Discorde | Poppy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Ezio N. Di Scipio
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : Il roulait sa bosse comme un mortel depuis trente six ans jusqu'à ce que l'émail le fige pour l'éternité CONTRAT: : Lié à la chaleur des corps trop nombreux qui viennent réchauffer sa couche sans que jamais son coeur ne batte. BESOGNE: : Assasin pour une cause qui fait briller ses yeux. Il traque et tue pour la Mano Rossa, gagnant pour chaque mort une nouvelle félure dans son âme.
ÉCORCE: : Il a été changé seulement trois ans plus tôt, ce qui arrondit son âge à trente neuf ans. Il ne les aura jamais et ne dépassera jamais la trentaine figée dans la glace ÉCHINE: : Dents blanches, sang au menton. Devenu vampire depuis si peu de temps. PRESTIGE: : Voler la vie, d'un coup de dent ou d'un coup de crosse. Une balle en plein coeur, des crocs en plein cou. Il tue avec la grâce du prédateur, avec tous les pouvoirs de l'immortalité. GANG: : Mano Rossa @EFFIGIE: : Colin Farrell par Ambrose (ava') OMEGA (CSS) Feng (gif profil) BAFOUILLES: : 223 PACTE: : 27/06/2017



Message
Jeu 29 Juin - 0:16
Thème


Il s'ennuyait ce soir. La nuit était tombée, lui offrant la possibilité de sortir et de redécouvrir le monde. Il aurait pu chasser, il aurait dû chasser. Il sentait que sa gorge était sèche et que s'il n'y faisait rien il perdrait bientôt le contrôle, devenant ce monstre qu'il gardait secrètement sous cloche depuis trois ans. C'était pourtant d'autre boisons qui l'attiraient, abandonnant le carmin pour l'ambré. Il n'avait envie de voir ses lèvres tâchés et accrochées à la gorge d'une créature innocente ayant simplement succombé à ses charmes. Il ne voulait être l'envoyé d'un diable en qui il ne croyait pas durant cette nuit. Avisant les lumières et les clameurs de la ville à travers sa fenêtre, il jeta un regard à l'animal ronronnant sur ses genoux et ses lèvres s'étirèrent sur un sourire. Un miaulement grincheux retentit alors qu'il se levait et il croisa les iris d'émeraude du chat à poil long qui partageait son toit. Durant une seconde, il sourit, aussi bêtement que n'importe quel mortel devant son animal de compagnie. Puis, se souvenant qu'il avait l'air particulièrement idiot à agir de la sorte, il quitta le haut de la journée pour une chemise bleue nuit entrouverte sur la naissance de ses pectoraux. Il avait finalement une idée d'où il finirait sa nuit. Il passa une main dans ses cheveux, désordonnant un peu plus les mèches brunes et s'envoya un clin d'oeil brûlant d'auto satisfaction.

Les rues de Rome étaient toujours animées la nuit. Les mortels avançaient, riant, inconscient de ce qui se tramait juste sous leur nez, incapable de voir les créatures qui dans les ombres venaient prendre leur vie. La ville était immense et superbe, cachant avec délectation ses horreurs. Il passa devant le Colisée sans plus lui accorder un regard, habitué qu'il était à le sentir peser de toute sa sanglante prestance sur la ville. Une duo de touriste le regardait des étoiles pleins les yeux, s'amusant à le prendre en photo et l'un d'elle lui demanda de les prendre devant. Il s’exécuta, les écoutant s’esclaffer dans la langue de Molière devant tant de beauté. L'une des françaises, un peu plus aguerrie que l'autre, alla même jusqu'à lui demander ce qu'il faisait du reste de sa soirée. Deux sourires et un numéro plus tard, ils se donnèrent rendez vous au club qui était devenu le lieu de toutes les débauches de l'immortel. Il aurait à boire pour le reste de la nuit et peut-être deux pour le prix d'une s'il se débrouillait suffisamment bien.

C'est donc de parfaite humeur qu'Ezio alluma une cigarette et continua son chemin jusqu'au club où il savait retrouver l'une de ses plus vieille connaissance dans les beautés de Rome. Il ne serait rapidement plus seul, pour son plus grand plaisir. La voir le dévorer des yeux et briller la jalousie dans les iris merveilleuses le fascinait. Les émotions étaient devenu une chose qu'il gardait jalousement et qu'il collectionnait comme un vicieux pervers. Il fini par écraser la cigarette avant de rentrer, ne bénissant pas ses satanés lois qui empêchaient la plus légale dans drogues dans les établissements publics. Le videur le laissa entrer comme un vieux ami, tournant les plus noirs regards dans sa direction.

Il entra alors comme un prince et prit immédiatement la direction du bar. Il s'assit sur un tabouret, caressant des yeux le reste du club. Une serveuse qu'il ne connaissait que trop bien s'approcha et il commanda la même chose que d'habitude, à un changement prêt. Il n'avait pas encore vu Poppy et il voulait être certain que la belle serait là lorsque les deux françaises pointeraient le bout de leur nez.



_________________
I'm the hunter,  I'll bring back the goods but i don't know when
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Poppy Pleys
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Strip teaseuse, douce tentatrice des hommes. Attrapeeuse de proie pour un maléfique sorcier
ÉCORCE: : 80 années à se demander ce qu'elle fait sur terre. ÉCHINE: : Peuple de l'eau, beauté Funeste aux écailles Azur. PRESTIGE: : Régénération, Douce Hypnose d'une beauté malveillante, Respire sous l'eau et contrôle son élément. GANG: : Soumise d'un misérable Sorcier sans coeur. @EFFIGIE: : Shay Mitchell @JAE signature @YOU_COMPLETE_MESS BAFOUILLES: : 659 PACTE: : 14/06/2017



Message
Jeu 29 Juin - 8:20
Discorde

       

Poppy avait passé sa journée à nager dans la mer, petit coin reculé des yeux un peu trop curieux, pour laisser sortir sa Sirène. Une journée magnifique ou pour une fois elle avait eu l'impression d'être libre et de pouvoir faire ce qu'elle voulait alors qu'au fond, elle savait qu'elle était surveillée encore et toujours. Le soleil allait bientôt se coucher et il allait être temps d'enfiler sa tenue de scène et de faire le show comme d'habitude. Arrivant au Club, elle se faufila à l’intérieur par la porte de derrière et embrassa quelques filles et quelques vigiles avant d'arriver enfin devant les vestiaires. Elle n'aimait pas cet endroit c'est vrai, mais elle aimait les gens qui étaient dedans et n'étaient pour rien dans ce qu'il lui arrivait alors pourquoi leur en vouloir à eux ? Entrant dans le Vestiaire ou quelques filles étaient déjà en train de se préparer, elle laissa son regard se perdre sur la lingerie poser délicatement à sa place avant de se déshabiller. Elle n'aimait pas qu'on choisisse pour elle ce qu'elle allait porter mais elle savait très bien qu'elle ne pouvait rien dire étant donné que ca devait venir du Sorcier. Enfilant le Body blanc en dentelle, elle observa chaque détails de sa tenue. Le dos était ouvert pour laisser une vue plongeante sur les courbes que les hommes aimaient tant, le décolleté arrivait jusqu'au nombril et laissait son décolleté à vue de tout homme et pour finir des portes jartelles de la même couleur qui agrandissaient ses jambes encore plus. Talon haut, petit tour devant le miroir pour se maquiller légèrement les yeux avant de détacher ses cheveux pour les laisser glisser le long de son dos.

S'observant un instant dans le miroir qui était face à elle, Poppy ne savait plus qui elle était dans ces moments là. Même le reflet dans le miroir n'était plus le sien mais peu importe ce soir c'était la Sirène qui était de sorti et c'est tout ce qui comptait. Sortant de cet endroit elle croisa quelques regards de danseuse se poser sur elle, ce qui était bon signe si même les femmes déposaient leur regard sur elle ce soir. Avant d'entrer dans la Salle Poppy croisa le regard de son Sorcier et lui adressa un jolie sourire tout en tournant sur elle même pour lui montrer la tenue qu'il avait choisi aujourd'hui et avant même qu'il ne puisse dire quelque chose elle s'engouffra dans le club. La musique ambiançait les gens qui étaient déjà un peu trop saoul tandis que les danseuses aguichaient les pauvres hommes. Laissant son corps se faufiler entre les gens elle remarqua au bar ce qu'elle cherchait. Ezio. Elle croisa son regard pendant quelques secondes avant de voir deux jolies femmes s'asseoir à ses côtés. Fronçant doucement les sourcils, Poppy laissa un sourire joueur illuminer son visage. Il avait osé amener deux proies chez elle. Pinçant légèrement sa lèvre inférieur avec ses dents elle observa les alentours avant de voir un jeune homme qui devait sûrement fêter son enterrement de vie de garçon et avant même de dire quelque chose elle attrapa sa main pour l'amener avec lui. Le posant sur une chaise, elle jeta un regard vers Ezio sans quitter une seule fois son regard taquin. Elle n'aimait pas perdre et il venait de commencer en invitant les deux asperges dans son Club. Il n'était pas à elle c'était vrai mais ce n'est pas pour autant qu'elle aimait et le laisser le voir avec d'autres femmes.

Poussant le jeune homme sur la chaise, Poppy s'asseya a califourchon sur lui avant de se pencher pour chuchoter à son oreille. « Interdiction de toucher, d'embrasser et de me donner des insultes c'est bien comprit. » Elle attendit le hochement de tête venant du jeune homme avant de commencer à bouger ses hanches au dessus de lui, tout son corps était en mouvement et quand elle se relevait elle n'oubliait pas de lancer des regards vers Ezio sans trop en faire non plus. Après tout c'est lui qu'elle essayait de rendre jaloux pas l'inverse. Perdu dans ses pensées elle sentit une main se poser sur son dos et descendre jusqu'à ses fesses. Lançant un regard noir au jeune homme elle repoussa sa main. « Tu touche tu paye jeune homme. » Tournant son visage elle observa le directeur lui faire signe de continuer et de ne pas s'énerver. Poppy figea son sourire d'ange sur son visage avant de continuer tout en laissant le jeune homme lui mettre la main aux fesses. Il devait être quelqu'un d'important pour que le patron décide de le laisser faire sans payer plus mais peu importe. Elle n'était qu'un corps mouvant et envoûtant. Jetant un regard vers Ezio elle lui envoya un baiser de la main avant de se concentrer sur sa danse.  

(c) REDBONE


_________________
Noirceur de la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Ezio N. Di Scipio
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : Il roulait sa bosse comme un mortel depuis trente six ans jusqu'à ce que l'émail le fige pour l'éternité CONTRAT: : Lié à la chaleur des corps trop nombreux qui viennent réchauffer sa couche sans que jamais son coeur ne batte. BESOGNE: : Assasin pour une cause qui fait briller ses yeux. Il traque et tue pour la Mano Rossa, gagnant pour chaque mort une nouvelle félure dans son âme.
ÉCORCE: : Il a été changé seulement trois ans plus tôt, ce qui arrondit son âge à trente neuf ans. Il ne les aura jamais et ne dépassera jamais la trentaine figée dans la glace ÉCHINE: : Dents blanches, sang au menton. Devenu vampire depuis si peu de temps. PRESTIGE: : Voler la vie, d'un coup de dent ou d'un coup de crosse. Une balle en plein coeur, des crocs en plein cou. Il tue avec la grâce du prédateur, avec tous les pouvoirs de l'immortalité. GANG: : Mano Rossa @EFFIGIE: : Colin Farrell par Ambrose (ava') OMEGA (CSS) Feng (gif profil) BAFOUILLES: : 223 PACTE: : 27/06/2017



Message
Jeu 29 Juin - 13:47
Thème


Il avait parfaitement deviné. Elles arrivèrent en même temps que Poppy sortait des coulisses retenant les beautés sacrées de Rome. Son sourire s'était fait moqueur alors qu'il croisait le regard de la belle et qu'une lueur de défis venait flamboyer dans ses iris sombres. Son attention se porta alors sur les françaises aux yeux brillants. Elles étaient semblables à deux oisillons tombés sur nid, découvrant une soirée où elle n'aurait jamais mit les pieds en tant que simple touriste. Celle aux reflets cuivrés ne perdit pourtant contenance et commença à essayer de lui parler en anglais, son accent français sortait à chaque "euh" qui s’échappaient de ses lèvres. Ezio avait beau ne pas très bien parler la langue de Shakespeare, il suivait tant bien que mal, répondant avec un sourire tout en leur proposant un verre. Les intentions de la rousse étaient claires quand celles de son amie, bien plus réservée, attendaient encore la morsure de la boisson pour se dévoiler. Il les écouta raconter leur voyage, l'interminable temps qu'elles avaient passé dans le bus qui les avaient amené jusqu'à Rome. Elles restaient deux semaines et souffraient déjà de la chaleur.

La discussion ne l’intéressait pas plus que ça mais Ezio avait depuis longtemps apprit que parler des femmes les rendaient bien plus disposées à finir dans son lit et entre ses reins. Il sirotait son wiscky tout en les écoutant, ses yeux noirs ne pouvant s'empêcher d'aller courir jusqu'à une autre proie qui avait arrêté de l'être depuis quelques temps. Poppy faisait tout pour le rendre jaloux, pour le faire voir rouge et attirer l'attention fluctuante du vampire. Elle y arrivait à merveille. Les doigts de l'immortel étaient crispés sur sa boisson mais aucun traits de son visage ne dévoilaient ce qu'il se passait dans ses pensées. La danseuse voulait jouer ? Il allaient se prêter aux mêmes règles. Après tout, si son corps puait la luxure à plein nez et que sa tenue donnait bien des idées cocasses au vampire, les deux françaises ne seraient sûrement pas en reste. La seule chose qui le retenait encore était le choix entre la rousse incendiaire au corps manquant de forme ou la plantureuse brune bien trop timide pour se mettre en avant. Il ne devait pas en laisser une au détriment de l'autre. Il voulait les deux dans son lit.

Le baiser que lui envoya la sensuelle danseuse fit naître sur les lèvres d'Ezio un sourire taquin et il détourna les yeux d'elle, se plongeant dans la discussion qu'il avait avec les jolies mortelles. La brune commençait légèrement à se sentir à laisse, la faute à l'alcool qui faisait naître de jolie couleur sur sa peau trop blanche. C'était à lui de leur répondre maintenant, à lui de raconter les merveilles cachées de la Rome éternelle. Voulaient-elles vraiment tout savoir ? Car ce qui était secret pour les touristes n'était que la puanteur des corps et l'aigreur de la corruption. Il y avait tant de choses enfoncées sous les sourires et les paillettes de la capitale. Elles n'avaient vu que la partie émergée d'un iceberg qui était tâché de carmin sur sa moitié inférieure. Leurs rires le fit sourire alors qu'elles réagissaient de plus en plus vite à ses blagues, allant même jusqu'à qualifier son accent italien d'un "So cuty" qui l'entraîna à leur payer un nouveau verre. La rousse fini par lui proposer d'aller danser après avoir demandé d'un regard à son ami si cela ne la dérangeait pas. Perdu sur son téléphone, l'autre répondu d'un reniflement qui promettait des histoires sitôt l'instant terminé. Ezio accepta et prit sa main, envoyant un sourire éblouissant à une Poppy séduisante sur ce pauvre jeune homme qui peinait à contenir son désir. Ils les frôlèrent en se dirigeant vers la piste de danse et le vampire ne pu retenir un moqueur "Il devrait être fidèle à sa future femme, tu ne devrais pas le tenter de la sorte." Sous ses mots étaient pourtant visibles la petite pointe de jalousie et la possessivité du vampire.

Ce fut le dernier regard qu'il lui offrait alors que la musique prenait des teintes encore plus langoureuses. Les hommes étaient normalement là pour regarder les beautés qui se pressaient dans des costumes transpirant de luxure mais Ezio avait déjà suffisamment profité des merveilles du club. La rousse qui dansait contre lui laissait glisser des regards enflammés sur sa peau et elle éclata de rire alors quelle faisait semblant de trébucher et qu'il la rattrapait, collant un peu plus leurs corps puis leurs lèvres qui virent se chercher. Poppy pouvait bien attendre dans un soupçon de jalousie. Elle réussissait son jeu à la perfection mais Ezio n'était pas dénué d'armes ou de charme. Lui aussi pouvait se prêter à cette traque amusante. Les deux se ressemblaient bien trop et il commençait lentement à parfaitement la connaître.



_________________
I'm the hunter,  I'll bring back the goods but i don't know when
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Poppy Pleys
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Strip teaseuse, douce tentatrice des hommes. Attrapeeuse de proie pour un maléfique sorcier
ÉCORCE: : 80 années à se demander ce qu'elle fait sur terre. ÉCHINE: : Peuple de l'eau, beauté Funeste aux écailles Azur. PRESTIGE: : Régénération, Douce Hypnose d'une beauté malveillante, Respire sous l'eau et contrôle son élément. GANG: : Soumise d'un misérable Sorcier sans coeur. @EFFIGIE: : Shay Mitchell @JAE signature @YOU_COMPLETE_MESS BAFOUILLES: : 659 PACTE: : 14/06/2017



Message
Ven 30 Juin - 9:46
Discorde

       

Le jeu était lancé, leurs regards se croisaient tandis qu'ils faisaient tout pour rendre jaloux l'autre. Le sourire de Poppy ne faisait que s'agrandir au fur et à mesure que le temps passait. Elle sentait sa peau se coller contre ce jeune homme qui venait d'entrer dans une bataille sans merci et les mains de celui ci se balader sur son fessier. Les rires de ses copains se faisaient entendre tandis qu'il n'avait d'yeux que pour elle. Poppy aurait put l’envoûter pour qu'il arrête de lui caresser les fesses sans son accord mais après tout si ça pouvait rendre jaloux Ezio pourquoi arrêter ? Laissant ses mains caresser les cheveux du jeune homme tout en descendant jusqu'à son torse musclé Poppy en profitait tout en sachant qu'il ne serait pas sa proie ce soir. Elle avait une plus grosse proie en tête et il était justement en train d'arriver vers elle avec son asperge collée au cul. Sentant un frôlement sur sa peau elle ne prit même pas la peine de se retourner sachant très bien qui c'était et la voix qui suivit lui confirma. Laissant un sourire diabolique s'afficher sur son visage elle lança sans même le regarder. « Et toi vérifie si ton jouet est majeure au moins. » La jalousie pointait le bout de son nez mais c'était un jeu tellement drôle qu'elle ne comptait rien faire d'autre que gagner. L'observant entrer sur scène avec sa potiche elle laissa un rire s'échapper d'entre ses lèvres sachant très bien que la bataille ne faisait que commencer.

Se levant de sa proie elle lui attrapa à nouveau la main pour le relever et fit signe à un de ses copains de venir avec eux. Il était temps d'entrer elle aussi en piste. Arrivant sur la piste les gens se collaient les uns aux autres et la chaleur se faisait ressentir. Elle aimait ça, c'était son univers, son terrain de chasse plus précisément. Voyant au centre Ezio et la jeune fille s'embrasser elle fit un air de dégoût avant de se tourner vers les deux hommes qui la regardaient. Elle leur offrit un magnifique sourire charmeur avant d'approcher de celui qu'elle ne connaissait pas et de passer ses bras autour de son cou. Il était grand, musclé et beau comme elle les aimait mais malheureusement il était humain. Les humains avaient trop d’innocence en eux ce qui le rendait pas assez attirant aux yeux de la Sirène. Faisant un signe à une danseuse qu'elle connaissait bien, elle attendit qu'elle arrive à sa hauteur pour lui montrer le jeune marié. Une danse à quatre allait commencer, et le sourire démoniaque qui ornait le visage de Poppy allait en dire long sur cette soirée. Après tout c'est lui qui avait commencé, elle n'y était pour rien dans tout ce qui allait suivre. Lançant un léger regard en arrière pour s'assurer qu'Ezio était toujours là avec sa langue plantée dans la bouche de la jeune femme, Poppy commença. Elle sentait les mains de l'étranger se perdre sur ses hanches et descendre au fur et à mesure tandis qu'elle passait ses mains sous le t-shirt du jeune homme pour sentir ses muscles saillant se contracter. Elle le laissa même déposer ses lèvres sur la peau brûlante de sa nuque tout en le sentant remonter encore et encore jusqu'à ses lèvres. Après tout pourquoi résister ? lui agrippant doucement les cheveux elle laissa sa bouche se perdre contre la sienne avant de stopper cet échanger et de se tourner pour danser avec la danseuse cette fois ci. Les corps des deux hommes se dandinaient derrière elles mais Poppy ne voyait que la danseuse qui était face à elle.

Des moments torrides comme ça elle en avait déjà eu avec plus de la moitié des danseuses qui se trouvaient ici et c'est pour cela que la danseuse ne disait pas non à ce qu'il se passait. Laissant son doigt caresser les lèvres pulpeuse de Lacy pour descendre jusqu'à l'embrasure de ses seins ou elle laissa ses lèvres s'y poser. Caresse d'une peau si froide, doux frissons et léger soupir d'envie. Tout ce que Poppy aimait faire ressentir aux gens. Passant une main dans les cheveux de la Strip-teaseuse elle continua la danse collée et sexy sans se retenir de laisser ses mains parcourir le corps de sa collègue. Oh non elle savait que cette scène ne rendrait pas jaloux Ezio. Bien au contraire cette scène était faite pour capter son regard, pour lui donner envie d'une seule chose. Abandonner cette chose qui était entre ses bras pour se rendre compte qu'elle n'était qu'un bout de chiffon. Une proie trop facile qui se laissait faire sans rien dire, a quoi bon jouer avec une proie quand elle se laisse faire ? Tournant son visage vers lui alors que la danseuse lui donnait des baisers sur le corps, Poppy caressa ses lèvres du bout de la langue tout en lui envoyant un clin d'oeil. Elle sentait des mains se poser sur son corps pour caresser sa peau si chaude tandis que les corps se collaient de plus en plus et tout ça sans même en avoir hypnotisé un seul. Ils venaient tous de rentrer dans le jeu sans qu'elle ne le demande. Un frisson parcouru tout son corps au contact du regard d'Ezio mais elle ne lacherait pas l'affaire aussi facilement.  

(c) REDBONE


_________________
Noirceur de la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Ezio N. Di Scipio
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : Il roulait sa bosse comme un mortel depuis trente six ans jusqu'à ce que l'émail le fige pour l'éternité CONTRAT: : Lié à la chaleur des corps trop nombreux qui viennent réchauffer sa couche sans que jamais son coeur ne batte. BESOGNE: : Assasin pour une cause qui fait briller ses yeux. Il traque et tue pour la Mano Rossa, gagnant pour chaque mort une nouvelle félure dans son âme.
ÉCORCE: : Il a été changé seulement trois ans plus tôt, ce qui arrondit son âge à trente neuf ans. Il ne les aura jamais et ne dépassera jamais la trentaine figée dans la glace ÉCHINE: : Dents blanches, sang au menton. Devenu vampire depuis si peu de temps. PRESTIGE: : Voler la vie, d'un coup de dent ou d'un coup de crosse. Une balle en plein coeur, des crocs en plein cou. Il tue avec la grâce du prédateur, avec tous les pouvoirs de l'immortalité. GANG: : Mano Rossa @EFFIGIE: : Colin Farrell par Ambrose (ava') OMEGA (CSS) Feng (gif profil) BAFOUILLES: : 223 PACTE: : 27/06/2017



Message
Ven 30 Juin - 13:33
Thème


Les jeux se font et se défont, comme autant de minces filets qui s'enroulent autour de leur peau. Les regards s’accrochent pour mieux se fuir alors qu'un mince sourire fleurit sur les lèvres du vampire. Poppy est fidèle à elle-même, ensorcelant tout ceux ayant le malheur de poser leurs yeux sur son corps parfait. Pour une fois, Ezio remercie son immortalité et le coeur depuis longtemps mort dans sa poitrine, incapable de battre pour autre chose que le sang qui l'attire et l’obsède. L'odeur de la luxure vient flotter à ses narines alors qu'il sent le désir dans le corps des petites choses avec lesquels les deux créatures ont décidé de jouer ce soir. Il ne répond rien au mot de l'ensorcelante, la laissant à sa jalousie qu'il apprécie pourtant de toute son âme depuis longtemps morte. Il aime se sentir désiré, comme un prince ténébreux que des yeux rempli de passion réveille un peu plus. Il n'a jamais voulu être un vampire mais c'est dans des moments comme cette nuit qu'il apprécie de tout son être la glace qui a remplacé le sang dans ses veines. Il s'éloigne, avec la rousse à ses bras. C'est vrai qu'elle est jeune. Bien trop jeune pour lui, effleurant peut-être tout juste du bout des doigts la majorité qui rend son corps légal pour les plaisirs du vampire. Qu'importe. Il veut simplement se nourrir à sa gorge en une danse qui ne sera peut-être pas macabre si elle ne cri ou ne se débat.

Puis finalement la proie qu'il embrasse se fait moins désirable. Les yeux d'Ezio quitte les iris bleus pour se diriger vers d'autre, suintant de luxure. Poppy se joue de tous les regards. Son joli coquelicot est superbe dans sa tenue de scène. Son corps galbé semble fait pour attirer les yeux et les désirs. Bien des hommes fixent les deux danseuses qui rendent les autres demoiselles aussi insipide que de l'eau dans la gorge d'un vampire. Les caresses et les odeurs font saliver l'immortel, réveillant sa soif carnassière. Il a envie de sang. Il a besoin de sang.

Les baisers se font plus violent avec sa proie, alors que les mains du vampire se font baladeuse. La française rie, les joues rendues si rouges par l'alcool. Ce sang qu'il sent pulser dans ses veines, qu'il voit rouler sous sa peau l'affame, l'attirer. Le dégoût des premiers jours pour ce fluide a disparu depuis longtemps. Il lui murmure des mots à l'oreille, des mots qui la fond rire et rougir en même temps. Attend. Elle doit prévenir son amie. Attends avant de frapper. Elle le laisse seule, s'approche du bar et le regard sombre qui l’accueille veut tout dire. Elle va devoir s'expliquer. Ne perds pas de temps. Il se détournera d'elle. Son amie ne semble pas le désirer, ne semble vouloir les accueillir dans sa couche. Il ne fera pas passer à la rouquine la chambre de son appartement. Plan B demandé pour couvrir des draps de sang. Les deux l'ont vu, les deux doivent succomber sans quoi elle cherchera sa proie longtemps et l'accusera aux yeux de la police. Il ne les craint pas, il craint seulement qu'on le relit à une disparition que la Mano Rossa ne comprendra pas. De là à faire le lien avec ses apparitions uniquement diurnes et il n'y a qu'un pas avant que sa cervelle n'explose sous le canon d'un assassin. Il a beau être un vampire, il n'y survivra pas.

Il s'approche alors, de sa démarche trop féline de chasseur. On s’éloigne presque sur son passage. Le sixième sens des humains se réveille sans qu'ils ne comprennent pourquoi le danger est palpable autour de ce brun trop séducteur. Du coin de l'oeil, il regarde toujours les filles au bar, la rousse qui fait les yeux doux pour obtenir l'accord de la brune. Son sourire en coin s'élargit alors que ses doigts se glissent sur la peau de Poppy, caresse anodine qu'elle seule peut deviner. Il se colle à la peau, suivant les mouvements de ses hanches. Il ne veut pas de ses lèvres, simplement lui offrir un message. Les deux sont des chasseurs, différents dans leur mode de fonctionnement. Si Poppy a besoin d'assouvir la soif de la Sirène, il a trouvé des proies parfaites. Ne lui manque qu'un petit coup de pouce d'une créature capable de se rendre fascinante pour tous.

"Toi. Moi. Un lit. Deux filles et leur sang offert pour notre plus grand plaisir. Une orgie sanglante ne t'attire pas ? Il me faut juste l'accord de cette petite brune qui ne semble pas s'amuser autant qu'on le désire par ici. Tes charmes devraient avoir plus d'attrait que les miens avec un petit coup de pouce surnaturel."

Il croise ses yeux, juste une seconde, evitant de les perdre sur ses lèvres pleines et langoureuses qui appellent tous les baisers de la création. L'amusement est terminé. Il a besoin de se nourrir et les plaisirs sanglants ont prit une place ô combien grandiose dans sa vie maintenant que son coeur ne bat plus. Ne manque que l'accord d'une créature plus dangereuse encore que lui et tout deviendra parfait pour cette nuit qu'il lui offre dans tout son désir.



_________________
I'm the hunter,  I'll bring back the goods but i don't know when
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Poppy Pleys
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Strip teaseuse, douce tentatrice des hommes. Attrapeeuse de proie pour un maléfique sorcier
ÉCORCE: : 80 années à se demander ce qu'elle fait sur terre. ÉCHINE: : Peuple de l'eau, beauté Funeste aux écailles Azur. PRESTIGE: : Régénération, Douce Hypnose d'une beauté malveillante, Respire sous l'eau et contrôle son élément. GANG: : Soumise d'un misérable Sorcier sans coeur. @EFFIGIE: : Shay Mitchell @JAE signature @YOU_COMPLETE_MESS BAFOUILLES: : 659 PACTE: : 14/06/2017



Message
Dim 2 Juil - 19:16
Discorde

       

Poppy sentait les cœurs battre autour d'elle et après 80 ans de vie ca lui faisait toujours autant un bien fou de voir qu'elle avait cette beauté que chaque homme et femme enviaient. La chaleur et la proximité des corps qui la touchait lui donnait le sourire et un frisson parcouru son échine tandis qu'elle continuait à bouger ses hanches au rythme de la musique. Elle pouvait sentir le regard d'Ezio sur elle et c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Même si elle avait tout ce qu'elle voulait autour d'elle, Poppy n'oubliait pas sa première proie. Cet homme qui aimait jouer avec elle et qui essayait de la rendre jalouse était le seul qu'elle aimait charmer soir après soir. Il n'était plus vraiment une proie étant donné qu'elle l'avait déjà attrapé mais le fait qu'il aime autant jouer qu'elle, donnait du piquant. Au moment ou elle tourna à nouveau la tête vers lui, elle le retrouva au milieu de la piste seul et en suivant son regard elle remarqua la rousse qui parlait à la brune. Se doutant de ce qui allait se passer par la suite Poppy resta au centre de la piste tout en suivant les mouvements de corps qui se bousculaient autour d'elle. Le jeu était donc sur le point de se terminer. Elle en eu confirmation au moment ou elle sentit des doigts se glisser sur sa peau nue. Elle connaissait cette peau qui touchait la sienne et laissa son corps se tourner doucement vers la créature qui lui faisait face pour la première fois depuis le début de cette soirée. Écoutant sa requête Poppy ne put s'empêcher de rire à la fin de sa phrase avant de s'approcher un peu plus de lui pour lui répondre d'une voix mielleuse.

« Le grand Ezio aurait il du mal à draguer ce soir ? Ou est donc passé ton charme si puissant ? » Elle le taquinait, voulait l’énerver pour lui montrer que finalement il aurait toujours besoin d'elle même si il ne voulait pas se l'avouer. Voyant qu'il essayait de lutter pour ne regarder que son regard, Poppy déposa une main sur sa chemise et laissa glisser ses doigts contre son torse musclé avant de lui sourire. Ce sourire taquin qu'elle aimait lui offrir. « Alors ça veut dire que j'ai gagné ? » Plongeant son regard dans celui de cet homme qu'elle connaissait trop bien maintenant Poppy continua. « Comme d'habitude. » Mordillant doucement sa lèvre inférieur elle continua d'avancer jusqu'à pouvoir sentir son corps collé contre le siens. Elle savait très bien qu'il ne l'avouerait jamais et qu'il n'attendait qu'une seule chose qu'elle accepte son offre. Après tout ce qu'il venait de se passer, les frissons, les soupirs, les caresses Poppy sentait la faim l'envahir. Cela faisait déjà un petit moment qu'elle n'avait pas mangé et il était temps mais bien sur elle avait ses conditions n'étant pas comme les autres Sirènes. « Je suis partante pour cette orgie de sang à une seule condition Ezio. » Une seule condition qui n'allait sûrement pas lui plaire mais peu importe, Poppy était la plus vieille et donc la plus puissante d'entre les deux. Elle savait qu'elle pourrait rapidement le mettre au tapis si il ne respectait pas la condition. « On ne les tue pas ! De toute façon elle ne se souviendront de rien alors on les laisse repartir avec un minimum de sang c'est comprit ? » Et avant même qu'il ne puisse répondre elle lui attrapa la main pour avancer jusqu'au deux jeunes femmes qui étaient en train de se parler à voix basse. Elles n'étaient pas vraiment le style de femmes que Poppy aimait envoûter, elle préférait les femmes avec du caractère et un regard de braise mais pour ce soir elles allaient faire l'affaire.

S'arrêtant devant la brune qui n'en faisait qu'à sa tête apparemment, Poppy déposa son sourire charmeur sur ses lèvres tout en laissant ses doigts attraper les cheveux de la demoiselle en question pour les caresser. Les femmes étaient toujours les plus dure à envoûter mais celle ci ne devrait pas poser problème. Elle n'avait pas l'air d'être coriace et d'avoir un fort caractère. « Salut. » Douce voix comme un léger murmure qui fit sourire la brune. Plongeant son regard dans le sien elle s'approcha un peu plus d'elle jusqu'à ce que leurs lèvres se touchent presque avant de continuer. « Mon ami et moi on va rentrer et on aimerait beaucoup que vous veniez toutes les deux avec nous pour passer le rester de nuit à nos côtés » Poppy laissa son sourire s'agrandir tandis qu'elle sentit le charme de la Sirène faire surface. Ses yeux ne quittaient plus ceux de l'humaine tandis qu'elle fut heureuse de voir un oui de la tête de la part de l’envoûtée. S'avançant doucement elle déposa un baiser ses lèvres avant de lui attraper la main pour la relever tout en avançant vers Ezio. « C'était pas compliqué. » Lui lançant un clin d'oeil Poppy continua d'avancer avant d'attraper un manteau qui était au Bar pour l'enfiler. Elle n'allait tout de même pas offrir un spectacle gratuit aux gens de dehors. Enfilant le manteau elle s'approcha d'une serveuse avant de lui murmurer à l'oreille de prévenir le sorcier de son départ  et sans se retourner elle sortit de cet endroit. L'air frais frappa son visage et un sourire s'afficha sur son visage tandis qu'elle sentait ses cheveux voler le long de son dos. Cette soirée s’annonçait intéressante et encore plus quand elle vit enfin Ezio et la rousse sortir du club. Serrant la ceinture du manteau noir qu'elle venait d'emprunter, Poppy ne quittait pas pour autant la main de la jeune femme. Elle savait que l’envoûtement durait longtemps mais elle voulait être sur. « Dépêche toi j'ai les crocs. » Un rire stupide suivit cette blague de mauvais goût tandis que son regard se posait à nouveau sur cet homme qu'elle connaissait bien maintenant. Cet homme qui la faisait se sentir libre pendant une seule nuit.  

(c) REDBONE


_________________
Noirceur de la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Ezio N. Di Scipio
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : Il roulait sa bosse comme un mortel depuis trente six ans jusqu'à ce que l'émail le fige pour l'éternité CONTRAT: : Lié à la chaleur des corps trop nombreux qui viennent réchauffer sa couche sans que jamais son coeur ne batte. BESOGNE: : Assasin pour une cause qui fait briller ses yeux. Il traque et tue pour la Mano Rossa, gagnant pour chaque mort une nouvelle félure dans son âme.
ÉCORCE: : Il a été changé seulement trois ans plus tôt, ce qui arrondit son âge à trente neuf ans. Il ne les aura jamais et ne dépassera jamais la trentaine figée dans la glace ÉCHINE: : Dents blanches, sang au menton. Devenu vampire depuis si peu de temps. PRESTIGE: : Voler la vie, d'un coup de dent ou d'un coup de crosse. Une balle en plein coeur, des crocs en plein cou. Il tue avec la grâce du prédateur, avec tous les pouvoirs de l'immortalité. GANG: : Mano Rossa @EFFIGIE: : Colin Farrell par Ambrose (ava') OMEGA (CSS) Feng (gif profil) BAFOUILLES: : 223 PACTE: : 27/06/2017



Message
Mar 4 Juil - 20:02
Thème


Garce qu'hurlent les yeux sombres de l'immortel. Oui, il a besoin d'elle. Même si cela lui arrache la gorge et qu'il refusera de le dire, il doit s'en rendre compte. La nature ne l'a pas doté des mêmes capacités que la sirène. Lui traque mais ne charme pas. Il se sert simplement de ce que son humanité lui avait autrefois offerte. Ses manières d'enfants de rue, de bad boy sans le grand coeur lui ouvrent bien des cuisses mais jamais autant que ce que pourra se permettre une créature surnaturelle comme la jolie danseuse. De toute manière, la nature l'a empêché de s'accoupler avant autant de fougue que lorsqu'il n'était qu'un mortel avide de chair contre sa peau. Maintenant c'est leur sang et leur chaleur qui l'attire. Rien d'autre. Les courbes ont perdu de leur charme et la luxure a perdu de son intérêt pêcheurs.

"T'as rien gagné. Je te propose un repas, rien de plus."

Ezio ment comme il respire, comme il l'a toujours fait. De tous ses vices et ses défauts, il est très certain que le mensonge est celui qu'il a mené au rang d'art. C'est même devenu sa marque de fabrique alors que tous le pense si honnête, drapé dans sa fierté mal placée d'italien. Il étire pourtant ses lèvre sur un sourire carnassier, comme prêt à accepter la moindre de ses conditions. La première mort est à elle si cela l'enchante. Mais pas les deux. Il veut sentir la vie couler entre ses lèvres, suivant le sang qu'il absorbe comme une drogue. Et pourtant les mots de Poppy tombent comme une dague en plein coeur. Ses yeux se froncent immédiatement. Comment ça pas les tuer !? Mais elle ne lui laisse pas le temps d'exprimer son mécontentement. Il la suit, bouillant de l'intérieur. Il veut tuer, ne peut-être comprendre quelque chose d'aussi simple ? Où est passée la créature qu'elle devrait être ? Les vies humaines n'ont aucune importance tant qu'eux vivent comme des rois.

Il n'a le temps de parler que déjà il sent le pouvoir de la sirène. Elle l'attire, un peu plus qu'elle ne le fait déjà alors que la fascination ne lui est destinée. Il voit le visage de la brune se détendre alors que ses iris se plongent sur des destinations qu'ils ne semblaient décidés à emprunter. Ezio la regarde, trop prêt et trop loin à la fois alors qu'il se rapproche de la rousse qui le dévore des yeux. Jupiter en serait moins beau que lui ainsi couvé par un regard qui le magnifie à la perfection. Il ne s'en formalise pas, se contentant de regarder Poppy couvrir son corps aux yeux qui n'ont besoin de la voir. Il a envie de la toucher, de l'embrasser et de détruire en même temps les deux femmes dont on vient pourtant de garantir la vie. La sirène est plus vieille que lui. Comme la grosse majorité des créatures présentent dans ce monde. Il n'a été changé que trois ans plus tôt. Suffisamment pour que sa soif se soit une rien tarie mais pas assez pour que sa force immortelle ne soit capable d'envoyer chacun au tapis.

Comme un homme parfait, il s'incline légèrement devant la rousse, lui proposant son bras en lui demandant de la suivre. Fille facile envoûtée par le charme dangereux du prédateur et l'alcool qui obscurcie son instinct de survie, un rien naïf s'échappe de ses lèvres qu'il a déjà goûté. Elle prend son bras et il sent à la main contre son biceps qu'elle apprécie ce qu'elle touche du bout des doigts. La rue a formé son corps à devenir ce qui ravi les yeux des femmes pour finir par leur voler la vie. Elle peut s’avérer heureuse. Il avait prévu de les tuer toutes les deux.

Il la lâche alors une seconde alors qu'elle suit, envoûtée par sa fascination. Il s'approche de Poppy, glissant d'un air sévère les mots qu'elle a empêcher de sortir de ses lèvres. Je voulais leurs vies... Laisse les chats s'amuser avec leur proie." Ce qu'il était. Le vampirisme l'avait rendu si félin, amplifiant tout ce qui faisait le prédateur en lui. "On va chez toi Poppy." Il ne lui laissait pas le choix. De toute manière, jamais aucune femme n'avait franchit la porte de son appartement, pas même la trop régulière sirène. Il avait trop de souvenirs entre les murs et une vie à laquelle il tenait un peu trop pour que quiconque n'entre chez lui.

Il se détourna de la brune, en revenant à sa proie nocturne. La peau de la rousse était presque diaphane sous la lumière de la lune. Elle offrait un magnifique spectacle la gorge ouverte sur le sang qui se mêlerait à son derme. Il avait toujours eu une fascination pour la femme à la peau tâchée par le son et aux cheveux comme embrasés par le feu. Non pas qu'elles soient plus son style de femme que d'autre mais il ne pouvait s'empêcher de se révéler morbide dès qu'il était avec elles. Il lui souffla des mots doux à l'oreille qui la firent rire. Ils n'étaient pas complices mais le jeu de la jalousie n'était pas fini pour le vampire. Poppy n'avait qu'une proie qu'elle n'avait choisi entre les mains quand Ezio s'amusait de l'accent de la française. La sirène pouvait se gausser d'avoir gagné mais il n'en demeurait pas moins que c'était lui qui se retrouvait seul avec trois femmes charmantes.

La soirée était devenue plus que prometteuse.

"C'est encore loin ? J'ai froid." le gémissement venait coupé les rêveries d'Ezio. Mais cela lui offrait d'autres profits qui ne pouvaient qu'étirer ses lèvres sur un nouveau sourire. Il lui proposa du regard la veste en cuir qu'il souleva légèrement et l’appétit qu'il lu dans les yeux bleus le fit sourire un peu plus. Il ne sentait plus depuis trop longtemps la morsure du froid. Il lui tendit alors et la jeune femme disparu sous le cuir. Maintenant qu'il la voyait ainsi vêtue, il était vrai qu'elle ne faisait pas très majeur. Elle lui avait pourtant juré avoir vu le jour vingt ans plus tôt. Trop jeune pour mourir, encore trop innocente vu les étoiles qui brillaient dans ses yeux. Les mains dans les poches, il la détaillait. Poppy avait peut-être raison. Il ne faudrait pas les tuer. Et pourtant la conscience de l’assassin peinait à se réveiller.

_________________
I'm the hunter,  I'll bring back the goods but i don't know when
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Poppy Pleys
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Strip teaseuse, douce tentatrice des hommes. Attrapeeuse de proie pour un maléfique sorcier
ÉCORCE: : 80 années à se demander ce qu'elle fait sur terre. ÉCHINE: : Peuple de l'eau, beauté Funeste aux écailles Azur. PRESTIGE: : Régénération, Douce Hypnose d'une beauté malveillante, Respire sous l'eau et contrôle son élément. GANG: : Soumise d'un misérable Sorcier sans coeur. @EFFIGIE: : Shay Mitchell @JAE signature @YOU_COMPLETE_MESS BAFOUILLES: : 659 PACTE: : 14/06/2017



Message
Lun 10 Juil - 8:57
Discorde

       

Une fois tout le petit monde dehors, Poppy sentit l'air frais se poser délicatement sur sa peau et un frisson parcourir son dos. Les gens faisaient la queue pour essayer d'entrer dans le Club tandis qu'elle sentait quelques regards se poser sur elle. Le regard des gens ne lui faisait plus rien, elle avait prit l'habitude après tout ces années et la seule chose qu'elle avait en esprit à ce moment là était la jeune femme qu'elle hypnotisait pour qu'elle vienne jusqu'à chez elle. Sentant Ezio s'approcher d'elle, Poppy tourna la tête pour plonger ses yeux dans son regard. Elle sentait la colère en lui face à ce qu'elle lui avait dit mais peu lui importait. Poppy ne tuait pas pour se nourrir et il allait devoir s'y faire. « Alors ce soir tu devra être un gentil chat avec tes proies et ce n'est pas négociable. » Son regard se faisait dure pour lui faire comprendre qu'elle ne rigolait pas et ne le laisserait pas faire. Aucune vie humaine ne serait prise tant que Poppy serait dans les parages. Au moment ou il décida d'aller chez Poppy, celle ci laissa un rire s'échapper d'entre ses lèvres sans pour autant le quitter du regard. « «On change pas les bonnes habitudes. » Jamais elle n'avait vu l'appartement d'Ezio et elle se doutait qu'elle ne verrait jamais cet endroit mais elle s'en fichait, parce que son appartement à elle restait toujours ouvert pour ce genre de chose.

Commençant à avancer tout en tenant la main de la jeune femme qu'elle ne connaissait même pas, Poppy restait silencieuse tout en laissant son esprit s'envoler. Le bruit des gens qui riaient dans la rue ou le vent qui se posait sur sa peau lui faisait oublier ce qu'elle était en train de faire ce soir, elle en oubliait presque Ezio et sa rousse qui les suivaient derrière. Plus rien ne comptait quand elle était dehors à l'air libre. Passant un main dans ses longs cheveux brun, Poppy tourna son regard vers la brune qui souriait bêtement. Laissant son regard se perdre sur le visage de la jeune femme, elle savait très bien qu'elle était très jeune et que sa vie ne faisait que commencer mais son regard en disait long sur ce qu'elle avait déjà vécu et sur ce qu'elle voulait ce soir. Lui souriant en retour elle caressa du bout du pouce sa douce peau tout en reposant son regard sur les rues. Alors qu'ils n'étaient plus trop loin Poppy jeta un regard en arrière pour voir si ils suivaient toujours la cadence et leva les yeux au ciel face à la scène qu'elle avait sous les yeux. Ezio qui donnait son manteau à la petite rouquine. Lui faisant signe que cette scène romantique était à vomi, Poppy détourna le regard tout en sentant son sourire moqueur refaire surface. Elle ne comprendrait jamais comment deux jeunes filles comme elles pouvaient suivre des inconnues jusque chez eux sans se poser des tonnes de questions. A son époque jamais personne n'aurait fait ça, c'est pour cela que les humains étaient des proies si facile pour les prédateurs de ce monde.

Arrivant devant son immeuble, Poppy ouvrit la porte tout en laissant passer la brune avant de la laisser tomber sur Ezio qui était en train de les suivre. Lui lançant un sourire elle monta les escaliers avant d'ouvrir la porte de son appartement pour y laisser entrer les invités. Cet endroit qu'elle avait fait exprès de ne pas décorer, ce grand salon qui était impersonnel et qui ne laissait aucune trace de famille vivante ou même d'elle. L'appartement n'était fait que pour y dormir à ses yeux et n'était pas vraiment chez elle étant donné que c'était un cadeau du sorcier. Fermant la porte à clef une fois tout le monde à l’intérieur, Poppy alluma une petite lumière avant d'enlever son manteau et de le jeter au sol. S'asseyant doucement sur le canapé elle souleva sa jambe pour enlever ses talons et son bas blanc. Une fois enlevée elle reporta son attention sur la brune qui était toujours debout et lui fit signe de s'asseoir à côté d'elle avant de regarder Ezio. « Sers à quelque chose pour une fois et apporte nous un verre de vin. » Lui lançant un petit clin d'oeil tout en mordillant lentement sa lèvre inférieur Poppy fit signe à la rousse de s'asseoir à ses côtés. La laissant faire Poppy déposa doucement sa main sur sa cuisse tout en lui offrant un sourire taquin. Au moment ou la Rousse décida enfin de plonger son regard dans celui de la Sirène, Poppy laissa l'hypnose faire doucement effet décidant qu'il était temps qu'elle arrête de baver seulement sur Ezio. Elle sentit le corps de la Rousse se détendre petit à petit et son cœur accélérer alors que rien n'avait encore commencé. Laissant sa main se lever elle la déposa sur sa nuque tout en s'avancant pour laisser ses lèvres se mêler aux siennes et leur langue commencer une danse langoureuse. La chaleur du corps de la rousse s'intensifier tandis que Poppy rompit cet échange comme ci de rien n'était. Laissant son regard se perdre sur Ezio elle passa sa langue sur ses lèvres sans quitter une seule fois son petit sourire taquin. Elle avait gagné depuis longtemps mais le jeu n'était pas terminé pour autant, il ne faisait que commencer et les deux jeunes femmes n'étaient que les amuses bouches de cette délicieuse soirée. Tout ce qui l’intéressait ce soir ce n'était pas les jeunes filles qui n'avaient même pas l'âge l'égal d'être ici mais le jeune homme qui pensait avoir le dessus parce qu'il était entouré de trois femmes, enfin femmes est un grand mot quand on regard d'un peu plus près le visage des deux invités. Déposant doucement ses jambes sur la brune qui la dévorait des yeux Poppy prit la parole d'une voix charmeuse. « Dépêche toi Ezio, j'ai soif. » Et bien sur dans tous les sens du terme qu'il voulait. Elle sentait la chaleur des corps, le sang qui coulait dans leur veines et l'excitation dans leur regard. La Sirène en elle bouillonnait de plaisir charnel, un seul mot et tout pouvait chavirer.  

(c) REDBONE


_________________
Noirceur de la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Ezio N. Di Scipio
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : Il roulait sa bosse comme un mortel depuis trente six ans jusqu'à ce que l'émail le fige pour l'éternité CONTRAT: : Lié à la chaleur des corps trop nombreux qui viennent réchauffer sa couche sans que jamais son coeur ne batte. BESOGNE: : Assasin pour une cause qui fait briller ses yeux. Il traque et tue pour la Mano Rossa, gagnant pour chaque mort une nouvelle félure dans son âme.
ÉCORCE: : Il a été changé seulement trois ans plus tôt, ce qui arrondit son âge à trente neuf ans. Il ne les aura jamais et ne dépassera jamais la trentaine figée dans la glace ÉCHINE: : Dents blanches, sang au menton. Devenu vampire depuis si peu de temps. PRESTIGE: : Voler la vie, d'un coup de dent ou d'un coup de crosse. Une balle en plein coeur, des crocs en plein cou. Il tue avec la grâce du prédateur, avec tous les pouvoirs de l'immortalité. GANG: : Mano Rossa @EFFIGIE: : Colin Farrell par Ambrose (ava') OMEGA (CSS) Feng (gif profil) BAFOUILLES: : 223 PACTE: : 27/06/2017



Message
Lun 10 Juil - 23:00
Thème


Un gentil chat. Un putain de félin à qui on coupait les crocs, voilà surtout ce qu'elle voulait dire. Il lui jeta un regard noir avec de retourner jusqu'à sa propre proie. Le rouge sur ses joues lui donnait si fin et l'envie qu'il avait de se glisser à sa gorge le transperçait. Il aurait maudit Poppy de lui ordonner de rester aussi placide. Le sang n'était rien sans le meurtre, pourquoi la sirène ne le comprenait pas ? Prendre une vie, avoir l'impression d'être dieu pendant quelque temps, voilà qui avait de quoi rendre tout parfait. Lui seul pouvait choisir si sa proie vivait ou mourait durant la nuit. S'ajoutait à ça le risque que les deux idiotes balancent qui ils étaient aux plus profonds. Tuer empêchait les rumeurs et les soupçons. Un cadavre ne parlait que si on ne cachait pas les traces de ce qui l'avait tué. Les morsures pouvaient disparaître, ne laissant qu'un corps exsangue qui ne prouvait pas tout. Bien des mortels avaient par le passé utilisé des méthodes presque vampiriques pour préserver leur identité.

Il suivit pourtant les deux jolies brunes devant lui sans plus rien ajouter. Poppy saurait le maîtriser s'il essayait quand même de tuer et de toute manière, il ne voulait pas perdre si tôt une alliée sirène. C'est pourquoi il ne réagit pas lorsqu'elle lui laissa tomber la porte dessus, se contentant d'un nouveau regard noir. Elle était joueuse, lui un peu moins depuis qu'elle lui avait apprit qu'il ne pourrait tuer. Il s'arma de patience, essayant de croire encore quelque seconde que sous la passion du sexe, Poppy serait plus tolérante aux meurtres. Il se voilait la face, il le savait parfaitement mais il espérait. Pour se prouver qu'il n'était pas le chien de compagnie d'une sirène qui avait depuis longtemps choisi comment se finirait la soirée. Ezio détestait ce sentiment d'impuissance, cette impression de ne pas choisir, encore plus lorsque ce dernier venait d'une femme et non de ses maîtres auxquels il s'était accroché en devenant un membre à part entière de la Mano Rossa.

Chassant ses pensées d'un simple frémissement du nez, le vampire s’exécuta, trouvant de l'alcool dans un placard de la sirène. Il servit quatre verres de whisky, sachant parfaitement qu'il ne dégusterait pas le sien. Pas encore envie de vomir pour paraître humain. Les jeunes femmes s'étaient jetées dans la gueule du loup et elles comprendraient bientôt pour les crocs aux lèvres de l'immortel. Quand à Poppy, elle savait depuis longtemps ce qu'il était au plus profond de son corps de marbre.

Voilà princesse." Glissa-t-il, le regard toujours noir alors qu'il lui tendait son verre. Il partie récupérer ceux des mortelles qui n'avaient d'yeux que pour la sirène. Sa faim de luxure s'était tue aux remarques de Poppy. Il ne s'assit pas à côté d'elle, gardant vêtements et air défiant. La rousse ne lui laissa pas le choix, se levant d'une démarche féline qu'il ne lui avait pas remarqué. Son attention s'éloigna de la sirène et de l'autre brunette alors que les lèvres revenaient se perdre aux siennes. Le baiser était passionné, attendant de réveiller un feu violent au creux de ses reins. Elle glissa ses mains sous son haut et finit par lui ôter, un sourire taquin sur les lèvres. Elle dévora sa chair, avant de la ramener jusqu'au lit, quittant à son tour ses vêtements, ne laissant que des sous vêtements peut-être un rien trop osés pour son âge apparaître. La dentelle rouge et noir était appâtente et réveilla à nouveau la soif du vampire. Son regard se jeta sur la créature, un sourire sur les lèvres. Le jeu était terminé et la séduction réalisé. Maintenant, leurs corps pourraient jouer sur d'autre terrain et découvrir des choses qu'ils ne connaissaient que trop bien. 

_________________
I'm the hunter,  I'll bring back the goods but i don't know when
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Poppy Pleys
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Strip teaseuse, douce tentatrice des hommes. Attrapeeuse de proie pour un maléfique sorcier
ÉCORCE: : 80 années à se demander ce qu'elle fait sur terre. ÉCHINE: : Peuple de l'eau, beauté Funeste aux écailles Azur. PRESTIGE: : Régénération, Douce Hypnose d'une beauté malveillante, Respire sous l'eau et contrôle son élément. GANG: : Soumise d'un misérable Sorcier sans coeur. @EFFIGIE: : Shay Mitchell @JAE signature @YOU_COMPLETE_MESS BAFOUILLES: : 659 PACTE: : 14/06/2017



Message
Dim 23 Juil - 11:01
Discorde

       

La soif de sang était quelque chose qui arrivait à réunir les deux créatures pourtant si différente. Attrapant le verre qu'il venait de lui tendre, Poppy laissa ses lèvres s'y tremper avant de lui lancer un léger clin d'oeil. Le jeu venait de se terminer et c'était l'heure de laisser la Sirène prendre le dessus. Plus rien ne pouvait les arrêter, le sang était en train de les appeler et elle savait qu'elle allait devoir garder le contrôle pour éviter de les tuer. Il y a bien longtemps qu'elle avait décidé de laisser les humains vivre et ce soir n'allait pas être une exception. L'homme qui l'accompagnait allait lui aussi les laisser vivre et ce n'était pas une simple question. Observant le vampire partir avec la rouquine la Sirène sentit son sang chauffer petit à petit tout en déposant son regard sur celui de la brune qui était toujours en train de la dévorer des yeux. Passant sa langue sur sa lèvre inférieure Poppy savait que le moment était venu. La nourriture était servi. Il était temps de laisser la séductrice de côté pour que la Sirène puisse se nourrir.

Attrapant doucement la main de la brune, elle l'obligea à se lever pour l'amener jusqu'à la chambre ou étaient déjà le Vampire et sa victime. Laissant son corps se coller conte celui de la jeune femme, Poppy passa un bras autour de son cou pour laisser leurs lèvres se perdre à nouveau dans un long baiser langoureux. La pièce était assez petite mais le lit était assez grand pour accueillir quatre personnes sans problème, comme ci elle l'avait déjà prévu. Son regard se perdait sur les courbes de la jeune femme et sans attendre plus longtemps elle commença à lui enlever ses vêtements pour la retrouver en lingerie fine. La Sirène écoutait ses battements de cœur tandis que son corps se réchauffait à chaque caresse partagée. La poussant subitement sur le lit Poppy la suivit tout en restant au dessus d'elle. Elle aimait tout contrôler et c'était parfaitement ce qu'elle était en train de faire à ce moment là, elle contrôlait cette jeune fille qui ne pouvait rien faire pour essayer de se débattre. Laissant sa main se balader sur son corps, Poppy lui dégrafa son soutien gorge pour le jeter au loin. La Sirène en elle avait soif et en avait marre de tout ce petit jeu mais c'était le moment que Poppy préférait. Quand le jeu se finissait mais qu'un nouveau était en train de commencer.

Laissant ses lèvres effleurer ses seins pour descendre jusqu'à ses tétons, Poppy laissa un sourire satisfait éclairer son visage à chaque soupir de plaisir qu'elle entendait sortir de la bouche de sa proie. Se relevant doucement elle déboutonna en silence son body avant de le laisser glisser le long de sa peau nue. Un frisson d'excitation glissa le long de son corps tandis qu'elle déposa son regard sur le vampire qu'elle connaissait si bien. Lui offrant un doux sourire elle se rallongea sur le lit tout en tendant la main à la rousse pour qu'elle en fasse de même. Attendant qu'elle soit allongé à son tour Poppy laissa sa main caresser ce corps si pâle avant d'enlever à son tour son soutien gorge. Ses lèvres caressait les siennes tandis que leur souffle s'échangeait à merveille. Trois femmes rien que pour lui dans ce lit, quel vampire aurait demandé mieux ? Déposant à nouveau son regard sur le vampire elle lui attrapa le bras et le tira dans le lit pour mieux profiter de cette charmante compagnie. Passant une main sur son torse musclé, Poppy en profita pour lui voler un baiser qui se voulait sauvage et qui montrait que la suite des événements allait être tout autant chaud. Laissant son sourire s'agrandir la Sirène laissa le vampire respirer avant de se placer au dessus de la brune qui était toujours en train de la regarder. L'hypnose marchait à merveille et tout ce qui était en train de se passer ne resterait pas en mémoire dans sa tête, c'était le principal. Laissant son corps chaud coller celui de la jeune femme Poppy descendit sa main jusqu'à son entre cuisse pour laisser ses doigts lui faire plaisir avant de laisser ses lèvres parcourir son corps. Chaque signe de plaisir qui sortait d'entre les lèvres de l'humaine faisait frissonner la sirène à l'intérieur d'elle. Levant doucement son visage vers Ezio elle laissa ses dents pointu et aiguisé sortir d'entre ses lèvres. « Bon appétit. »

Sans même attendre, Poppy continua de lui faire plaisir et laissa ses crocs rentrer dans la chair tendre de cette femme. Le sang coulait dans sa gorge et le long de ses lèvres tandis que l'humaine ne bronchait pas, ne se doutant pas une seconde que la femme qui lui faisait plaisir était en train de se nourrir. Le sang lui faisait du bien, son cœur accélérer encore et encore tandis que son corps devenait de plus en plus chaud. Aspirant encore et encore de son sang, Poppy s'arrêta au moment ou elle sentit la jeune femme s'affaiblir. Elle ne comptait pas la tuer et pour cela il ne fallait pas en prendre trop d'un coup. Relevant doucement la tête, le liquide chaud commença à couler sur sa peau, descendant de ses lèvres jusqu'à ses seins. La Sirène en elle était en extase face à ce qu'il se passait tandis que l'humaine profitait juste de chaque instant. Rentrant doucement ses dents pointu Poppy essuya en silence le coin de sa lèvre sans quitter une seule seconde son sourire. Se relevant doucement elle passa un bras autour du coup d 'Ezio tout en interrompant ce qu'il faisait avec la rousse pour l'embrasser à nouveau. Un baiser plein de sang, de chaleur et d'envie.  

(c) REDBONE


_________________
Noirceur de la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Discorde | Poppy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» ¤* Eris de ShasowSong, Déesse de la Discorde*¤
» Eris, EX-Déesse de la Discorde et du Chaos
» ~ Eris, Déesse de la discorde [FINI]
» ☞ (m) Matthew Schaeffer + Des jumeaux c'est deux fois plus de Discorde. (RESERVE)
» Le Bal de la Discorde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST :: → CLUBS-
Sauter vers: