Carry on my wayward son there'll be peace when you are done | Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Gildí Baliardo
SORCIERS - TO KNOW IS LIKE A HUNGER
OSSATURE: : 39 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Conteur and many things, à la tête d'une grande et vieille escroquerie
FABLE: : *éclate longtemps de rire* ÉCORCE: : 197 ans ÉCHINE: : Sorcier PRESTIGE: : Incarnation de Gaïa, alchimie, magie élémentaire, maîtrise des cinq branches GANG: : Suprême du Coven Datura BAFOUILLES: : 136 PACTE: : 16/02/2017



Message
Mer 17 Mai - 15:22
Gildí était en mission. Une mission de la plus haute importance. Enfin non, pas vraiment, mais une mission qui lui tenait à cœur. Ce n’était pas tous les jours qu’il partait en mission de recrutement et cela le mettait toujours dans un état d’excitation presque apocalyptique. Il aimait les membres de son coven de gredins et aimait en accueillir de nouveaux au sein de leur grande famille. Il savait la réputation qu’avait les Datura à Rome, et à cause de cela, les nouveaux membres n’étaient pas les plus nombreux, en général méfiants et dédaigneux de leur apparente faiblesse. Cela ne dérangeait pas Gildí le moins du monde. Il préférait de loin être sous-estimé, et les siens avec, et offrir une belle surprise à qui leur chercherait des problèmes.

Il secoua la tête pour chasser ses pensées et se concentrer sur ce qu’il avait à faire. A savoir accueillir Colin dans son tendre giron. Cela faisait quelques années qu’il ne l’avait pas vu et il pensait franchement ne jamais le revoir. Même s’il l’avait lui-même invité à le rejoindre à Rome lorsqu’il se sentirait prêt. Même s’il avait bien l’intention de le convaincre ou de le persuader d’intégrer le coven. Il n’avait jamais assez d’élémentaires, surtout des élémentaires d’eau qui semblait, avec les élémentaires de terre, étonnement plus rare à Rome que les deux autres.

C’était pour cette raison qu’il se dirigeait vers le bar du jeune homme. Colin ne savait pas encore que Gildí était au courant de son arrivée en ville et le suprême comptait bien lui faire la surprise. Un grand sourire le prit alors qu’il pénétrait dans les lieux, appréciant immédiatement la petite foule de personnes qui chahutaient et se détendaient en buvant quelques spiritueux (plus ou moins nobles). Se posant au bar, il commanda une bière fraiche et s’accouda au comptoir en cherchant la salle des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Colin O'Kelly
SORCIERS - TO KNOW IS LIKE A HUNGER
OSSATURE: : 37 CONTRAT: : Éternel célibataire. Soit l'amour me pourrit au nez ou bien mon âme soeur n'existe tout simplement pas. Ça m'empêche pas de goûter le menu. BESOGNE: : Maître brasseur. Je fais dans le whisky et la bière.
FABLE: : ... Si tu veux parler de tous mes plans culs, ils sont tous réels, love. ÉCORCE: : 118 ans. Je suis majeur de mon centenaire! ÉCHINE: : Les O'Kelly sont que des soricers... enfin presque. PRESTIGE: : Maîtrise des états aqueux, de l'atomisation des liquides et des coeurs de ses chéries. GANG: : Je suis la brise fraîche qui passe dans une cave lorsqu'on ouvre la porte. @EFFIGIE: : Chris Pine, © Mad Hattress , bazzart BAFOUILLES: : 379 PACTE: : 18/04/2017



Message
Mar 23 Mai - 18:34






Carry on my wayward son there’ll be peace when you are done




Cette nuit, Colin sort enfin de sa tanière pour aller dans un cabaret qu’il affectionne particulièrement depuis qu’il s’est installé à Rome. Son pub est trop grande influence celtique pour avoir la touche de ce cabaret. Cet endroit offre une immersion dans le passé à quiconque franchit le seuil de ses portes. Et pour un incorrigible homme nostalgique comme Colin, c’est une façon pour lui de retrouver sa jeunesse. Sa véritable jeunesse avant les supercheries de la magie. Avant la corruption du cœur. Avant tout. Juste un moment. Au début de son errance. Le jazz, cette musique du cœur et du corps, cette muse a toujours trouvé sa place avec Colin. C’est bien la relation la plus sérieuse et longue qu’il a eu dans sa vie…

Colin marche tranquillement sur les pavés légèrement trempés par une pluie hésitante. Ce soir, Colin semble tout droit sorti d’un film en noir et blanc dans années 20 à l’exception que son costard est ajusté parfaitement à sa taille. Il a laissé les pantalons trop grands de côté. Un petit chapeau noir et son trench coat pour le protéger de la pluie.  Le portier ouvre la porte à Colin lorsqu’il l’aperçoit. Le valet prend ensuite son manteau et son chapeau et lui indique une table située à l’endroit où l’acoustique est la plus optimale. Malgré l’ouverture de son propre pub, Colin est un habitué de ce cabaret. Il ne manquerait pour rien au monde les jeudis jazz. De plus, il s’est arrangé pour distribuer son whisky au cabaret. Comme cela, il peut profiter du lieu autant par business que par plaisir. Un serveur passe près de lui et un petit signe suffit pour qu’il comprenne ce que Colin désirait. Alors que Colin s’installe confortablement dans son siège, son sixième sens le chatouille. Il sent une force tranquille et puissante. Une présence qu’il est sensée reconnaître parmi mille. Il se tourne vers le bar et aperçoit un vieil ami. Il profite du serveur qui vient lui porter son whisky pour lui demander d’amener la même chose à l’homme accoudé au bar.

Colin est un peu nerveux et heureux de voir Gildí. La dernière fois qu’il l’ait vu, il ne s’était pas encore remis de la mort de son frère. Cependant, lui et Mü avaient réussi à pencher la balance de son destin jusqu’ici. Il aurait pu partir en Australie ou même au Japon, mais il a décidé de s’installer à Rome après avoir discuté avec Gildí.

Colin cherche un contact visuel avec le suprême après que le serveur ait pointé dans sa direction pour désigner le donateur du verre de whisky. Il finit par saisir le regard de son ami et il lui sourit en lui faisant signe de venir à sa table. Colin se doute que le vieux sorcier n'est pas juste venu pour la musique. Ses intentions sont rarement injustifiées.

- Es-tu venu ici pour la musique ou pour moi?, dit-il avec un air taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carry on my wayward son there'll be peace when you are done | Colin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Carry On my wayward Son
» Carry On my wayward Son
» Carry On My Wayward Son ♦ Luus & Sven
» JESSIE ▬ carry on my wayward son
» N'est malheureux que celui qui ne sait pas chanter [Carry]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST :: → BARS-
Sauter vers: