› VAMPIRES, l'ondine purpurine

 :: la condition humaine :: ARDOISE DES LOIS :: ANNEXES :: GUEULES BÉANTES
› VAMPIRES, l'ondine purpurine - Jeu 24 Nov 2016 - 9:41
avatar
maître du jeu
maître du jeu


BAFOUILLES : 405
PACTE : 19/11/2016


OSSATURE : carcasse millénaire, vieille branche trainant sa cuirasse à travers les âges.
CONTRAT : âme voyageuse, baluchon de vie.
BESOGNE : oeil vagabond, curieux des fourmis cavalant sous son regard moqueur.
FABLE : il nargue les diablotins de pacotille, observe leur lutte depuis un olympe ressuscité. querelles dont il se moque.
CREDIT : lazare.
vampires
ad vitam æternam
origines



Gangrène bâtarde de la peste noire selon une science désarmée, ce mal laissant la marque purulente de ses baisers sur le derme odorant des aisselles ou de l'aine. Les cas ont été nombreux selon les historiens ignares, inventés dans un besoin de réponses, folie donnant naissance aux premiers suceurs de sang. De quelques serpents dénoncés, ce sont les puces et les rongeurs qui ont été accablés du génocide. Héritage légué par quelques esprits aliénés, croyance ayant gagné les pensées des êtres humains au fur et à mesure des siècles. Axiome contesté en faveur d'un piège dressé par la jalousie d'une reine bafouée. Châtiment d'une concubine, favorite du pharaon dont Apophis baisa les lèvres pour y laisser son venin. Sorcière condamnée, jetée dans la fosse aux chauves-souris pour un crime qu'elle n'a pas commis.

longivité



Poupées de porcelaine lâchées en pleine nature, gambadant auprès des vivants en montrant des sourires candides. Elles sourient à la pensée de subsister pendant des années, de voir le monde évoluer sous leurs regards émerveillés. Elles sourient au plaisir de jouer avec des insectes, de les écraser un par un alors qu'ils se perdent à leurs pieds et forment cette énorme masse qu'on appelle humanité. Elles sourient et pleurent à la perte des êtres chers, des rares qui ont su toucher leurs cœurs. Elles pleurent et tâchent de leurs larmes purpurines les tombes de ces bien-aimés qui ont été emportés par le temps, par cet amant moqué pour son impuissance. Elles pleurent et tâchent de larmes purpurines leur peau d'opale car l'éternité est pour l'âme quand le corps devient prison de marbre.

transition



Organes devenus obsolètes, Le mâle se lamente au-dessus de son impuissance, du membre demeurant au repos à moins que le cruor ne touche sa langue quand la femelle pleure en tenant son utérus vide entre ses mains. Stérilité qui accable la race, moquée des plus âgés endeuillés depuis des siècles. C’est d’un baiser que les sylphes donnent naissance à leurs infants, humains aux corps exsangues, livré à la mort les lèvres souillées de carmin. Sous la parure de la prochaine sorgue, le nouveau-né s'éveille, condamné à suivre son sire durant des décennies. Infants tolérés de la royauté et de la plèbe, moqués si le canevas était encore juvénile lors de son étreinte. Les enfants sont méprisés des plus âgés, perçus comme des poupées bonnes à combler les bas instincts des mâles et des femelles.

capacités naturelles



Faciès remémorant les mascarades endiablées de la belle Venise, beauté délétère dansant avec légèreté au-dessus des êtres éphémères. La vue est devenue perçante dans les ténèbres, dissèque le moindre mouvement amorcé, compte les éphélides mouchetant le derme. Sens supérieurs à ceux des êtres humains qui leur permet de découvrir les nouvelles facettes du monde, de se déplacer avec une agilité singulière. Pantins ballants au-dessus des têtes anonymes, funambules lâchés dans les ténèbres, le vent claquant une bise sur leurs joues glacées. Température cadavérique, environnant les 35° quand le corps humain demeure à ses 37°. Régénération des tissus à la percée des ailes démoniaques. Le châssis change à la volonté ou sous les tonnerres de la colère, devient chauve-souris humanoïde ou monstruosité. Mâchoires couronnant la peau des humains de leurs morsures, lâchant leur géhenne au rapt non consenti du cruor. Le plaisir de leur étreinte est réservé aux amants, à ceux qui ont renversé la nuque face aux ogives. Nectar consommé, les souvenirs inondent la conscience, contenus dans le sang du calice ou de l’anonyme.

don obscur



Don né des ténèbres. Les sylphes se vantent des capacités que leur confère leur nature, armes les élevant au rang de prédateurs suprêmes. Le don est sibyllin à la compréhension, se pare de hasard au gré des individus malgré la constante de cent années vécues. Prémisses attendues des plus jeunes tels les premiers saignements des demoiselles. Un don par individu.

ALIÉNATION › Invasion du palais de la mémoire. Fuite des souvenirs à la présence qui pénètre dans la psyché de la personne visée. Amnésie déposée dans le hall, cadeau empoisonné laissé par le vampire après son passage dans la conscience violée. Le don d’aliénation permet aux sylphes de bannir des événements de la mémoire humaine. Incapacité à rendre ce qui a été dérobé, leurs mensonges deviennent pérenne vérité face à la naïveté des dépossédés.

ANIMALISME › Nuée de sérotines volant aux côtés des démons ailés. le poing se ferme sur la hanche, ordonne les mouvements du ballet aérien des innocentes avant de s’écraser sur le bitume. les vampires doués du don d’animalisme contrôlent les chauves-souris, les détournent en armes. Alliées dormant dans les ténèbres de Rome, aisées à trouver de leurs nouveaux maîtres qui parviennent à percevoir leur présence.

AUSPEX › Capacité à se glisser dans les pensées de tout être, à chuchoter les siennes dans les méandres de la boîte crânienne. Palais des échanges dissimulés, les vampires qui possèdent ce don sont capable de communiquer par la pensée. Psyché devenant ouvrage pour ces êtres doués de télépathie. Ce sont les pensées primaires qui peuvent être entendues, celles dont les gens ont conscience.

CHIMÉRIE › Illusions dansant au fond de la rétine. Les sylphes donnent naissance aux chimères, enfument les sens de leur smog sibyllin. Les mains se tendent, tentent de toucher ce qui n’est pas tangible. Mirages semés au cœur de la réalité.

DOMINATION › Soumission des volontés à la parole. Les sylphes hypnotisent, possèdent le même don que les sirènes. Ordres lancés puis exécutés dans un battement de cil. Le don est nul sur leurs cousins marins ou sur les êtres humains qui consomment de la verveine, piètre face aux autres créatures, moyen sur les lycans et les mangeurs de chair.

faiblesses



Êtres condamnés à demeurer dans les ténèbres. Les rayons du soleil brûlent le derme opalescent des mains curieuses, consument les plus jeunes avec plus de rapidité que les aînés. Le feu dévore, se fait amant aux baisers cannibales, sèment des suçons semblables à ceux de la verveine. Dans la bouche, le cruor noirâtre des trépassés enivre jusqu'à l’ivresse, est aussi délétère que la bave saumâtre des loups.


hiérarchie



Monarchie décadente, devenue peu à peu obsolète sous les assauts du temps. Âgée de plusieurs siècles, elle agonise sous les coups des nouvelles générations, plèbe infantine ignorant tout des aînés et de leurs lois. Empalée sous la bannière de la méconnaissance, écrasée sous les ruines de leur ancienne demeure, elle exhale son dernier désir de vie et ce n’est plus un roi éveillé mais trois qu’elle livre à l’anarchie du peuple, où s’érigent des envies de rébellion malgré la peur qui s’est emparée de toutes les créatures. Chaîne des cent ans brisée après des décennies, la monarchie semble renaître en même temps que ses monarques, divinités plagiant Jésus. Depuis la chute de leur église, les sylphes se sont appropriés les sous-sols du théâtre de l’opéra de Rome, incarnation d’un nouvel espoir.

les aînés › Triade des monarques. Monument taillé, devenu marmoréen au gré des années. Les aînés sont les individus les plus âgés de la race, trônent dans les sous-sols de leur nouveau théâtre. La chaîne a été brisée depuis leur déchéance et les rois règnent à présent en même temps quand un seul était au pouvoir au cours des années passées. Ils sont les représentants de la justice, ceux qui mènent à bien les procès de vampires, exécutent les coupables.

  • evdokiya molnar // 2743 ans.
  • dragoș vacaresco // 2578 ans.
  • agapito gallerini // 2352 ans.

les régents › Représentants décadents. Une femme se tient aux côtés de la reine quand deux hommes se sont élevés à ceux des rois. Honte menant à la déchéance. Belphegore Fornese repose dans une nouvelle crypte, loin du regard de son monarque qui lui a délégué sa faute depuis le scandale tandis que Santo Carrà demeure dans les ruines de leur ancienne bâtisse. Amas de poussière répandu après que le châssis a cédé sous les crocs des loups. Ironie à l’image de son crime. Les régents conseillent les aînés, leur amènent une meilleure compréhension du monde et de la plèbe environnante en leur donnant accès à leur conscience.

  • libre // ♀ // 1910 ans (molnar)
  • libre // ♂ // 1200 & 1500 ans (vacaresco)
  • libre // ♂ // 700 & 1000 ans (gallerini)

le conseil › Sept trônent au-dessus de la plèbe. élite élue des monarques depuis des siècles, plus âgée que les sylphes qui déambulent dans les rues de Rome. Ils encouragent le roi à prendre les bonnes décisions pour un peuple qui ne les connaît pas alors que le notaire rédige les nouvelles lois, consigne ce qui a été dit dans un précieux ouvrage. Présence qui ne lui garantie par une place, tout comme les régents des monarques éveillés. Vacaresco préside, unique roi acceptant encore de se pencher sur les demandes du conseil malgré son irascibilité légendaire.

  • dragoș vacaresco (pnj)
  • place libre
  • place libre
  • place libre
  • place libre
  • place libre
  • place libre

la plèbe › Amas de faciès. ils sont les mâles et les femelles qui ont complètement oublié leurs monarques, ne se souviennent plus des lois qui régissent leur espèce. Égoïstes flânant dans les venelle, s’abreuvant des gorges déployées.

les calices › Humains rôdant dans le sillage des bêtes. Les mains se tendent à la recherche de tendres ébats alors que la bouche réclame le goût du grenat répandu. Âme-sœur pour quelques romantiques, le calice est considéré comme de la nourriture aux yeux des vampires modernes. Naïf rendu aveugle par la dépendance, lié au vampire par un premier baiser où se sont glissées quelques gouttes de cruor. État éphémère, le calice court a sa perte, peut espérer vivre sous la coupe du vampire pendant quelques mois, possession dont la vie est en suspens, rythmée par celle du sylphe.

clan molnar



Clan originaire de Bulgarie. Evdokiya tend une main généreuse à ceux qui sont tous devenu ses enfants. Assise sur son trône, elle règne aux côtés de son premier né, ce guerrier transylvanien qu'elle a sauvé par le passé, qu'elle a aimé avant que son regard ne se pose sur le plus jeune, cet homme venu d'un pays où la langue chante. Amante qui se donnait à eux avant de tourner son regard tendre sur leurs descendants. Le menton maculé du sang des nouveaux-nés qui lui ont été donnés pour célébrer son réveil, elle caresse les joues de ceux qui viennent à sa rencontre, embrasse leurs lèvres avec la douceur propre d'une mère. Des trois, elle est celle qui prône la clémence, ferme les yeux aux excès de sa race qui ne fait que suivre son exemple. Mais les labres se font délétères alors qu'est révélé le crime qui a été commis. De mère aimante, elle devient vengeresse, condamne celui qui a versé le sang de son frère ou de sa sœur à un sommeil éternel, où les sens encore en éveil se mueront en rêves oniriques. Balance de la justice vampirique, la reine écoute les doléances de son peuple, propose des solutions sous la tutelle de quelques membres du conseil.

[LOI] : un vampiro non colerà il sangue della sua specie / un vampire ne tuera pas un autre vampire.

clan vacaresco



Clan originaire de Roumanie. Il est gouverné par un roi moqué de tous. Avènement du comte que tout le monde connaît grâce à la plume de Stoker. Dracula pousse à la moquerie depuis ses pages, se gausse du vampire âgé de plus de deux siècles, du noble descendant de leur mère à tous. Assis sur un trône devenu obsolète sous le coup des brimades, Dragoș s'abandonne à la colère qui le ronge, se laisse bercer dans les bras de la paranoïa. Ils le chasseront du trône, ce n'est qu'une question de temps. La caboche pleine de tous ces murmures abominables, il tend la main devenue poing, condamne ceux qui osent aller contre sa volonté, sa loi : ne pas s'adonner au vice, ne pas se coupler aux loups et aux wendigowak, à ces êtres qui dorment dans des tanières, se nourrissent de chair humaine. S'il le pouvait, il les tuerait tous car la rage assombrit le cœur qui pourrit dans la carcasse séculaire. Assis à la cour de justice, il est le glaive qui dépose son baiser glacé sur les nuques dénudées, pousse les corps à se jeter dans les cages de ses loups asservis.

[LOI] : un vampiro non se accoppierà con un lupo o un wendigo / un vampire ne couchera pas avec un loup ou un wendigo.

clan gallerini



Clan bercé de chants et de mensonges. La bella Roma clame ses origines du fond de sa panse, duodénum où le roi a bâti son palais sous la bénédiction du Seigneur. Troisième aîné de son espèce, Agapito se pare du linceul immaculé de la vertu, dissimule à ses semblables les maux humains qui gangrènent son âme depuis des siècles. Entre avocat et bourreau, il se fait juge de son espèce, tempère les vives colères de la reine-mère quand est répandu le sang de leurs enfants. Parricide ayant trouvé sa place dans la justice vampirique, dont il représente le bandeau malgré ses crimes. Derrière le voile de ses paupières se cache le génocide des siens. Alliance passée avec les têtes pensantes de la capitale, signée par la pointe pernicieuse de leurs lames, scalpels dégueulant des larmes de sang sur un sol où trône un amas de poussière - osseuse ou saletés déposées au gré des mouvements. Amitié rompue en même temps que la chute de son église. Le clan titube à présent sous le poids de son pérenne fardeau.

[LOI] : un vampiro manterrà i segreti della sua specie nella tomba / un vampire emportera le secret de sa race dans sa tombe.

EST-CE QUE LES VAMPIRES SONT VRAIMENT IMMORTELS ? Oui et non. Leur immortalité est un piège, une malédiction jouant sur les mots et les symboles. Plus un vampire est âgé, plus sa peau ressemble à du marbre. Il perd peu à peu sa soif de sang, ne ressent plus le besoin de se nourrir et plonge doucement dans un sommeil onirique - ses sens sont encore en éveil mais il n'est plus capable de bouger, son âme étant emprisonnée dans une prison de peau marmoréenne. Ce processus commence à être visible à partir de leur premier millénaire.

QUEL EST L'ÂGE MAXIMUM D'UN VAMPIRE ? Un vampire peut vivre éternellement sous sa forme de statue mais sur le forum, un vampire jouable peut être âgé de 2200 ans maximum. Au-delà, ce sont les rois de la race qui eux, ne sont pas jouables.  

EST-CE QU'UN VAMPIRE EST VIVANT ? Un vampire est vivant dans le sens où son organisme possède toujours des besoins semblables à ceux des êtres humains. Son cœur et ses poumons amènent sang et oxygène dans ses muscles, ce que lui permet de bouger et de parler mais il n'est plus capable de digérer de la nourriture normale. Il ne peut plus procréer comme les êtres humains et n'élimine plus de la même façon - il pleurera et transpirera du sang au lieu de l'eau.

COMMENT FONCTIONNE LE LIEN VAMPIRE-CALICE ? Un calice est lié à son vampire de façon exclusive et éphémère. La dépendance est essentiellement marquée du côté de ce dernier, même si un vampire sera poussé par son instinct à protéger son calice s'il est en danger ou s'il est mordu par un autre vampire. C'est un lien qui engage des sentiments puissants, romantiques ou non, et qui met en danger le calice. Privé de son sang sur une période plus ou moins longue selon ses résistances physiques, un calice est condamné à mourir s'il ne se défait pas de l'emprise de son vampire ou s'il n'est pas changé.

EST-CE QUE LA MORSURE A UN SENS SELON LES PERSONNES OU LES PARTIES DU CORPS MORDUES ? Un vampire peut mordre toutes les créatures sans que ça ne veuille dire quelque chose mais la morsure est un geste particulièrement intime quand il est partagé avec un autre vampire. Pour les couples, elle est même un préliminaire durant leurs ébats. Mordre un vampire sans lui avoir demandé la permission sera vécu comme un viol, la morsure donnant accès aux souvenirs de la personne mordue et étant très érotique.
Revenir en haut Aller en bas
Sujets similaires
-
» › VAMPIRES, l'ondine purpurine
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» L'Ondine du Niddeck
» 2- Les vampires pour les nuls
» Vampires & Défis

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: