› LYCANS, l'opale mécréant

 :: la condition humaine :: ARDOISE DES LOIS :: ANNEXES :: GUEULES BÉANTES
› LYCANS, l'opale mécréant - Jeu 29 Déc - 21:24
avatar
maître du jeu
maître du jeu


BAFOUILLES : 405
PACTE : 19/11/2016


OSSATURE : carcasse millénaire, vieille branche trainant sa cuirasse à travers les âges.
CONTRAT : âme voyageuse, baluchon de vie.
BESOGNE : oeil vagabond, curieux des fourmis cavalant sous son regard moqueur.
FABLE : il nargue les diablotins de pacotille, observe leur lutte depuis un olympe ressuscité. querelles dont il se moque.
CREDIT : lazare.
lycans
Homo homini lupus
Morsure des enfants de la lune. Hurlements sortant de la gueule des affamés. C’est un appel dans la nuit. Un rassemblement. Quand se lève la pleine lune, c’est l’obligation de rejoindre son apparence, de se glisser dans la fourrure animale. Tous se retrouvent, se reconnaissent, et entament les querelles d’une guerre entre alphas. Les pelages diffèrent. Auburn, noirs, gris... Souvent des morsures, des entailles jamais refermées. Parfois une oreille cassée, une patte branlante. Ils redeviennent bestiaux en liberté. Abandonnent le carcan de la société. Créatures de la nature, enfants d’une opale se réjouissant de retrouver ses petits. Leur apparence est celle d’un loup commun. Au matin, la chair se disloque, tombe en lambeaux. Ils ont le souvenir de leur nuit pour les plus anciens, mais les plus jeunes ne conservent que des odeurs, la sensation de plénitude, et souvent le visage barbouillé de sang. De l'origine, on chuchote la Louve Capitoline, d'autres Fenrir, et la science se conforte à l'idée d'une morsure, diabolique génétique.

longévité



L’immortalité n’est pas leur fardeau. Ils dépérissent comme les humains, mais à vitesse moindre. Leur corps et capacités sont une armure contre les maladies et la vieillesse. L'échine meurt lentement, obtient le triple d’une vie humaine. La vie commence à s'étirer après la première transformation complète, de là, les années sont plus longues, l'âge moins certain. Ils peuvent espérer trois siècles de vécu, mais beaucoup s'éteignent avant, las. Le corps vient à se faner, les transformations redeviennent douloureuses alors qu’elles étaient oubliées à l’âge d’or.

races



loups purs › Ils sont les rejetons de leurs parents, la naissance bienheureuse du couplage de deux lupus. Adultes, ils sont les plus respectés, car provenant d’une lignée ‘’pure’’. D'eux, on attend qu'ils dirigent, se montrent dignes de leur lignage. Beaucoup s’élèvent en alpha, ou deviennent bêtas des dominants.

loups mêlés › Ils sont issus d'un parent uniquement lupin. Le pyjama humain tombe à la puberté, laisse place à la première transformation souvent plus douloureuse que pour leurs comparses purs. Observés d'un oeil curieux par les lycans purs, ils doivent prouver leur place au sein de la meute, démontrer qu'ils ne sont pas que de ridicules pantomimes de chair.

demi loups › Un enfant peut naitre avec un don plus faible, minoritaire, alors l’enveloppe est fragile, ne saurait supporter une transformation. Il en résulte un appétit pour la chair saignante, des sens exacerbés, difficiles de contrôle. Ils sont rares à supporter l’engeance malsaine qui les rogne, cette incapacité à se transformer, ce besoin qui crépite et fait gigoter les os sans aucun changement.

mordus › Encoche de la mâchoire d’un loup-garou à la chair d’un mortel. Une entaille par les griffes ne provoquera qu’une maladie passagère, mais les crocs à la peau empoisonnent, déversent la malédiction dans les veines du malheureux. Les victimes ne sont pas choisies. Elles sont le hasard des chasses, le hasard de l’influence de la lune. Devenir loup par morsure, c’est la condamnation de la solitude. Souvent rejetés, dépréciés, vus comme des orphelins, et parfois usurpateurs.

apparence



L'apparence diffère entre les mordus et les loups de naissance.

Des mordus, le pelage sera aux nuances de la pilosité de l'humain, et la carcasse singera l'allure du mortel, conservant le même aspect malingre si l'homme est une brindille. La première mutation interviendra à la prochaine pleine lune, et rien ne saura apaiser le mal qui rongera le mordu. Une impression que les chairs se déchirent, qu’on lui retire la peau de l’humain pour en faire surgir un monstre. Les loups de naissance auront l'apparence plus animale, la férocité au bord de la gueule. Le pelage sera celui des parents, devenant savant mélange des deux, ou l'un prendra le dessus. L'ossature, de même que pour les mordus, se conservera entre l'apparence bipède et l'apparence animale.

transformation



lupus › Mutation à la journée, ou lors des différentes phases de la lune. Ils deviennent loup commun, quadrupèdes se faufilant entre les venelles. Sous l'astre diurne, la transformation est plus complexe, douloureuse, beaucoup renoncent à une mutation en dehors des nuits.

crinos › Quand la pleine lune s’élève au ciel, c’est une créature hybride qui traverse les ruelles de Rome. Les bêtes peuvent se tenir sur deux pattes pour les plus anciens, et les jeunes seront sur leurs quatre paluches.

glabro › Les émotions fortes provoquent la mutation de quelques membres, souvent les mains, parfois les yeux. Rares sont les purs à y être soumis. La métamorphose incomplète est le fardeau des mordus, de ces incontrôlables.

bonus



Les sens sont accrus, que ce soit sous forme humaine ou animale. Pour les mordus, c'est une période difficile, une acclimatation nécessaire à ces sens devenus plus forts. L’agilité, la force, la rapidité sont leurs capacités communes, mais chaque loup se distingue. Tous n’auront pas la même force, ni la même facilité à sentir le danger. Ils se distinguent par une température corporelle élevée, jamais en dessous de 39°c, une armure contre le froid. S'ajoute leur capacité à régénérer leurs plaies, cette régénération des tissus qui se fait en quelques minutes tant que l'arme utilisée n'est pas faite d'argent.

communication avec chiens et loups. Sous forme lupine, ils ont la capacité de communiquer avec les chiens, et les loups, de mener conversation, et de rameuter les animaux à leurs flancs. Sous forme humaine, ils acquièrent un rôle d’alpha auprès des bêtes, deviennent meneurs de troupeau, ont le respect des canidés, même les plus féroces.

malus



L’argent est le traitre qui mord leur chair, menace leur santé, et peut les achever. Quel que soit la forme. L’argent ne peut être touché. Quelques morceaux n'entraient pas la mort, mais plusieurs balles, plusieurs tenailles d'argent engendrent le chemin du tombeau. L'argent doit être extrait, dans sa totalité, afin de permettre la régénération douloureuse des tissus.

Poison. De l'aconit, il n'en faut que quelques gouttes et le loup devient docile, canidé obéissant aux propos d'un inconnu. Une exposition prolongée titille la vie. Le sang implose des orifices, se répand. L'animal est exsangue.  

auspices



Les Auspices marquent le moment de la naissance, de la lune qui accompagnera le lupin. L’auspice n’apporte aucun pouvoir, aucune capacité surnaturelle. Les dons ne sont propres qu’aux meutes. Cependant, l’auspice indique la voie, façonne le caractère du lycan, trace un but à la vie de ces chiens féroces.

Ragabash › représentants de la nouvelle lune. Caractères tendant vers la manipulation et la sournoiserie, ils questionnent, remettent en doute, ne savent se contenter de ce qui est proposé. Ils sont souvent menés au rôle d’espion, possèdent une aptitude développée à la furtivité, au besoin de mettre leur museau à toutes les machinations qu’ils pourraient débusquer.

Théurge › représentants du croissant de lune. Enfants d’une lune maudite, de la lame éclatant le ciel. On les croit capable de dialoguer avec les errants, de faire un pas de côté, de croiser le monde des morts. La vérité est qu’ils perçoivent la magie, semblent être plus sensibles aux résidus abandonnés par les sorciers. Souvent renfermés, chétifs, ils sont observés d’un oeil baigné de pitié.

Philodox › représentants de la moitié de lune. Enfant d'obscurité et clarté. On leur prête le rôle de juge au sein des meutes, du couperet qu’ils sont capables d’abattre ou de retenir. La légende chuchote leur capacité à peser le bien du mal. Mensonge. Ils n’ont qu’une perspicacité plus grande, qu’un oeil plus aiguisé sur les frasques des leurs. Impartiaux, ils ne sauraient être détournés de leur rôle.

Galliard › représentants de la lune gibbeuse. Le coeur d’une meute, l’essence d’une Histoire qu’ils conservent. Ils ont le goût des récits, des grandes batailles. Ce sont eux qui compilent les faits, retiennent les noms. Mémoire souvent excellente, bordée de faits, et autres anecdotes. Voila les bardes de la meute. Ils forment la cohésion de la meute, les nécessaires troubadours des temps sombres.

Ahroun › représentants de la pleine lune. Bercés de rage, baignés au crachin féroce. Ils sont les guerriers de la meute, les soldats n’acceptant pas la défaite ou pire, la retraite. D’un caractère fort, explosif, souvent incapables de maîtriser leurs émotions. Ils sont les plus complexes à retenir dans une meute. Sous forme lupine, le contrôle s’estompe. Seule la Bête se manifeste, déchiquète à son passage.



Meute. Le terme résonne, s'imprime à leurs tympans dès la naissance. S'entourer, ne pas être seul. La solitude est la crainte première des lycans, cette terreur de se retrouver sans ses comparses. Ils vivent en meute, ne savent supporter le fait d'être exclu. Un loup, même mordu, cherchera la présence des siens, souhaitera rejoindre une meute. Les solitaires sont rares, toujours pour une raison qui leur est propre, souvent chassés de la meute, ayant commis un crime. Etre solitaire signe la dégringolade sociale, mais également physique. La meute minimise la douleur des transformations. La solitude accentue la peine. Les loups sont des créatures sociables, cherchant autrui. (-> les solitaires ne seront acceptés qu'en ayant une bonne raison de l'être)

castes




ulfric › Plus généralement nommé alpha dominant, il est le dirigeant d'une meute, la tête première d'un groupe de lupins. Le rôle n'est pas héréditaire. On ne nait pas ulfric, on le devient, de pattes rouges, de babines crachant la chair. C'est un duel à mort qui apporte le titre. On tue l'ancien, on prend sa place, on prend le risque de chuter. (la compagne de l'ulfric est nommée Lupa)

alphas › Ils sont les plus redoutables, les dominants. Par nature, ils sont promis à la gestion d’une meute, ressentiront ce besoin de s'entourer d'autres loups, de mener les leurs. Les alphas entrent souvent en duel, cherchant à acquérir la place de dominant au sein de la meute.

gammas › Ils sont les plus représentés, majorité de la meute, majorité des lupins. Ils sont les suiveurs, les membres au sens global. D'eux, on attend leur présence, leur accord des décisions prises par l'ulfric.

omégas › Ils sont les plus rares, les étrangers au cœur de ce système. De condition plus faible, souvent issus d’une morsure. Si ils sont le fruit de deux parents lupins, ils représentent la honte, la dégringolade sociale. Pourtant, ils ont leur importance. Les femelles omegas sont les seules à pouvoir assurer la naissance d’un enfant-loup (tandis que les gamma ont le risque d'engendrer des demi-loups) Ce qui les rend indispensables. Quand aux mâles, ils deviennent les souffre-douleur de la meute, n’ayant aucune utilité propre.


MEUTE VINTER



ORIGINE ☞ le nord souffle ses murmures. Suède, Danemark, Norvège, ils viennent de ces terres où leur pelage se confond avec l'horizon. présents à Rome depuis 500 ans ; ALPHA  ☞  elijah mewns (PRIS) ♂ / 43 ans (129 ans) une des grandes figures romaines, un visage placardé au devant de tous. implacable, courtois, sens du devoir ; COULEUR DU PELAGE ☞ du blanc pour la plupart. Loup polaire ;

Les yeux sont blancs quand s'élève l'opale. La vision s'étiole, pour ne laisser place qu'aux sens. Ils sont les aveugles, mais les plus respectés. Les nouveaux ont des difficultés pour saisir leurs capacités, et beaucoup tentent de s'arracher leurs yeux morts. L'ossature du loup est imposante, presque le double de l'animal. Les pelages varient, mais restent dans des nuances claires. Leur don est l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus, ils savent si c'est un humain ou un surnaturel qui croise leur route. Ils sont les plus sages, les plus anciens à parcourir Rome. Leur territoire et leur force sont connus. Loups intégrés à la société, ils refusent l'idée ancienne de meute, ne se réunissent que lorsque gronde la pleine lune.


MEUTE MAESTRI



ORIGINE ☞ L'Italie accueille la meute, perpétue leur lignée ; ALPHA  ☞ (LIBRE)  ♂ / 52 ans (156 ans) les mains sont rouges, trainent dans les milieux noirs de la ville. Autoritaire, exigeant, il ne pardonne pas ; COULEUR DU PELAGE ☞ le gris, la couleur commune, celle permettant de se fondre dans l'environnement, d'être oublié du regard ;

Les yeux scintillent d'un violet curieux, d'une malice qui n'est propre qu'à ce clan. Cachés, peu enclin à se mêler aux autres, leur enveloppe de loup est un don à ne pas octroyer au premier venu, ils sont méfiants, ne tolèrent pas les nouveaux. Si un membre vient à mordre un humain, c'est la mort qu'on attend pour ce (mordu). Tous sont des loups à la lignée pure, tous issus d'un parent lupin. Ils sont fiers mais vivent dans l'ombre, préfèrent se faufiler parmi les humains sans se hisser jusqu'aux hautes sphères d'une société qui n'est pas la leur.  L'ossature est mince, leur permettant des déplacements vifs. Leur don est à l'égal de leur mentalité, ils deviennent des ombres pour les humains, des chiens de l'enfer les surnomme t-on dans les légendes.


MEUTE JAGER



ORIGINE ☞ l'Allemagne et l'Autriche tintent de leurs notes rugueuses. présents à Rome depuis quelques années ; ALPHA  ☞ (LIBRE)  ♀ / 39 (117 ans) la haine se cache sous un masque. La mort est son domaine, la joie de ces cadavres humains empilés ; COULEUR DU PELAGE ☞ charbon de leur haine, noir valsant d'un bleu corbeau ;

Des yeux noirs, tempête de la haine qui ronge la meute depuis des siècles. C'est le dégout des humains, envers cette race qu'ils jugent inférieure, indigne, bonne seulement pour rôtir, à mâcher sous leurs crocs. La haine s'est forgée depuis cinq siècles, quand la première alpha s'est vu torturée par des humains, enchainée. Charpies que sont devenus les tortionnaires. C'est toujours une femelle au titre d'alpha. Meute différente, prônant le rôle d'une femme pour les guider. Les autres meutes observent d'un oeil méfiant, cherchent à détrôner la femelle. L'ossature est forte, le pelage toujours sombre, ils sont les loups les plus imposants. Leur don étonne, les loups de cette meute sont tous capables de contrôler leur forme lupine, la lune n'agit plus sur eux, même sur les plus jeunes.


MEUTE OCHOA



ORIGINE ☞ Espagne clame la meute. présents à Rome depuis 2 ans ; ALPHA  ☞ (LIBRE) ♀ / 29ans (87 ans), l'époux est mort, un chasseur. Elle trône en reine, maladroite, la couronne n'est pas pour elle. Elle devra bientôt élire un nouveau mâle à ses côtés ; COULEUR DU PELAGE ☞ l'orange titille l'astre solaire. Un roux étincelant, mirage ;

Des yeux ambrés, une couleur miel qui les caractérise en plus d'un pelage tirant sur les roux. Ils sont souvent confondus avec des renards, petits chapardeurs toujours proches des humains. L’ossature est faible, plus petite que celle d’un loup commun, d’où la confusion avec les coyotes et renards. Proches des mortels, ils se sont intégrés à la société romaine. Derniers arrivés sur le sol italien, ils sont encore observés d’un oeil curieux par les autres meutes, un peu méprisés, un peu malmenés. Leur alpha est jeune, épouse malheureuse d'un loup plombé d'argent. Elle est encore inapte à la gestion d’une meute. Leur don est singulier, il étonne, il provoque des ricanements de ceux refusant d’y croire. Sous forme de loup, leur pelage est une cuirasse, un obstacle contre les balles argentées. Ils ne peuvent être tués sous forme lupine.


MEUTE RUBLEV



ORIGINE ☞ Russie pose le premier jalon. Les autres viennent de partout, d'ailleurs, des vagabonds. présents à Rome depuis quelques décennies ; ALPHA  ☞ (LIBRE) ♂ / 46ans (138 ans), protecteur des siens, à la tête d'un orphelinat ou autre institution recueillant les égarés  ; COULEUR DU PELAGE ☞ mélange maladroit de diverses couleurs, ils sont les bâtards ;

Les yeux sont rouges de la mort qu'ils trainent dans leur sillage. Le pelage est sombre, transpire l'hémoglobine. On jure y voir quelques gouttes perler à leur passage. C’est une meute des pays de l’Est, d’une Russie malade, vicieuse, malheureuse. D’une ossature moyenne, ils sont souvent confondus avec des chiens, des errants, des canidés aux pattes branlantes à la recherche d’un foyer où passer la nuit. La notion de famille est curieuse chez eux. La plupart des loups sont des mordus, des éclopés ramassés au grès des voyages. Meute nomade. Rare sont les loups à être issus de parents lupins au coeur de cette meute, pour cause d’une quasi absence de femelles. Mépris pour elles. Leur don est l'empathie, la capacité de saisir les émotions de chacun et pour les plus faibles, de reproduire la personnalité de l'autre, de s'y noyer totalement. Une malédiction disent la plupart.

QUELS SONT LES RÔLES AU SEIN D'UNE MEUTE ? L'auspice déterminera le rôle du loup au sein de la meute. Cependant, il arrive que certains loups parviennent à se hisser à une autre place. Les rôles disponibles sont : Vargamor (chaman de la meute, guérisseur), Skoll et Hati (juges), Bolverk, Baugi, Suttung et Guunlod (bourreaux des sales besognes), Eros et Eranthe (instructeurs pour les jeunes et leurs premières transformations), Geri et Freki (seconds de l'Ulfric). (voir la liste des places disponibles par meute)

UN LOUP NON ISSU DES CINQ MEUTES AURA T-IL UN DON ? Non. Et ceci car les cinq meutes viennent de différents pays et que permettre à chacun d'octroyer le don qu'il souhaite à son lupus donnerait un côté X-Men qui n'est pas souhaitable au forum. Seuls les membres/enfants des cinq meutes possèdent un don. Concernant un loup qui rejoindrait l’une des meutes, il doit se faire mordre par l’alpha dominant (ulfric) qui peut lui transmettre le don.

COMMENT SE DECLENCHE LE DON, PEUT-ON LE PERDRE ? Le don fait son apparition au moment où le jeune loup (après une transformation complète) est présenté devant l'ulfric. Via une cérémonie propre à chaque meute, son don va pouvoir se déclencher et se développer par la suite. Si un loup (issus de parents d'une meute) refuse de rejoindre la meute, son don restera atrophié. De même qu'un loup qui serait renié de la meute perdra son don.

UN LOUP PEUT-IL VIVRE SANS MEUTE ? Difficilement. La meute représente une famille pour le loup, un lien social dont il ne saurait se passer. Les loups solitaires sont rares, plutôt le résultat de lycans chassés de leur meute pour faute. (une raison sera nécessaire pour incarner un lycan solitaire)

UN LOUP PEUT-IL SE TRANSFORMER PARTIELLEMENT ? Oui, mais uniquement sous le coup d’émotions fortes, telles que la colère ou la jalousie. Crocs et griffes peuvent prendre le dessus sur l’apparence humaine.

QUAND SURVIENNENT LES CHALEURS ? QUEL EST LEUR IMPACT SUR LE COMPORTEMENT DES LOUVES ? elles apparaissent environ 4 fois par an (aux changements de saison) mais peuvent être moindre selon les louves. Les chaleurs ont une incidence sur le comportement d'une louve, dans le sens où elle va se réduire à ce besoin de procréer. Elle ne tournera pas la croupe vers tous les loups mais elle ressentira ce besoin d'avoir un mâle (sachant qu'elle peut combattre ce besoin, ne pas l'accepter). Il est également assez dangereux pour une oméga en chaleur de ne pas avoir de mâle attitré, car par définition, une louve sans mâle attitré appartient à tous.

TOUS LES MÂLES SONT-ILS SOUMIS AU RUT ? Oui. Le rut entraine un besoin irrépressible de coït. Qu'elles soient louves, ou humaines, le lycan n'est pas regardant. Le rut est majoritairement créé par le ressenti d'une louve en chaleur, mais il intervient également deux fois par an (hiver, printemps). Dans une meute, seul l'ulfric est en droit de procréer. Son accord sera nécessaire pour toutes les naissances. (n.b. les bâtards seront presque toujours assassinés).

LA NOTION D'ÂME SOEUR EXISTE T-ELLE ? Oui. La fidélité est absolue chez les loups, et pour ceux qui parviennent à trouver leur âme soeur, ils ne sauraient se défaire de ce couple créé.

LES LOUPS ONT-ILS DES SOUVENIRS APRÈS UNE NUIT DE PLEINE LUNE ? Non. Après une nuit de pleine lune, même pour les plus âgés, les souvenirs s'estompent, ne parviennent pas à rester au crâne. Un mal nécessaire, qui permet de ne pas avoir conscience de la mort semée.

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
compte pnj.
ne pas mp.
Revenir en haut Aller en bas
Sujets similaires
-
» OPALE PETITE PEKINOISE DE 2 ANS (BEZIERS 34500) ADOPTEE
» Intrus... [PV: Couleur d'Opale]
» Opale. [Elsa]
» • Ephaëlya • Vampires, elfes, lycans, nains, humains, centaures...
» Pendule d'Opale [Objet magique - autres - humaine]VALIDE

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: