but if we're already going to hell yeah, hell we might as well get stoned and crucified. (orphaz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

DINE ON YOUR HEART

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : vingt huit ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : uc [titre de mon champ]: BESOGNE: : boucher. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : wendigo. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : barrueco. (astra) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 9 [titre de mon champ]: PACTE: : 12/07/2017



Message
Sujet: but if we're already going to hell yeah, hell we might as well get stoned and crucified. (orphaz)   Dim 16 Juil - 0:33
❝ o r p h a z❞  but if we're already going to hell yeah, hell we might as well get stoned and crucified.



L’orage estival entaille le ciel d’une violence inouïe. Et l’ciel tremble, et l’ciel crie, s’illumine un instant pour laisser percer l’enfer à travers la voûte constellée. Les astres crachent leur désespoir, ils dégueulent sur l’humanité, dans c’coin terrestre où les corps sont encore charriés d’un peu de pureté quand ils ne sont pas maudits, engourdis par l’cœur glacé d’une créature affamée. D’un de ces monstres à l’âme avortée. Dans l’genre de ce chien rassasié, qui sillonnent Rome à des heures indues, qui quitte le canapé défoncé, entaché des restes de son repas frauduleux. Quand à l’ère du cannibalisme prohibé, certains continuent de braver les lois.

Il jure contre une sortie de caniveau, contre la boue que charrient les trottoirs inondés, quand la pluie ne fait plus que tomber. L’inlassable logorrhée d’un Dieu qui voit l’humanité pourrir, quand ses apôtres sont corrompus jusqu’à la moelle. Il n’a jamais eu foi en ces conneries Baz, il n’a jamais eu foi en rien. Athée de naissance, il priait peut-être pour son propre salut, joignant les mains dans cette tente bousillée d’un camp de fortune, les genoux à même le sol, égratignés de cailloux, alors que ces os menaçaient de percer sa peau. Il priait pour se faire pardonner, la bouche en sang, les crocs luisants. Pardon d’avoir goûté, pardon d’avoir fauté.

Et l’jour d’après il s’en foutait, parce que c’était trop bon. Humanité à la con.

Ce soir il ne prie personne et pourtant ses yeux s’imprègnent de la noirceur des cieux, à la recherche d’une pointe de vie, d’un drôle d’esprit qui ferait peut-être le funambule là haut, entre les toits de Rome, pour faire le grand plongeon dans la sainte fontaine. Sous sa capuche, entre les lambeaux de pluie qui se déchirent, il y a bien une danseuse. L’genre de gamine un peu folle qui fait l’indécise au bord du précipice. Elle gambade au bord du toit, l’immature poupée psalmodiant ce qui lui reste de virginité, sacrifiant à lui nuit ses plus sombres secrets. Elle est l’acrobate internée, prête à plonger dans l’enfer où gît le gamin, le nez levé, alors que ses pieds quittent l’asphalte pour grimper les quelques étages qui mènent au toit. Opéra à ciel ouvert, où le silence est roi quand les yeux de la fille parlent pour cent personnes.

Il a reconnu cette drôle de lueur qui serpentait de son sourire à triste à ce morceau de lune accroché au cou. Là dans la carotide qui se devait d’être intacte, y’avait la morsure d’un monstre, y’avait l’éclat de verre, le croissant de lune de son bienfaiteur, y’avait le prix à payer pour son arnaqueur.

Il l’a retrouvée.
La poupée blessée, la danseuse cassée.
L’Héra dévastée.
Il a retrouvé, son morceau de gibier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
but if we're already going to hell yeah, hell we might as well get stoned and crucified. (orphaz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» SCSA vs Taker
» Bientôt 2000 messages hell yeah //sbaff// ♥
» OMG! Two Santa Claus for one hospital? Hell yeah! | ft. Min Jae
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: SUD :: → HABITATIONS-
Sauter vers: