Plouf ~ Selene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg BAFOUILLES: : 1166 PACTE: : 16/06/2017



Message
Ven 18 Aoû - 18:23
Un petit rire léger s’échappe de ma bouche alors qu’elle me rend mon compliment. Que suis-je à côté d’une sirène ? Je me suis toujours vue comme une femme fascinante oui, dans mon art pour la danse, ou pour celui de la peinture. Je peux me montrer envoutante d’un regard, féline dans mes gestes. Je suis une amante, dévorante dans le désir, dans le plaisir. Mais mes pensées s’envolent sous son regard, l’envoutement est là, dans ses yeux, dans sa voix. Je ne touche plus le sable, un nuage fin me porte à elle, m’enveloppant d’une brume imaginaire à son contact. Nos fronts se collent, son regard m’absorbe toute entière et j’y plonge avec délice.

Je ne peux la combler, et pourtant sa bouche s’empare de la mienne, dans un baiser langoureux et sauvage à la fois. Un baiser tellement irréel, je la sens glisser tout autour de moi, un tentacule entourant ma taille pour me garder contre elle. Je gémis d’aise, répondant à son baiser avec la même passion brulante. Nos langues jouent à se caresser, à se découvrir. Nos bouches se dévorent l’une l’autre et je la veux plus près de moi encore. La sensation de son corps mi pieuvre sur moi est surréaliste mais presque jouissive. J’aime à les sentir sur ma peau, parcourir chaque parcelle de mon corps. La drogue que j’ai ingérée me fait d’autant plus planer, me laissant totalement perdre toute notion de réalité.

Mes mains glissent de ses seins à ses tentacules, mais ce sont surtout ces derniers qui me passionnent et je ne parviens à m’en détacher.

Je n’ai plus aucun instinct de préservation entre ses bras, me laissant totalement enchainer à elle alors que nos bouches finissent par se délaisser pour que nous puissions reprendre notre souffle. Je suis haletante, les yeux totalement perdus dans l’immensité du ciel étoilé. Est-ce que tout cela est seulement réel ? Je souris à la lune, vois déjà la toile qui résultera de ce moment et l’envie de peindre me démange.

Je me redresse, replongeant à présent dans les iris grises de ma princesse sirène.

« Viens avec moi sur la plage, viens que j’immortalise ta beauté sous la lune… »

Je ne bouge pas, je ne le peux pas pour le moment. Je veux peindre, la maintenant, son corps nu sur le sable, ses tentacules jouant avec les vagues, la lune se reflétant sur la mer calme… Tout est si parfait qu’il faut immortaliser l’instant.

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Selene L. Angelo
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 20 ans....à jamais, à partir de cet instant où elle a goûté à ce sang. La morsure... le sang... la chair... Du sang... encore du sang... Toujours du sang... C'est le sang d'un vampire, de cet homme important pour elle, qui stoppe son horloge à ses 20 ans. Sans le met pourpre, elle pourrait se changer en sel, statut friable dans le souffle du vent. C'est la contrepartie de ce plaisir malsain. CONTRAT: : Célibataire... BESOGNE: : Etudiante en littérature et LEA Anglais / Serveuse dans un petit café pendant ses heures libres @Tumblr
FABLE: : Son instruction sur les sirènes est en cours avec son mentor... Les vampires grâce à Maxwell... Les lycans par des relations hasardeuses... ÉCORCE: : 21 ans ÉCHINE: : Sirène/Polpo (Lil'Octoppy) PRESTIGE: : Sang empoisonné, nectar dangereux pour quiconque veuille s'en nourrir (dû à son espèce) ; variance de l'iris (dû à sa double personnalité) ; régénération, hypnose, séduction, voix enchanteresse que serait une sirène sans ces quelques facultés GANG: : Son allégeance devrait revenir à la reine; pourtant son mentor l'a éloignée de la royauté, ne la tenant informée que du strict minimum. Reniant ainsi son allégeance, elle ne suit qu'elle et les principes de son mentor @EFFIGIE: : Ana de Armas, @Shury / Signature : @Shury BAFOUILLES: : 305 PACTE: : 12/02/2017



Message
Ven 8 Sep - 20:44


Plouf
“oui, quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain.”

Elle répond à mon baiser. Sombre désir. Elle se laisse consumer par mon envoûtement. Par mon désir. Par mon plaisir. Sa peau glisse sur la mienne alors que je la rapproche avec mon tentacule. Il se resserre autour de sa taille. Nos langues se touchent, se savourent, se défient dans un baiser dévorant et dévoré par l'envie. Ses mains sur mes seins me font gémir dans sa bouche alors qu'elle commence à les bouger doucement vers le bas. Vers mes tentacules. Je la laisse les toucher, les caresser. Frôlement passionné. Frisson involontaire. Gémissement échappé.

Haletante du baiser. Frissonnante des touchés. Zone extrêmement sensible. Je l'observe se perdre dans le ciel étoilé. Il nous entoure. En haut. En bas. Le ciel est son immensité cachée. La mer est son reflet dangereux. La lune pleine, brillante éclaire la scène de sa lueur féerique. Féerique ? La brume marine amène l'étrangeté. Si on était dans un roman d'Edgar Alan Poe, un corps surgirait des profondeur de l'océan pour venir hanter les vivants. Elle se redresse pour me regarder dans les yeux. Immortaliser ? Ah oui, le tableau et les affaires sur la plage. Je souris. Alors qu'importe, je vais lui exaucer ce vœu aussi.

Je l'attrape et l'entraine lentement dans l'eau. Je me dirige doucement vers la plage, vers le sable. Toutefois, je prends mon temps. Je profite du liquide qui m'entoure faisant glisser son corps sur la surface. Je l'observe dans la pluie d'étoiles. Quelle femme étrange. J'aime les rencontres de ce genre. Incroyables, surprenantes. Nous reprenons pieds sur le sable alors que je lui souris.

Indique moi comment me positionner et je le ferais.

egotrip




HRP:
 

_________________

♠️ Lil'Octopy ♠️
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg BAFOUILLES: : 1166 PACTE: : 16/06/2017



Message
Mar 26 Sep - 14:56
Tout est si irréel que j’aime m’y perdre. Mes yeux n’ont aucun point d’attache que la lune dans l’immensité de la nuit. J’entends l’eau clapoter près de nous, et le silence nous englobe toutes les deux, écoutant avec délice les gémissements étouffés par notre baiser. J’envie son corps, je l’envie d’être aussi parfait. Sa peau est douce, ses tentacules glissent sous mes doigts m’offrant une sensation sans pareil. J’aime la sentir me serrer contre elle, la scène est féérique, fantastique. Ses seins épousent alors les miens, dans une étreinte délicieuse.

J’ignore ce qui pousse une créature telle qu’elle à répondre à mes envies de la sorte… Est-ce pour m’amadouer, mieux endormir ma faible vigilance pour le moment venu me mordre avec passion mais surtout appétit démesuré ? Je m’en moque, je n’y songe même pas en réalité. Trop enivrée et emportée par mon auto médication pour ne serait-ce qu’envisager être en danger.
Ses tentacules m’entourent plus fermement, et nos corps rejoignent l’eau pour une nouvelle danse aquatique. Elle prend son temps, elle est toute excusée tant la promenade m’est agréable. Les étoiles dansent elles aussi au dessus de moi, et la lune est pareille à une ballerine, dansant avec son alter égo aquatique, son reflet tremblant et envoutant.

Lorsque le sable se fait à nouveau sentir sous mon corps, je reste un instant avant de le réaliser. Mes doigts jouent avec les grains humides, puis mon visage se tourne vers ce qui était ma place il y a un temps que je ne saurai compter. Rien ne semble avoir bougé, ni mes chaussures perdues au sol, ni mon chevalet. Je n’entends la voix de ma douce sirène, je me faufile, féline, à genoux dans le sable, mes mains les précédant, jusqu’à ce qu’elles touchent mon matériel. Pinceaux, toiles, peinture… Ma mallette se referme et je reviens ma nouvelle amie, un sourire aux lèvres.

Ne bouge pas… Tu es parfaite…
Ses tentacules jouant dans les vagues qui s’échouent sur le sable, le reflet de la lune sur l’eau, tout autant que sur sa peau si particulière, luisant d’un éclat quasi magique.
Elle peut me découvrir entrant dans une transe bien particulière. Dans ma bulle créative, mes doigts glissent dans la peinture, oubliant mes pinceaux. Je ressens le besoin de toucher, la peinture, la toile, à défaut de ce corps qui m’attire par son surnaturel. Mes doigts s’exécutent, du bleu, du blanc, du noir… Les couleurs se mélangent et le résultat est digne d’un délire dont je suis friande… Ma peinture ne parle pas à tous, loin de là, mais elle exprime mon profond ressenti, le trouble qu’elle provoque chez moi et la beauté de cet instant intense.
Mon visage finit lui aussi peinturluré, à mesure mes mains viennent empêcher mes cheveux de retomber devant mes yeux… Et la fatigue provoqué par cette rencontre intense me laisse couchée au sol, sans que mon regard n’ai pu la lâcher, elle.

Si parfaite… lui dis-je en couchant ma tête sur mon bras, couchée de tout mon long sur mon flan gauche.

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Plouf ~ Selene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Ecurie de Selene
» Les gens parfois font plouf [Pv Viviane]
» Plouf! Round Deux [PV Ma merveille]
» Plouf plouf ! Ce sera toi qui chopera le méchant au bout de trois ! Un, deux, trois !
» Le Tableau | Selene

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: PÉRIPHÉRIE ROMAINE :: → PLAGE-
Sauter vers: