(roue du rp) gods and monsters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : carcasse millénaire, vieille branche trainant sa cuirasse à travers les âges. [titre de mon champ]: CONTRAT: : âme voyageuse, baluchon de vie. [titre de mon champ]: BESOGNE: : oeil vagabond, curieux des fourmis cavalant sous son regard moqueur. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : il nargue les diablotins de pacotille, observe leur lutte depuis un olympe ressuscité. querelles dont il se moque. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : LΛZΛRE [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 294 [titre de mon champ]: PACTE: : 19/11/2016



Message
Sujet: (roue du rp) gods and monsters   Ven 30 Juin - 12:42
gods and monsters

(APRÈS-MIDI) Les portes du Boudoir sont closes à la population. Se reposent danseurs et chairs à vendre. Pourtant, une silhouette s’approche, assurance des gestes, de ces quatre coups contre la porte. C’est un rendez-vous fixé depuis des mois. Astoria. Tu pénètres dans le cabaret, escortée de deux jeunes filles que tu observes d’un oeil avide, te demande ce qui se cache sous l’échine humaine. Bureau de Night. Les portes sont refermées, et s’engage la discussion autour d’une volonté : récupérer les enfants des catins, leur promettre sécurité à un orphelinat falsifié, nommé Vatican.

NIGHT. le doute ne plane pas. De cette jeune femme venue proposer son aide, tu espères un moyen de te débarrasser des quelques danseuses et catins en cloque.

ASTORIA. tu n’es pas envoyée par le Vatican. C’est ton oeuvre solitaire que tu exerces. Le Boudoir que tu soupçonnes d’abriter des monstres. Aubaine pour tes expériences. Tu te présentes comme l'envoyée messianique d’un orphelinat.

(c) AMIANTE

_________________
compte pnj.
ne pas mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANATOMY OF THE SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Le temps peint et grave sa peau de trente années passées. [titre de mon champ]: CONTRAT: : La docteure vagabonde seule, pour compagnie unique ses petits protégés. Arachnide sadique, folle qui se délecte de ses morbides expériences sur de pauvres juvéniles. Petits voués à une torture éternelle. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Derrière la chevelure de feu, derrière ses orbes bleu ciel, se cache l'innommable, l'affreux. La folie d'une mortelle possédée par l'espérance de soigner, de les sauver. La certitude que le Mal se crée dans l'enfance, s'enfonce dans leur corps tendre qui ne demande qu'à être ouvert pour enlever l'infâme putréfaction. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : Les surnaturels sont partout, emplissant le monde de leur infection maudite. Espoir de les guérir. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Chair tendre et éphémère, mort éternelle : humaine. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Les scalpels ouvrent les chairs tendres, les gants blancs sont rougis par le sang. [titre de mon champ]: GANG: : Astragale aux mains du Vatican. Noire destinée. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Holland Roden ~ Blondie (Tumblr) + Signature ~ Endlesslove [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 24 [titre de mon champ]: PACTE: : 15/06/2017



Message
Sujet: Re: (roue du rp) gods and monsters   Ven 30 Juin - 14:41

Gods and monsters

(F. Beigbeder) ▽ Ce sont toujours les gens animés des meilleures intentions qui deviennent des monstres.
Talons luxueux fracassant les pavés crasseux de la plèbe, cheveux roux voletant comme un feu indomptable. Les yeux noisette fixent leur objectif avec un envie morbide. Une motivation des plus malsaines. Les doigts sont vernis, le cou paré de pierres précieuses, l’annulaire habillé d’or, le contraste entre la masse informe que forment les autres, ces êtres sans motivation, sans but, des machines dénuées d’intérêt, condamnées à vivre sans cesse le même jour. Comme s’en était pitoyablement pathétique. Les coups frappent la porte, avant qu’une jeune demoiselle fit son apparition. Pauvre être vendant déjà son svelte corps si jeune, où fille d’une putain et d’un clochard en manque d’attention sexuelle. Seul Dieu et les quelques minables intéressés peuvent le dire. Certaines figures ont le mérite d’attirer le regard de l’aristocrate, mais plus par intérêt scientifique que par réelle envie de contemplation de ces quelques corps masculins.

Le Boudoir… Ce nom l’avait toujours intrigué. Un dire qui semblait si doux et sucré, mais qui renfermait tout le pue de l’humanité. S’en était franchement risible. Elle s’éprend de ses deux jeunes gardes du corps. Simples humaines ou juvéniles de monstres ? Laissées à la faim répugnantes de ces clients ou torturées pendant des autopsies ? Masque délétère qui les cache tous, rendant la tâche d’extraction vers la morgue surnaturelle d’autant plus difficile.

Ses pieds chevauchent ces corps posés là, à se reposer. Ceux qui ne méritent qu’une mort longue pour se laisser aller à de tels vices.

Portes s’ouvrant, dévoilant la figure rousse qui se dresse raide et droite. Silence glacial, cassé juste par les bruits de ses pas rapides et précis. La rousse jauge le bureau, le note, l’évalue, le sonde. Indifférente aux bruits de portes qui se ferment. Analyse terminée, un faux sourire s’esquisse sur les lèvres sèches de la Médicis, ses portes qui ne laissent passer que mensonges. Vérités jetées à la poubelle depuis bien longtemps. « Madame Ambrose. ». Même si le sourire y est, la voie n’est pas plus froide et cassante.

Elle sent ses armes quand elle s’assoit. Ses précautions, ses sûretés indispensables quand on s’aventure dans des régions aussi noires. Passion pour faire rouler des silences pesants et morbides sur sa bouche rouge. « J’imagine que vous savez pourquoi je me surpasse à m’aventurer dans des régions aussi peu fréquentables que votre établissement ? » demande-t-elle soudainement. Venin craché. Elle ne veut aucune manifestation positive vers ces créatures. Plutôt mourir.
(c) AMIANTE


_________________
❧ Cani disgustosi, mostri sporchi ❧


Dernière édition par Astoria L. de' Medici le Sam 1 Juil - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 24 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Fantasme dansant, vendeuse de rêves, illusion charmante, elle est directrice et danseuse du cabaret Le Boudoir, véritable délice pour la rétine. Mais dans l'ombre, elle use de sa main sacrificielle, punit, purifie les âmes des pêcheurs. Grande joueuse avec la vie, elle est ce que l'on nomme une tortionnaire. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 24 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Créature des mers réputée pour leur grande beauté, mais aussi pour leur cruauté : belle sirène. Danseuse des océans, prédatrices sadiques et joueuses qui attirent ses proies dans les abysses sombres de l'océan. Sirène à la queue contrastée, elle fait partie de la race des orques. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Charme auquel on ne peut que succomber, pouvoir de séduction insoupçonné. Elle est belle, elle ressemble à une nymphe, elle est comme un fantasme. Au plus d'enchanter, hypnotiser, la belle ressent la peur chez ses proies. Elle est plus apte à les soumettre à n'importe quelle folie pour leur donner l'espoir d'échapper à sa cruauté. [titre de mon champ]: GANG: : Étroit lien avec la Mano Rossa, mais elle n'en dit rien car elle ne se sent point enchaînée à un quelconque gang. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : SATURNIENNE [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 315 [titre de mon champ]: PACTE: : 30/12/2016



Message
Sujet: Re: (roue du rp) gods and monsters   Ven 30 Juin - 20:58
gods & monsters

Le Boudoir, terre où Night Ambrose commençait depuis quelques années à y imposer son autorité, sa vision des choses et sa vérité. Lieu qui a été bien trop de fois bafoué, violé. Gémissements, rires, danseuses catins, jupes relevées et cuisses bon maché, attirant les convoitises de ces bêtes d'hommes, plus affamés qu'une meute de loups. C'est une vision qu'elle tentait tant bien que mal que de chasser. La lutte était encore loin d'être achevée, mais les trafics charnels secrets qui avaient lieu derrière les rideaux étaient plus rares, les hommes curieux et échauffés se cachaient, les femmes avides d'argent se méfiaient et chuchotaient à l'oreille leurs prix. La dame Ambrose gardait un œil sur tout, et mieux valait qu'elle n'apprenne pas certaines liaisons perverses au sein de ses bâtiments, car les quelques uns attrapés n'étaient jamais revenus. Dieu seul sait ce qu'ils étaient devenus.

Claquements de chaussures qui retentissent dans les lieux, la demoiselle ne lève cependant pas son nez de sa tasse de porcelaine. Elle savait qui venait à elle, elle l'avait appris il y a à peine quelques poignées de minutes plus tôt. Cette visite ne l'enchantait pas, et en réalité, elle n'en avait eu qu'échos. Son assistant avait omis de préciser les intérêts et les enjeux de cette visite, lui ayant simplement assuré qu'elle pourrait se débarrasser de ses quelques unes embarrassées d'un ou deux enfants, d'une ou deux grossesses, d'un père ou de pères qui ne reviendront sans doute jamais.

Les portes s'ouvrirent sur une jeune femme, rousse, l'air sévère, l'air de savoir ce qu'elle faisait ici. Enfin, c'est ce que la jeune directrice devinait aux simples claquements de ses escarpins. Elle n'avait même pas daigné lever le regard vers celle avec qui elle s'apprêtait peut-être à échanger, bien trop occupée à savourer les dernières gouttes de son breuvage, les yeux fermés. Silence. Absence totale de réaction. La danseuse porte juste la tasse à ses lèvres prunes, déguste le doux parfum du sang humain. Rien de plus goûteux et parfumé que l'hémoglobine humaine mort dans d'atroces souffrance, et surtout dans la peur. Un délice.

« Bonjour, bienvenue au Boudoir. » Se contenta-t-elle de lancer, ses yeux s'ouvrant avec une certaine lenteur, de la même manière qu'un ange déploierait ses grandes ailes. Ses iris émeraudes se plantèrent dans celle de son interlocutrice, contrairement à cette dernière, sa voix était plus douce, certes ferme, mais elle rappelait un doux son, plus agréable et moins cassant. « Il n'était pas nécessaire de se déchausser de votre bienséance. » Fit-elle remarquer, pour souligner le fait qu'elle ne lui avait pas manifester le signe de respect le plus évident : simplement dire bonjour. Après avoir haussé les épaules, la sirène se tint debout, droite dans sa longue robe sirène sombre qui sculptait son corps comme une seconde peau.

« J'ignore la réelle raison de votre présence indésirée ici, Madame de Medici. » Finit par répondre Night avec un léger sourire malicieux, s'amusant de la présence de la charmante demoiselle à la chevelure flamboyante. Après tout, ce n'est pas comme si elle avait réellement été conviée. « Désolée de vous décevoir, je n'ai eu que vent de votre venue il y a quelques minutes à peine. On m'a dit qu'on allait pouvoir s'arranger... Sur certaines choses.  En tout cas, je me sens honorée par votre présence, madame. » Pointe d'ironie.

Si Madame Ambrose n'avait pas pris la peine de plus se renseigner sur la nature de cet échange, c'est parce qu'elle savait bien une chose dans ce monde corrompu : tout n'est que prétexte. Et tant qu'Astoria ne parvenait pas à convaincre Night d'un échange, charitable d'apparence, peu scrupuleux si l'on creusait bien, la blonde n'était pas prête à donner ses dames, bien qu'elle souhaitait elle-même s'en débarrasser. Puis, elle le savait, si elle en était arrivée au point de '' s'aventurer dans des lieux aussi peu fréquentables que son cabaret '' cela signifiait bien que la belle rousse avait plus besoin de ses services que l'inverse...


☆☆☆ Beerus

_________________
THIS BAD GIRL IS
BORDERLINE

©XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANATOMY OF THE SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Le temps peint et grave sa peau de trente années passées. [titre de mon champ]: CONTRAT: : La docteure vagabonde seule, pour compagnie unique ses petits protégés. Arachnide sadique, folle qui se délecte de ses morbides expériences sur de pauvres juvéniles. Petits voués à une torture éternelle. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Derrière la chevelure de feu, derrière ses orbes bleu ciel, se cache l'innommable, l'affreux. La folie d'une mortelle possédée par l'espérance de soigner, de les sauver. La certitude que le Mal se crée dans l'enfance, s'enfonce dans leur corps tendre qui ne demande qu'à être ouvert pour enlever l'infâme putréfaction. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : Les surnaturels sont partout, emplissant le monde de leur infection maudite. Espoir de les guérir. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Chair tendre et éphémère, mort éternelle : humaine. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Les scalpels ouvrent les chairs tendres, les gants blancs sont rougis par le sang. [titre de mon champ]: GANG: : Astragale aux mains du Vatican. Noire destinée. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Holland Roden ~ Blondie (Tumblr) + Signature ~ Endlesslove [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 24 [titre de mon champ]: PACTE: : 15/06/2017



Message
Sujet: Re: (roue du rp) gods and monsters   Dim 2 Juil - 11:32

Gods and monsters

(C. Savary) ▽ Il n'y a que deux sortes d'êtres agissant sur la terre : les monstres et les saints... Les autres ne font qu'exister.
Deuxième sourire s’esquissant sur ses douces lèvres. La réelle raison ? Elle en serait émoustillée. « Effectivement, ce qu’on vous a rapporté est en partie vrai. » articule-t-elle lentement en fouillant dans son sac, tirant plusieurs photos toutes aussi délétères les unes que les autres. La façade d’un orphelinat vénitien qui n’a jamais existé, des enfants heureux qui ne sont que de pâles retouches. « Je suis envoyée d’un réseau d’orphelinats vénitiens, les Sorrisi d’Oro. Je ne serais étonné que vous n’en avez jamais entendu parler. Mes patrons se veulent discrets. C’est pour cela que je suis venu en personne. Nous espérons… sortir de ce trou morbide quelques enfants, et les aider à se reconstruire. ». Main tendant les clichés mensongers.

Un long silence s’en suit. Stressant et étouffant.

Œil de la sirène qui regarde les mensonges peints sur papier. Légers doutes, possibilité que cette catin découvre la couche de paroles en l’air. Et pire, ce qu’elles renferment. « Cependant, mes patrons imposent une petite condition… » continue la rousse. Profonde inspiration, globes oculaires fixes et froids. « …il nous faut certaines de vos créatures juvéniles. » finit-elle.

Réaction autant attendue qu’incertaine. Médicis restant droite et imperturbable. Yeux fixés sur la patronne de cet établissement putride. Elle sent l’arme qu’elle cache la démanger. Naïve espérance qu’elle n’en aurait sûrement pas besoin. L’aristocrate savait commander son corps. Respiration lente et calme, pulsions cardiaques placées sous sa stricte main recouverte de métal. Posture droite et déterminée. Aura de sûreté. « Alors ? » coupe sa voie, sèche.

Main plongeante dans son sac, saisissant des éléments on ne peut plus persuasifs, en cas de refus de l’immonde directrice.  
(c) AMIANTE


_________________
❧ Cani disgustosi, mostri sporchi ❧
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DROWN YOUR SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 24 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : célibataire [titre de mon champ]: BESOGNE: : Fantasme dansant, vendeuse de rêves, illusion charmante, elle est directrice et danseuse du cabaret Le Boudoir, véritable délice pour la rétine. Mais dans l'ombre, elle use de sa main sacrificielle, punit, purifie les âmes des pêcheurs. Grande joueuse avec la vie, elle est ce que l'on nomme une tortionnaire. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 24 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Créature des mers réputée pour leur grande beauté, mais aussi pour leur cruauté : belle sirène. Danseuse des océans, prédatrices sadiques et joueuses qui attirent ses proies dans les abysses sombres de l'océan. Sirène à la queue contrastée, elle fait partie de la race des orques. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Charme auquel on ne peut que succomber, pouvoir de séduction insoupçonné. Elle est belle, elle ressemble à une nymphe, elle est comme un fantasme. Au plus d'enchanter, hypnotiser, la belle ressent la peur chez ses proies. Elle est plus apte à les soumettre à n'importe quelle folie pour leur donner l'espoir d'échapper à sa cruauté. [titre de mon champ]: GANG: : Étroit lien avec la Mano Rossa, mais elle n'en dit rien car elle ne se sent point enchaînée à un quelconque gang. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : SATURNIENNE [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 315 [titre de mon champ]: PACTE: : 30/12/2016



Message
Sujet: Re: (roue du rp) gods and monsters   Mer 12 Juil - 22:24
gods & monsters

La danseuse l'écoutait parler, le regard faussement inquisiteur. En réalité, elle n'avait que faire des paroles que pouvait prononcer la jeune rousse à son égard, Night n'était pas dupe, tout cela sentait le mensonge à plein nez. Et si elle croyait que la blonde allait mordre à l'hameçon, elle se mettait le doigt profondément dans l’œil. Néanmoins, la blonde ne pouvait nier le fait que tout cela aurait pu paraître crédible aux yeux d'une personne bien moins intelligente par exemple. Astoria avait sans doute dû sous-estimer la personne lui faisant face.
Le regard rivé sur les photos d'enfants paraissant heureux, ce qui donnait presque envie à la danseuse de pleurer de rire tant c'était gros, elle finit par conclure sur son ton le plus sérieux :

« Je vois. » Elle posa les quelques photos sur son bureau, se levant de celui-ci avec son air impassible habituel. Quelque chose attira d'ailleurs son attention, bien qu'elle ne le manifesta pas physiquement. Elle voyait la jeune femme attendre, droite sur sa chaise, une main cachée dans son sac. Bien évidemment, la demoiselle imagina le pire des scénarios, cela n'annonçait rien de bon, néanmoins, toujours avec ce naturel impassible, elle fit comme si elle n'avait rien vu. « Une dame comme vous qui fait de la charité et vient en aide aux pauvres enfants orphelins... J'en ai presque la larme à l’œil. »

Se plaçant derrière Astoria qui était encore assise, elle s'abaissa vers son oreille de manière délicate, son souffle caressant subtilement son oreille, tandis que sa main saisit avec une violence et une force assez surprenante celle de la rousse qui était toujours plongée dans le sac.

« Néanmoins, ici on n'a pas de gamins, juste des femmes ayant le ventre rond comme un ballon. Aux dernières nouvelles, les orphelinats ne font pas dans la prévention de futurs enfants abandonnés. Vous ne vous êtes pas renseignée ? Ou alors... Vous vous en fichez n'est-ce pas ? Tout ce que vous voulez, c'est de la bête à charcuter. » Et après un léger haussement d'épaules, elle finit par dire, faisant davantage pression sur le poignet de la belle rouquine : « Je ne vous en veux pas. Mais tentez de me tuer est une mauvaise idée, je pense. »


☆☆☆ Beerus

_________________
THIS BAD GIRL IS
BORDERLINE

©XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: (roue du rp) gods and monsters   
Revenir en haut Aller en bas
 
(roue du rp) gods and monsters
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» in the land of gods and monsters (jaden)
» (M / Libre) Tyler Hoechlin (négociable) ⊰ in the land of gods and monsters
» Misty » Gods and Monsters
» In the land of Gods and Monsters she was an Angel (Anash)
» [Myconos] Gods versus Monsters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: OUEST :: → CABARET-
Sauter vers: