Comptine... pas si enfantine [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Jade tutoie le surnaturel depuis des années sans pour autant le savoir... Il fait partie d'elle car ses hallucinations l'ont déjà habitué à voir tout et n'importe quoi sans que rien ne l'étonne. ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg BAFOUILLES: : 670 PACTE: : 16/06/2017



Message
Mar 20 Juin - 15:32
Tourne, tourne petit moulin, frappent, frappent petites mains…

Cette petite comptine d’enfant tourne elle aussi dans ma tête, tourne, tourne… je la fredonne en marchant dans les rues sombres de Rome, pieds nus, chaussures à talon tenues par deux doigts par-dessus mon épaule. J’aime à sentir le sol glacé sous mes pieds nus. J’aime la nudité d’ailleurs… comme toujours, je ne porte qu’une longue robe ce soir, longue, jusque mes pieds nus… mais rien, aucun tissu ne viendra compléter ma tenue, si ce n’est ce gilet qui recouvre mes bras, les protégeant du léger vent venant de la mer. La plage, le sable, les écumes…

Je fredonne, je suis une petite fille ce soir, une petite fille ivre. J’ai bu, seule, d’abord dans mon appartement, tout en peignant. Puis l’envie de sortir, de trouver un homme, peut-être une femme. Peu m’importe en réalité, tant que l’ivresse est là. Le plaisir se prend là où on le cherche, et moi, je le trouve partout.

Vole, vole petit oiseau, nage, nage poisson dans l’eau.

J’ai bu, chez moi, puis dans ce bar où les hommes ont cherché mon intérêt, pensant l’attiser en répondant ma soif, m’offrant un verre, puis un second, peut-être trois… Mais aucun n’a su me donner cette envie, ce désir. Depuis que je suis arrivée à Rome, j’ai découvert mes vraies pulsions, mes véritables désirs. La douleur, elle rend si vivant. Ma vie n’a jamais été aussi vivante que depuis que la mort l’a frôlé.

Je marche, chantonnant. J’ai pris un cachet, peut-être deux… qui sait, j’ai oublié. Ma tête n’est plus ancrée dans cette réalité, l’a-t-elle été ? Je n’ai pas trouvé mon âme sœur ce soir, je rentrerai seule, peignant nue cette toile, celle de son visage à lui, cet ange noir… Je souris, il était si présent dans ce dernier rêve… son corps si grand, m’enveloppant toute entière dans sa cape, ses ailes… C’est de plus en fort, de plus en plus réel, comme si ces rêves me poussaient à trouver la réalité.

Petit moulin a bien tourné…

Je tourne, écartant les bras, je vais m’envoler.

Petites mains ont bien frappé…

J’entends un cri étouffé, disparaissant dans le silence noir de la nuit.

Petit oiseau a bien volé…

Je cesse de tourner, m’approchant du son à présent disparu.

Petit oiseau a bien nagé.

Tout  brille à présent. J’oublie que je ne suis peut-être plus  seule.

Chuuut…

Je m’approche.
Tout  semble sorti de ma tête, de mes actuelles pensées… Je penche la tête sur le coté, l’observe, me mets à sourire.

Chuuuut…

Je vais à sa rencontre, avançant d’un pas, puis de deux, ma main tenant mes chaussures descendue contre ma cuisse.

Je fredonne…

Tourne, tourne petit moulin…


Dernière édition par Jade Davidson le Mar 1 Aoû - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Riley Waren
WENDIGOWAK - TEAR YOU APART
OSSATURE: : 20 ans. CONTRAT: : cœur scellée, créature inaccessible. BESOGNE: : prostituée.
ÉCORCE: : 80 ans. ÉCHINE: : wendigo. PRESTIGE: : sens accrus. @EFFIGIE: : myself. BAFOUILLES: : 21 PACTE: : 22/06/2017



Message
Lun 26 Juin - 16:42
« Everything that kills me makes me feel alive. »

Une Trojka à la main, elle déambulait dans les ruelles sombres de Rome. Les paumes de sa main étaient ornées de plusieurs coupures encore fraîches lui donnant une douce sensation de brûlure. L'alcool calmait la bête et lui empêchait d'avoir la dalle et elle buvait, elle buvait en permanence. Son esprit était flou, sa démarche maladroite, mais elle se sentait bien. Elle était dans un état merveilleux même. La jeune femme sortit une grande feuille avant de commencer à essayer de rouler un joint tant bien que mal. Quelques regards étaient posés sur elle, la plupart matait son cul. Comme à son habitude, la bête au masque humain était des plus provocante : un long tee-shirt gris et des collants noirs. Il suffisait qu'elle se penche légèrement pour apercevoir son magnifique string noir.

La jeune mutilée commença à chercher après un briquet, mais elle n'avait rien sur elle. Elle sortit un léger grognement agacé. La bête bu une nouvelle gorgée d'alcool avant de se diriger vers la première personne qu'elle aperçu. « Hey ! T'as pas du feu ? » La blonde faisant fasse à la bête était dans un état encore plus pathétique que cette dernière. Elle avait l'air complètement défoncée, un état qui arracha un léger sourire à la jeune mutilée. « Putain... t'as pris quoi pour être ainsi ? » Cette nuit se devait d'être merveilleuse pour la bête. Elle rêvait de se défoncer jusqu'au coma, de se réveiller à l'hosto' et recommencer.

_________________
Just a beast in the darkness. Always with a bottle of Vodka in hand & a seal in the other. Her pain's now her wife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Jade tutoie le surnaturel depuis des années sans pour autant le savoir... Il fait partie d'elle car ses hallucinations l'ont déjà habitué à voir tout et n'importe quoi sans que rien ne l'étonne. ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg BAFOUILLES: : 670 PACTE: : 16/06/2017



Message
Mar 27 Juin - 10:55
« Hey ! T'as pas du feu ? »

Je titube vers elle, je la distingue enfin. Je lui souris sans cesse. Elle a de beaux cheveux qui semblent noir comme l’ébène sous la lune presque noire de cette nuit. Elle sent l’alcool… ou est-ce moi ? Peu m’importe, j’aime l’odeur qui se dégage d’elle, et ce n’est pas sa question qui m’attire à elle, mais bien ce que je vois d’elle. Elle est sombre, son ombre est noir, son âme l’est elle tout autant ? Si elle m’attire de la sorte c’est que c’est bel et bien le cas.

« Putain... t'as pris quoi pour être ainsi ? »

Shhh…

Je pose un doigt sur ses lèvres.

Shhh… Ne dis rien…

Je laisse mon doigt glisser sur ses lèvres, entrainant légèrement avec lui sa lèvre inférieure l’espace d’une seconde.
Je recule un peu, toujours aussi stable en chantonnant ma comptine, la ’’mmmant’’, tout en fouillant mon sac à la recherche de mon briquet et de mes cigarettes.

La flamme s’allume devant elle, attendant qu’elle vienne la rejoindre, et lorsqu’elle s’approche, j’approche également mon visage pour allumer mon propre bâton de mort face à elle, tel un baiser brulant. La flamme disparaît et je balance ma tête en arrière après la première bouffée, dans un gémissement, suivi d’un soupir de fumée blanche.

Tourne, tourne…

Je reprends ma petite danse et ma main libre vient prendre la sienne pour l’entrainer dans ma ronde.
D’un geste plus ferme, je l’attire à moi et la prends dans mes bras. Nos visages sont proches, à quelques centimètres l’un de l’autre. Une promiscuité bien trop familière mais j’aime sentir son corps contre le mien… Je me retrouve en elle …

Tu es aussi sombre que moi…

Je penche la tête sur le coté en l’observant, je me demande si elle va fuir, me repousser, ou m’adorer… Mais je me mets à rire, la relâchant aussi sec, tout en chantonnant toujours ma mélodie entêtante.

Tourne tourne petit moulin…

Mescaline me souffle qu’elle la veut comme amie, mais moi aussi ! La cigarette dans une main, la seconde farfouille dans mon sac à nouveau, s’emparant du flacon de Mescaline qui m’appelle et veut rencontrer ma nouvelle amie… Je reprends la main de l’inconnue et lui offre le flacon dans lequel traine encore 2 peut-être 3 comprimés.

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Riley Waren
WENDIGOWAK - TEAR YOU APART
OSSATURE: : 20 ans. CONTRAT: : cœur scellée, créature inaccessible. BESOGNE: : prostituée.
ÉCORCE: : 80 ans. ÉCHINE: : wendigo. PRESTIGE: : sens accrus. @EFFIGIE: : myself. BAFOUILLES: : 21 PACTE: : 22/06/2017



Message
Mar 27 Juin - 15:18
« Everything that kills me makes me feel alive. »

La bête était calme et ne réagit pas lorsqu'un doigt vint se poser contre ses lèvres. La pauvre blonde planait complètement et ça lui plaisait. La mutilée avait toujours aimée les personnes qui se défonçait autant qu'elle, les personnes qui avaient prit goût aux risques, qui étaient conscientes que la mort pouvait leur tendre ses bras à la moindre gorgée d'alcool en trop, aux moindres comprimés ou joints en trop. En vérité, le fait de savoir qu'elle pouvait mourir à tout moment, que le coma puisse l'emporter quand il désirait, ça l'excitait.

Une flamme s'alluma entre les deux femmes, la bête s'approcha de façon à ce que le feu glisse contre le bout de son joint avant de s'éloigner. Elle fut emmené dans une sorte de danse, son esprit tournoyait, elle se sentait bien. L'odeur de la beuh se consumant lentement avant de s'échapper sous les traits raffinés d'une brume dansante l'apaisait. La brune se laissait guidée dans la danse avant de recevoir un flacon de cachets dans la main. Sans hésiter, elle les prit avec le fond de trojka qui lui restait. Elle se sentait bien, elle avait envie se laisser aller ainsi toute la nuit. La comptine chantonnée au ciel résonnait dans sa tête, elle était telle une mélodie qui rebouclait sans cesse.

_________________
Just a beast in the darkness. Always with a bottle of Vodka in hand & a seal in the other. Her pain's now her wife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Jade tutoie le surnaturel depuis des années sans pour autant le savoir... Il fait partie d'elle car ses hallucinations l'ont déjà habitué à voir tout et n'importe quoi sans que rien ne l'étonne. ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg BAFOUILLES: : 670 PACTE: : 16/06/2017



Message
Mar 27 Juin - 15:47
Derrière nous, des éclats de rire, des pas pressés, et l’odeur de l’orage qui approche… J’aime cette odeur, j’aime l’impression que l’orage qui s’annonce me laisse… comme si le temps se figeait, augmentant toutes mes sensations, rendant mes sens plus aigus. C’est dans ma tête tout ça, mais j’aime y croire, surtout dans mon état.
Au loin je m’imagine un couple s’unissant pour la toute première fois, peut-être l’unique d’ailleurs, au coin d’une ruelle… J’imagine aussi des copines qui rigolent en reparlant de ceux qui ont tenté de les approcher dans l’espoir vain de conclure cette nuit… J’imagine aussi cet homme, imbibé d’alcool qui cherche la bagarre et finira le nez cassé aux urgences. Les nuits se ressemblent, elle rencontre toujours les mêmes scénarios.

C’est la raison pour laquelle moi j’ère la nuit, en quête d’une rencontre, et ce soir elle se dessine sous les traits d’une jolie brunette. J’aime l’odeur d’herbe qui se dégage de celle de son alcool. Elle a un délicieux parfum cette demoiselle, et ses yeux vont bientôt avoir la même lieur que les miens lorsqu’elle aura avaler mes comprimés. Sait-elle seulement ce qu’elle prend ? Je m’en moque… Elle les a pris de son plein gré… Les effets varient d’une personne à une autre, mais beaucoup hallucinent, comme moi.

Shhh….

Je viens me coller à elle, la repoussant contre l’entrée d’une immeuble alors qu’un groupe de jeune passe non loin de nous. Nous sommes dans l’obscurité, personne ne nous verra… Je prends dans ma main libre sa bouteille et m’envoie une bonne rasade.

Qu’es-tu venu chercher… ?

Lorsque l’on ère dans la rue seule, on cherche forcément quelque chose… Moi je cherche le frisson… Le danger ou le sexe… Parfois les deux sont liés, c’est d’ailleurs ces moments là que j’aime le plus.
J’appuie mon corps contre le sien, cherchant peut-être ses limites… ou juste à profiter de cette promiscuité.

Tu aimes alors ?

Question ambiguë, jouant sur la situation autant que sur les effets de la Mescaline qu’elle pourrait ressentir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Riley Waren
WENDIGOWAK - TEAR YOU APART
OSSATURE: : 20 ans. CONTRAT: : cœur scellée, créature inaccessible. BESOGNE: : prostituée.
ÉCORCE: : 80 ans. ÉCHINE: : wendigo. PRESTIGE: : sens accrus. @EFFIGIE: : myself. BAFOUILLES: : 21 PACTE: : 22/06/2017



Message
Mar 27 Juin - 17:51
« Everything that kills me makes me feel alive. »

Elle se colle une nouvelle fois contre la bête, la poussant contre l'entrée d'un bâtiment. Le lampadaire censé éclairé cette entrée est complètement mort plongeant les deux femmes dans l'obscurité la plus totale. La brune la sentait se rapprocher d'elle, se collant contre son corps avant de lui retirer sa trojka des mains et de lui demander s'il elle aimait ça. La bête affichait un sourire amusé, elle se sentait bien, elle voulait rester à jamais dans cet état d'euphorie. Elle tira une nouvelle fois sur son joint avant de recracher toute la douce fumée sur le visage de sa nouvelle amie. « Grave. »

Bercée par l'odeur de beuh, l'alcool coulant dans ses veines et les comprimés qu'elle avait avalé, elle planait à 2000. Elle n'avait plus conscience de ses actes, elle se sentait légère, l'esprit en vadrouille. Le monde tournoyait autours d'elle, ses pupilles étaient dilatées et ses sens déjà supérieurs aux humains semblaient croître. Elle entendait le vent sifflé, des voix qui l’enveloppait et résonnait dans son esprit. « Il faut que je te montre un truc. » Tirant une nouvelle fois sur son joint elle alla chercher un baiser auprès de son amie avant de recracher la fumée. Elle rompu le baiser aussitôt après en rigolant. C'était le doux souvenir de son démon, son oxygène qui venait de revenir un bref instant dans son esprit.  


_________________
Just a beast in the darkness. Always with a bottle of Vodka in hand & a seal in the other. Her pain's now her wife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Jade tutoie le surnaturel depuis des années sans pour autant le savoir... Il fait partie d'elle car ses hallucinations l'ont déjà habitué à voir tout et n'importe quoi sans que rien ne l'étonne. ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg BAFOUILLES: : 670 PACTE: : 16/06/2017



Message
Jeu 29 Juin - 14:03
L’épais nuage de fumée glisse entre elle. L’odeur est significative, très reconnaissable. Je l’aime cette odeur, bien que je ne fume que rarement ce genre de cigarette. Je les affectionne lors de mes phases créatives. L’herbe est tout de même une drogue plus douce que les opiacés pour travailler certaines de mes toiles.

Mon corps épouse celui de la jolie inconnue, mes seins s’appuyant au siens, mon ventre respirant au rythme du sien. J’apprécie son contact, son regard que je devine dans l’obscurité et sa réponse, répondant à mon ambiguïté en laissant planer le doute sur ce qu’elle aime vraiment… Mais le doute ne dure guère longtemps. Sa bouche vint épouser la mienne dans un baiser fumant, sa langue jouant un instant sur la mienne, puis elle le temps aussitôt, me laissant recracher la fumée à mon tour. Je respire profondément, fermant les yeux et me délectant de l’instant. Mescaline l’aime… Elle veut jouer.

J’appuie une main contre le mur, l’autre vient caresser sa joue, glissant dans son cou pour venir chercher sa nuque et lui prendre un baiser, sans fumée, juste nos langues qui s’entre mêlent pour le plaisir… Je glisse ma main dans son dos, jusque ses hanches. Mescaline est joueuse, Mescaline la veut !

Je me recule, prends de sa main son joint que je porte à mes lèvres en riant doucement. J’ignore qui elle est, son prénom et tout ce qui se cache derrière les effluves d’alcool et de beuh, et je m’en moque. Je tire une latte, avant de lui rendre son dû. Alcool, fumette, psychotrope… la tête me tourne légèrement mais de manière particulièrement agréable.

Le vent se lève un peu, glissant sous ma jupe longue, s’insinuant le long de mes jambes nues. Je ne porte plus de sous-vêtements depuis que j’ai quitté le club. J’y voyais là une tenue de travail, je vois aujourd’hui dans cette nudité la liberté. Libérée de ce carcan, je suis à jamais libre de tout.

Viens…

Je lui prends la main, mais elle est libre de refuser mon invitation. Cependant, quelque chose me dit qu’elle ne partira pas, Mescaline nous lie, Mescaline…
Je l’invite à me suivre, car je veux aller m’allonger dans l’herbe avec elle. Je crois avoir croiser un parc non loin, mais à cette heure de la nuit, il doit être fermé. Peu importe, nous passerons le portail.

Viens partager ma nuit…

Je marche à reculons, lui faisant face.


_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Riley Waren
WENDIGOWAK - TEAR YOU APART
OSSATURE: : 20 ans. CONTRAT: : cœur scellée, créature inaccessible. BESOGNE: : prostituée.
ÉCORCE: : 80 ans. ÉCHINE: : wendigo. PRESTIGE: : sens accrus. @EFFIGIE: : myself. BAFOUILLES: : 21 PACTE: : 22/06/2017



Message
Ven 7 Juil - 15:51
« Everything that kills me makes me feel alive. »

Elle vint chercher un nouveau baiser auprès de la bête qui commençait lentement à être tiraillée par la faim. Le joint lui donnait la dalle et dans son état la chasse promettait d'être rude. Elle lui demande de la suivre, de partager sa nuit, mais la bête ne pouvait pas. Il fallait qu'elle s'en aille avant de jouer entre la faim et le plaisir de la chaire. Dilemme qu'elle ne voulait pas choisir parce qu'elle appréciait sa nouvelle amie. L'alcool la rendait plus sociable et émotive, il révélait le peu de sentiments restés en elle. Dont celui de la sympathie. « Putain ça craint... »

La bête regardait autours d'elle, le monde tournait autours d'elle, tout était flou et son esprit se tordait d'euphorie. Le goût du risque vint l'envelopper, la bête était perdue dans ses pensées et ses envies. « Ça m'a donné la dalle... » Elle devait tué, l'envie de la chaire mêlée au sang devenait trop forte. La jeune mutilée disparu dans une ruelle avant de reprendre une grande gorgée de trojka vidant cette dernière et l'éclatant au sol. Teinté à présent de quelques tâches rose luisantes, il amenait des touches de couleurs entre ces murs étroits qui se rapprochait, se tordant sur eux-même, vers la bête affamée.  


_________________
Just a beast in the darkness. Always with a bottle of Vodka in hand & a seal in the other. Her pain's now her wife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Comptine... pas si enfantine [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST-
Sauter vers: