(roue du rp) do i wanna know ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Memento Mori
MAÎTRE DU JEU - FROM HELL
OSSATURE: : carcasse millénaire, vieille branche trainant sa cuirasse à travers les âges. CONTRAT: : âme voyageuse, baluchon de vie. BESOGNE: : oeil vagabond, curieux des fourmis cavalant sous son regard moqueur.
FABLE: : il nargue les diablotins de pacotille, observe leur lutte depuis un olympe ressuscité. querelles dont il se moque. @EFFIGIE: : LΛZΛRE BAFOUILLES: : 363 PACTE: : 19/11/2016



Message
Lun 3 Juil - 19:59
do i wanna know ?

(PENTHOUSE DE MAIREAD, 8H30) Course folle à travers le dédale romain. Adresse nichée au creux de la main, reportée sur l’écran d’un portable. Le nez se lève par intermittence. La foule des travailleurs se croise, qu’ils soient à col blanc, gris ou bleu. Chacun rejoint la rue, son véhicule, parfois les souterrains menant au métro grondant une population pressée. S’arrête un garçon devant une bâtisse palatiale, réajustée de goût contemporain. Sonnette où s’écrase un doigt. Réponse nulle. Jusqu’à cette porte qui s’ouvre, révèle le visage d’une rousse qui manque d’ignorer l’essoufflé.

ULISSE. écriture d’un nouveau livre, ou simple curiosité maladive ? Tu as entendu parlé de cette jeune femme spécialiste de l’art médiéval. Et si elle connaissait des reliques surnaturelles ? Calepin à la main, les questions fusent.

MAIREAD. prête à partir. Le mémo du matin stipulait de nouvelles acquisitions que tu dois analyser. Il semblerait que ta matinée soit corrompue par cet inconnu obstruant le passage.

(c) AMIANTE

_________________
compte pnj.
ne pas mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mairead G. Salvatore
SORCIERS - TO KNOW IS LIKE A HUNGER
OSSATURE: : Pas plus de 22 ans. CONTRAT: : Il paraît qu'elle est amoureuse... un beau blond, sorcier dans son genre. (Gabriele) BESOGNE: : Avec deux ans d'avance, Maisy est un petit génie dans son genre, l'art est son domaine, elle expertise, restaure et même organise des fouilles archéologiques. Le tout dans l'entreprise de ses parents depuis le mois de mai. Elle a un master en histoire et histoire de l'art spécialité art médiéval et renaissance, bien qu'elle connaisse un peu tout avec sa mémoire absolue. Elle est également une peintre assez connue en Europe, elle vend ses toiles anonymement sous le pseudo de Ginevra ou Ginny.
FABLE: : Elle est née dans le paranormal, elle est le paranormal, c'est une sorcière, quoi de plus magique ? ÉCORCE: : Elle a l'âge qui est indiqué sur sa carte d'identité. Elle n'a que 22 ans et déjà la vie semble ne pas lui avoir fait de cadeau, elle est maudite dans la jeunesse, condamnée à ne pas vivre une vie complète. ÉCHINE: : Les Sorcières sont-elles des créatures ? Parce que Maisy en est une. Elle est l'héritière d'une longue lignée de sorcière Wicca, sa grand-mère a même été Suprême il y a plusieurs décennies. PRESTIGE: : Maisy est une Suprême, une élue par la Magie pour guider un groupe de sorcier. Cela fait d'elle une sorcière toute puissante. Elle contrôle toutes les formes de magie mais la wicca reste sa branche principale, elle a le don de manipulation des sensations. Tout ce qu'un humain ou une créature peut ressentir elle peut le modifier. C'est comme cela qu'elle peut soulager une migraine ou genre heureuse une personne dépressive. GANG: : Avant c'est une pro famille, une pro Salvatore et O'Hara. Puis vient son Coven, sa deuxième famille... ensuite viendra ses proches. @EFFIGIE: : Katherine McNamara by carole71 BAFOUILLES: : 198 PACTE: : 02/06/2017



Message
Mer 5 Juil - 14:41

   


do i wanna know ?
ft
Ulisse



Je grogne. Parfois l’ouverture de mes yeux ne se fait pas avec autant d’aisance que ce que j’aimerais. J’ai travaillé tard hier, j’ai fait des recherches personnelles dans les locaux de l’entreprise de ma famille. J’ai accès à une immense bande de données et je peux trouver ce qu’il me faut en plus clic. Enfin, hier soir, la nuit passée même, se fut en un millier de clics. Il faut que je sache si l’on peut retracer l’historique des suprêmes du coven Aconit, aujourd’hui mon coven. Il faut que j’arrive à comprendre pourquoi, elles semblent toutes mourir à un âge trop jeune. La dernière en date n’avait pas 60 ans que son cœur a lâché sous l’effet d’une overdose de pouvoir. En faîte, elles sont quasiment toutes terminées comme cela et j’aimerais comprendre. Il ne faut pas que cela m’arrive. Je ne supporterais pas l’idée de finir comme ces chefs élus que j’ai autant méprisés. Mais est-ce que j’aurais le choix d’éviter ce chemin ? La magie doit être le déclencheur et maintenant je dois trouver comment la réguler, comment ne pas sombrer dans une dépendance de plus malsaine. J’enchaine mes recherches personnelles avec celles pour le boulot, et autant vous dire que mon père a décidé de me mettre à l’épreuve, il faut que je fasse mes preuves dans sa société pour garder mon emploi. Je crois que je ne m’en sors pas mal, j’ai réussi à satisfaire deux gros clients et à gérer une vente aux enchères. Il me reste bien sûr un tas de choses à faire, je n’ai que 22 ans, dans le monde professionnel, mon âge serait plus de 24 car j’ai de l’avance sur la plupart des gens, une photo photographique qui n’oublie rien, cela a de petits avantages tout de même. Quand ma journée de boulot est terminée, j’enchaine avec les réunions du coven qui se terminent pour certaine tard. Je cumule les petites nuits et le manque de sommeil commence à me rendre irritable, même le café ne fait plus vraiment son effet. J’en suis à m’enfiler des boissons énergisantes qui ont un goût de médicament mais auxquelles ont devient très vite dépendant aussi. Je vais devoir ralentir et ne plus me faire autant de pression. Cela ne fait pas un mois que je suis passée suprêmes que voilà je panique. J’ai géré une maîtrise sur l’art de la sorcellerie au Moyen-Age.  Je peux encore gérer, enfin j’espère car je n’ai pas l’intention de devenir la suprême Aconit morte la plus jeune de l’histoire du coven, hors de question. J’ai une fierté qui fait que je veux être celle qui brisera peut-être la malédiction.

J’entends mon réveil sonner pour la deuxième fois. Il se relance toutes les dix minutes. Je me dis que je peux attendre la troisième sonnerie qui se relance mais… si je ne prends pas mon courage à deux mains tout de suite… je vais passer la matinée dans mon lit et ce n’est même pas envisageable aujourd’hui. Il faut que je songe à prendre une matinée pour dormir juste un peu et rattraper un peu mon sommeil en retard. Je grogne et je repousse avec mes pieds mes draps que je mets en boule. Je ne prends pas la peine de faire mon lit, j’ai une femme de ménage qui passera dans la matinée arranger l’appartement, il est bien trop grand pour que j’ai là aussi du temps de l’entretenir. J’ignore d’ailleurs comment elle fait pour faire le ménage dans tout mon bordel mais je la laisse faire, c’est toujours bien fait. La pauvre doit tout de même jongler entre toutes mes trouvailles d’art que j’entasse dans ce penthouse qui appartient à ma famille. C’est un véritable musée je vous dis cet endroit.

Je m’habille rapidement en tenue de sport. Pour moi, une bonne journée ne peut pas commencer sans un jogging. Je ne suis pas une grande sportive, mais courir me vide la tête. J’ai suivi un entrainement physique pour savoir me battre, dans ma famille on a des principes bien différents que d’autres sorciers. On ne se considère pas vraiment comme des humains, nous sommes au même titre des créatures de la nature. On ne peut pas laisser des chasseurs humains envoyés par le Vatican et Opus Deix tuer nos semblables. Des chasseurs de chasseurs et c’est une certaine fierté. Bien entendu si le Vatican a vent de nos pratiques, je crains que les accords que nous avons passés il y a des décennies ne soient que caduques. Personne ne sait notre rôle, nous faisons des rondes, ce ne sont jamais les mêmes qui chassent deux nuits d’affilés, on a comme un planning, c’est très organisé, nous n’avons pas le choix pour que tout fonctionne correctement. Nous sévissons principalement sur Rome et Florence mais nous avons des membres de notre famille qui agissent aussi sur la capitale française et anglaise, peut-être que bientôt nous pourrons nous étendre encore un peu plus en Europe.

Je file courir, il est tôt mais le portier et concierge de jour est déjà là. Je le salue et je file au pas de courses légers. Je file vers un parc que j’apprécie. Cela me fait une petite trotte mais je peux courir une quinzaine de kilomètres sans soucis. J’ai une bonne heure et une foulée élancée. Je profite de la fraicheur encore présente des arbres immenses du parc. Le parc sur une colline, m’offre une vue sublime sur les toits de Rome, principalement sur la coupole du Vatican avec de l’autre côté de ce que moi, j’ai l’habitude de voir sur ma terrasse.

Je rentre tout collante. Je me précipite sous la douche sans faire couler l’eau trop chaude. La chaleur de Rome est déjà bien élevée. Il n’est pas encore 8 heures, je suis dans les temps. Avant de me doucher, j’ai fait en sorte d’avoir une grande cafetière de café prête à être vidée avant mon départ pour le boulot. Après la douche, j’enfile un petit short en jean et un débardeur, par-dessus, je mets une longue chemise à carreau claire. Ma mère me tuerait de rouler en scooter vêtue simplement d’un petit short. Je relativise, ma famille voir mon coven sont pleins de monde qui pratique l’art de la guérison, moi la première. Et puis je sais rouler. Je prends une tasse de café que je vide rapidement. Je prépare mes affaires, mon casque de scooter. Je m’apprête à prendre un thermos pour mon café lorqu’on écrase la sonnette. Je ne m’attends pas à avoir de la visite à une telle heure, j’en surveille. Il n’est que 8h30, qui peut venir à une heure pareille ? Le concierge me téléphone s’il doit m’annoncer quelques chose… mais je n’attends pas de visiteurs. Je laisse mes affaires en plan sur le plan de travail de la cuisine. Je vais ouvrir en pensant qu’il s’agit de Calliope, la petite humaine qui veut apprendre à faire des tours de passe-passe. Enfin la requête de cette jeune femme est tout à fait honnête mais si elle vient m’embêter en dehors de nos rendez-vous, je vais vite devoir mettre les points sur les I.

Dans l’œil de bœuf, je vois un jeune garçon, un bond au yeux bleus qui pourraient presque ressembler à l’un de mes cousins irlandais, pourtant à priori je les connais tous, donc ce n’est pas quelqu’un de ma famille. Et c’est parti pour un nouvel humain qui a des questions à tous les coups. J’ai l’impression que mon statut de suprême fait de moi une nouvelle célébrité dans le monde des sorciers ou voir notre monde paranormal. Je décide d’ouvrir, il semble être tout à fait métrisable au cas où. Et puis j’ai des pouvoirs qui le mettraient le cul par terre, je n’ai pas peur d’ouvrir à un inconnu. Il a d’ailleurs ce qui semble-être un calepin et un crayon dans les mains.
« - Alors c’est quoi cette fois ? Un journaliste qui a des questions sur quoi ? L’art ? La sorcellerie ? Je deviendrais presque populaire dis donc ! »
Je le toise de la tête aux pieds, je crains avoir été un peu brusque.
« - Que me vaut une visite aussi tôt ? Et qui êtes-vous du coup ? Je suis curieuse… et il se pourrait que je n’aie pas toute la journée ! »
Je soupire et je m’écarte pour le laisser entrer. L’appartement est bourré de relique et un tas de trucs dans ce genre-là mais c’est une fierté et non une honte.
« - Bon entrez on ne va pas discuter sur le palier, j’ai du café tout juste fait si vous voulez »


© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________


Pour autant que je sache, il n'existe que deux émotions qui font tourner le monde année après année. L'une est la peur. L'autre, le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(roue du rp) do i wanna know ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cherche Roue KTM
» roue à cliquets
» 01. Girls just wanna have fun !
» A VENRE ROUE HONDA CRF
» La Roue de la Fortune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: CENTRE :: → HABITATIONS-
Sauter vers: