careless whisper.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : une apparence figée dans la fleur de la trentaine. [titre de mon champ]: CONTRAT: : plongée dans la solitude sentimentale, le cœur meurtri par un lourd passé. [titre de mon champ]: BESOGNE: : l'expression des sentiments sur une toile en crachant ma colère dans des coups de pinceaux, la peinture est mon échappatoire comme mon gagne-pain. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : les rouages du temps tournent au ralentis, fige ce physique dans une trentaine fraîche, alors que les yeux sont voilés par une longue vie, quatre-vingt-dix ans d'errance. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : sous le regard bienveillant de la lune, influence d'un héritage pur, l'épiderme devient fourrure immaculée, des crocs acérés se dévoilent dans l'obscurité, les babines se recouvrent d'un carmin profond; la bête est libérée, prête à croquer l'âme malchanceuse qui se trouvera sur sa route. [titre de mon champ]: GANG: : alpha dominant, j'aboie mes ordres à la meute jäger. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : katheryn winnick ©.KΛRMΛ [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 590 [titre de mon champ]: PACTE: : 07/01/2017



Message
Sujet: careless whisper.   Ven 9 Juin - 1:26
careless whisper.
Elijah & Anya

S O U N D T R A C K.

Respiration haletante, rauque. Liquide grenat qui dégueule entre les crocs luisants, armes létales où se trouvent encore les stigmates d’une altercation violente, sauvage. Morceaux de tissus, de chair emprisonnés dans la gueule du monstre chancelant. Face à face vigoureux entre les laquais de l’opus dei et la souveraine au cœur des ruelles désertes de la vieille Rome. Rencontre fortuite. Provocations, agaceries. La sibylline devient monstre, cède à la rage qui bouillonne dans ses entrailles. Les crocs fendent à plusieurs reprises les muscles, déglutinent quelques morceaux arrachés, mutilent les visages renfrognés. Grognements, coups de feu. Fuite face à la Faucheuse proche. Prise de conscience succincte sous ce canon meurtrier. La carcasse traîne, glisse à travers les rues sombres de la capitale. Les griffes effleurent lourdement les pavés, mélodie inquiétante, lugubre qui résonne contre les portes des habitations endormies. Ritournelle macabre du grand méchant loup. Colosse abîmé, désorienté. De brèves complaintes s’échappent de la gueule entrouverte, la chair troué par ces morceaux d’argent corrosifs, mortels. Les iris azurées cherchent un quelconque abri, une aide providentielle, mais en vain. Chiots aux abonnés absents. Rancœur éphémère envers ces loupiots distraits, immatures. L’esprit vagabonde, divague face à l’énergie qui s’amenuise. Le doux chant des valkyries résonne au creux du pavillon, l’appel de la Déesse Mère, Freyja, gracieux, enchanteur. Impossible. Vengeance inachevée, fierté souillée. Lignée nordique décimée sous les coups injustifiés des démons exterminateurs. La bête se redresse, soulevée par un souffle vengeur, s’éloigne des portes du Valhalla pour venir trouver refuge devant un palier. Embrun musqué, familier, animal. La truffe hume, s’imprègne de l’odeur. Comparse lupin, souverain également à en juger par l’aura qui se dégage des lieux. Eclairage vacillant, masquant la créature éclopée, la fourrure immaculée tâchée. Le crâne robuste s’écrase maladroitement contre le battant. Geste désespéré, l’imposante patte cogne à son tour, appel à l’aide face à une fin imminente. La carcasse s’effondre, fatigue extrême. Craquements soudains, douleur omniprésente, cris silencieux. La fourrure disparaît, tombe pour laisser peu à peu place à une apparence bien plus humaine, voluptueuse, féminine. Epiderme laiteux meurtri, esquinté à bien des endroits. Regard vitreux égaré dans le voile funèbre de la nuit soudainement agressé d’une lumière vive. La dextre se lève, protège les billes céruléennes de cette intrusion pénible. Vision trouble, approximative. Une silhouette imposante, massive se dessine. Soulagement. La caboche glisse lentement sur le côté, les paupières se ferment tandis que la suprême gît dans un bain carmin.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 43 ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Veuf d'une femme de sa meute. [titre de mon champ]: BESOGNE: : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 129 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite. [titre de mon champ]: GANG: : Alpha des Vinter [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : David Gandy [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 134 [titre de mon champ]: PACTE: : 19/05/2017



Message
Sujet: Re: careless whisper.   Mar 13 Juin - 17:10

   
Alpha & Beta
Anya et Elijah

   
   
Elijah était enfin rentré chez lui après une longue journée passée à aider des animaux et à régler les problèmes des Vinter. Il aurait put rester au manoir mais il avait besoin de temps en temps d'être seul. De laisser son esprit se perdre dans ses pensées pour pouvoir commencer le lendemain une nouvelle journée la tête libre. Posé sur son canapé tout en fermant doucement les yeux, Elijah se perdit un instant dans ses pensées. Il ne savait pas comment il avait réussi à être aujourd'hui un Alpha. Lui qui n'avait jamais voulu de se poste avait réussi et arrivait à perpétuer la ligner des Vinter, c'était tout ce qu'il voulait. Alors qu'il se sentait partir petit à petit dans un sommeil, ses yeux s'ouvrirent rapidement et il se redressa d'un coup. Il sentait le sang couler, la souffrance de quelqu'un et des bruits qui venaient de l'exterieur. C'est seulement à ce moment là qu'il entendit un coup sourd vers la porte d'entrée. Quelqu'un venait de toquer à sa porte et laissant ses narines sentir l'air il pouvait savoir à l'avance que cette personne était un Lycan, mais un Alpha avant tout. Se dirigeant rapidement vers la porte, Elijah l'ouvrit à la volée et découvrit le corps nue et gisant dans son sang d'Anya. L'alpha des Jager. Soupirant un coup, Elijah observa un instant les alentours pour vérifier que tout ça n'était pas un piège des chasseurs avant de la prendre délicatement dans ses bras. Refermant la porte d'un coup de pied, il déposa doucement Anya sur le canapé. « Anya dans quoi tu t'es encore fourrée bordel . » Se relevant pour aller chercher sa trousse de premier secours, Elijah enfila ses gants avant de sortir les outils adéquat face à ce qui lui faisait face.  Elle avait du sang qui coulait de sa bouche mais celui ci ne venait surement pas d'elle vu l'odeur. Une balle en argent dans son épaule et l'autre vers le cœur mais avec beaucoup de chance celle ci n'était pas arrivée à destination. Connaissant cette Alpha qui n'était pas du tout comme lui, elle avait dut se battre avec des chasseurs. Malheureusement cette fois ci était celle de trop.

Respirant un bon coup l'Alpha commenca à enlever le première balle qui était dans l'épaule, une fois celle ci sorti il fut content de voir sa peau régénérer petit à petit. C'était bon signe. Avec toute la concentration possible et le plus de précision possible Elijah arriva enfin à enlever la deuxième avant de commencer à nettoyer le sang qui commençait à sécher. Déposant une couverture sur son corps nue, Elijah s'asseya sur le fauteuil à côté sans rien dire. Attendant juste qu'elle se réveil. Au bout de quelques minutes celle ci ouvrit enfin les yeux. Sans la quitter une seule fois du regard Elijah lui lança un sourire moqueur. « La prochaine fois Anya toque à une autre porte tu veux bien ? » Se levant doucement il alla lui chercher un verre d'eau et lui tendit en silence. Anya n'était pas comme lui, elle avait des mauvaises intention envers les humains mais ce n'est pas pour autant qu'il l'aimait bien. Elle restait une Lycan et une Alpha en plus de ça. Il avait du respect pour cette femme mais ne lui montrera jamais par fierté. Laissant un énième soupir sortir d'entre ses lèvres, il continua d'une voix douce. « Arrête de te frotter à eux, la prochaine fois tu aura peut être moins de chance ! » Se tournant pour fouiller dans une armoir, celui ci en sorti un long t-shirt et lui envoya dans la tête. Sans jamais détourner son regard d'elle, il reprit sa place sur le fauteuil tout en lui souriant.  

   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
careless whisper.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Whisper [Une pouliche chez les Cow-Boys]
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22
» can you whisper as it crumbles and breaks, as you shiver, count up all your mistakes (10/04, 9h21)
» Blake Whisper † « Blood will have blood. »
» Indian & White Party (PV EI, RK, PS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: CENTRE-
Sauter vers: