Deux Casaviecchi dans le même appartement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : La vingtaine [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Serveuse [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcière au départ, lycan à présent [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Mon allié était l'air mais maintenant mes capacités sont ma force physique et mes sens très aiguisés [titre de mon champ]: GANG: : Meute Vinter [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 56 [titre de mon champ]: PACTE: : 01/06/2017



Message
Sujet: Deux Casaviecchi dans le même appartement   Dim 4 Juin - 20:05


The love of a sister
Rubis ξ Opale


Qu’est-ce que ce plafond peut être laid quand on le regarde bien. Pourquoi avais-je choisis cette chambre ? C’était loin d’être la meilleure. J’aurais dû prendre celle avec le balcon, ce n’est pas juste que ce soit Rubis qui l’ait juste parce qu’elle fume.

Je soupirai. Confortablement allongée sur mon lit, j’observai le plafond. Depuis les récents évènements je sortais de moins en moins, je réfléchissais à tout et à rien en même temps. Je cherchais les Vinter autant à distance que depuis chez moi. Je me renseignais un peu partout tout en restant aussi discrète que possible. Je ne voulais que l’on sache que j’ai perdu mes pouvoirs, surtout pour devenir un loup.

Mes pouvoirs. Ils me manquaient déjà. Une part de moi s’en était allée, je ne sentais plus cette brise rassurante qui me donnait confiance en moi, qui me guidait dans la bonne direction. Je devenais de plus en plus forte et cassait les choses par inadvertance. Moi qui avait toujours été douce.

Je soupirai de nouveau en changeant de musique. J’avais trouvé dans la musique un certain confort. Quand j’enfonçai les écouteurs dans mes oreilles j’avais l’impression de flotter dans une bulle, dans un autre monde. Je me redressai, m’asseyant en tailleurs. Je me concentrai de toutes mes forces sur la fenêtre.

Je t’en supplie, ouvre-toi, laisse entrer le vent. Je veux juste sentir une petite brise dans mes cheveux.

Rien. Rien ne se produisit. J’augmentai encore le volume en me laissant tomber sur mon lit. Couchée sur le côté, mon oreiller entre mes bras, je fermai mes yeux.
Je voulais que quelqu’un me sorte de se cauchemar, que l’on me change les idées. Ces derniers jours j’étais en boucle, je ne pensais qu’à ça.
Pourquoi avais-je écouté cette partie de moi qui voulait toujours en savoir plus ? Pourquoi m’étais-je laissée guidée par la curiosité ? Pourquoi étais-je si intrépide, voir inconsciente…
Je ne ressentirai donc plus jamais cette connexion avec les éléments. J’étais inconsolable. Pourtant je n’étais en général, pas une pleurnicharde. Mais j’avais l’impression de mourir à petit feu.

Qu’est ce qui allait m’arriver ? Cela ferait mal ? Je sais que je ne suis pas une chochotte mais je ne suis pas sûre que cela soit indolore de changer à ce point de morphologie…

Soudain, je sentis mes écouteurs s’enlever de mes oreilles. J’ouvris aussitôt les yeux et aperçu Rubis. Je souris bêtement. Elle avait les sourcils froncés ce qui formait un petit trou sur son front et croisai les bras sous sa poitrine.

« Opale tu pourrais quand même me répondre quand je te parle ! Les pizzas sont arrivées ça fait 10 minutes que je t’appelle ! »

Je fis mine de bailler et de m’étirer comme si j’avais dormit des heures durant. En vérité mon esprit ne me laissait pas tranquille, mais inutile d’inquiéter Rubis. Cela me soulageait qu’elle ne puisse plus sentir ce que moi je sentais car mon corps était comme une coquille vide.

« Plus moyen de se reposer tranquillement ! »

Je lui fis un clin d’œil malicieux.

« Si tu continues de froncer les sourcils comme ça, tu vas finir rider avant l’heure. »

Je me levai rapidement appuyant un doigt sur son front. 

« Eh bah tiens, qu’est-ce que je disais ! »

Je lui tirai la langue en sortant de ma chambre, et après quelques pas dans le couloir j’hurla : « BON TU TE DEPECHES ON VA MANGER FROID !! »

Je couru alors jusqu’à la cuisine pour échapper à son courroux. Je la vis débarqué pantoufle à la main, prête à me la jeter dessus. Je saisis le carton de la pizza laissé sur le comptoir en guise de bouclier, un grand sourire sur les lèvres, alors que le chausson vint s’écraser sur l’emballage, je ris. 

« Bien essayé, vise mieux la prochaine fois ! »

Le loft était vraiment grand, moderne. Il ne ressemblait pas du tout à la maison familiale que nous habitions avant de déménager à Rome, mais d’une façon je m’y sentais chez moi. La cuisine était tout aussi immense et pourtant nous ne cuisinions pas souvent, tout simplement parce que cuisiner signifie : vaisselle sale.
J’attrapai les sodas et m’apprêtait à m’étaler sur le grand canapé en cuir qui ornait le salon.

_________________

I want to go back to a time that was different. A time when I Didn't feel like there was something missing. Now my body and mind are so distant. Don't know how to escape from this prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 22 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Barmaid [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcière [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Alliée de l'alchimie, je la maitrîse parfaitement [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 17 [titre de mon champ]: PACTE: : 01/06/2017



Message
Sujet: Re: Deux Casaviecchi dans le même appartement   Lun 5 Juin - 23:04
Strong and beautiful that's my sisterI stand, with both arms, folded, under my chest 'cause I know, I won't stop, 'til I'm the last one left. Fighting 'til I'm dead, eating 'til I'm fed, never gonna stop 'til I catch my breath. Fighting 'til I'm dead, I eat 'til I'm fed and then I'll do it all again.Ma soeur pense qu'elle berne tout le monde. Mais je suis la mieux placée pour savoir ce qu'elle ressent. Même si notre connexion a été brisé je peux toujours sentir quand elle va mal. Je sais pertinemment que depuis sa morsure elle pense que le monde est contre elle et qu'il va la faire souffrir, mais elle a tord.

Depuis cet évènement Opale passe son temps dans sa chambre avec la musique à fond dans les oreilles. Je ne peux pas comprendre ce qu'elle ressent même si j'imagine bien. Je me doute que ça doit être très dur pour elle d'avoir perdu son pouvoir, mais je ne pense pas que ce soit une bonne solution de se refermer sur sois comme ça, au contraire elle va être de plus en plus malheureuse.

Je passe mes journées à essayer de trouver un remède, un antidote, quoi que ce soit pour la faire aller mieux, mais c'est compliquée. L'étendu de mes pouvoirs n'est pas énorme, même si je peux voler le pouvoir d'un autre sorcier pendant un certain lapes de temps je manque à chaque de temps pour assimiler les nouvelles choses. Et puis il faut savoir que chaque fois que je vole un pouvoir une marque se crée sur mon corps, ma peau brûle toute seule. Je dépasse mes limites beaucoup trop souvent alors j'en paye le prix avec mon corps.

Enfin bon après la journée d'aujourd'hui on a décidé de commander des pizzas. Ça fait 10 minutes que j'appelle Opale dans le vide. Elle me saoule parfois je vais pas mentir. J'arrive enfin à la faire sortir de sa chambre mais encore une fois elle fait la gamine.

"Bien essayé, vise mieux la prochaine fois"

"Tu verras la prochaine fois c'est pas une pantoufle que je vais te lancer dessus"

On s'affale sur le canapé et on prend chacune notre pizza. Chèvre miel pour moi et 3 fromages pour elle. Enfin 2 fromages oui parce que madame n'aime pas le bleu alors elle l'enlève.

"Bon minimoys j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c'est que j'ai une piste pour t'aider, la mauvaise c'est que ça va être long et que tu seras toujours un loup. Ce matin j'ai rencontré une Helleborne donc j'ai piqué son pouvoir j'ai donc pu rentrer dans sa tête. J'ai appris qu'une pierre existait qui pourrait être bénéfique pour les loups, je n'ai pas eu le temps de voir plus. Je la retrouverai demain pour mieux comprendre."
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : La vingtaine [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Serveuse [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcière au départ, lycan à présent [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Mon allié était l'air mais maintenant mes capacités sont ma force physique et mes sens très aiguisés [titre de mon champ]: GANG: : Meute Vinter [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 56 [titre de mon champ]: PACTE: : 01/06/2017



Message
Sujet: Re: Deux Casaviecchi dans le même appartement   Mer 7 Juin - 13:38
Siblings are like branches on a tree, we all grow in different directions, yet our roots remain as one.Je n’ai jamais dit que l’intelligence était ma qualité première, en effet je pensais berner mon monde. Je n’étais même pas prête de penser que Rubis pouvait savoir ce que je ressentais, en fait, le pouvait-elle vraiment ?
Elle n’avait jamais vécu ce que je vivais actuellement et même si elle était toujours là pour moi, je me sentais plus seule que jamais. Vide.

D’un autre côté, la solitude ne m’avait jamais effrayée, toute personne saine d’esprit en avait besoin dans sa vie. Et pourtant, je ne pourrais vivre sans Rubis. Elle était mon modèle depuis ma plus tendre enfance, elle avait toujours pris soin de moi, comme un bouclier me protégeant de la noirceur du monde. J’imagine qu’elle n’a pas eût la tâche facile, car moi, découvrir le monde, je ne demandais que cela.

Mais ce soir, j’avais retrouvé un peu le moral. J’allais juste passer une soirée des plus simples avec ma sœur, nous allions manger des pizzas devant un film, discuter de tout et de rien, j’aimais ses moments et les encrait dans ma mémoire à tout jamais. J’étais une véritable enfant, un cœur pur et imprudent, je comprenais bien l’exaspération de ma sœur.

« Tu verras la prochaine fois c'est pas une pantoufle que je vais te lancer dessus »

Je ris tout en manquant de lui rappeler que bientôt je serais bien plus forte qu’elle et qu’elle ne pourrait plus rien me faire. Cependant cette remarque aurait fait plus de mal que de bien donc je la gardai pour moi.
Tout en enlevant soigneusement mes morceaux de bleu ; oui parce que je ne comprends pas le plaisir de manger un fromage qui a un aspect de moisi, enfin pas seulement un aspect ; j’écoutais ce qui me disait Rubis.

Un mot retint de mon attention. Je relevai la tête, comme le ferait un chien, et fixa ma sœur, comme si elle avait dit quelque chose de gravissime. Un air sérieux et de gros yeux, c’est ainsi que je la regardais.

« Tu as rencontré une Hellebore ? Je t’avais dit de ne pas t’en approcher Rubis ! Je ne veux pas que tu deviennes comme maman juste pour m’aider. Si je dois rester un loup alors ainsi soit-il mais ne va pas mettre ton nez dans les affaires des Hellebore je t’en supplie. »

Je me mordis la lèvre, je savais bien qu’elle voulait juste m’aider, mais je m’inquiétais pour elle.

« Enfin, je te suis très reconnaissante tu sais, tout ce que tu fais pour moi… Mais le plus important pour moi, c’est que tu sois toujours à mes côtés, loup ou sorcière. »

Bien sûr que j'aurais préféré être une sorcière, si je pouvais respirer l'air encore une fois, pas comme n'importe qui, mais comme moi je pouvais l'apprécier. Le ressentir, mon plus fidèle allié. Cependant, si l'univers avait quelque chose d'autre de prévu pour moi, qui étions nous pour nous mettre en travers de la destinée ? Nous pauvres choses, éphémères sur cette obscure terre. Moins éphémères que les humains certes, mais toute chose a une fin et nous n’échapperions pas au jugement final.
Et quand nous aurions disparu, je comptais bien retrouver ma soeur et pas dans les flammes de l'enfer avec les autres Hellebore, mais avec les anges, dans la pureté de l'air.
© 2981 12289 0

_________________

I want to go back to a time that was different. A time when I Didn't feel like there was something missing. Now my body and mind are so distant. Don't know how to escape from this prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: Deux Casaviecchi dans le même appartement   
Revenir en haut Aller en bas
 
Deux Casaviecchi dans le même appartement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Deux Blondes dans une laverie. [ft. Audrey M. McCarter]
» Entre limaces et phacochères [Pv Ed]
» Que faire quand on s'emmerde sur LC FRA?
» J'ten colle deux dans les dents. |Raphou|
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST :: → HABITATIONS-
Sauter vers: