Bewitching creatures → Gil' / Erebe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Trente huit ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Insaisissable. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Marginal. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Marionnettiste - Peut prendre le contrôle du corps d'autrui ( sa motricité ), sans annihiler sa conscience. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 29 [titre de mon champ]: PACTE: : 05/04/2017



Message
Sujet: Bewitching creatures → Gil' / Erebe   Dim 7 Mai - 23:10
Bewitching creatures
EXORDIUM.
 Calfeutré dans un sous-sol humide, le mage avait passé la majeure partie de son après-midi à jouer au poker en compagnie de quelques crapules. Des arsouilles sans noms. Zygomatiques crispés sous l'effet de la fébrilité, aucun d'entre eux n'affichait un air avenant, mais plutôt des têtes d'enterrement. L'humeur négative de ces beaux diables était compréhensible car ils perdaient lamentablement. Le même luron remportait à chaque fois les mises ; Le brun ténébreux aux yeux bleus.

« Mais tu triches putain ! » Mots crachés avec hargne, colère subite d'un des voyous. Le type qui faisait face au mage sortit un flingue, visa la tête. L'esquisse d'un sourire naquit sur les lippes du russe. « Inutile de tricher pour battre des amputés du cerveau. » « Sale con ! » Sursaut du gros lard qui lui fit quitter sa chaise. Le doigt faillit appuyer sur la gâchette, mais ne le put. Pouvoir usité sur l'attaquant, il fut contraint de se rasseoir. Le bras armé toujours tendu pivota vers le quidam qui jouxtait Samaël. Cette fois le coup parti et l'impudent qui ne se maîtrisait plus, tira de la même façon sur ses deux autres acolytes, avant de positionner le canon de son revolver sur sa propre tempe et de se faire exploser le caisson.

C'est sous le regard larmoyant de l'un des moribonds que le sorcier malveillant déposséda les cadavres de leur argent et quitta les lieux prestement.

*


Le caviste de l'Enoteca prit en compte la requête de l'étrange visiteur avec méfiance. Ce dernier voulait une bouteille de Tequila Gran patron Platinum, la meilleure qui soit. « Vous savez monsieur, que la qualité a un prix.. » Inquiétude du professionnel. Le bougre n'avait rien de l'homme aisé endimanché, capable de dilapider de l'argent à tire-larigot. Il avait un style à part. La commande du brun entre les mains, le vieillard retourna auprès de son guichet, annonça le prix avec suffisance. Et ne put que ravaler sa supériorité lorsque l'homme de l'Est aligna les billets.

*


Depuis que Matveïev avait revu Gildi, chaque jour s'évertuait à lui rappeler sa présence en Italie. Leurs retrouvailles avaient été brèves, peut-être trop au goût du caucasien qui décida d'aller retrouver le hippie.  

C'est sur les indications de Gil' qu'il trouva le camp. Il s'agissait d'un champ clos à l'agencement singulier, semblable en quelques points à un regroupement nomade.

L'atmosphère y était crépusculaire - la nuit déjà, succédait au jour. Une faible brise agitait les fourrés, portait dans les airs les exhalaisons printanières. Les guirlandes accrochées aux arbres conféraient à l'endroit un aspect féerique. Ici le temps semblait s'être arrêté, probablement parce qu'ils étaient loin de la turpitude présente en centre ville. Un Eden miniature.

C'est à pas de félin que Samaël traversa le campement. Il n'y croisa qu'un petit animal qui dès lors, n'eut de cesse de le suivre. Le mage voulu houspiller le pingouin à l'aide de son pied, mais la bestiole, coriace, n'eut de cesse de le pister tout en jabotant. Le sorcier tenta vainement d'utiliser son pouvoir sur le familier; la zone était sous couvert d'un sortilège de protection.


Matveïev s'assit sur la première marche d'une roulotte dont émanaient des énergies vibratoires reconnaissables entre mille. Il était inutile de frapper à la porte, Gildi sentirait sa présence, tout comme Samaël éprouvait la sienne. Simple question d'aura. Le maudit posa la bouteille à ses côtés, porta son intérêt sur le piaf terrestre qui n'avait de cesse de caqueter afin de signaler son intrusion. Sam' s'évertua à le malmener du bout des doigts, jusqu'à ce que la porte de l'habitation ne s'ouvre et détourne son attention. Le bipède en profita pour se venger, asséna un puissant coup de bec à l'intrus. Pincement désagréable.

La voix de l'homme aux accent d'ailleurs perça le silence ; « Les autres adoptent un chien ou un chat, mais un pingouin... Pourquoi ça ne m'étonne pas, Gildi ? » Il reprit possession du litre d'alcool, se releva et se tourna pour faire face à celui qui fut autrefois plus qu'un simple ami. Bouteille de Tequila mise en évidence ; « En souvenir du bon vieux temps. »

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 39 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Conteur and many things, à la tête d'une grande et vieille escroquerie [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : *éclate longtemps de rire* [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 197 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Incarnation de Gaïa, alchimie, magie élémentaire, maîtrise des cinq branches [titre de mon champ]: GANG: : Suprême du Coven Datura [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 125 [titre de mon champ]: PACTE: : 16/02/2017



Message
Sujet: Re: Bewitching creatures → Gil' / Erebe   Jeu 18 Mai - 15:51
Gildí avait rencontré énormément de gens au cours de ses voyages. Cela n’avait rien d’étrange en soit pour quelqu’un qui était aussi soumis à l’appel du Voyage que lui. Il aimait voyager et il était sociable, peut-être même plus que ça, alors c’était tout naturel. Ses rencontres avaient été de toute sorte. Il y avait ceux qui étaient resté à ses côtés comme Erebe, ceux qu’il ne revoyait jamais. Et il y avait c eux qu’il avait croisé et recroisé au cours des années, comme si l’Univers lui-même les poussait l’un vers l’autre. Des êtres singuliers et inoubliables, chères à Gildí. Des êtres qui allaient et venaient dans sa vie, comme autant d’étoiles filantes, pour des périodes plus ou moins longues.

Et c’était exactement le cas pour Samaël.

Ils s’étaient rencontré il y avaient plusieurs années déjà et l’impact que ce dernier avait eu sur Gildí n’était pas à négliger. Ils avaient connu une histoire passionnée et une amitié comme le suprême en avait rarement connu durant ses presque deux cent ans de vie. Leur liaison avait durée un certain temps, sans que le marionnettiste ne sache son statut, jusqu’au départ soudain de ce dernier. Le suprême s’était réveillé un jour et Samaël n’était plus là. Disparu sans laisser de trace.

Gildí s’était au début senti un peu blesser de ce départ sans adieu mais que pouvait-il y faire ? Et puis, il ne comprenait que trop bien le désir de ne pas rester en place, d’être toujours en mouvement et de découvrir le monde et ses merveilles sans attache aucune. Les années avaient passées et, par hasard, ils s’étaient de nouveau croisé, à Rome cette fois. Des retrouvailles beaucoup trop brèves au coin d’une rue, entre deux rendez-vous. Juste le temps de présenter Erebe et de lui indiquer où et comment parvenir jusque chez lui.

Samaël semblait s’être enfin décider à venir le voir. Gildí avait sentit son arrivée, comme il sentait celle de chacune des personnes qui passait le portail et les sorts de protections. Mais surtout, il avait sentit sa magie, sa présence sur les lieux alors que lui-même préparait son prochain conte. Un conte slave. Douce ironie. Un sourire étira ses lèvres purpurines mais il ne fit pas un geste pour aller retrouver son hôte pour le moment. Il devait absolument terminer ce mécanisme d’ombre et de lumières …

Quelques minutes plus tard, il ouvrait la porte de sa roulotte pour tomber sur son vieil ami, assis sur son « perron », chahutant avec Puff. Un rire le secoua quand le slave lui adressa la parole. Puff était unique en son genre et ce n’en était que mieux pour lui.

-Tu me connais suffisamment pour que ce genre de chose ne t’étonne plus. J’ai horreur de la banalité et puis, j’estime que Puff est une récompense plus que mérité pour ce que j’ai eu à faire.

Il préféra taire l’épisode de sa traversée de Rome couvert d’entrailles de poisson et suivit à la trace par une ligne de pingouin telle une allégorie de la Marche de l’Empereur. Il saisit la bouteille qui lui était tendue et lâcha un sifflement impressionné.

-Et bien, Samaël ! Tu sais toujours comment me gâter ! Je vais chercher de quoi boire ça dignement.

Il saisit Puff au vol alors que ce dernier s’apprêtait à attaquer de nouveau son invité, le ramenant contre son torse nu avant de le laisser se percher sur son épaule. Dans sa roulotte, il eut vite fait de trouver de petits verres colorés de style Kale qu’il tenait de sa mère, un couteau et un citron vert ratatiné. Le suprême revint ensuite près de son ami et s’assit à ses côtés, posant son barda à leurs pieds, non sans avoir usé d’un peu de sa magie pour redonner vie au pauvre citron. Ils burent leur premier verre cul sec, Gildí le préférant avec l’agrume avant de s’en servir un autre que le suprême entreprit de savourer. Ce n’était pas tous les jours qu’on avait le droit à un alcool de cette qualité.

-Alors ? Qu’est ce qui t’amène à Rome ? Et qu’est ce que tu as fais pendant toutes ses années ?

Tout en parlant, et comme à son habitude d’être tactile, il posa sa tête sur l’épaule de Samaël, laissant Puff siroter son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Trente huit ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Insaisissable. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Marginal. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Marionnettiste - Peut prendre le contrôle du corps d'autrui ( sa motricité ), sans annihiler sa conscience. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 29 [titre de mon champ]: PACTE: : 05/04/2017



Message
Sujet: Re: Bewitching creatures → Gil' / Erebe   Sam 3 Juin - 22:27
Bewitching creatures
EXORDIUM.
Présent ingénieusement sélectionné, satisfaisant son destinataire. Samaël se félicita de l'engouement véhiculé par son cadeau, mais rien sur son faciès ne traduisit son contentement.

Gildi s'empara de son familier qu'il fit grimper sur son épaule ; Furie élevée à hauteur d'homme, Puff claqua du bec en direction du caucasien, provoquant ce dernier jusqu'à le perdre de vue.

Les deux mages entamèrent la bouteille, commencèrent à en liquider le contenu. Baliardo posa quelques questions en même temps qu'il instaura une liaison physique. Peu à peu, Matveïev se retrouva envahit par l'odeur atypique du sorcier, un mélange de senteurs végétales. Son parfum, si familier il fut un temps, ramena à la mémoire du slave des bribes de leur passé commun, de leur histoire avortée par sa faute. Dans un geste d'affection omniprésent, la main libre de Samaël gagna la cuisse de Gildi.  


« Je suis venu voir de vieilles connaissances, ce qu'il me reste de famille. La descendance de mon frère. » Guère expansif, il avait au moins le mérite d'avoir énoncé la vérité sans entrer dans les détails, sans décrier ses véritables intentions à l'égard des Del Nero - Lui-même ignorait encore la finalité de ce chapitre. Il s'envoya une lampée d'alcool avant de reprendre ; « Ce que j'ai fait durant tout ce temps... » Il haussa les sourcils, tandis qu'un rictus secoua imperceptiblement sa carcasse. « J'ai survécu. » Ironisa t-il. « Baroudeur un jour, baroudeur toujours. Le monde n'a plus aucun secret pour moi. » Il n'avait pas vraiment changé. Son instabilité jusqu'alors constante l'incitait à changer régulièrement de pays, il n'avait par conséquent jamais cessé de voyager. « Ajoutons à cela les aléas d'un sorcier rongé par la magie noire. » Inutile d'aborder le sujet des sacrifices réguliers ; Gildi connaissait les raisons de sa longévité assurée par le trépas d'innocents. Tout comme sa manière de subvenir à ses besoins ; Soit en jouant aux cartes, soit en usant de son pouvoir pour parvenir à ses fins.

Le regard azur du sorcier vogua sur les différentes habitations simplistes qui constituaient l'endroit. « C'est donc ici que tu vis désormais. » Simple constat.  « ... Et toi, que retires-tu de toutes ces années révolues ? » Interrogation renvoyée. Puff ponctua les propos du slave par un bref caquètement, toqua du bec la bouteille de Tequila. Non seulement il avait sifflé le verre de son sorcier dans sa totalité, mais en redemandait encore. Piaf à la descente facile.

« Gildi » Un vague silence succéda à la prononciation du prénom, avant qu'il n’enchaîne d'une voix lourde, presque pensive ;  « Cela fait combien d'années exactement que nous ne sommes pas vu ? » Tu m'as manqué.

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 39 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Conteur and many things, à la tête d'une grande et vieille escroquerie [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : *éclate longtemps de rire* [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 197 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Incarnation de Gaïa, alchimie, magie élémentaire, maîtrise des cinq branches [titre de mon champ]: GANG: : Suprême du Coven Datura [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 125 [titre de mon champ]: PACTE: : 16/02/2017



Message
Sujet: Re: Bewitching creatures → Gil' / Erebe   Hier à 11:18
Cela faisait longtemps, trop longtemps, qu’il n’avait pas profité de l’étreinte de Samaël. Lorsqu’ils avaient vécu leur liaison, elle avait été pleine de passion et de fougue, chacun brûlant de désir pour l’autre jusqu’au départ soudain du slave. Gildí n’avait pas peur d’avouer que cela lui avait manqué. Il avait Erebe bien sûr, l’être le plus important pour lui, mais ce n’était tout simplement pas la même chose avec Samaël. Il posa sa propre main sur celle qui s’était posée sur sa cuisse, la serrant doucement. Il hocha la tête pensivement lorsque son compagnon lui parla de sa descendance. Il savait combien cela pouvait être important pour des êtres comme eux, qui vivaient bien plus longtemps que la normal et qui voyaient les êtres aimés succomber les uns après les autres. D’autant plus Gildí dont le statut de Suprême garantissait une solitude qu’il soupçonnait déjà et faisait de son mieux pour l’ignorer. Son propre clan, celui qui l’avait vu grandir, là-bas entre la France et l’Allemagne et le reste de l’Europe, avait bien changé depuis son départ, les traditions se perdaient chaque mois un peu plus malgré les efforts de son peuple pour retarder l’échéance et lui-même faisait office d’ancien excentrique et traditionnel. Sa lignée perdurait bien qu’il n’a jamais enfanté le moindre descendant. Telle n’était pas sa destinée.

-Et tu as trouvé ce que tu cherchais ? J’espère que oui, que tu n’es pas fais tous ses efforts pour rien.

Une petite moue traversa son visage tandis que Samaël lui parlait des vicissitudes de son pouvoir. Gildí se fichait pal mal de ce que les siens faisaient pour se maintenir en vie. Cela ne le regardait pas et s’ils pouvaient le faire pourquoi pas ? Ce qu’il ne comprenait pas, c’était ce désir de jeunesse éternelle, de vie immortelle, qui allait à l’encontre de la nature humaine, à l’encontre de l’Equilibre. Lui-même ne désirait pas vivre pour toujours et il se fichait bien des plis qui marquaient son visage ou de l'argent qui commençait à sertir ses boucles sombres. Mais après tout, le temps avait encore moins prise sur lui que sur les siens alors peut-être n’était-il pas la personne la plus indiqué pour en parler. Tant qu’il pouvait avoir Samaël et les gens qu’il aimait auprès de lui, le plus longtemps possible, il ne s’en plaignait pas.

Il rit un peu lorsqu’il pensa à ce qu’il avait fait depuis l’instant où le slave l’avait quitté. Tant d’années s’étaient écoulées et il avait fait, vu et rencontrer tant de choses, toujours animé de l’Appel du Voyage qui coulait dans ses veines et celles de son peuple. Un appel qui s’était apaisé ses dernières années mais qu’il sentait toujours en lui.

-Oh dragule, il s’est passé tant de choses depuis que l’on sait vu. Je me suis laissé attirer par certaines expérimentations entre autre. MK-Ultra. Puff m’a adopté. Et j’ai fais de mon coven, un havre pour ceux qui en font partie. Pour ma famille.

Il désigna l’étendue du terrain en face d’eux, l’ambiance chaleureuse, ponctuée par les voix et les éclats de rire des quelques sorciers qui aimait trainasser ici. Peut-être décideraient-ils de rester jusqu’au lendemain ou jusqu’au mois prochain ? Gildí n’empêchait jamais personne d’entrer ici, quiconque passant les multiples protections de l’endroit étant le bienvenue. Le camp tenait parfois plus de la bulle fantasmagorique que de la réalité ainsi que le Suprême l’avait voulu. Il se porta son verre à ses lèvres, seulement pour s’apercevoir qu’il était vide. Un franc éclat de rire lui échappa alors qu’il regardait Puff en demander plus, attirant l’attention de quelques badauds qui sourirent aussi, gagner par sa bonne humeur contagieuse. Le Sinto se resservit et avala de nouveau cul sec. Il attrapa ensuite un des deux verres qu’ils n’utilisaient pas, le remplit et le poussa vers l’oiseau qui le remercia d’un pincement affectueux sur son oreille suivit par cinq bonnes minutes de lissage de ses cheveux. Il se tourna vers Samaël quand il l’interpella, intrigué par le silence qui suivit.

Le lent sourire qui ourla ses lèvres fit clairement comprendre à son ami qu’il avait compris le sous-entendu de la question. Le slave n’était pas du genre à s’épancher, préférant confier son émotion à demi-mot, le visage fermé, laissant l’interprétation à qui savait chercher.

-Depuis bien trop d’années il semblerait. Scampule

Et sans hésiter un seul instant de plus, il posa sa main sur la joue du slave, la laissa glisser jusqu’à la base de sa nuque et les cheveux qu’il y avait là, avant de s’avancer et de l’embrasser avec autant de passion et d’envie qu’ils en avaient eu l’habitude. Comme si les années passées n’avaient jamais existées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: Bewitching creatures → Gil' / Erebe   
Revenir en haut Aller en bas
 
Bewitching creatures → Gil' / Erebe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ‣ Creatures Magiques
» CREATURES FANTASTIQUES - DEYROLLE (LIVRE)
» Kalee-La source des maux
» J'hallucine, tu hallucines, nous hallucinons... [Pv. Firea]
» Créatures rares et nommés - Trouée des Trolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: OUEST-
Sauter vers: