgiter l’intégralité d’un nouveau verre d’alcool. Déçue, je faisais la moue et n’adressait plus le moindre regard au propriétaire des lieux. Bien que se fut amusant un temps, être rejeté de tous pouvait parfois se révéler pesant. Même pour une vampire d’un demi-millénaire.

_________________
There are others, others that hold onto an emotion, a drive,
loss, revenge, or love. Those, they never go away. †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tell me, who has the deadliest bite ? ft. Elza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Bite fight...
» Tu m'casses les ovaires, p'tite bite ! [Emer]
» (Abandonné) Bite me, I'll bite you in return. [PV Boy Toy]
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)
» JESSIE ⊱ bite me i'm famous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST :: → BARS-
Sauter vers: