Das Böse unter uns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : une trentaine de pertes de poils d'apparence [titre de mon champ]: CONTRAT: : la pompe à sentiments un peu trop bien isolée par la vigoureuse amertume qui y a fait durablement son nid [titre de mon champ]: BESOGNE: : savant médecin pour les âmes les plus innocentes, obscur bourreau pour les mauvais payeurs d'un dealer bien averti [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 96 visites chez le toiletteur [titre de mon champ]: ÉCHINE: : de ceux qui mangent de la violence au p'tit dej et s'endorment ivres de chagrin [titre de mon champ]: GANG: : gamma de la meute Jägger [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Jensen Ackles / avatar : lux aeterna [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 6 [titre de mon champ]: PACTE: : 23/06/2017



Message
Sujet: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 1:42


HART BERGSCHUTZ




hell is empty, all the devils are here




Informations Chronologie



nom  ☞ Bergschutz, protégé par la montagne, comme l'arrière-goût d'un passé fumeux, les cendres pestilentielles d’une contrée depuis longtemps oubliée. prénom ☞ Hart, dur, comme le coup fatal qu’a été sa naissance pour ses parents. Traugott, croire en Dieu, ce que sa mère a continué de faire après sa venue au monde, du moins, essayé, dans l’espoir d’atteindre la rédemption. âge ☞ En posant sa très célèbre énigme à Oedipe, le Sphinx avait probablement en tête le profil d’Harty : mouflet de caractère, fringant luron d’apparence, bientôt centenaire en son âme et conscience. date, lieu de naissance ☞ 5 avril 1921, au coeur d'un petit village perché tout là-haut, dans les alpes bavaroises. nationalité ☞ allemande avant de faire la découverte d’une Italie un peu trop attachante. âge réel ☞ il vient de prendre son quatre-vingt-seizième coup de croc. race ☞ de ceux qui ont perdu leur rasoir depuis que la mère Michelle a perdu son chat, ceux qui font du nudisme au prétexte que la fourrure voilerait chastement leur anatomie. Oui. Voici venir un molosse sélénophobe de plus. statut civil ‹ en couple avec la rage qui sommeille en lui. statut financier ☞ officiellement modeste, Crésus si on comptabilise l’argent sale. statut familial ☞ se croit injustement seul … orientation ☞ femmovore aguerri. occupation ☞ médecin soucieux du bien-être de ses honoraires. Le soir venu, fieffé baron de la drogue. caractère ☞ agressif, enragé, flirt régulièrement avec l’arrogance, tordant, tordu, expressif, extraverti, peut se montrer jovial, tenace, valeureux, combatif, insoumis, violent à tendance cruelle avatar personnage ‹ jensen ackles




date ‹ écrire ici.
date ‹ écrire ici.
date ‹ écrire ici.
date ‹ écrire ici.
date ‹ écrire ici.







Qui se cache derrière le monstre?


C'est quoi ton p'tit nom, pseudo? ☞ just in time (parce que c'est jamais mon cas  :perversbarbe: ) T'as combien de poussières au compteur? ☞ ça s'ra bientôt plus un nombre pile  oué   Tu viens de quel bled? ☞ d'la Gaule   Comment tu as trébuché dans nos pattes? ☞ au tout début, grâce à Bazzart y m'semble  hm   Un p'tit mot? Fais pas ton timide! ☞ comme convenu, maintenant que j'ai eu raison de mes examens et non l'inverse (chose que je craignais fort lors de ma première inscription), je reviens terminer une bonne fois pour toute cette fiche et RP avec les plus belles plumes que j'ai jamais croisé sur un forum RPG   enfin, si vous voulez bien d'un p'tit stylo BIC comme mwé  








_________________

w a h n s i n n


Dernière édition par Hart Bergschutz le Mer 28 Juin 2017 - 1:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : une trentaine de pertes de poils d'apparence [titre de mon champ]: CONTRAT: : la pompe à sentiments un peu trop bien isolée par la vigoureuse amertume qui y a fait durablement son nid [titre de mon champ]: BESOGNE: : savant médecin pour les âmes les plus innocentes, obscur bourreau pour les mauvais payeurs d'un dealer bien averti [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 96 visites chez le toiletteur [titre de mon champ]: ÉCHINE: : de ceux qui mangent de la violence au p'tit dej et s'endorment ivres de chagrin [titre de mon champ]: GANG: : gamma de la meute Jägger [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Jensen Ackles / avatar : lux aeterna [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 6 [titre de mon champ]: PACTE: : 23/06/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 1:42







conter son règne

La pièce avait été volontairement obscurcie, probablement pour qu’y soit matérialisée la peine de ses patients. Il croyait dur comme fer en l'avènement d'une guérison par l'extériorisation itérative des névroses. Par la parole. Par la vue. Par tout ce qu’il savait d’expressif. Au mur, quelques tableaux aux couleurs chatoyantes pour laisser planer un savoureux contraste. « Monsieur Bergschutz ? » dit-il d’une voix outrageusement chevrotante. La fragrance d’accalmie que ces lieux offraient avec générosité vint régaler l’esprit du lascar, se mettant à sourire franchement à ce petit être à lunettes. « Votre dextérité n'a de limite que mon imagination, Docteur. » Armé de son bloc-notes, presqu’érigé comme bouclier face à l’immense créature qu’il s’apprêtait à recevoir, le psychologue déglutit. Dans un moment de lucidité, il douta. Cet aplomb de boeuf, ces risettes de hyène, cette approbation verbeuse, tout transpirait la polissonnerie. La pauvre proie qu'il était ne ferait pas le poids face à pareil buffle si la situation venait à prendre une tournure pour le moins ... inattendue. Ressaisis toi. Sans laisser transparaitre la moindre de ses inquiétudes, le binoclard s’écarta pour révéler, à travers un conglomérat de dossiers, un chemin vers la rédemption à ce patient tant redouté. « Entrez, je vous prie » La bête s’exécuta. D’un pas lourd et mécanique, elle partit s’avachir sur ce fauteuil au ventre labouré par d'innombrables doléances, grandes abandonnées des âmes égarées qui hantent ces lieux. Dans la foulée, le petit être bigleux s’élança jusqu’à son siège. En un croisement de jambes, il se racla la gorge avant de dicter sa traditionnelle invitation, toujours sur un ton craintif « Commençons par le commencement, voulez-vous ? » La brute laissa son regard s'amarrer à cette superbement mauvaise reproduction du « Cri » de Munch. Une inspiration. Un sourire qui disparait. Son récit qu’il entame.

das Böse im wald
« le malin dans la forêt »

Il devait mourrir, le crâne bousillé sous la chaussure du père Bergschutz. Cette monstruosité qui tourmentait l'esprit de sa torturée épouse devait périr. Oui. Pour sa mère, Hart était un cauchemar devenu irrémédiablement réalité.
Tout fut décidé un soir où les paysans de la petite bourgade de Bergschutz, sur le dos de laquelle vivaient une famille bourgeoise du même nom, crevaient la dalle plus que d'ordinaire. Harnachés de fourches et de pioches, les péons s'étaient promis qu'ils souperaient chez les somptueux. Claus était descendu à la foire, accompagné de ses deux fils ainés, Edmund et Herbert. Restée seule avec les domestiques, Edith gribouillait une nature morte. Soudain, il vint abîmer le silence qu'elle s'était fabriqué. Là, dans ce boudoir, l'irréparable frappa de plein fouet un destin. Les hurlements. La souffrance. Après quoi, le déshonneur. Un autre vint lui aussi tirer son coup. Puis, un autre. Puis, Claus s'interféra. Tous périrent. Tout changea.

Les mois passèrent sans que rien ne soit oublié. Edith portait, en elle, le fruit de cette révolte. Une émeute qui lui avait coûté sa créativité, son amour du grand air, sa bienveillance envers autrui. Enfermée dans ce vaste manoir, elle enfantait un bâtard, un chien galeux qui jamais ne hurlera avec les loups. Oui, cet enfant serait celui du dégoût, rejeté quelle que soit sa nature. Edmund voulut l'appeler « Schmutz », saleté. Claus voulut l'assassiner de sang froid. Herbert voulut en faire un esclave. Edith voulut le laisser vivre, loin d'elle.
L'accouchement fut douloureux pour un bout d'homme aussi délicat. Malgré son incommensurable cruauté, Claus ne parvint pas à concrétiser sa morbide décision. Herbert ne devint pas maître de l'existence de ce gamin. Edith ne se sépara pas de cette partie d'elle mais, Schmutz fut le surnom que tous les enfants lui attribuèrent grâce à Edmund.

Un an plus tard, la petite dernière, Bianka, fit irruption. Cette même année, Edith se pendit.

A la radio, le nouveau chancelier prônait le « brassage » des classes sociales. Ici, c'était déjà chose faite grâce à la Bande. Des gosses du village aux aînés Bergschutz, le groupe était d'une hétérogénéité vectrice de reconnaissance. Chaque année, au prétexte d'une surcharge dans les effectifs, des épreuves d'intégration étaient méticuleusement orchestrées. La difficulté augmentait à chaque nouvel hiver. Cette fois, ça serait pire puisque Schmutz concourait. Sélectionné à l'issue des deux premiers échelons, il était sur la ligne de départ pour le grand final. Dans la foule, Wilma, objet de ses songes les plus interdits. En cette circonstance où le vainqueur serait couronné de valeur, elle lui accorderait enfin un peu de son attention. Il se sentirait exister, appelé par tous ceux qui, depuis toujours, l'insultaient naïvement, applaudi par ces mains qui ne cessaient de lui balancer des cailloux en pleine figure.

A en croire la marmaille organisatrice de ce joyeux bordel, ça serait simple. « Mes chers amis, bonsoir et bienvenue à l'épreuve finale du Mann Test. » scanda Edmund, chefaillon parmi les écervelés. « Plus tôt dans la journée, nous avons caché la hâche en bois du p'tit Wilfried dans la grande forêt. Quiconque nous la ramènera avant l'aube sera accepté au sein de la Bande. » Les impatients freluquets piétinaient, prêts à s'élancer, intrépides, vers cette légion d'arbres aux ombres menaçantes. Certains grondaient même de hâte. « Toutefois, vous devez savoir que, cette année, l'épreuve connaîtra une incommodité supplémentaire. » Le jeune orateur scruta le ciel, aussitôt imité par son public. « Comme vous pouvez le constater, la lune est pleine. Aussi, en tant qu'enfants des montagnes, vous n'êtes pas sans savoir ce que cela signifie ... Il vous faudra l'éviter comme la peste si vous voulez revenir, à moins que les perdants ne supportent pas leur nouvel habit de honte. » Les plus candides pouffèrent. L'éviter ? Le Böse. Le fou. L'énervé. Le malin. Cette légende locale à l'appui de laquelle tous les parents parvenaient à coucher leurs marmots. Même les Bergschutz. Un isolé à la soif de sang anormalement aigüe, ayant pour met favori la chair encore fraîche des innocents. Hart se demanda s'il n'était pas préférable qu'il tombe cette nuit, d'une virulente étreinte avec le Böse. Il se tourna vers Wilma, qui semblait toute émoustillée à l'idée de voir ces galopins affronter la bête. Diantre, qu'elle serait heureuse de le voir terrasser le monstre. Il baissa pensivement la tête. Bianka. Elle qui avait été blâmée pour le suicide de leur défunte mère. Le seul être qu'il avait jusqu'ici protégé, chéri, aimé et qui, en retour, ne l'avait jamais répudié. L'abandonner ? Quelle ignominie. Il avait désormais pour certitude l'envie de revenir. « Bon courage à tous. Sauf Schmutz. » Puis, le coup d’envoi fut donné. Bêtement, la foule rît d’excitation, mordue de frénésie, inconsciente du danger qu’elle faisait courir à ces agneaux malavisés. Assoiffés d’aventure, les concurrents s’élancèrent d’abord avec tout ce qu’ils avaient d'euphorie puis, de leurs êtres maladroits quoique rapides. De leurs petits pieds, ils écrabouillaient les brindilles, esquivaient d’un saut félin le moindre tronc, faisant fi de l’animosité des branches qui les frappaient plus vivement encore que la crainte de trouver le monstre avant le trésor.

Contrairement à ses adversaires, Hart connaissait la forêt. Lorsqu'il était raillé, elle était sa confidente, celle au creux de laquelle il venait vomir son chagrin, panser ses maux, guérir son existence. Autre avantage mais, pas des moindres, il connaissait son frère, savait où ce persifleur se plaisait à cacher ce qu'il voulait secret. Sans plus de réflexion, il s'enfonça dans ce qui n'était déjà plus un bois, jardin d'ébène que tout le village surnommait « la forêt noire ». Pour sûr, la végétation y était si dense que les rayons chatoyants d'un Phébus bienveillant n'étaient plus, aux arbres qui la peuple, qu'un lointain souvenir. Ici, en cette obscure contrée, il ne courait plus, ni ne haletait. Avançant sereinement dans cette vorace pénombre, il ne tarda pas à trouver la source de son bonheur prochain. La hache du p'tit Wilfried. Posée là, tout contre ce vieux chêne vigoureux. Un parfum de victoire enivra cette petite tête dure. Il s'apprêtait à saisir sa douce délivrance quand il entendit un grognement. Guttural. Pénétrant. Hostile mais surtout, bestial. Il se retourna avec adynamie. Le bruit ruisselant de plus en plus promptement jusqu'à lui, il fut, bien vite, en mesure de comprendre que deux petites ombres fendues, dans lesquelles on pouvait lire un affreux appétit, faisaient route vers sa modique personne. Par mégarde, elles traversèrent un halo de lumière, grâce à quoi Hart entrevit une ténébreuse toison, de saillantes griffes, un filet de bave sordide et des crocs. Oh, ces crocs. Il ne voyait plus que ça. La fourchette, le couteau et la cuillère avec laquelle il serait prestement croûté. Il reculait avec parcimonie en vue d'une quelconque échappée quand soudain, le tronc vers lequel il s’était dirigé aveuglément le fit trébucher. Allongé sur son lit de mort, il pouvait ouïr la bête râler de satisfaction. Mais, comme un soldat touché au flanc, il était fin prêt. Cette chute était ce qu’il avait appris à attendre, ce à quoi tous ceux qui couchaient au village l’avaient habitué. Tendrement, absolument, les crocs s’enfoncèrent dans son trapèze, morceau peu luxuriant, probablement une simple mise en bouche. Elle fut sa dernière rêverie. Bianka. Couronné de feuilles mortes, il rouvrit les yeux à mesure qu’il sentait le monstre se rétracter. Bianka ? Plus courageuse que n’importe quel gamin, elle avait planté la hache dans la croupe du colosse. Spontanée, déraisonnable mais, si téméraire. Elle voulait qu’il gagne du temps, qu’il puisse s’enfuir, prendre à son tour l'arme émoussée et la sauver du malin. Au lieu de ça, il restait là, pétrifié d’admiration sinon d’épouvante devant ce saugrenu spectacle. Alors, le carnassier commença son festin. Etouffant la petite par la gorge, il lui dévora les entrailles avec tout ce qu’il avait de célérité. Vidée plus vulgairement qu'un porcelet, Bianka convulsait, les yeux rivés sur un frère à la placidité infaillible. C'est quand tout fut presque fini qu'Hart se releva. Prêt à se livrer tout entier en échange de ce chérubin tant aimé, il hurla de toutes ses forces le nom de sa déjà défunte soeur. Dans l’instant, la bête cessa tout banquet. Laissant s’évanouir sa victime encore fumante, il aurait presque pu être dit qu’une minute de lucidité l’eut frappée avant qu’elle ne s’enfonce maladroitement dans cette macabre pénombre, la hache encore arrimée à sa hanche. Hart courut prendre sa place. Tout en lui espérait qu’elle vive. Il n’était qu’optimiste, marque certaine d’un amour mis à mal. Combien de son affection, de son incommensurable rage, de traits de son enfantine personnalité a-t-il laissé dépérir près d'elle, cette nuit là. Des heures durant, il s’était laissé pleurer le sort de cette frêle créature. Puis, il accepta. Soulevant avec mésaise la carcasse de l’innocence née, le visage encore mouillé par l’émotion, il fit route jusqu’à son immonde village. Tous pâlirent à la vue d'un tableau auquel ils s’étaient déjà préparés. Le petit garçon s’écroula de fatigue, ne lâchant pas pour autant son regretté paquet. Et avec lui tombèrent les masques de stupeur, dévorés par les cris des plus jeunes qui, bien assez tôt, avertirent les adultes de l'horreur. Ainsi, les rumeurs devinrent réalité et l'enfant répugnant devint un funeste démon.

das Böse in der scheune
« le malin dans la grange »

uc.

das Böse in dir
« le malin en toi »

uc.

das Böse bist du geworden
« le malin que tu es devenu »

uc.









_________________

w a h n s i n n


Dernière édition par Hart Bergschutz le Ven 23 Juin 2017 - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 28 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Strip teaseuse, douce tentatrice des hommes. Attrapeeuse de proie pour un maléfique sorcier [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 80 années à se demander ce qu'elle fait sur terre. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Peuple de l'eau, beauté Funeste aux écailles Azur. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Régénération, Douce Hypnose d'une beauté malveillante, Respire sous l'eau et contrôle son élément. [titre de mon champ]: GANG: : Soumise d'un misérable Sorcier sans coeur. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Shay Mitchell @JAE signature @YOU_COMPLETE_MESS [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 107 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/06/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 6:36
Jensen
Super choix Bienvenue par ici et il nous faudra un lien avec mon lycan qui est aussi veterinaire

_________________
Noirceur de la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ESSENCE OF CHAOS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 21 printemps. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire à cœur de glace. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Etudiante entre parenthèses | Intérimaire d'occasion (fait le ménage à l'église de Gawain). [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : Néant. L'ignorance est une faiblesse qu'elle détesterait, si seulement elle avait conscience de celle-ci. Elle est pourtant la fille de deux abominations mangeuses de chair : Wilfried et Eliana. La question n'est donc pas de savoir si, mais quand le secret volera-t-il en éclat. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Humaine, chair à canon, créature éphémère. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : A pour seule arme une volonté de fer. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Cara D. / Moi (avatar & sign) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 771 [titre de mon champ]: PACTE: : 28/03/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 7:08
Bienvenue sur RM ! oué

_________________

SUNSHINE


Quand le monde est dans la lumière, quand le soleil tape, j'ai envie d'aimer et d'embrasser, de me couler dans des corps comme dans des lumières, de prendre un bain de chair et de soleil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 42 ans, petit gabarit musclé et plein de ressources [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Pas le temps de faire autre chose que chasser pour l'Opus Dei [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : Des vilains pas beaux qu'il faut buter et je crois que je suis douée. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Un truc bâtard qui s'ignore, j'aurais du sang de loup dans les veines. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Penelope Cruz ♦ moi // Signature ♦ Justayne [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 1935 [titre de mon champ]: PACTE: : 15/02/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 8:29
Citation :
spécialisé dans tout ce qui pue une fois mouillé
Pour un femmovore tout ce qui peut-être mouillé ne pue pas m'enfin

Pour un bic franchement je veux bien le même fournisseur d'encre

Bienvenue

_________________


Opus DeiLes batailles de la vie ne sont gagnées ni par les plus forts, ni par les plus rapides mais par ceux qui n'abandonnent jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GOD HATES FANGS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Il commençait à avoir une vie avancée, chargée de souvenirs plus ou moins tristes, il commençait à se préparer pour vivre enfin tranquillement avec sa famille. Mais le destin en a voulu autrement.Enfant de la guerre, il se hâtait le jour ou la mort le prendrait lui. Enfin son heure... Mais non. Une fraction de seconde il y a cru, mais des canines sont passées par là. La mort lui a rit au nez et s'en est allée. L'éternité comme fardeau. Ses 56 ans se sont fanés. [titre de mon champ]: CONTRAT: : De battre son coeur s'est arrêté. Larmoyant, l'effet d'une grosse gueule de bois. Elle en a perdu la vie, mais sa beauté intacte reste gravée dans sa mémoire. L'impuissance d'un homme, le désarroi d'un mari, la perte d'un père. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Apprentissage du savoir, connaissance de la langue de Shakespeare. Ancien professeur d'Oxford. Détenteur de savoir en trop grand nombre. Tenter en vain d'apprendre l'anglais à de jeunes romains. Dans l'espoir un jour de retrouver sa vie d'antan. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : Douce cruauté, amer vérité. Extase infinie, belle utopie. Compter sans que cela fasse effet. 110 ans, mais l'état figé. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : L'aiguille s'est arrêtée. Le temps ne fait plus effet. Ersatz du passé, abandonné mais pas oublié. Tuer pour se nourrir, se cacher pour ne pas mourir. De la nuit la créature est, le rouge tâche le blanc immaculé de sa chemise. Poussière il ne deviendra pas, éternité au pas. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Décuplés et inexploités. Liberté de mouvements, exquis grondements. Rapidité et vélocité. Sens affolés, force multipliée. [titre de mon champ]: GANG: : Solitude et plénitude. Seul compter sur soi. Appartenance à outrance. Echos de sa voix, liberté et foi. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Christoph Waltz by Alaska (avatar), Frimelda (signature). [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 590 [titre de mon champ]: PACTE: : 17/02/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 9:11
Re-bienvenue sur le forum. Cette fois c'est la bonne

_________________


Sub specie æternitatis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN x fourrure à malmener

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 49 s'étiole au faciès marbré de l'ancien. fissures notées au masque pourrissant d'un carnaval passé. [titre de mon champ]: CONTRAT: : divorce notifié. le myocarde cogne de noces nouvelles, l'attrait retrouvé, les bacchanales mortuaires pour un noctule enivrant. [titre de mon champ]: BESOGNE: : inspecteur, police criminelle. le canon logé à la paume, le sang en rigole sur la parure et les lippes. traque de la fourberie humaine. paluches plongées à la fange, aux cercles infernaux. moissonneur de pécheurs. crocs aux cuisseaux. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 147, vie de moitié incisée. tombeau encore éloigné. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : lupus sous l'échine du mensonge. monstre au revers du costume. l'humain est un pyjama, une erreur, le voile d'une stupeur cannibale. [titre de mon champ]: GANG: : nostra regno. paluches à la poudre séquestrée. paquets revendus au contrat malsain des trafiquants. picaille prospère. orbes clos aux transactions. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : MIKKELSEN (faust, astra) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 2991 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/12/2016



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 9:16
TU ES REVENU han han et en plus de ça, tu as piétiné tes examens class je continue de dévorer tes mots et maintenant tu n'as plus d'excuse, si proche d'achever la fiche, tu restes parmi nous n'hésite pas à la moindre question :amourlicorne:

_________________

d i s s o n a n c e

I felt for the tormented whirlwinds, damned for their carnal sins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Fin de vingtaine et début de trentaine, un flou vaporeux qui peine à changer. [titre de mon champ]: CONTRAT: : De trop nombreuses conquêtes éphémères qui se sont fanées, sans jamais parvenir à trouver la perle dans sa coquille, âme jouissant de sa pleine liberté, sans attache. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Déposer des pierres précieuses sur les cous dénudés, joaillier alors que le jour défile, artiste de rue lorsque le feu de la soif commence à ravager les entrailles. Crapahuteur au Vatican lorsque la nuit tombe, pour tenter de mieux comprendre les hommes. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : Cent-quatre-vingt-six années d'errance, observateur silencieux qui voit le monde se perdre peu à peu. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Être de l'eau qui se doit de retourner à l'eau, dévorant quelques vies pour survivre. Pesce aux écailles d'un bleu sombre et aux éclats lazuli qui scintillent dans les flots à la manière d'une voûte nocturne. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Douce cristalline qui joue entre les doigts, domptée à merveille, docile et protectrice avec son enfant, le laissant également respirer dans les profondeurs, branchies striant les flancs peu importe la forme. Doux murmure inné pour séduire les âmes et les saisir entre mes filets. [titre de mon champ]: GANG: : Opportuniste solitaire, grimaçant alors que celle qui se dit reine est évoquée, seul maître de mon échine, détournant le regard des bas fonds vers lesquels elle entraine son peuple. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Brendon Urie (Mad Hattress) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 1114 [titre de mon champ]: PACTE: : 09/04/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 10:09
Re-bienvenue dans le coin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 25 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Tu es à la recherche de ton sexe apple ? Contacte vite Jiji-l'amoroso pour obtenir des conseils sur comment foirer ta vie amoureuse (appel surtaxé). [titre de mon champ]: BESOGNE: : stagiaire en journalisme. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : le mensonge est vice, le silence est pire. elle sait. [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 25 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcière [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Contrôle du feu, girl on fire, so cliché. [titre de mon champ]: GANG: : gang des licornes, rien que ça. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : jennifer lawrence, vio. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 1149 [titre de mon champ]: PACTE: : 05/04/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 10:13
jensen très bon choix ! bon retour sur le fofo han

_________________
la mort aux os ? dalida était suicidaire ?
Ah oui, oups. ☁
Tu as raison, j'ai écouté la déraison. Tu m'en veux ? Tant mieux, je suis prête à encaisser. Je ne suis pas à plaindre, tu ne pourras jamais m'acheter. Mon regard sera toujours ailleurs, loin de ces goûts amers. Balade d'une malade  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUN WITH THE MOON

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 29 ans, mais bien plus à fouler la Terre. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire, au grand dam de son père. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Généticienne et biologiste pour le Vatican, elle est spécialisée dans les loups-garous et les wendigos. De son propre chef, elle tente de créer un contraceptif capable d'atténuer, voire de faire disparaître, les chaleurs des louves. Mais c'est un secret qu'elle garde farouchement. [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 100 ans déjà ; le temps passe sans que l'on n'y prête attention, et les pressions augmentent, mais elle résiste. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Lycan ; elle est de ceux qui hurlent à la lune, qui courent dans les rues, qui déchirent de leurs griffes et arrachent de leurs crocs. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : De sa nature de louve, elle hérite des sens accrus, de son appartenance à la meute rublev, elle est une des porteuses de la malédiction de son père : l'empathie. [titre de mon champ]: GANG: : Meute Rublev, la seule famille qui compte. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Cintia Dicker ; hedwige aka Klaus (avatar), Tumblr (gif), Dezbaa (signature). [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 50 [titre de mon champ]: PACTE: : 25/05/2017



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   Ven 23 Juin 2017 - 11:26
Bienvenue ! Jensen Ackles en loup et allemand, j'approuve 200 fois Vite vite je veux absolument la suite de l'histoire Bonne rédaction !

_________________

Under the moonlight
« But that's the wonderful thing about man; he never gets so discouraged or disgusted that he gives up doing it all over again, because he knows very well it is important and worth the doing. » - Ray Bradbury
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: Das Böse unter uns   
Revenir en haut Aller en bas
 
Das Böse unter uns
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Kleine Morde unter Feinden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: NAISSANCE DES MONSTRES-
Sauter vers: