C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : La vingtaine [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Serveuse [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcière au départ, lycan à présent [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Mon allié était l'air mais maintenant mes capacités sont ma force physique et mes sens très aiguisés [titre de mon champ]: GANG: : Meute Vinter [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 56 [titre de mon champ]: PACTE: : 01/06/2017



Message
Sujet: C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah   Mar 13 Juin - 18:14

Panic attack

- Elijah — Opale -


“The sky was so blue I couldn’t look at it because it made me sad, swelling tears in my eyes and they dripped quietly on the floor as I got on with my day. I tried to keep my focus, ticked off the to-do list, did my chores. Packed orders, wrote emails, paid bills and rewrote stories, but the panic kept growing, exploding in my chest.
tick tick tick
me not making a sound
and some days I just don't know what to do. Where to go or who to see and I try to be gentle, soft and kind, but anxiety eats you up and I just want to be fine.”

Toute la semaine durant, j’avais été sur les nerfs. Plus active que d’habitude, plus speed. Alors que ces derniers temps j’avais plutôt tendance à rester enfermer dans ma chambre à pleurer sur mon sort, ce temps était révolu. Pourquoi ? La pleine lune approchait à grand pas et je n’avais toujours pas mis la patte sur la meute des Vinter. Je n’étais pas le genre de personne à être effrayé, d’habitude j’appréciai chacune de mes nouvelles aventures encore plus que la précédente. Cependant, l’idée de me métamorphoser faisait se hérisser tous les poils de mon corps.
Même si je n’étais pas douillette, je me doutais bien que la modification voire la casse de certains os n’était pas indolore. Malgré tout, ce n’est pas ce qui m’effrayait le plus, j’avais peur de perdre le contrôle, de ne plus être moi-même. Je me demandais si j’allais changer, je n’avais aucune envie de devenir une autre personne mais mes pouvoirs faisaient partis de moi et de mon ancienne vie sans eux je me sentais différente. J’étais obliger de changer mais je n’étais pas certaine de le vouloir, cela voulait-il dire que j’allais blesser des gens ?

Il y avait une part d’innocence en ma personne que je souhaitais préserver. J’aimai mon âme d’enfant et me jeter les yeux fermés dans l’inconnu sans avoir peur de rien. Je n’avais pas la moindre envie d’être terrorisée à chacune de mes transformations. J’étais aussi quelqu’un de juste, je ne pourrais certainement jamais me pardonner de faire du mal à un innocent.

Afin de me sortir de ce fil de pensée qui défilait dans mon cerveau en continu, je me tuais à la tâche. Je travaillais ardument, je menais mes enquêtes, j’espionnais. Et lorsque j’étais à la maison je remplissais mon carnet sur les créatures qui peuplaient ce monde. Il commençait à être épais, emplis de dessins, d’annotations, points faibles, points forts : j’étais passionnée ; mais surtout cela me gardait occupée.
Cependant, quand j’étais dans les bras de Morphée, il m’était compliqué de contrôler mes angoisses, je n’arrêtais pas de cauchemarder. Je me trouvais sous terre, l’air mon allié de toujours m’avait quitté et mes bras ainsi que mes jambes étaient entravés par des chaines. Je tombe au sol, sur un liquide encore chaud qui se trouve être du sang et je me réveille.
Je ne supportais pas de ne pas contrôler mes peurs, je n’étais pas ce genre de fille fragile et angoissée. J’étais une personne forte.

Il devait-être aux alentours de 17h, je dessinais sur mon carnet au chapitre des pesces prêtant attention aux traits fidèle à la vision de mes souvenirs. Je voulais que ce bouquin passe de générations en générations afin de mettre en garde mes futurs enfants… Si j’en avais un jour. Ce fût cette pensée qui me ramena à la réalité, il était temps que je quitte la maison à présent.

Je fermai d’un coup sec mon carnet et le posa dans le tiroir de ma commode, fermée à clef. Je rangeai soigneusement ma chaise et me posta à la fenêtre de ma chambre. Dans quelques heures la pleine lune, que j’avais inconsciemment regardé tant de fois sans jamais savoir qu’elle serait mon ennemie, éclairerait le ciel. Je ne voulais pas que Rubis m’empêche de partir, je ne désirais pas non plus qu’elle me suive. Elle ne souhaitait que mon bien, ma protection mais j’étais terrifiée à l’idée de la blesser. Je m’étais donc décidée à partir avant même qu’elle soit rentrée, tout en prenant soin de ne pas révéler l’endroit où j’allais.
Je déposai un petit mot sur la table : « Ne m’attend pas ce soir, je sors. Ne me cherche pas. Je t’aime, ta petite sœur. »

Des milliers de questions se bousculaient dans ma tête alors que j’avançai en direction de la forêt. Je portai un sac à dos contenant de l’eau, des somnifères, des vêtements de rechange, de la nourriture, une corde.
Je marchais d’un pas assuré, bien plus que je ne l’étais en réalité. Je m’enfonçai lentement dans la forêt, observant autour de moi d’un œil empli de curiosité. Plus jeune, j’aimais grimper aux arbres, construire un château fort et construire des épées avec les branchages. Un sourire nostalgique s’installa sur mes lèvres.

19h30, je n’avais plus qu’à trouver le coin le plus sombre de la forêt et attendre que la nuit tombe. Qu’allait-il se passer alors ? J’avais déjà vu des lycans sous forme de loup, mais jamais une transformation. J’espérais que cela serait rapide. Mais je me demandais ce que je pourrais bien trouver à faire en attendant la nuit, je n’étais pas le genre de personne qui pouvait rester assise sans rien faire, j’avais toujours besoin de m’occuper les mains, l’esprit.
Je sentais que le temps allait être long. Cette pensée fût suivie d’un long soupir. Je me laissais tomber au pied d’un arbre.
Si seulement je n’avais pas perdue mon affinité avec le vent, nous aurions pu nous amuser, j’avais l’impression d’avoir été abandonnée par un vieil ami. Une réflexion qui m’empli de tristesse et qui m’amenai à me questionner, si seulement je n’avais pas suivi la part de curiosité avide de mystère qui était en moi, rien n’aurait eût à changer. Personne n’aurait été déçu. Rubis ne chercherait pas à tout prix un remède pour moi… J’enfouis mon visage dans mes mains, puis dans mes longs cheveux bruns.
J’attrapai mon téléphone, surprise d’avoir ne serait-ce qu’un peu de réseau si loin dans la forêt. Mon regard se fixa alors sur les notifications.
4 appels manqués de Rubis.

« Rubis tu es vraiment irremplaçable… » Murmurais-je à moi-même.

Aux alentours de vingt heure, j’étais de plus en plus agitée certainement parce que j’avais toujours eu du mal à supporter la chaleur, cela me mettait toujours en rogne. Je sentais mon corps se réchauffer de façon inhabituelle, et je ressentais le besoin de boire de plus en plus d’eau.
Au fur et à mesure que le soleil se couchait, une peur grandissait dans mes entrailles. J’avais été relativement calme jusqu’à présent, n’étant pas de nature soucieuse.
Mais à présent, je faisais de mon mieux pour ne pas céder à la panique. Je me tenais debout, appuyée contre le tronc de l’arbre, ma respiration était de plus en plus rapide et mon front perlé de sueur. Certains de mes muscles tremblaient et je m’attrapai les bras dans l’espoir de les stopper. Soudain, un craquement de branche attira mon attention, je l’avais entendu aussi clairement que s’il était juste à côté de moi. Je m’étais prise à prier pour que ce ne soit pas un campeur égaré. Je ne savais pas encore comment utiliser mes nouveaux “dons“, alors je n’étais pas capable de savoir qui s’approchait mais actuellement, tous mes sens étaient en alerte.
C’était la panique générale, j’aurais voulu fuir mais mes jambes étaient comme enracinées, j’étais incapable du moindre mouvement en dehors des tremblements qui ravageaient mon corps, de la tête aux pieds.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

I want to go back to a time that was different. A time when I Didn't feel like there was something missing. Now my body and mind are so distant. Don't know how to escape from this prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 43 ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Veuf d'une femme de sa meute. [titre de mon champ]: BESOGNE: : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 129 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite. [titre de mon champ]: GANG: : Alpha des Vinter [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : David Gandy [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 131 [titre de mon champ]: PACTE: : 19/05/2017



Message
Sujet: Re: C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah   Mer 14 Juin - 22:22

   
Une première fois
Opale et Elijah

   
   
La semaine avait été longue pour l'Alpha des Vinters. Le jeune Lycan qui avait fuit lors de la pleine lune il y a maintenant 1 mois de ça venait seulement d'avouer qu'il avait mordu quelqu'un. Il avait mordu quelqu'un et était parti sans rien dire à personne. Elijah était en colère et pouvait sentir le loup en lui grogner face à ce qu'il se passait. Les Vinter étaient connu pour être les plus sage et les plus traditionnel mais voilà qu'un jeune complètement paumé venait de faire une erreur de débutant. Mordre sans le vouloir quelqu'un alors qu'on est un jeune Lycan est encore excusable mais laisser cette personne seule pendant 3 longues semaines sans le dire à l'Alpha était inexcusable.  Bien sur Elijah savait qu'il allait devoir le punir pour lui faire comprendre mais la seule chose à laquelle il pensait en ce moment était la jeune femme qui avait été mordu. La pleine lune arrivait et il était impensable pour lui de laisser une jeune Lycan seule dans Rome. La nuit allait tomber et la pleine lune arrivait à grand pas, cela faisait déjà une semaine qu'Elijah cherchait cette femme sans jamais rien trouver. Il savait qu'elle n'était pas qu'une simple Lycan, elle avait dut être une autre créature et c'était à cause de cela qu'il n'arrivait pas à la trouver normalement. Elle avait deux odeurs tant qu'elle ne se transformerait pas. Arrivant dans cette vaste forêt qu'il connaissait maintenant très bien, l'Alpha sortit de son pic up noir tout en laissant ses yeux scruter la forêt noir qui lui faisait face. Ce soir était sa dernière chance pour retrouver cette jeune fille avant qu'elle ne se réveil le lendemain avec du sang sur les mains. Il se doutait bien de ce qu'elle devait ressentir à ce moment là, perdu, seule à attendre que la lune apparaisse. Sachant très bien qu'elle n'arriverait pas à se contrôler seule. Soupirant un bon coup, Elijah s'enfonca en silence dans la forêt. Aucun de ses bétas n'étaient venu avec lui, il voulait la trouver seule et éviter de l'effrayer. Et il savait qu'il n'arriverait surement pas à la ramener à temps au domaine des Vinter et voulait à tout prix que les Betas s'occupent des jeunes recrus qui allaient se transformer eux aussi pour la première fois. Si il fallait il resterait toute la nuit à la regarder se transformer tout en l'attachant à un arbre pour être sur. Son sac ne le quittait pas d'une semelle, il avait prit de quoi l'attacher, de l'eau et des vêtements de rechange pour le matin. Il voulait faire ça dans les règles et montrer qu'il était là pour l'aider.

Continuant à marcher, Elijah laissa son odorat faire le boulot. Il savait que quelqu'un était dans les parages mais ne pouvait pas dire qui ou quoi exactement se baladait dans cette forêt. Essayant de faire le moins de bruit possible, l'Alpha s'arrêta net au moment ou il entendit quelqu'un parler, c'était très bas mais les Loups ayant une ouie très fine il ne pouvait pas faire le sourd. Continuant d'avancer, Elijah sentit trop tard une branche craquer sous son poid. Bien sur il était tellement concentré sur le fait que non loin de lui il pouvait sentir de la magie et un extrait de Lycan qu'il en oubliait la discrétion. Sortant doucement de sa cachette il mit les mains en l'air pour montrer qu'il n'avait aucune arme. Après tout on pourrait croire qu'il venait ici pour la chasser et vu que son odorat n'est pas encore développé à ce stade de sa transformation elle n'aurait rien pu savoir sur l'homme qui venait d’apparaître d'entre les arbres.

« Bonjour, je suis désolé de vous avoir fait peur ce n'était pas mon intention. » Déposant doucement son sac au sol, Elijah laissa son sourire réconfortant prendre le dessus. Il avait toujours eu l'habitude de ce genre de situation ou il fallait calmer les jeunes qui venaient de se faire mordre mais avec la jeune fille qui se trouvait en face de lui tout allait être plus simple étant donné qu'elle avait déjà l'existence des monstres en tête. « Je m'appel Elijah, je suis l'Alpha des Vinter et si je ne me trompe pas tu es la jeune fille qui c'est fait mordre par un imbécile. » Levant doucement les yeux vers le ciel pour vérifier ou en était la lune, Elijah s'asseya doucement au sol sachant qu'il avait encore un peu de temps devant lui. Faisant un geste à la nouvelle Lycan de s'asseoir à son tour il continua de prendre la parole toujours de la même voix douce et rassurante qu'on lui connaissait tous. « Je suis là pour t'aider avec ce qu'il va se passer ce soir et si tu l'accepte ce qu'il se passera à l'avenir aussi. Un membre de mon clan a fait le débile et je ne compte pas te laisser seule dans cette galère à present. » Laissant son ouie trainer autour de lui pour être sur que personne n'approchait il continua. « Je suis désolé pour ce chamboulement dans ta vie, je sais que ca ne doit pas être facile mais je suis là maintenant. »

   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : La vingtaine [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Serveuse [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcière au départ, lycan à présent [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Mon allié était l'air mais maintenant mes capacités sont ma force physique et mes sens très aiguisés [titre de mon champ]: GANG: : Meute Vinter [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 56 [titre de mon champ]: PACTE: : 01/06/2017



Message
Sujet: Re: C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah   Sam 17 Juin - 10:41

Panic attack

- Elijah — Opale -


“The sky was so blue I couldn’t look at it because it made me sad, swelling tears in my eyes and they dripped quietly on the floor as I got on with my day. I tried to keep my focus, ticked off the to-do list, did my chores. Packed orders, wrote emails, paid bills and rewrote stories, but the panic kept growing, exploding in my chest.
tick tick tick
me not making a sound
and some days I just don't know what to do. Where to go or who to see and I try to be gentle, soft and kind, but anxiety eats you up and I just want to be fine.”

Je scrutais le moindre mouvement mais le soleil couchant rendait difficile l’identification de la provenance de ce craquement. Toujours en alerte maximum, j’essayais de faire le moins de bruit possible, pas un mouvement, m’empêchant de prendre de grandes respirations. Je ressemblais à un animal esseulé et apeuré alors qu’en général j’étais à l’opposé de genre de réaction. Enfin, je puis apercevoir une silhouette assez grande et carrée, je supposai que c’était un homme. Et j’avais raison, bientôt son visage m’était visible, un homme d’une quarantaine d’année peut-être… Il n’avait pas l’air menaçant, malgré tout j’avais plus peur pour lui que pour moi à cet instant.

« Bonjour, je suis désolé de vous avoir fait peur ce n'était pas mon intention. »

Je pris alors une grande inspiration d’air frais, me reprenant tant bien que mal. J’ordonnai en silence à ma peur de se mettre en veille et à mes muscles d’arrêter de trembler. Cependant, en prenant la parole, celle-ci trahit mon mal-être.

« Vous m’avez surprise, en effet. Mais vous ne devriez pas être dans ces bois à une heure pareille… »

Je l’observai, je n’avais pas bougé d’un pouce. Que faisait-il ? Pourquoi est-ce qu’il posait ses affaires à mes pieds ? Il ne m’avait pas sembler lui proposer de me tenir compagnie… M’efforçant de paraître rassurée, je le regardai avec curiosité et lorsqu’il prît la parole, je me trouvais plus qu’intriguée par cet homme.

« Je m'appelle Elijah, je suis l'Alpha des Vinter et si je ne me trompe pas tu es la jeune fille qui s’est fait mordre par un imbécile. »

Soudain, je sentis un poids se soulever, mes épaules se dénouées et je fus capable de bouger à nouveau. Bien sûr, je me posais encore beaucoup de questions, mais j’avais l’impression qu’il pourrait y répondre. Il y avait chez lui, quelque chose de rassurant, de sécuritaire. C’était l’Alpha et je n’avais pas envie de paraître faible devant lui. Je ne savais pas grand-chose de la meute des Vinter, ils ne me semblaient pas nombreux comparés aux autres meutes mais je n’avais pas aimé ce que j’avais pu découvrir à propos des loups garous.
Je suivi l’invitation d’Elijah et m’assis calmement sur le sol, retrouvant peu à peu mes esprits. Je l’écoutai avec attention. Si quelques années auparavant l’on m’avait dit que je serais sur le point de me transformer en loup avec maitre yoda en version plus sexy, je ne l’aurai certainement pas cru. Cette pensée me fît néanmoins sourire.

« Je suis désolé pour ce chamboulement dans ta vie, je sais que ca ne doit pas être facile mais je suis là maintenant. »

C’est vrai que depuis cette fameuse nuit, ma vie était devenue compliquée, une chose dont je n’avais pas l’habitude. Tout était toujours si simple, limpide. Mon chemin était tout tracé et je me sentais invincible avec l’air comme allié. Cependant, il me quittait peu à peu, tout comme mes amis. La déception de mon père à mon égard me brisait le cœur, sans compter que la vie de Rubis avait aussi drastiquement changé. Une nostalgie de ces jours heureux m’envahie aussitôt. Mais ils ne reviendraient pas et je me devais de me lancer dans l’inconnu d’une nouvelle vie pleine d’aventure passionnante. Je décidai donc de ne pas épiloguer sur cette partie de mon histoire, je n’étais pas prête à montrer ma faiblesse devant un inconnu.

« Je suis Opale. Et c’est en partie de ma faute ce qu’il s’est passé. Je me suis mise en travers de la route de ce… loup, pendant qu’il traquait sa proie. Je suis soulagée que vous m’ayez trouvée avant… » Je m’interrompis un court instant avant de reprendre.

« Est-ce que je risque de blesser quelqu’un ou moi-même ce soir ? »

J’avais envie d’avoir des réponses avant l’inévitable, curieuse comme je l’étais, je voulais tout savoir sur la métamorphose.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

I want to go back to a time that was different. A time when I Didn't feel like there was something missing. Now my body and mind are so distant. Don't know how to escape from this prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 43 ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Veuf d'une femme de sa meute. [titre de mon champ]: BESOGNE: : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 129 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite. [titre de mon champ]: GANG: : Alpha des Vinter [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : David Gandy [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 131 [titre de mon champ]: PACTE: : 19/05/2017



Message
Sujet: Re: C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah   Dim 18 Juin - 18:53

   
Une première fois
Opale et Elijah

   
   
Elijah sentait la peur et les battements de coeur de la jeune fille s'intensifier. C'était normal après tout, elle venait de passer un mois à attendre cette nuit. Nuit horrible de pleine Lune qui hante les nuits des jeunes Lycans. Le contrôle de sois quand on est Lycan est très compliqué à apprendre. On perd des années et des années mais on est tous passé par là et il savait qu'elle aussi allait devoir être patiente. « Vous m’avez surprise, en effet. Mais vous ne devriez pas être dans ces bois à une heure pareille… » Au moment ou il comprit que la jeune femme le prenait pour un simple humain qui se promenait là, Elijah laissa un rire sortir d'entre ses lèvres et raisonner dans cette vaste forêt. "J'aime beaucoup me promener dans cette forêt les nuits de pleine Lune." Si cette phrase était sorti de la bouche d'un humain bien qu'Elijah l'aurait prit pour un fou, même si on ne sait pas que les Monstres existent on évite de sortir dans un endroit aussi sombre la nuit. Plongeant son regard dans celui de cette inconnu il comprit très vite qu'elle n'était pas qu'une simple Lycan, un pouvoir vivaient encore elle mais malheureusement il était en train de la quitter petit à petit. Une sorcière. Cette jeune femme ne sera plus jamais une Sorcière après sa première transformation, elle abandonnera tout pouvoir pour devenir une bête avec des crocs. Il savait que ca ne serait pas facile de s'y faire, elle allait abandonner une ancienne vie de magie pour une vie de Loup et de pleine Lune.

L'observant s'asseoir à ses côté une fois qu'il lui avoua qui il était vraiment, Elijah resta silencieux laissant la forêt pénétrer son âme petit à petit. Cet endroit était magique à ses yeux et le deviendrait aussi pour cette demoiselle une fois la première pleine Lune passée. Il aurait voulu laisser le Lycan sortir ce soir et gambader dans l'herbe sachant très bien qu'il se contrôle plus que n'importe qui mais cette pleine Lune là était réservée à la jeune femme qui était face à lui. Il allait la surveiller et l'aider, lui montrer comment se contrôler et lui montrer que les Os qui se craquent et la chair qui se déchire devenait de moins en moins douloureux d'années en années. Après cette nuit là il ne l'abandonnera pas bien au contraire. Le domaine des Vinter comptait des chambres libre et elle serait bien sur la Bienvenue. Il pourra comme ça garder un oeil sur elle mais aussi répondre à chacune de ses questions sans problème. C'était ça son boulot et il comptait bien le commencer dès ce soir.

« Je suis Opale. Et c’est en partie de ma faute ce qu’il s’est passé. Je me suis mise en travers de la route de ce… loup, pendant qu’il traquait sa proie. Je suis soulagée que vous m’ayez trouvée avant… » Elle laissa un petit silence hésitant avant de poser sa dernière question. Cette question qu'il était sur d'entendre ce soir! « Est-ce que je risque de blesser quelqu’un ou moi-même ce soir ? »

"Enchantée Opale."
Il lui offrit un sourire franc et sincère avant de passer une main dans ses cheveux. "Il ne devait pas traquer cette nuit là, les jeunes Lycans ont interdiction de sortir pendant la pleine Lune donc tu n'y es pour rien dans tout ça. Tu n'es quand même pas facile à trouver tu sais? Ca fait 3 semaines que je te chercher mais l'odeur de la Sorcière bloque tout le reste." Il aurait voulu la trouver bien avant pour ne pas à avoir faire ça dehors, les première fois étaient douloureuse et horrible c'est pour cela qu'il aurait voulu la ramener au manoir mais il s'occuperait d'elle une fois la pleine Lune disparu. " Si je ne t'avais pas trouvé à temps, oui. Tu aurais fait du mal aux deux mais je suis là maintenant et rien n'arrivera. Aucun sang ne coulera." Sortant doucement les chaines en argent de son sac il lui montra deux secondes. "Mais pour ça il faudra que tu me fasse confiance." Il savait que c'était beaucoup lui demander mais il avait confiance en son courage et son envie de ne tuer personne. Il savait qu'elle allait réussir cette épreuve à merveille et que demain serait un autre jour.

"Je sais que tu dois avoir peur face à tout ce qui va arriver mais il ne faut pas. Tu arrivera à te contrôler et tu ne sera pas une bête assoiffée de sang qui tuera des humains, je serais là pour t'aider à contrôler ton Loup intérieur et tu le dominera à merveille Opale."

   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah   
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est toujours plus difficile la première fois {Elijah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...
» Cherche partenaire pour une première fois ! [En cours]
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Première nuit dans Dreamland...
» Une nouvelle fois au sommet.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: PÉRIPHÉRIE ROMAINE-
Sauter vers: