clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : vingt sept ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : célibataire, libre et indépendante. [titre de mon champ]: BESOGNE: : tatoueuse et pierceuse au salon nove cerchi le jour et réalisatrice/productrice/actrice de snuff movies la nuit. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : trois cent six interminables années. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : sirène, orc. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : grand pouvoir de séduction. Manipulatrice, elle obtient ce qu'elle veut, de qui elle veut. [titre de mon champ]: GANG: : ni dieu ni maitre. Insoumise, esprit libre. Elle le restera. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 237 [titre de mon champ]: PACTE: : 10/05/2017



Message
Sujet: clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE   Mer 24 Mai - 15:49

clever as the Devil

and twice as pretty - OLYMPE DE LUCA  


J'avais donné rendez-vous à Olympe au bout de ce chemin mal entretenu. Mon intention était d'accéder à une vieille villa abandonnée qui affritait au fil des années au delà de cette ville grille mêlée de barbelés. Tous les dix mètres environs on pouvait lire danger de mort, attention, villa piégée… Tout pour dissuader les intrus. Cela ne m'inquiétait pas particulièrement. S'il y avait toutes ces mises en garde, c'est probablement qu'il n'y avait personne pour surveiller les lieux.  Je savais néanmoins qu'il y avait de nombreux allé retours dans les parages. Les détritus plus où moins anciens qui traînaient un peu partout, dissipés dans l'herbe qui tentaient vainement de prendre le dessus, témoignaient d'une activité tout de même importante ici, humaine ou non, j'étais curieuse de le découvrir.

J'avais embarqué mon petit caméscope, espérant pouvoir y prendre quelques prises de vues intéressante, où repérer de potentiels lieux de tournages… Mais toute autre surprise était bonne à prendre. J’espérais juste ne pas tomber sur un simple repère de toxicomanes. Ma curiosité morbide n'avait aucune limite, je voulais explorer les moins recoins sombres de cette ville fascinante. Ça faisait des années que je m'y attelais, et j'étais loin d'avoir terminé.

J'avais préféré avoir quelqu'un sous la main au cas où l'endroit ait été squatté par des créatures indésirables, agressives, avec qui il aurait fallu négocier. Je m'attendais à tout ici. Olympe était redoutable, et dans ce genre de situation, je privilégiais la discrétion et la logique féminine. Je savais qu'elle serait la partenaire idéale dans ce petit délire que j'avais eu. Il avait tout de même fallu que je mette mon ego de côté pour parvenir à lui proposer ceci. Je me voyais mal aller lui demander de l'aide. Je n'avais pas particulièrement besoin d'elle non plus, mais ça faisait toujours de la compagnie et j'avais plutôt du mal à accepter cette aspect là. Je lui avais donc laissé un message peu explicite, en lui suggérant simplement de me rejoindre si elle voulait s'amuser un peu, en lui donnant rendez-vous au bout de ce chemin résidentiel qui se transformait en piste accidentée, pour déboucher sur ce qui ressemblait plutôt à un sentier. Je me tenais donc au bout de celui ci. Je n'avais pas voulu l'attendre prêts des habitations, craignant attirer l'attention.  

Au delà de la végétation, il était impossible de repérée la maison dans la pénombre, elle était pourtant à une centaines de mètres tout au plus. Caméra à la main, j'arpente les alentours, cherchant à tout prit une faille dans le grillage, un endroit par le quel nous pourrions nous glisser. Pas très grands vu nos silhouettes respectives mais tout de même assez large pour que nous n'aillons pas à ramper au sol. Je tenais à mes fringues, puis la terre semblait humide, l'herbe aussi. Je grimace et continue mon inspection.

Je vois finalement une ombre se dessiner au loin, j'esquisse un sourire, satisfaite. Elle est donc venue. Elle s'était fait désirer, mais elle était là. J'attend qu'elle soit suffisamment prêt pour lui lancer. « Je sais bien que j'ai une éternité devant moi mais c'est pas une raison pour me faire attendre si longtemps! » Mes yeux luisent d'un air moqueur, mais au fond je suis contente de la voir arriver finalement.

AVENGEDINCHAINS

_________________

► « You are a thing of the flesh… like me. You’re the wolf. You are the scorpion. You are all those things that slip and soar and stalk through the deep forest and the dark night. »

UNNA SOLHEIM
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Elle porte ses 27 ans bien que mère nature lui a confiée une apparence plus jeune [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire endurcie ou une célibatante, elle se complaît dans sa solitude et refuse qu'une personne vienne entacher son confort, à moins que cela ne soit pour la bonne cause. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Mécanicienne automobile, un métier qu'on donne majoritairement aux hommes, Olympe fut obligée de travailler beaucoup plus dur afin de prouver sa valeur au sein du garage. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : L'écorce est la même que l'ossature [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Elle n'est qu'une moitié de loup à sa plus grande douleur [titre de mon champ]: GANG: : Grâce à la protection de sa mère, elle a grandi dans la meute Maestri [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Marie Avgeropoulos (ava by MOONY.) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 44 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/05/2017



Message
Sujet: Re: clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE   Sam 27 Mai - 14:06
Clever as the devil and twice as pretty
Unna & Olympe

« Oh ! Vous pouvez pas baissez votre musique ! Mon petit essai de dormir » Olympe leva la tête et fit un doigt d'honneur à cette idiote, elle était encore libre de faire ce qu'elle désirait tout de même. La belle brune avait garée une vieille moto à retaper dehors, elle profitait de ce jour de congé afin de travailler sur cette dernière. La belle adorait les vieilles voitures et les vieilles motos, elle avait trouvé cette dernière près d'une déchetterie, lui hurlant de lui donner une deuxième vie, chose qu'Olympe avait décidé de faire, bien qu'elle en eu déjà une, son amour pour les motos était beaucoup plus puissant. Du rock crachait de ses enceintes bluetooth, indiquant sa présence dans tous le voisinage. Lorsqu'elle travaillait de cette manière, Olympe se sentait vivante, cela lui donnait l'impression que plus rien d'autre ne comptait. Cependant, la belle fut interrompue par la sonnerie de son téléphone. Quelle surprise ! Unna. Son message demeurait vague, elle n'avait aucune idée de quoi voulait parler cette femme, mais Olympe lui répondit qu'elle était partante. Elle ne savait pas dans quelle merdier elle allait encore se mettre, mais cela promettait d'être marrant et dangereux, tout ce qu'il fallait pour Olympe.

Elle avait encore le temps, elle n'allait tout de même pas arriver en avance pour Unna, hors de question. Olympe rangea la carcasse de la moto dans son garage et rentrait dans son appartement afin de prendre une douche, une très longue douche, car encore une fois, elle n'avait aucune envie d'être ponctuelle pour la sirène. Les deux femmes s'étaient rencontrés dans une rave, toute deux entraîné dans le vice de la drogue, le vice de la chair ne fut pas en option. C'était dangereux. Mais d'une certaine manière, traîner avec une sirène donnait l'impression de vivre dangereusement. Les deux femmes étaient similaires d'une certaine manière, ce qui rendait leurs échanges toujours intéressant. Un jeu dangereux qu'elles jouaient. Olympe enfila des vêtements confortables dont ses éternelles Doc Martens qu'elle aimait tant, son instinct lui ordonna de glisser un couteau dans ses chaussures, elle écouta ce dernier, sortait de son appartement et enfourcha sa moto.

Arrivée à l'adresse indiquée, Olympe se demanda où Unna désirait l'emmener. Etait-elle en proie à des envies d'ébats dans un lieu glauque infesté de créatures ? La belle brune avança tout de même et vit l'ombre de la sirène se dévoiler. Aussitôt, elle lui reprochait son retard « Arrête de faire genre, je sais que tu aimes que je te fasse attendre » dit-elle en se postant devant la belle à la chevelure flamboyante. Elle remarqua qu'elle portait une caméra « Tu sais ce que je pense des sex-tapes, pas mon truc » elle lança un regard malicieux vers la belle, c'était une boutade, rien de méchant pour le moment « Bon, on fait quoi ici ? T'avais la trouille et t'avais besoin de moi pour te dorloter ? » Le jeu commençait.
made by black arrow

_________________

For every hard earned dollar I make there stands a white man just to take it away. Some might say I talk loud, see if I care. Unlike them, don't walk away from my fear. I've busted bones, broken stones, looked the devil in the eye I hope he's going to break these chains — kaleo, broken bones.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : vingt sept ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : célibataire, libre et indépendante. [titre de mon champ]: BESOGNE: : tatoueuse et pierceuse au salon nove cerchi le jour et réalisatrice/productrice/actrice de snuff movies la nuit. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : trois cent six interminables années. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : sirène, orc. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : grand pouvoir de séduction. Manipulatrice, elle obtient ce qu'elle veut, de qui elle veut. [titre de mon champ]: GANG: : ni dieu ni maitre. Insoumise, esprit libre. Elle le restera. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 237 [titre de mon champ]: PACTE: : 10/05/2017



Message
Sujet: Re: clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE   Dim 28 Mai - 20:39

clever as the Devil

and twice as pretty - OLYMPE DE LUCA  


Olympe arrive, gracieuse, pleine d'assurance. J'aime ce qu'elle dégage, ce regard qui en clouerait plus d'un au sol. Forte et féminine à la fois. Elle avait tout compris. La jeune louve réagit alors au quart de tour à mon commentaire. Je souris, presque satisfaite. Forcément, l'accueillant comme ça, je ne pouvais m'attendre à autre chose de sa part.

A ses mots je lâche un rire presque glacial. « J'adore, vraiment! » On ne pouvait faire plus ironique. Quand elle remarque ma caméra, un petit rictus s'installe aux coins de mes lèvres, lorsque qu'elle me confie son opinion sur les sex-tapes, il s'agrandit. Mon imagination de réalisatrice m'emporte l'espace d'un instant quand je la visualise nue devant ma caméra. Je frémis d’excitation tant cette idée m'amuserait. Mes activités malsaine m'y avait conduit quelques fois. Je me ferais un plaisir personnel de la faire changer d'avis à ce sujet. Prenant note de cela dans un coin de ma mémoire, je lui adresse un regard lourd de sous entendus et lui répond tout simplement « On en reparlera. »

Je fais mine de ne pas avoir entendu sa dernière réflexion et lorsque qu'elle me demande ce que l'on fait ici, je lui répond le plus sérieusement du monde. « Y'a une villa abandonnée la derrière, elle à l'air assez grande. » J'indique vaguement la maison d'un signe de tête, au delà de la végétation dense qui cachait la vue.  « Y'a forcément un accès, un trou dans le grillage  quelque part, vu les allez-retour, faut juste le trouver, et on va aller visiter ça. » De la main je lui montre le semblant de sentier qui longe la clôture, se n'est pas non plus une autoroute, mais il témoigne tout de même d'un passage régulier, vu l'herbe tassée et les quelques branches cassées, je m'engage alors sur ce petit chemin, Olympe sur les talons. J'étais surprise sans plus qu'elle soit venue, mais tout de même, je une question me brûlait les lèvres. Je savais pourquoi je lui avais proposé de m'accompagner, pourquoi elle et pas une autre. Je savais qu'elle était une redoutable guerrière, qu'elle ne se laisserai pas distraire au besoin, elle savait être discrète, et malgré le fait qu'elle puisse m'être insupportable, on s'amusait bien toutes les deux. Mais elle, qu'est-ce qu'elle foutait là? A trop jouer ces petits rôles malsains, j'en avais perdu de vu le vrai du faux dans notre relation, alors je me demandai parfois si elle était vraiment maso, où si elle y trouvait son compte elle aussi. Sans doute, c'était une femme intelligente, et un jeu, ça ce joue à deux.  « J'aurais pu te proposer le pire des plans, pourquoi t'es là? » C'était une question sans doute stupide, mais spontanée et plutôt sincère.  

Tout en marchant je fouille dans la poche de la veste en cuir que j'avais enfilée en partant. J'en sors un paquet de tabac, j'attrape un cigarette que je porte à mes lèvres, et dans la foulée l'allume avec mon zippo. Sans m'arrête je me tourne et tend le paquet à Olympe, pour qu'elle se serve si bon lui semble.

AVENGEDINCHAINS

_________________

► « You are a thing of the flesh… like me. You’re the wolf. You are the scorpion. You are all those things that slip and soar and stalk through the deep forest and the dark night. »

UNNA SOLHEIM
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Elle porte ses 27 ans bien que mère nature lui a confiée une apparence plus jeune [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire endurcie ou une célibatante, elle se complaît dans sa solitude et refuse qu'une personne vienne entacher son confort, à moins que cela ne soit pour la bonne cause. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Mécanicienne automobile, un métier qu'on donne majoritairement aux hommes, Olympe fut obligée de travailler beaucoup plus dur afin de prouver sa valeur au sein du garage. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : L'écorce est la même que l'ossature [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Elle n'est qu'une moitié de loup à sa plus grande douleur [titre de mon champ]: GANG: : Grâce à la protection de sa mère, elle a grandi dans la meute Maestri [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Marie Avgeropoulos (ava by MOONY.) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 44 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/05/2017



Message
Sujet: Re: clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE   Sam 3 Juin - 18:49
Clever as the devil and twice as pretty
Unna & Olympe

Message vague. Olympe ne peut s'empêcher d'être intriguée par ce qu'Unna a à lui proposer de si intéressant. Connaissant la divine sirène, c'était une activité des plus risquées et des plus excitante. La belle était dangereuse, c'était une chose qui avait attiré la demi-louve, elle possédait une aura puissante et une personnalité de feu semblable à celle de la brune, c'était cette raison qui les attirait l'une vers l'autre en même temps de nouer une relation des plus compliquée. Les deux créatures c'étaient rencontré pendant une rave, soir où Olympe voulait tuer le temps, sortir de ses habitudes, voir du monde, elle était bien tombé sur la sirène qui lui avait proposé de plonger dans les méandres de l'ecstasy. Une attirance était née entre les deux femmes, de sortes qu'elles n'avaient pu s'empêcher de succomber à la tentation de la chair, chose qu'elles renouvelaient selon l'humeur. Olympe n'avait pas de préférence en ce qui concernait le sexe des personnes avec qui elle avait des relations charnelles. De ce fait, un amant pouvait aussi bien être au féminin qu'au masculin. Cependant, Unna n'était pas de ces femmes avec qui elle couchait et jetait la seconde d'après, non, il y avait ce jeu, un jeu excitant et dangereux entre elles. Une forme de haine, de relation de pouvoir en même temps qu'une attirance physique indéniable.

C'est ainsi que la belle brune se trouvait enfourcher sa moto pour conduire jusqu'à la périphérie de Rome. Alors qu'elle garait sa moto, Olympe se demanda ce qu'elle faisait là, elle aurait tellement pu avancer sur les retouches de sa moto plutôt que d'entrer dans un endroit désert. La belle sirène était déjà là. Qu'elle était belle cette femme, un look excentrique qui faisait frémir la brune, des cheveux rouges, des lèvres marquées par un beau rouge à lèvre, des vêtements qui lui donnait cet allure rebelle. Olympe ne pouvait le nier, Unna était typiquement son genre de femme, bien qu'elle les préférait plus docile, plus facile à manipuler. Cependant, Unna était l'exception à la règle. A son arrivée, le jeu commença aussitôt, Olympe se joua de la belle qui rétorqua aussitôt. C'était quelque chose qui l'amusait, sa répartie. C'était glacial, c'était bon. A la vue de sa caméra, Olympe se permit d'émettre une boutade, cependant, la réponse ne fut pas ce qu'elle attendait. Une sextape ? Elle était sérieuse ? Jamais Olympe n'accepterait de donner autant de pouvoir à cette sirène « C'est ça » dit-elle, glaciale.

Olympe poussa encore plus le jeu avec cette nouvelle réflexion, cependant, la belle fit mine de ne pas avoir entendu. Garce. Elle apprenait toutefois qu'il y avait une villa abandonnée juste derrière elle. Olympe comprit aussitôt, la caméra, la trouille, une exploration urbaine. Olympe se sentait excitée par cela, elle avait déjà participé à quelques unes de ces explorations, c'était une exéprience absolument vivifiante, rien que pour cela, elle ne regretta pas d'avoir quitté sa moto. La végétation cachait la vue, impossible d'y entrer. Mais selon Unna, les allers-retours prouvaient d'un accès par un trou dans le grillage. Olympe acquiesça. La belle suivit la sirène, à la recherche de la moindre entrée. C'était amusant, la demi-louve devait l'avouer. Alors, la sirène se tourna vers elle. En effet, pourquoi avait-elle accepté ? Elle aurait pu l'envoyer paitre et continuer son travail sur sa vieille moto, alors pourquoi ? Elle ne pouvait pas lui faire un compliment, c'était impossible. Alors la belle s'approcha dangereusement de la rouquine, posant ses deux mains sur sa hanche « J'espérais une partie de sexe à la sauvage » dit-elle langoureusement. Elle n'en fit pas plus, sa gestuelle et sa voix était des plus séduisante. Unna lui proposa une cigarette, la brune accepta pour la mettre entre ses lèvres et se pencha vers la sirène afin qu'elle la lui allume, toujours aussi proche.
made by black arrow

_________________

For every hard earned dollar I make there stands a white man just to take it away. Some might say I talk loud, see if I care. Unlike them, don't walk away from my fear. I've busted bones, broken stones, looked the devil in the eye I hope he's going to break these chains — kaleo, broken bones.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : vingt sept ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : célibataire, libre et indépendante. [titre de mon champ]: BESOGNE: : tatoueuse et pierceuse au salon nove cerchi le jour et réalisatrice/productrice/actrice de snuff movies la nuit. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : trois cent six interminables années. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : sirène, orc. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : grand pouvoir de séduction. Manipulatrice, elle obtient ce qu'elle veut, de qui elle veut. [titre de mon champ]: GANG: : ni dieu ni maitre. Insoumise, esprit libre. Elle le restera. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 237 [titre de mon champ]: PACTE: : 10/05/2017



Message
Sujet: Re: clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE   Ven 16 Juin - 11:13

clever as the Devil

and twice as pretty - OLYMPE DE LUCA  


La réponse pleine de froideur de Olympe m'arrache un rire enjoué. J'aime la contrarier au fond, et si elle refusait si catégoriquement de participer à une sextape, je n'oublierai pas de le lui en reparler, simplement pour qu'elle m'envoi balader à nouveau. Oui j'avais ce tempérament un peu masochiste, surtout avec Olympe, je prenais un malin plaisir à la mettre en rogne contre moi.

Nous nous retrouvons alors face à face, sur ce sentier étroit et l'obscurité dissimule les traits de notre visage, mais je devine le regard pénétrant et séduisant de la créature qui se tient devant moi. Ses mains se pose sur mes hanches, elle prend la parole, lascive. L'espace d'un instant quand j'entend ses mots, un rictus s'étale sur mon visage, je me mord la lèvre, je penche légèrement la tête vers elle, son odeur me renvoi à nos nuits torrides, à nos jeux malsains, je la dévisage un instant.

Elle accepte la cigarette que je lui propose, je la lui allume et me redresse, ce qui met fin à cette soudaine tension sexuelle. Je me remet à marcher. J'hausse alors les épaules. « C'était pas au programme, mais qui sait. » C'est suggestif, ça ne veut pas dire grand chose. L'idée était lancée maintenant, il était dur de l'ignorer.  

Tout en avançant, je gardais un œil attentif sur la clôture, m'attendant à y trouver une ouverture à tout moment. La nuit tombait vite et d'épais nuages commençaient à venir voiler la lune. D'ici quelques minutes nous allions nous retrouver dans l'obscurité la plus complète, il valait mieux se hâter. Quelques mètres plus loin j'entend alors un bruit sourd dans les branchage, quelque chose qui détalle à toute vitesse. Un humain? sûrement pas, ils ne sont pas si vifs... une créature quelconque? Un sanglier? Je plisse les yeux afin d'y voir plus clair mais je ne vois qu'une masse sombre disparaître dans les fourrés. Je m'arrête illico et porte ma clope à mes lèvres et me retourne vers Olympe, tout sourire. Sans aucune discrétion, je lance avec humour. « Donc la sextape, c'est non, mais une partie de sexe au milieu de nulle part avec des créatures étranges qui nous observe potentiellement un peu partout, ça ok? »

Je me remet en route alors que je laisse derrière moi un petit nuage de fumée de tabac opaque.  Cette soudaine apparition était loin de m'inquiéter, si quelqu'un devait avoir peur ici, c'était les autres, pas nous. Toutes les deux, à moins de tomber sur une armée de créatures sanguinaires, nous ne risquions pas grand chose. Une branche du sentier bifurque alors devant mes pieds, j'émet un petit claquement de langue, satisfaite, je tourne sur la gauche et me retrouve devant un trou béant dans le grillage, ce dernier, ratatiné de tous les côtés, présentait un orifice assez large pour quoi nous puissions nous y engouffrer sans avoir à se pencher. « Après vous! » Je m'écarte alors pour laisser passer Olympe, souriante et satisfaite de ma trouvaille. Il n'y avait plus qu'à trouver la villa planquée derrière cette végétation envahissante.

AVENGEDINCHAINS

_________________

► « You are a thing of the flesh… like me. You’re the wolf. You are the scorpion. You are all those things that slip and soar and stalk through the deep forest and the dark night. »

UNNA SOLHEIM
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE   
Revenir en haut Aller en bas
 
clever as the Devil and twice as pretty - OLYMPE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ethanael Osborne or how to be clever & funny
» Pretty Little Liars [Drame]
» 04. Pretty little liars.
» 05. It's a pretty little liars [PV Dakota]
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: PÉRIPHÉRIE ROMAINE-
Sauter vers: