The place of dreams [Anastasia]

 :: les contemplations :: PÉRIPHÉRIE ROMAINE :: PLAGE
The place of dreams [Anastasia] - Lun 31 Juil 2017 - 18:01
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : David Gandy
BAFOUILLES : 286
PACTE : 19/05/2017


OSSATURE : 43 ans.
CONTRAT : Veuf d'une femme de sa meute.
BESOGNE : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus.
ÉCHINE : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine.
PRESTIGE : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite.
GANG : Alpha des Vinter
The place of dreams
Ana' & Elijah



Elijah c'était levé très tôt ce matin là, tout le monde dormaient encore dans le manoir et le calme régnait. Enfilant un jogging noir et des chaussures de sport il décida d'aller se vider l'esprit en allant courir un petit peu, profiter que tout le monde dormaient pour être tranquille et être un peu seul. Sortant du manoir en silence il s'arrêta un petit instant pour respirer l'air frais qui frôlait son visage. Ca lui faisait toujours autant de bien de sortir et de voir la forêt fasse à lui. Il aimait cet endroit plus que tout au monde, ses parents avaient vécu ici avec la meute et voilà que c'était lui maintenant qui vivait dedans avec son clan. Cette vaste forêt cachait le manoir et aucune créatures n'osait venir vers ici sentant l'odeur des Vinter partout autour. Il était connu pour être un homme sage mais il ne laisserait personne venir ici avec des mauvaises intentions. C'était chez lui, son territoire et pour rien au monde il n'échangerait sa place.

Partant en courant, Elijah laissa ses jambes le traîner jusqu'à la plage. Cela faisait déjà deux heures qu'il courrait sans s'arrêter et à part sa peau qui était en sueur, il n'y avait aucun signe de fatigue sur son visage et ses muscles pouvaient encore supporter quelques heures de course. Laissant son corps ralentir pour commencer à marcher, Elijah laissa son regard se porter sur la mer et sur ce sublime soleil qui se réveillait seulement d'une longue nuit. Il y avait déjà quelques joggeur qui avait eu le courage de se lever assez tot pour courir mais le calme était présent. Ca lui faisait toujours du bien de se retrouver seul face à une vue comme celle là, il pouvait laisser son esprit se perdre et ne penser à rien d'autre qu'à ce qu'il faisait. C'était son moment à lui. Sentant soudainement son Loup se réveiller, il laissa son flair prendre le dessus reconnaissant une odeur qui lui était familière. Tournant doucement son visage il remarqua une maison non loin de lui, une maison qu'il avait déjà observé mais dont il avait jamais vraiment fait attention jusqu'à aujourd'hui. Avançant doucement, Elijah remarqua une silhouette accoudée sur la barrière de la terrasse face à la mer. Une silhouette qu'il reconnu assez rapidement et qui lui donna le sourire. Ana'. Cette jeune femme qu'il avait connu il y a quelques années maintenant et qui était devenu une femme très proche à ses yeux.

Laissant son sourire s'agrandir il avança jusqu'aux marches de la maison qui donnent directement sur la terrasse ou se trouvait la jeune femme. Montant en essayant de faire le moins de bruit possible, Elijah prit la parole une fois en haut. « Alors c'est là que tu te cache Ana'. » Son grand sourire sur les lèvres, Elijah avança doucement vers elle avant de se poser à ses côtés contre la rambarde tout en se baissant pour lui déposer un doux baiser sur le front. «  A qui as tu volé cette maison ? » Un léger rire raisonna dans cet endroit si calme, seul le bruit des vagues qui cognaient contre les rochers se faisait entendre. Cette maison était parfaitement située, calme et proche de la mer. L'endroit parfait pour quelqu'un qui voulait s'évader et être tranquille rien qu'un petit instant. Laissant son regard se perdre sur l'horizon, Elijah était content de faire sa rencontre ce matin. Il ne s'accrochait pas souvent aux gens ayant toujours peur de les perdre un jour mais avec elle ca avait tout de suite accroché et depuis il ne pouvait plus faire comme ci elle n'existait pas. Déposant son doux regard sur la jeune femme, Elijah sentit un frisson parcourir son corps au moment ou le soleil caressa sa peau à l'air et se redressant en silence il croisa les bras contre son torse. « Ca fait trop longtemps à mon goût qu'on ne c'était pas vu, tu m'évitais en te cachant dans ce palace ? »

Made by Neon Demon

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Mar 1 Aoû 2017 - 16:25
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : Olga Kurylenko
BAFOUILLES : 432
PACTE : 11/07/2017


OSSATURE : 32 ans
CONTRAT : Divorcée - Célibataire
BESOGNE : Chasseuse de tête (dans le recrutement) - Informatrice du Vatican
ÉCHINE : Sorcière Wicca
PRESTIGE : Pouvoir de détection des mensonges
GANG : Membre du coven Aconit
CREDIT : Shadow Dancer

 
Elijah & Anastasia // The Place of Dreams

 
Je regarde le tableau blanc devant moi. Les photos d’Agostino, Geremia et Enia me font face. Je regarde les écrits au crayon rouge qui sont annotés aux côtés des photos. Soupirant, je m’assois sur la table se trouvant en face. Je prends un dossier, que j’ouvre, que je lis. Dossier constitué de brochures de journaux, de tout ce que j’ai pu trouver sur le meurtre des mes parents. Dossier bien maigre encore. Bien trop maigre à mon goût. Mes recherches n’avancent pas, et ça m’énerve. J’ai beau passer nombres de mes nuits ici, je n’y parviens pas. Il faudrait que j’essaie de me rapprocher d’un membre de la police, pour essayer d’avoir leur dossier. Ça me serait surement utile. Savoir où ils en sont. Trop lents pour moi. J’ai l’impression d’ailleurs qu’ils ont laissé tomber l’enquête, qu’ils s’en foutent. Un meurtre de plus dans cette ville, qu’importe. Il y en a tellement… Ça me désespère, j’espère trouver le meurtrier un jour. Je n’abandonnerai pas. Jamais. Ils étaient les plus gentils, ils n’auraient jamais fait de mal à une mouche. Ils ont toujours été là pour moi. Je ne peux pas laisser celui qui a fait s’en sortir… Ils ne méritaient pas de mourir. Je repose le dossier sur la table, et sors de la pièce. Je ferme à clé derrière moi. Personne n’a besoin de savoir ce qu’il y a à l’intérieur. Pas même Milo, mon homme à tout faire. Personne…

Je regarde l’heure, soupirant. Encore une nuit blanche à essayer de trouver des informations, sans succès. J’ai beau lire et relire encore les dossiers. Je ne vois aucun détail que j’aurai pu omettre. Il me faut plus. Je ne sais même pas si c’est une sirène, ou un vampire. Je sais juste que c’est un suceur de sang… Il faut que j’arrête d’y penser maintenant. Je me suis autorisé toute la nuit pour chercher. Je n’ai rien trouvé. Il faut que je me change les idées un peu, ou sinon je vais devenir folle. Je regarde par les baies du salon la nuit qui commence à s’en aller. Le soleil, tout doucement, va bientôt venir prendre sa place. Encore une journée de plus loin de ceux que j’aime, qui m’ont été arraché. Je décide d’aller à la douche, ça devrait me faire du bien. J’apprécie le contact de l’eau chaude sur ma peau. Je laisse l’eau dégouliner sur mes cheveux, sur mon visage. Je reste plusieurs minutes comme ça, lorsque j’entends miauler. Pooka qui réclame des croquettes… Je finis de me laver, et sors donc de la douche… J’enfile un peignoir, et enveloppe mes cheveux dans une serviette. Je vais servir les croquettes à Pooka avant qu’il ne me fasse tomber à force d’être dans mes jambes, puis je vais enlever la serviette de mes cheveux, pour les laisser sécher à l’air libre. Je me fais couler un café, puis décide d’aller le boire sur la terrasse. Je regarde un instant le soleil se lever à l’horizon, accoudée à la rambarde. Puis, je me retourne, m’adossant à la rambarde. Je regarde mon café, que je tiens entre mes mains, et me perds à nouveau dans mes pensées. Et si je me plantais sur toute la ligne ? Et si ce n’était ni un vampire ni une sirène ? J’en viens à douter mais… Non c’est impossible. Personne d’autre n’aurait pu les vider de leur sang comme ça… Perdue dans mes pensées, je n’entends pas le bois de la terrasse qui grince. Je n’entends pas les pas qui se rapprochent de moi. Par contre j’entends la voix, qui me fait sursauter. Je relève la tête, manquant de faire tomber ma tasse de café. Je suis soulagée en voyant Elijah, mon meilleur ami. Et pourtant, je panique aussi intérieurement. Que fait-il ici ? Il ne connaissait pas encore l’existence de la maison de la plage… Et je dois avoir une tête à faire peur vu la nuit blanche que je viens de passer. Je n'ai pas pris le temps de me regarder dans le miroir, j'espère que les cernes ne sont pas trop présentes... Ses paroles me font tout de même sourire, doucement. Je souris nettement moins depuis que ma famille a été tuée. Mais lui… Il parvient encore à me faire sourire. Je ne sais pas pourquoi, ni comment, mais il a toujours été… Différent… Certainement le seul canidé que je supporte, sans vraiment trop savoir pourquoi. Je n’ai pas peur de lui, contrairement à tous les autres canidés que je peux croiser. Un des seuls à parvenir à me refaire sourire. Je secoue la tête à sa deuxième remarque en souriant.

« Salut Elijah. Je te demanderai bien ce que tu fais là mais… Vu ta tenue… Je suppose que tu étais en train de courir ? »

Je n’ai pas répondu à sa question, exprès. Est-ce que je suis prête à lui avouer que cette villa est à moi ? Je le regarde s’accouder à la rambarde, à mes côtés. Je ne manque pas de remarquer son torse musclé. Cela fait maintenant plusieurs années que je le connais, que nous sommes proches, mais je ne le vois que rarement torse nu. Je l’observe se relever, et croiser les bras. Je pose ma tasse de café sur la rambarde et prend Elijah dans un bras un court instant avant de me reculer un peu.

« Désolé. J’ai été pas mal occupée par le boulot ces derniers temps. Mais je n’ai rien de prévu aujourd’hui, si ça te convient. » Je fais une pause, reprenant mon café, et commençant à marcher vers l’intérieur de la maison. Je me retourne, le regardant. « Maintenant que t’es là… Bienvenue chez moi… Tu veux un café ? Tu peux aussi utiliser une des salles de bain si tu veux… Tu brilles un peu là ! » Je rigole de mon allusion à sa sueur, tout en passant une main dans mes cheveux encore mouillés, puis je l’invite à entrer à l’intérieur.
⇜ code by bat'phanie ⇝

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Jeu 3 Aoû 2017 - 6:12
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : David Gandy
BAFOUILLES : 286
PACTE : 19/05/2017


OSSATURE : 43 ans.
CONTRAT : Veuf d'une femme de sa meute.
BESOGNE : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus.
ÉCHINE : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine.
PRESTIGE : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite.
GANG : Alpha des Vinter
The place of dreams
Ana' & Elijah



La voir sourire lui faisait énormément de bien. Il savait que ce n'était pas facile pour elle mais Elijah serait toujours à ses côtés pour la soutenir et réussir à la faire sourire. Elle était une des femmes les plus importante à ses yeux et ne comptait pas la laisser tomber aussi facile. Posant son regard sur son visage, Elijah ne put se retenir de sourire à son tour. « Tu suppose bien, rien de mieux qu'une petite course de bon matin. » Laissant son regard se perdre su l'horizon il laissa son esprit se perdre tout en aimant le calme que cette maison lui offrait. « Et j'ai bien fait de venir par ici sinon je n'aurait jamais vu cette demoiselle en détresse accoudée sur sa rambarde. » Lui offrant un grand sourire moqueur Elijah se demandait tout de même ce qu'elle faisait ici et surtout dans cette tenue. « Et je suppose vu ta tenue que tu sortais de la douche. » Lui lançant un petit clin d'oeil Elijah n'était pas le genre d'homme à la regarder avec insistance juste parce qu'elle était en peignoir et devait être nu en dessous. Il restait gentleman même après toute ces années et évitait de contrarier les femmes sachant très bien qu'il se ferait bouffer sans hésitation. Le calin qui suivit cette conversation lui fit énormément de bien, passant un bras autour d'elle il en profita pour renifler son odeur qu'il connaissait et aimait tant avant de la laisser à nouveau respirer. Peu de femmes étaient aussi proche d'Elijah que l'était Ana mais avec elle c'était plus simple. Jamais de prise de tête, toujours des sourires et des rires qui lui faisaient du bien. Elle arrivait à lui faire oublier qu'il avait pleins de responsabilités qui l'attendaient au manoir, pour une fois il était juste Elijah.

« Avec plaisir même. » L'observant avancer vers la maison, L'alpha ne cacha pas sa surprise au moment ou elle l'invita à entrer chez elle. Alors comme ça Ana lui avait cachée des choses. Avançant doucement vers elle il répondit d'une voix légèrement moqueuse. « Tu as bien cachée ton jeu Mademoiselle Di Renzo. » C'est vrai qu'il ne c'était jamais posé la question de savoir si elle vivait bien, avait de l'argent mais maintenant qu'il voyait ça il comprenait mieux pourquoi elle ne lui parlait pas de ça. « Un café serait avec plaisir. » Entrant doucement dans cette vaste maison il continua sans la regarder, trop absorber à regarder ce qui l'entourait. « Tu n'aimes pas ma sueur ? Je trouvais ça pourtant très sexy. » Se tournant vers elle il lui fit un petit clin d'oeil. « Mais non ne tkt pas les chiens ont l'habitude de transpirer. » Un doux rire raisonna dans cette vaste maison. Cette maison qui était parfaite aux yeux d'Elijah. Plusieurs odeurs se mélangeait et il savait que ce qu'il sentait devait être l'odeur des parents d'Ana qui planaient toujours dans cet endroit. Il savait ce que c'était de ne plus avoir de parent, de ne pas savoir qui les as tués et d'être seul à jamais mais il ne voulais pas qu'Ana reste seul pour autant. Elle était forte et il l'aiderait à trouver le coupable si ca lui faisait du bien. « Pourquoi ne m'as tu jamais parlé de cet endroit ? » S'asseyant doucement sur le canapé, Elijah tourna sa tête vers Ana sans la quitter une seule seconde du regard. Jusqu'à maintenant il l'avait toujours vu comme sa meilleure amie, la femme à qui il pouvait tout confier mais il n'avait jamais prit le temps de la regarder. Se sentant coupable à chaque fois qu'il le faisait. Mais son visage et ce sourire l'hypnotisait. Ca le rendait heureux, un simple petit regard ou sourire arrivait à le rendre heureux. Il avait besoin d'Ana dans sa vie et s'en rendait compte un peu plus à chaque fois qu'il la voyait. « Tu m'as manqué Ana. » Cette phrase était sortit toute seule d'entre ses lèvres mais c'était la vérité. Il avait été pas mal occupé ces derniers temps et n'avait pas pensé à l'appeler mais maintenant qu'il était là il se rendit compte du manque qu'il avait éprouvé parce qu'il ne voyait pas son rayon de soleil. « Plus jamais on laisse autant de temps pour se voir sinon je serais obligé de revenir ici torse nue tous les jours pour que tu m'offre un café et un peu de ton temps. » Son sourire d'enfant refit surface tandis qu'il déposa son regard sur la pièce qui l'entourait. Elle avait son petit cocon et il comprenait pourquoi elle n'en avait jamais parlé jusqu'à maintenant. Ici elle pouvait être tranquille, un peu comme Elijah et son appartement que peu de gens connaissaient. Là bas il pouvait être tranquille et réfléchir sans qu'on vienne l'embêter.

Made by Neon Demon

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Ven 4 Aoû 2017 - 13:18
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : Olga Kurylenko
BAFOUILLES : 432
PACTE : 11/07/2017


OSSATURE : 32 ans
CONTRAT : Divorcée - Célibataire
BESOGNE : Chasseuse de tête (dans le recrutement) - Informatrice du Vatican
ÉCHINE : Sorcière Wicca
PRESTIGE : Pouvoir de détection des mensonges
GANG : Membre du coven Aconit
CREDIT : Shadow Dancer

 
Elijah & Anastasia // The Place of Dreams

 
Quelle surprise de voir Elijah débarquer ici alors que je ne lui avais jamais parlé de la maison de la plage. Heureusement que c’est lui et pas quelqu’un d’autre qui m’a aperçue. Il faudrait peut-être que je songe un peu plus sérieusement à la protéger avec un sort. Il faudrait que je demande à Maisie si ça serait faisable ou pas. Je peux peut-être le faire moi-même mais vu que je ne sais pas comment faire… Enfin, pour le coup, je suis heureuse que mon meilleur ami soit passé par là, et m’ai vu. C’est certainement le jour parfait pour ça, pour me remonter le moral de cette nuit blanche bien peu instructive. Il vient à peine d’arriver, mais sa présence me fait déjà énormément de bien. Toujours à vrai dire. Je me sens plus légère quand je suis à ses côtés. Mes préoccupations me semblent plus lointaines. Je respire enfin. Je le salue en souriant doucement, supposant à la vue de sa tenue qu’il était en train de courir. Il confirme mes dires, même si j’étais à peu près sûre de moi. Je rigole à l’évocation de la demoiselle en détresse. J’ai l’air si désespérée que ça ? Je me doutais que ma tête n’était pas très belle à voir après cette nuit blanche mais peut-être pas à ce point ! Evidemment, je sais qu’il dit ça pour rigoler. Il suppose à son tour que je sors de la douche vu ma tenue. Je souris, haussant les épaules, avec un air semblant dire « On ne peut rien te cacher ». Je le prends dans mes bras un court instant. Il a beau être un canidé, espèce que je crains au plus haut point, je ne le vois pas comme tel. Ses bras protecteurs me rassurent toujours étrangement. Je n’éternise pas le câlin et me recule, pour retourner à l’intérieur de la maison, m’excusant au passage pour le peu de nouvelles ces derniers temps. Je lui propose de passer la journée ensemble du coup, maintenant qu’il est là. Il accepte avec plaisir juste avant que je ne l’invite à entrer dans la maison. Je lui avoue donc au passage que c’est bien chez moi, que je n’ai pas volé cette maison, que ce n’est pas non plus chez un amant de passage. Je me dirige vers la cuisine, ouverte sur la grande pièce principale, et lui prépare un café. Tout en rigolant, je l’informe qu’il peut utiliser la salle de bain s’il le veut, pour se débarrasser des traces qu’a laissée la course sur lui. Je rigole à sa réponse, faisant une moue, hochant la tête.

« Très sexy, ouais… » Puis je grimace. « Ne me parle pas de chiens s’il te plait ! »

Quelle horreur. Je me concentre sur la machine à café qui éjecte le délicieux liquide noir dans la tasse. Je décide aussi de m’en faire un autre, plus corsé que le premier de ce matin. Si je veux pouvoir tenir la journée éveillée… J’apporte la tasse de café à Elijah et revient chercher la mienne avant de le rejoindre sur le canapé. Il me demande alors pourquoi je ne lui ai jamais parlé de cet endroit. Je baisse les yeux sur ma tasse, cherchant mes mots.

« A vrai dire… J’évite au maximum de parler de cette maison à qui que ce soit… C’est… C’est un peu mon havre de paix. C’est là où je viens me ressourcer. Le calme de la maison, de la mer, m’aide à réfléchir, à me poser. Et je n’aime pas vraiment parler argent, et n’importe qui venant ici… Se rendrait compte que je ne suis pas à plaindre. Je voulais t’en parler, mais au final, je ne savais pas trop comment faire. Désolé. Au moins, maintenant t’es au courant… J’me la suis payée il y a quelques années grâce à l’héritage de mes parents biologique. »

Je lui souris. Lui aussi il m’a manqué. Ses paroles me réchauffent le cœur, et je rigole. Venir tous les jours, torse nu, prendre un café ? Idée tentante tout de même…

« C’est tentant mais fais gaffe… Tu pourrais avoir des surprises et tomber sur Milo quand je ne suis pas là. Mon gardien, jardinier, homme à tout faire. Je ne suis pas sûre qu’il apprécierait de voir arriver un homme torse nu ici. Je ne suis ici qu’entre deux missions au travail, ou quand j’ai vraiment besoin de me reposer. Sinon, je suis à l’appartement… Que tu connais, lui. »

Je bois une gorgée de mon café, apercevant du coin de l’œil Pooka, mon chat, traverser la pièce, le dos rond. Je rigole intérieurement. Monsieur est comme moi, il n’aime pas tellement le genre canidé, et lui s’en fou un peu que ce soit Elijah ou un autre. Je le vois déguerpir vers le couloir menant aux chambres, cherchant certainement à s’éloigner le plus possible de l’odeur de chien.

« Tu veux visiter ? »
⇜ code by bat'phanie ⇝

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Jeu 10 Aoû 2017 - 7:37
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : David Gandy
BAFOUILLES : 286
PACTE : 19/05/2017


OSSATURE : 43 ans.
CONTRAT : Veuf d'une femme de sa meute.
BESOGNE : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus.
ÉCHINE : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine.
PRESTIGE : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite.
GANG : Alpha des Vinter
The place of dreams
Ana' & Elijah



Ana était l'une des rares qui pouvait approcher et parler à Elijah sans problème. Il n'avait jamais été un homme très sociable et avait toujours eu du mal avec les femmes, ne sachant jamais quoi dire pour ne pas les vexer ou quoi faire pour les voir sourire. Avec elle c'était différent, elle souriait sans qu'il dise quelque chose et tout était plus simple, plus naturel. Même après autant d'année à la connaître, il avait l'impression d'en découvrir un peu plus chaque jour et voilà qu'aujourd'hui il avait le droit de découvrir son endroit secret. Cette sublime maison qu'il n'avait jamais vu jusque maintenant alors qu'il passait tous les jours devant. Y avait il un charme de protection autour de cet endroit ? Ou était elle juste tellement bien placée que plus personne ne faisait attention. Peu importe tant qu'Ana avait trouvé son endroit c'était le principal à ses yeux. Son corps transpirait encore à cause de la course qu'il venait de faire et on pouvait sentir la chaleur qui se dégageait de sa peau mais c'était habituel pour un Loup. Il ne connaissait pas le froid.

Suivant Ana jusque l’intérieur de la maison, Elijah sentit son sourire s'agrandir de plus en plus en entrant dans un endroit que peu de gens connaissaient. Il avait l'impression d'être privilégié et d'entrer dans un endroit secret. Un endroit qui avait sûrement beaucoup de souvenirs et de passé, mais un passé qu'Elijah n'aborderait jamais sachant très bien comment c'était douloureux de s'en rappeler.  Pendant longtemps il avait été comme Ana, cherchant les gens qui avaient tués ses parents mais il avait abandonné, son rôle d'Alpha étant plus important il avait mis son passé de côté et essayait de ne pas y penser pour éviter de se faire du mal. L'image de ses parents était encore trop douloureux et ca même si ca faisait 80 ans qu'ils n'étaient plus à ses côtés. Essayant de ne plus penser à tout ça Elijah se laissa tomber sur le canapé tout en posant ses coudes sur ses genoux. Il pouvait déjà sentir le café couler et l'odeur qui emplissait ses narines. L'écoutant répondre à ce qu'il venait de dire, l'Alpha ne put s'empêcher de rigoler avant de répondre. « Donc tu avoue que je suis sexy même pour un sale cabot. » Attrapant la tasse qu'elle lui amena, Elijah continua dans sa lancée tout en la voyant repartir. « Tu aimes les chiens arrête de me faire croire le contraire. » Elijah savait son horreur pour les chiens et pourtant elle avait quand même réussi à oublier sa vraie nature pour le laisser entrer dans sa vie. Enfin jusqu'au jour ou il se transformerait devant elle bien sur. Attendant qu'elle revienne s'asseoir à ses côtés, l'Alpha l'observa un instant, gardant le silence et l'écoutant parler.

Alors qu'elle lui expliqua les détails pour la maison, Elijah déposa les yeux sur sa tasse avant d'en boire un peu. Le liquide chaud lui faisait du bien et même si il évitait d'en boire trop étant déjà hyperactif, il aimait de temps en temps se faire un petit plaisir. Reposant sa tasse sur la table il retourna son regard perçant vers son amie. « Tu sais bien que si tu avais parlé argent avec moi je ne t'aurais jamais rien dit Ana. » A vraie dire lui non plus n'était pas vraiment à plaindre étant donné que ses parents lui avaient donnés beaucoup d'argent mais il ne le montrait jamais et ne l'utilisait que très rarement pour aider un membre de sa meute en besoin. Ou bien sur pour acheter le manoir ou vivait les membres de sa meute qui n'avaient nul autre endroit ou aller. « Et je comprend que tu ai gardé cet endroit secret. Nous avons tous besoin d'un peu de calme de temps en temps. » Son sourire si doux et rassurant refit surface au fur et à mesure tandis que son regard ne quittait pas celui d'Ana. Alors qu'elle continuait à lui parlait Elijah dit un air boudeur au moment ou elle raconta qu'elle avait un homme à tout faire. « Donc je ne suis pas le premier homme à entrer dans cette maison. » Croisant les bras contre son torse il continua. « Je suis déçu moi qui pensais être privilégié. » Un sourire moqueur illumina le visage de l'Alpha avant de rajouter d'une voix un peu plus amusée. « Et qui te dit qu'il n'aimerait pas voir un homme torse nue dans cette maison ? »

L'observant reposer sa tasse, il fut content d'entendre la dernière question qui sortit d'entre les lèvres de son amie. « Avec plaisir même. » Se levant doucement il tendit son bras vers Ana pour qu'elle l'attrape et puisse lui montrer cette ravissant maison. « Montre moi ton jardin secret. » Déposant son regard sur la salle il remarqua une boule de poil traverser la pièce pour le fuir. Les chats n'étaient pas vraiment ses amies et plus l'animal serait loin de lui plus il pourrait se concentrer sur la maison et non sur la petit bête poilu qui essayerait de l'attaquer à un moment donné. « Je vois que tu n'es pas la seule dans cette maison à pas aimer mon côté bestial dit donc. »

Made by Neon Demon

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Lun 14 Aoû 2017 - 21:31
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : Olga Kurylenko
BAFOUILLES : 432
PACTE : 11/07/2017


OSSATURE : 32 ans
CONTRAT : Divorcée - Célibataire
BESOGNE : Chasseuse de tête (dans le recrutement) - Informatrice du Vatican
ÉCHINE : Sorcière Wicca
PRESTIGE : Pouvoir de détection des mensonges
GANG : Membre du coven Aconit
CREDIT : Shadow Dancer

 
Elijah & Anastasia // The Place of Dreams

 
« J’ai tendance à oublier que tu es un sale cabot ! Mais oui, tu es sexy, arrête de demander confirmation, tu le sais ! Fais gaffe à tes chevilles, sale cabot ! »

Je lui souris. Il sait que je le taquine, c’est assez fréquent que je le traite de cabot, ou de poilu. Une marque d’affection à laquelle j’espère qu’il est maintenant habitué depuis le temps. Mais c’est vrai que j’ai tendance à oublier qu’il est vraiment un lycan, qu’il pourrait se transformer devant moi à tout moment. A vrai dire, je ne sais pas trop comment je réagirai à ce moment là. Tant qu’il est humain, tout va bien. Mais le voir, sous forme de loup devant moi… Un grand chien… Je pense que ma peur refera forcément surface. Je lui donne son café, puis reviens m’asseoir à ses côtés avec ma tasse. Je lui explique alors pour la maison, lui indiquant que j’évite d’en parler un maximum, souhaitant qu’elle reste mon havre de paix, pouvoir venir m’y ressourcer autant que je le peux. J’aborde aussi le sujet de l’argent, lui avouant que je n’aime pas en parler. Je n’aime pas spécialement dire tout haut que je suis riche, je n’en vois pas l’utilité. Et quiconque verrait cette maison, verrait que je ne suis vraiment pas à plaindre à ce niveau là. Alors je n’en parle jamais. Mais j’avoue que ça me fait plaisir d’avoir Elijah à mes côtés dans cette grande maison vide. Un peu de compagnie, je ne dis pas non de temps en temps. Cela va faire à peu près cinq ans que je suis divorcée, que je vis seule à nouveau. Je m’y suis habituée plutôt difficilement au début. Je le supporte mieux maintenant, même si la solitude me pèse de temps en temps. Alors j’enchaîne les relations sans lendemain. Je ne veux pas m’attacher, je ne veux pas encore souffrir, surtout avec un homme tout juste rencontré. Elijah me répond, après avoir posé sa tasse sur la table basse du salon. Je hoche la tête à ses paroles.

« Je sais bien… Mais au final, je ne savais pas trop comment le dire. Donc bon… Et puis, ce n’était pas spécialement le plus important à te dire. » Je lui souris, d’un air désolé. Il en profite pour reprendre la parole, et ses paroles me font sourire un peu plus. « Oui. Un endroit où se poser, se reposer. Réfléchir aussi… »

Surtout réfléchir en fait. Même si je prends tout de même le temps de me poser de temps en temps. J’en ai tout de même besoin, sinon les nuits blanches finiront par avoir ma peau, et je n’aurai vengé personne comme ça… Je lui parle ensuite de Milo, le gardien de la maison. Je rigole à sa remarque. C’est vrai, je ne sais pas du tout ce qu’en penserait Milo, mis à part qu’il le prendrait pour un intrus, et que je n’aimerai pas avoir à faire à lui, tout de même.

« Tu n’es pas le premier homme, mais il n’y en a pas eu beaucoup ! Et ceux qui rentrent ici comptent tous beaucoup pour moi ! » Je lui fais un clin d’œil en souriant, et reprend la parole. « Tu peux te considérer comme un privilégié oui ! Et pour Milo… C’est vrai, je ne connais pas ses préférences ! Mais il te prendrait sûrement pour un intrus, ce qui est mauvais… »

Je repose ma tasse à côté de celle du lycan, sur la table basse, et je lui propose de lui faire visiter la maison. Il se lève, enthousiaste, et me tend son bras pour m’aider à me relever. Je souris, prenant son bras pour me lever donc. J’aperçois Pooka qui passe, le dos rond, un léger feulement, avant de se diriger vers le couloir des chambres. Je rigole doucement.

« Je te présente Pooka, et effectivement, Monsieur a beaucoup de point en commun avec moi. Lui aussi vient du grand nord, c’est un Sibérien. Et lui non plus n’aime pas tellement les canidés. Mais apparemment je t’aime plus que lui… » Je souris, et fais un mouvement de  bras pour désigner la pièce dans laquelle nous nous trouvons. « Comme tu l’auras deviné… La pièce de vie. Salon, salle à manger, cuisine. » Je montre les trois différents espaces que j’énumère. Le tout est dans une ambiance blanche, épurée. Je poursuis mon chemin vers un couloir entre la cuisine et le salon. Je vais ouvrir la porte de la première, et seule pièce à gauche du couloir. « Ma chambre. Ancienne chambre de mes papas, quand ils venaient me voir, avant… » Je me tais, je n’en dis pas plus. Il a compris, et c’est trop difficile pour moi. Je reprends la parole, montrant une porte coulissante en verre opaque au fond de la chambre. « Dressing et salle de bain au fond. » La décoration de ma chambre est tout aussi sobre que le reste. Dans les tons blanc et taupe, avec un grand lit face à la grande baie vitrée. Je laisse un peu le temps à Elijah d’observer s’il le souhaite, et rabat un peu la porte derrière nous, ne la fermant pas complètement si jamais Pooka veut aller y squatter. A droite du couloir, deux portes. J’ouvre la première. « Seconde suite parentale. Mon ancienne chambre. Pareil, salle de bain et dressing dans le fond. Elle ne sert plus beaucoup du coup… » Je lui souris doucement, puis referme la porte. Je n’ouvre pas la seconde porte. « Mon… Bureau. » Pas vraiment en fait. Mais je ne veux pas qu’Elijah ne pose trop de question. C’est la pièce où j’enferme tout ce qui concerne l’enquête, celle où je passe la plupart de mes nuits blanches. Je ramène Elijah vers la pièce de vie, où nous montons l’escalier près de la porte d’entrée. Un grand palier s’offre à nous. Je désigne le coin à droite devant nous, où se tient un grand terrarium, et un plus petit. « Mes deux autres compagnons. Un boa moulure albinos, et un pogona. Ils n’ont pas de noms encore… Je n’ai pas trouvé. J’espère que le grand méchant loup n’a pas peur des reptiles ? » Je rigole un instant avant de l’amener vers une porte à droite. « Troisième chambre. Tout simple aussi. » Je lui montre ensuite la quatrième chambre, en face de l’autre, puis la salle de bain, assez grande, commune pour les deux chambres, en face de l’escalier. Je finis par ouvrir la porte juste à côté des terrariums. Une grande pièce très lumineuse s’offre à nous. De grandes baies sur deux des pans de la pièce, qui offrent une vue imprenable sur la mer. Des tables un peu partout, avec des plantes de toutes sortes. Des fleurs. Des herbes aromatiques. Tout ce dont j’ai besoin pour fabriquer des potions, des onguents, des remèdes. Au centre, ma table de travail, vide, en attente d’une préparation. « Ma serre, tout simplement. Et voilà, c’était la dernière pièce, vu que tu as déjà vu la terrasse. Je ne t’ai juste pas montré le sauna, et le jacuzzi, sur la terrasse. Sinon, tu as tout vu ! Une grande maison bien vide la plupart du temps… Peut-être qu’un jour elle se remplira… Mais j’en doute. »

J’imagine cette maison pleine de rires d’enfants, emplie d’un amour inconditionnelle… Et finalement, tout cela me semble tellement inaccessible. Je crois que j’ai vraiment perdu espoir depuis mon divorce. Jacopo étant stérile, nous n’avons jamais pu avoir d’enfants. Et dans un sens, ce n’était pas plus mal. Je n’ai plus aucun contact avec lui comme ça, et c’est tant mieux. Mais je ne sais pas si j’arriverai à nouveau à m’attacher, à faire confiance, plus tard… Une nouvelle fois… Je regarde Elijah, en souriant, essayant de me changer les idées. « Alors, tes impressions ? »
⇜ code by bat'phanie ⇝

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Mer 30 Aoû 2017 - 12:12
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : David Gandy
BAFOUILLES : 286
PACTE : 19/05/2017


OSSATURE : 43 ans.
CONTRAT : Veuf d'une femme de sa meute.
BESOGNE : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus.
ÉCHINE : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine.
PRESTIGE : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite.
GANG : Alpha des Vinter
The place of dreams
Ana' & Elijah




« Et moi j'ai tendance à oublié que tu n'aimes que moi. » Lui lançant un petit clin d'oeil Elijah savait très bien qu'elle avait horreur des chiens et c'est pour cela qu'il ne se transformerait jamais devant elle. Il ne voulait pas lui faire peur avec son pelage et ses dents acérée. Posant son regard sur elle, l'Alpha l'écoutait sans jamais une seule fois quitter son regard de ce visage qu'il connaissait depuis maintenant longtemps. Ce visage qui arrivait à le faire sourire alors qu'il était habituellement si droit et froid. « Parce qu'il t'arrive de me dire des trucs important ? » Il la taquinait bien sur, la voir sourire était la seule chose qu'il voulait. Elle n'avait jamais eu un passé facile et il voulait juste que son présent soit un peu plus joyeux même si il savait au fond de lui que la vengeance était quelque chose qu'elle ne pourrait pas laisser de côté pour essayer de vivre sa vie et être joyeuse. Lui aussi avait eu cette période dans sa vie, il avait voulu tuer tout le monde pour le meurtre de ses parents et de son frère mais il avait eu un rôle à jouer dans la meute et avait mis cette idée de côté dans sa tête. L'alpha n'avait pas le droit de montrer la colère ou de tuer des gens pour se venger c'était hors des règles qu'il essayait de faire comprendre à sa meute et espérait qu'un jour Ana' aussi mettrait tout ça de côté pour réussir à se créer une vie. La vie qu'elle mérite.

« Tu n’es pas le premier homme, mais il n’y en a pas eu beaucoup ! Et ceux qui rentrent ici comptent tous beaucoup pour moi ! » Elijah déposa un regard vexé sur la jeune femme en entendant cette phrase. Il ne savait pas grand chose sur la vie amoureuse d'Ana et à vraie dire il ne voulais pas savoir. Ana' était une personne très proche à ses yeux et le fait de savoir si elle avait des hommes dans sa vie n'était pas quelque chose qu'il avait envie d'entendre. De la jalousie ? Surement mais il ne l'avouerait jamais pour autant. « Donc il y a quand même eu des hommes ici. » Il avait dit ça un ton boudeur tout en la regardant avec un air de chien battu. Savoir qu'il n'était pas si privilégié que ça lui enleva son sourire mais son rire refit très vite surface en entendant la deuxième phrase. « Tu pense qu'un sale cabot ne ferait pas le poids contre Milo ? » Bien sur il savait qu'il ne ferait jamais rien contre cet homme étant un homme trop fier de ses valeurs pour ça mais le fait qu'elle doute de sa force le faisait rire. « Je peux me transformer pour te montrer ma force si tu veux. » Un sourire d'ange réapparu sur son visage sachant très bien qu'elle refuserait cette proposition. « Je suis sur que tu succomberait face à mon pelage de neige. » Lui envoyant un petit clin d'oeil Elijah se leva par la suite pour aller enfin visiter cette magnifique maison. Déposant son regard sur le chat qui sortait de la pièce Elijah se tourna tout sourire vers Ana'. « Lui aussi aimerait sûrement beaucoup mon pelage. » Il continua à la suivre de pièce en pièce tout en déposant son regard sur les meubles et l'espace qu'elle avait. Il ne disait rien quand elle n'ouvrit pas la porte du bureau sachant très bien ce qu'il devait se cacher derrière. Elijah n'était pas du genre à enfoncer le clou et ne voulait pas s'introduire dans sa vie comme ça, il préférait qu'elle lui montre les autres endroits plutôt que ceux qui lui faisaient du mal. Entrant dans une pièce ou se trouvaient deux terrariums Elijah ne s'approcha pas sachant très bien que son loup interieur ne serait pas très content d'être à côté de ces bêtes. « Disons que les reptiles et les Loups ne sont pas vraiment amis. » Lui offrant un sourire il la suivit encore et encore avant de découvrir la dernière pièce. Une serre rempli de plantes qu'il connaissait et quelques unes qu'il n'avait jamais vu, son odorat se perdait dans toutes ces odeurs mais il appréciait cette découverte. « Bien trop vide pour une jeune femme. » Cette maison était faite pour recevoir une famille entière et savoir qu'Ana y était seule le rendait triste mais c'était son choix de ne pas se poser pour créer une famille et il respectait cela.

Il respectait cela car il avait prit la même décision il y a 40 ans à la mort de ses enfants même pas né et de sa femme. Il comprenait la solitude qu'elle devait éprouver et comprenait aussi son choix de ne pas s'installer pour le moment. Retournant son attention sur Ana qui lui demandait comment il trouvait cette maison il laissa son regard se perdre dans celui de la jeune femme avant de répondre. « Une bien jolie maison Ana' mais elle serait mieux avec un peu plus de monde dedans. » Son sourire refit surface, un sourire doux et franc qui voulait lui montrer qu'elle avait tord de ne pas accepter la vie qu'elle pouvait avoir. Se baissant doucement pour lui déposer un baiser sur le front il savait qu'il était temps d'y aller et de la laisser seule dans son endroit secret. « Je vais te laisser Ana mais promet moi de m'appeler, ou au moins de penser à moi. » Lui lançant un petit clin d'oeil il avança vers la terrasse. « Et pas de bêtise avec Milo. » Son rire raisonna une dernière fois dans la maison avant d'arriver enfin dehors. L'air frais lui faisait énormément de bien et il sentit ses poils se redresser. Descendant les marches en silence il se perdit un instant dans ses pensées avant de s'arrêter net une fois arrivé sur le sable fin de la plage. Tout ses sens étaient en alerte et il sentit le loup grogner en lui. Laissant son odorat faire le boulot, il sentit l'odeur des chasseurs de l'Opus Dei non loin d'ici. Se tournant brusquement vers la maison qu'il venait de quitter il y a quelques minutes Elijah remonta les marches à toute allure avant de s'arrêter net en sentant ses os se briser. Sa peau se déchirait tandis que ses chaussures tombaient de ses pieds et que son short tomba au sol. Les poils blanc firent leurs apparitions tandis que le Loup hurla de rage face à l'odeur qu'il sentait. L'Alpha était là.

Made by Neon Demon

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Jeu 31 Aoû 2017 - 13:59
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : Olga Kurylenko
BAFOUILLES : 432
PACTE : 11/07/2017


OSSATURE : 32 ans
CONTRAT : Divorcée - Célibataire
BESOGNE : Chasseuse de tête (dans le recrutement) - Informatrice du Vatican
ÉCHINE : Sorcière Wicca
PRESTIGE : Pouvoir de détection des mensonges
GANG : Membre du coven Aconit
CREDIT : Shadow Dancer

 
Elijah & Anastasia // The Place of Dreams

 
Elijah me fait rire. J’aime ces regards qu’il me lance, sa tête boudeuse, et son air vexé quand on parle d’autres hommes. Ces sourires qui sont contagieux. C’est vrai, avec lui je me sens bien. Un des seuls où je suis vraiment moi-même, sans jouer à un jeu du « tout va bien ». Parce que je sais que je n’ai pas besoin de lui cacher. De toute façon, je sais qu’il le remarquerait à coup sûr si ce n’est pas le cas. Alors ça ne sert à rien. Il sait que la vengeance me hante toujours, il devine comment je me sens. Il ne sait peut-être pas que je me réveille chaque nuit à cause du même cauchemar. Mais je suppose qu’il se doute que mes nuits sont mouvementées, et malheureusement pas à cause d’un homme. Ça serait plus agréable pourtant… Je secoue la tête l’air faussement contrarié lorsqu’il me parle de transformation, tout en fronçant les sourcils. Le voir transformer, tout poilu, baveux ? Non merci… Pelage de neige ou pas !

« Succomber face à un loup ?! Jamais… » Je souris et regarde Pooka s’en aller fièrement. « Ce n’est pas mon chat pour rien… »

Je finis par me lever, et commence à lui faire visiter la maison. Les suites du bas, chacune contenant leur dressing et leur salle de bain. Je passe devant le bureau sans l’ouvrir. Je ne laisse jamais personne rentrer, et pourtant je sais que si Elijah me le demandait, je le ferai rentrer. Peut-être que je devrais, il pourrait peut-être m’aider… Mais je ne le fais pas, et il ne demande pas. On ne fait donc que passer devant cette porte fermée à clé. On se dirige ensuite à l’étage. Je lui montre les deux autres chambres, la salle de bain, et fini ensuite par la serre. Fin de la visite. Grande maison bien vide. Je lui demande comment il la trouve alors que nous redescendons vers la pièce principale. Ses paroles me font sourire tristement.

« Je suis bien d’accord avec toi… J’aimerai qu’elle soit moins vide, mais… » Je hausse les épaules. « Je n’y arrive pas. »

Je n’arrive pas à passer sur cette histoire de tromperie. Je n’arrive plus à faire confiance, je n’arrive plus à m’attacher. Je ne sais pas ce qu’il me faudrait… Un homme en qui j’ai à nouveau confiance… Peut-être faut-il que je me sente choyée, aimée, plus qu’il n’en faut. Je ne sais pas vraiment. Je ne sais pas si ça suffirait à vrai dire. Je ne veux pas imposer de jalousie, plus forte que moi, à un homme pour qui je pourrais être tout. La jalousie n’entraine que la souffrance, je le sais. Et pourtant… Comment être sûre que cet homme n’irait pas voir ailleurs ? Ne penserait pas à aller voir ailleurs ? Il m’aurait peut-être fallu le don de Maisie pour ça… Ou le pouvoir de lire dans les pensées… Mais non. Je détecte le mensonge. Je pourrais être sûre, techniquement, en lui posant la question. Comme avec Jacopo. Mais j’en souffrirai à coup sûr, avec l’impression de revivre le passé. Et même si je sais que mon don est infaillible… Je suis presque sûre que je douterai.

Elijah se baisse pour embrasser mon front, m’indiquant qu’il est temps qu’il parte. Je n’ai pas envie de le voir partir, mais je comprends. Il a ses occupations. Je ne peux pas le retenir. Je rigole doucement à ses paroles.

« Je pense tout le temps à toi… Mais peut-être un peu plus à Milo en fait… » J’explose de rire, je le taquine. Un rire franc, sincère, qui sort très rarement de ma bouche. Seulement avec lui. De temps en temps. Puis je reprends. « Aucun risque que je ne fasse quoi que ce soit avec Milo. Je n’en sais rien mais… Je suis sûre qu’il est gay… Et puis c’est mal de coucher avec ses employés ! Après il va me demander une augmentation ! » Bien qu’il ne se plaigne pas de son salaire, car il n’a vraiment pas de raison de le faire. « Mais oui, promis je t’appelle ! Je peux même t’appeler cet après midi si tu veux ! »

Je le laisse s’en aller, après un dernier rire, et retourne dans la cuisine. J’ouvre le frigo, j’ai faim. Vide, évidemment. Je soupire, et le referme… Je sursaute en voyant deux hommes devant moi. Je ne les ai pas entendus rentrer. Regard paniqué un instant, je réfléchie aussi vite que je peux. Ils sont armés, tous deux, d’armes blanches. J’en déduis que ce sont des chasseurs. Comment ont-ils su qui j’étais, où j’étais… J’attrape un couteau sur le plan de travail, juste à mes côtés. Ils se jettent sur moi. J’évite un premier coup. Merci l’entrainement au sport de combat. Mais deux contre un… Ils sont plus forts que moi, et les chasseurs sont surentrainés… Elijah doit déjà être loin s’il est parti en courant, ça ne sert à rien d’appeler… Je sens mon cœur battre dans ma poitrine. Comme s’il voulait s’en échapper. J’essaie de toucher un des deux hommes mais je me loupe. Lui, ne me loupe pas par contre. Belle lacération au niveau de l’épaule. J’arrive enfin à un toucher un, au niveau de la joue, mais l’autre parvient à m’attraper. Le couteau me tombe des mains sous le coup. Les bras maintenus dans le dos par l’un des hommes, je ne peux pas bouger. L’autre, celui que j’ai touché, a vraiment envie de se venger du coup porté, je le vois. L’action a été rapide. J’ai l’impression qu’il laisse trainer maintenant que je ne peux plus bouger. Il a du plaisir à attendre. Nouveau coup au niveau des hanches. Pas très profond, juste histoire de me faire saigner comme il faut. Lame non plantée, juste effleurée. J’ai presque envie de le supplier de finir. Ils voulaient me tuer ? Qu’ils le fassent… Je ne peux rien faire de toute façon, l’autre a bien plus de force que moi… Je suis finie…
⇜ code by bat'phanie ⇝

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Mer 6 Sep 2017 - 10:22
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : David Gandy
BAFOUILLES : 286
PACTE : 19/05/2017


OSSATURE : 43 ans.
CONTRAT : Veuf d'une femme de sa meute.
BESOGNE : A ses débuts Avocat mais l'appel du Véterinaire à prit le dessus.
ÉCHINE : Créature pelage couleur neige, aux dents affutées et à la force surhumaine.
PRESTIGE : Don de l'intuition, la capacité de saisir ce qui se cache sous l'enveloppe des inconnus. Cicactrice très vite, rapidité hors norme et une ouie plus que parfaite.
GANG : Alpha des Vinter
The place of dreams
Ana' & Elijah




Une fois la visite de sa maison terminé Elijah posa un regard sur son amie. Il savait tout ce qu'elle avait vécu avec son ex mari et pourquoi elle n'était pas prête à se poser avec un homme pour créer une famille. Il vivait exactement la même chose mais depuis 80 ans. « Un jour tu y arrivera Ana. » Son sourire était doux et franc pour lui montrer qu'il espérait vraiment qu'un jour elle trouverait l'homme avec qui elle arriverait à oublier son ex, l'homme qui la protégerait et qui arriverait à lui redonner confiance en la vie. Sachant qu'il était l'heure de partir Elijah et s'approcha de la sortie avant de se retourner en entendant ses dernières phrases. « Tu as interdiction de penser plus à Milo qu'à moi c'est comprit ! » Lui lançant un regard moqueur il ouvrit la porte avant de lancer une dernière fois. « Je t'appelle cette après midi alors. » Et referma derrière lui. Cette visite lui avait fait énormément de bien, il aimait parler et rester avec Ana, elle n'était pas prise de tête et savait remonter le moral. C'était tout ce dont il avait besoin en ce moment.

Malheureusement au moment ou il pensait qu'il pouvait partir et la laisser tranquille il sentit quelque chose se passer et en moins de deux minutes il se retrouva poilu et à quatre pattes tandis que le hurlement de l'Alpha fit trembler le sol. On ne touchait pas à sa famille et à ses amis, c'était quelque chose que les chasseurs devraient savoir depuis le temps et en sentant le goût du sang monter jusqu'à ses narines, Elijah fonça tête baissé contre la vitre qui se brisa en milles morceaux au moment ou il passa à travers. Ses crocs étaient de sorti et son grognement se fit de plus en plus fort tandis qu'il posa son regard noir de Loup sur les deux hommes. Un tenait Ana par les bras tandis que l'autre était sûrement en train de s'amuser avec son arme sur la peau de son amie. Il avança doucement sans les quitter une seule fois du regard. Ils parlèrent entre eux mais le Loup n'écoutait rien, tout ce qu'il avait envie en ce moment était de faire gicler le sang et de tuer. Plus rien d'autres n'était important à part tuer. A partir du moment ou ils avaient touchés Ana ils étaient devenu des hommes mort pour l'Alpha. Il voyait les deux hommes sourire, sûrement parce qu'ils étaient sur de pouvoir le tuer et d'avoir deux créatures pour le prix d'une mais malheureusement pour eux ils n'étaient pas tombé sur un petit Loup. 130 ans qu'Elijah tuait des chasseurs et ce n'était pas les deux guignols là qui allaient le tuer.

Prenant une position d'attaquer il fonça sur celui qui tenait le couteau, une boule de muscle blanche qui fit basculer le chasseur au sol en poussant de toute ses forces contres ses jambes. Entendant le couteau tomber au sol, Elijah se retourna pour lui sauter dessus. L'homme essaya de se défendre en lui donnant des coups mais le Loup ne sentait rien, aucune douleur. Enfonçant ses crocs dans sa gorge, il lui arracha d'un coup sec avant de cracher au sol la peau qu'il lui avait enlevé. Son cœur s'arrêta directement de battre et se tournant vers celui qui tenait toujours Ana il laissa sortir un hurlement de rage tandis que le sang de l'autre homme coulait de sa mâchoire. Il ne pouvait pas atteindre l'homme sans risquer de toucher Ana mais il ne pouvait pas non plus attendre éternellement sachant très bien qu'à tout moment il pouvait décider de briser la nuque de son amie. Laissant son regard parcourir la pièce en silence, Elijah prit une position de combat et partit en courant vers Ana mais avant qu'il ne la touche il dévia sa trajectoire pour sauter contre le mur et pouvoir atteindre l'homme sans toucher Ana. Il le poussa au sol et sentit qu'il lâcha Ana tandis que son corps tombait au sol et qu'Ana se retrouva à son tour assise par terre. Il sentait son sang qui coulait de son corps et n'aimait pas du tout ça. Il en voulait aux deux chasseurs d'avoir essayé de faire du mal à son amie la plus proche mais il s'en voulait aussi d'être parti. De l'avoir laissé seule.

Reposant un regard haineux sur l'homme qui était sous ses pattes il savait qu'il pouvait très bien le laisser partir mais il reviendrait un jour ou Elijah ne serait pas là et ça ce n'était pas possible aux yeux de l'Alpha. Sans attendre une seconde de plus il plongea sa mâchoire vers son cœur et lui arracha sans aucun scrupule. Humain il était quelqu'un de sage et de droit mais le Loup était différent, il réfléchissait aussi mais n'hésitait pas à tuer pour la survie de sa famille. Recrachant le cœur au sol, Elijah déposa un regard sur Ana avant de filer vers l’extérieur sans rien dire. Se plaquant contre le mur il sentit ses os se craquer et sa peau se déchirer. Un léger bruit sortit d'entre ses lèvres tandis que son corps reprenait sa forme humaine. Une fois tout fini il attrapa son short et l'enfila avant de courir à nouveau à l’intérieur. Sans rien dire il se baissa au niveau d'Ana et passa ses bras derrière ses genoux et derrière son dos pour la soulever doucement. Jusque maintenant il n'avait pas vu qu'elle était nue et que son peignoir c'était ouvert mais il ne déposa pas un seul regard sur son corps étant quelqu'un de trop respectueux pour ça. Poussant la porte de sa chambre avec son pied il la déposa doucement sur le lit avant de refermer son peignoir tout en laissant ses blessures apparente. Se baissant vers celle qui était aux hanches il fut heureux de voir que ce n'était qu'une petite égratignure mais celle de l'épaule était assez profonde. Relavant son regard vers son visage et plongeant son regard dans le siens il déposa une main sur sa joue tout en sentant que son visage c'était renfermé à cause de la colère et la peur de la perdre. « Tu vas bien ? » Caressant du bout du pouce sa joue il se leva tout en prenant une serviette qui traînait et la passa sous l'eau chaude voulant voir si il fallait refermer la blessure de l’épaule. S'asseyant sur le lit à côté d'Ana il déposa le tissu chaud sur plaie avant de lui offrir un sourire rassurant. « Je suis désolé je n'aurait pas dut partir. » Il s'en voulait énormément et savait qu'elle n'aurait pas été blessé si il était resté . Relevant le tissu il continua. « Je vais devoir te faire deux points, tu as de quoi faire ça ? » Il savait qu'il évitait le sujet et ne voulait pas parler du Loup, elle avait déjà peur de sa vraie nature alors maintenant qu'elle avait vu la bête retirer un cœur et tuer deux personnes qu'allait elle penser de lui ?

Made by Neon Demon

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

   
   
Alpha Vinter
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] - Ven 8 Sep 2017 - 14:00
avatar
embryon
embryon


EFFIGIE : Olga Kurylenko
BAFOUILLES : 432
PACTE : 11/07/2017


OSSATURE : 32 ans
CONTRAT : Divorcée - Célibataire
BESOGNE : Chasseuse de tête (dans le recrutement) - Informatrice du Vatican
ÉCHINE : Sorcière Wicca
PRESTIGE : Pouvoir de détection des mensonges
GANG : Membre du coven Aconit
CREDIT : Shadow Dancer

 
Elijah & Anastasia // The Place of Dreams

 
« Tu sais ce qu’on fait aux démons comme toi ? On les brule ! » Il fait une pause, regardant le poignard dans sa main. « Mais ça ira certainement trop vite. Les monstres méritent de souffrir plus que ça. »

L’autre derrière moi ricane aux paroles de son compère. Mon épaule me fait mal, certainement du à ma blessure et au fait qu’elle soit bloquée vers l’arrière. Je ne préfère rien répondre. Je sais que je n’ai jamais fais de mal à qui que ce soit. Je sais qu’ils se trompent. Ils ne me savent peut-être pas wicca. Juste sorcière. Et pour eux, sorcière rime avec enfer. Je le regarde, je le toise, sans rien dire. J’ai envie de lui cracher à la gueule mais je suis mieux élevée que ça. Il s’amuse avec moi, il fait courir sa lame sur ma hanche, qui entaille ma peau. Je serre les dents. L’autre a trop de force pour que je puisse m’échapper de son emprise. La journée avait pourtant bien commencé. Revoir Elijah m’a fait énormément de bien. Moi qui n’ai pas dormi de la nuit, ça m’a reboostée. J’aime quand il est à mes côtés, sa présence m’apaise. Il a beau être un lycan, tant qu’il est humain, ça ne me fait rien. Il est un homme comme les autres. En fait, pas du tout. Il a des valeurs, il n’est pas comme tous les hommes. Je peux compter sur lui, je sais que lui, je peux lui faire confiance. Je le pourrai toujours. C’est agréable de savoir ça. Enfin, peut-être que finalement, sa confiance ne me servira plus si ces deux chasseurs continuent sur leur lancée… Et dire qu’il était là il y a encore quelques minutes. Je sais qu’il n’aurait pas hésité un seul instant contre ces chasseurs. Mais il n’est pas là. J’entends les deux compères dire qu’ils voudraient que je réagisse plus, que c’est trop simple. Je ne veux pas leur faire ce plaisir. C’est justement à ce moment là qu’un grand fracas se fait entendre. Face à moi, je regarde la scène qui se déroule. Vitre brisée. Loup… LOUP ! Bordel de merde ! Pelage blanc, j’en conclus que ce pourrait être Elijah, mais je n’en suis pas sûre. Tout ce que je vois, c’est qu’il y a un loup dans mon salon. Je vois le chasseur devant moi sourire.

« Enfin un peu d’amusement ! »

Je souris tout de même. Si c’est vraiment Elijah – ce que j’espère vraiment sinon c’est sûr que je m’en vais en courant… Et en même temps, je ne vois pas quel autre loup ça pourrait être… - ils vont en avoir de l’amusement… Je ne l’ai jamais vu se battre, mais il est Alpha. Je suppose qu’il est le plus fort de la meute ? En vérité, je n’y connais rien. Je ne m’intéresse pas aux poilus. Le moins possible. Je m’intéresse juste à Elijah, à sa vie, pouvoir être là pour lui comme il est là pour moi. Je regarde la scène qui se déroule devant mes yeux. Le loup saute sur l’homme face à moi, qui tient un poignard. Tenait, pardon. Parce qu’il vient de joliment l’envoyer valser, et lui vient de tomber sur le sol, dans un mouvement artistique. Je regarde dubitative l’homme essayer de frapper le loup. C’est vraiment un chasseur ça ? Il ne sait pas que ça ne sert à rien, qu’il ne doit rien sentir ? Finalement ils n’ont pas l’air très malin, j’aurai peut-être pu m’en sortir, si j’avais été moins fatiguée, et si j’avais mieux réfléchi… Tant pis. Je vois le loup planter ses crocs dans le cou de l’homme à terre et détourne un petit instant la tête, histoire de ne pas voir le cou arraché. J’entends le loup gronder, je le regarde. Gueule plus tout à fait blanche, plutôt rouge dégoulinante. Ce n’est pas tellement ça qui va me faire plus aimer les cabots… Le sang ne me fait rien. Mais faut dire que c’est pas très propre, et que c’est sauvage quand même. L’homme derrière moi tremble, je le sens. Mais il ressert encore plus fort son emprise au niveau de mes bras. Il tire plus sur mes épaules, la douleur se fait plus aigue. Je serre les dents en grimaçant. Il sait que je lui sers de bouclier. Je me demande comment le loup va faire, parce qu’il n’a pas l’air de vouloir en rester là… Mais je n’ai pas le temps de me poser la question plus longtemps. Je le vois foncer sur moi… Il est fou… Je ferme les yeux, instinctivement, m’attendant à… Je ne sais pas… Me le prendre en pleine face ? En fait, je suis plutôt propulsée vers le côté. La violence du coup me fait tomber au sol. Je ressens une douleur au niveau du bras qui vient frapper le sol en premier, mais certainement rien de très grave. Juste le coup je pense. Ma blessure à la hanche saigne un peu plus, tout comme celle de l’épaule. Le temps que je reprenne mes esprits, l’homme était déjà mort, à terre. Le loup me regarde un instant avant de se sauver. Je remarque alors que mon cœur s’était arrêté de battre pendant un instant. Il reprend, dans un rythme soutenu. Quelque peu choquée par ce qui vient tout de même de se passer, je regarde les deux hommes par terre, et le sang s’écoulant de leurs corps sur mon carrelage blanc. Je relève la tête, entendant des bruits de pas. Elijah. Je lui souris doucement. Il me prend dans ses bras, et je rigole doucement avant de grimacer. Douleur.

« Je peux marcher quand même… »

C’est seulement dans ses bras que je me rends compte, que je réalise plutôt, que je me trouve nue devant lui. Joues rouges, je n’ai même pas le temps de me rhabiller qu’il m’allonge sur le lit et le fait pour moi. Je le regarde observer mes blessures, puis poser sa main sur ma joue. Il est inquiet. Je lui souris doucement.

« Oui, ne t’inquiète pas. Ce n’est pas grand-chose… Ça aurait pu être pire si tu n’avais pas été là… Merci. »

Je le suis du regard alors qu’il va chercher une serviette, qu’il la mouille et qu’il revient. Je grimace lorsqu’il appose la serviette sur mon épaule. Il s’excuse, il n’aurait pas du partir. Je secoue la tête, mais je n’ai pas le temps de répondre. Il reprend en m’informant qu’il faudrait recoudre la plaie, me demandant si j’ai de quoi faire ça. Je réfléchis.

« J’ai des onguents cicatrisants dans la serre. Dans un petit pot en verre, c’est marqué dessus. Je dois aussi en avoir des anesthésiants. Ça ne serait pas de refus du coup j’avoue… Et… Je dois avoir je crois du fil et une aiguille dans une boite, dans la serre aussi. Je peux aller chercher tout ça si tu as peur de ne pas trouver… » Je plonge mon regard dans le sien. « Et ne t’en veux pas, tu n’aurais pas pu le prévoir… Tu ne vas pas rester vingt-quatre heures sur vingt-quatre ici non plus… Quoi que la maison ferait moins vide, ça c’est sûr. »

Je rigole doucement, trouvant encore le moyen de le taquiner. C’est que ça ne va pas si mal. Secouée encore de ce qu’il vient de se passer, c’est sûr. Douloureuse aussi, courbaturée de partout. Mais ce n’est rien, ça va passer. S’il n’était pas revenu, ça aurait été tout autre chose. Mais ce n’est pas le cas. Je lève ma main, du côté où mon épaule n’est pas blessée, et vais la poser sur la sienne en lui souriant doucement.

« Merci. »
⇜ code by bat'phanie ⇝

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
The place of dreams [Anastasia] -
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2 :: Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: