› SORCIERS, joyeux diables

 :: la condition humaine :: ARDOISE DES LOIS :: ANNEXES :: GUEULES BÉANTES
› SORCIERS, joyeux diables - Jeu 29 Déc - 21:08
avatar
maître du jeu
maître du jeu


BAFOUILLES : 405
PACTE : 19/11/2016


OSSATURE : carcasse millénaire, vieille branche trainant sa cuirasse à travers les âges.
CONTRAT : âme voyageuse, baluchon de vie.
BESOGNE : oeil vagabond, curieux des fourmis cavalant sous son regard moqueur.
FABLE : il nargue les diablotins de pacotille, observe leur lutte depuis un olympe ressuscité. querelles dont il se moque.
CREDIT : lazare.
sorciers
eritis sicut dii
Sorcières! Le nom ricoche dans l'esprit de chacun, appelle à des images, une imagination façonnée par les contes, les gravures. Femmes à l'allure inquiétantes, monstres cannibales, sauvages offrant leur corps à un diable charmant. Elles existent. Ils. Le masculin n'est pas absent. Sabbats, drogues, magie. La vérité s'est tissée de quelques mensonges. Les bûchers n'ont pas assassiné les enfants du diable, ils sont là, vivent entre les vivants, se gaussent des représentations, de leur folklore préservé.

longévité



Leur faiblesse est l'enveloppe humaine, cet amas de chairs pourrissantes. Les sorciers prétendent à l'égal d'une vie humaine, ne sauraient aller au delà sans poser un pied en travers des lois. Pourtant, certains ont trouvé la jouvence clamée éternelle. Faussée. Sacrifices, changements de corps, illusions. Les moyens sont divers, tous porteurs d'une malédiction car déroger aux règles de la nature amène de violentes conséquences. Les Suprêmes gagnent 350 années, tandis que les lambdas espèrent 200 ans. C'est à l'abus de magie, potions, sacrifices que s'érige une apparence jeunesse. Il n'est pas recommandé de verser à ces travers, de baigner au vice d'une éternité toujours porteuse d'un mal gangrène. Les années en surplus se paient, d'une taxe relevant de l'ignoble : maladie, décomposition, magie affaiblie... La Mort ne cesse de grignoter son dû.  


castes



Il existe trois engeances magiques, trois dénominations que l'on chuchote.

les sorciers purs › D'un ou deux parents aux veines vermeils de magie. Ils maitriseront nécessairement la branche du père, ou de la mère. Sorciers à l'élite des castes, ils sont supposés être porteurs d'une puissance plus grande que leurs confrères les sorciers mêlés. Vieille croyance sans fondement, ni recherche. Par ailleurs, le lignage consanguin apporte parfois l'ignoble, l'écoulement à sec d'une magie qui ne sait se développer, on les nomme souillures ces enfants de la peste, né sans gloire.

les sorciers mêlés › La magie a creusé une intrusion au coeur de l'enfant, elle s'est faufilée entre les doigts d'un novice qui n'avait aucun parent associé à la sorcellerie. Cas rares, incompris, les mêlés sont observés, on voudrait les disséquer, reprendre la magie qu'ils ont certainement dérobée. Caste méprisée.

les obscurs › Beaucoup rejettent l'idée, préfèrent ignorer la vérité. Alors la magie se recroqueville, devient sombre créature au coeur de l'ignorant. Elle tenaille les entrailles, et celui qui a refusé le Don devient une coquille, une âme rognée par une magie emprisonnée. Ils vivent jusqu'à 30 ans ces effrayés, puis le corps s'effrite, l'esprit s'envole.


hiérarchie



le magistère › Il règne sur la figure de tous les sorciers. Au nombre de cinq membres (pnj), ils sont élus à vie et se déplacent lors des grands sabbats, ou quand une question demande à être traitée. Ils ont la dernière parole, décident des nouvelles lois et condamnations de ceux ayant fauté. Chacun est porteur d'une pièce, au nombre de cinq, elles forment une amulette. Historique malmené à travers les siècles, on lui suppose être la gardienne de la Magie.

le prélat › Figure existant dans chaque pays et faisant autorité lorsque le magistère ne peut se déplacer, il a pour rôle la régence d'un pays et de ses covens. Position tutélaire, et de justice aveugle, ses globes sont retirés au moment de la prise de fonction. Aucune duperie ne peut l'atteindre. Il est toujours un sorcier wiccan, ayant le don de la Balance (pesée du bien et du mal). ♂ / ♀  prénom nom, 40 ans

Un pouvoir uniquement sera maitrisé par le sorcier. La branche se façonne à l'orée de l'adolescence, prend source à la magie du père ou de la mère. Le commencement est chaotique, la maitrise bancale. Certains parviendront à dompter, tandis que d'autres échoueront, se retrouveront engloutis d'une magie qui dépassera leur capacité à museler l'effroyable.

les cinq branches



ÉLÉMENTAIRE › quatre éléments, mais la maitrise sera pour un seul. Le caractère de l'enfant désigne l'élément, esquisse la particularité. TERRE : bien souvent ils sont les ainés des grandes familles, ces premiers sur qui reposent les obligations. D'un caractère fort, en capacité d'affronter les tourments. (réparer des plantes, tirer de l’énergie des plantes, insensibilité aux poisons et plantes toxiques, manipuler le sable…) AIR : l’esprit vogue, est celui des égarés, de ces âmes rêveuses, entravées à leurs circonvolutions. Les élémentaires air ont le cortex poétique, souvent divaguant à leurs pensées. (lévitation, supprimer de l’oxygène...) FEU : esprits tumultueux, prompts à l’énergie débordante, à la violence. Les élémentaires feux sont les plus puissants des quatre, mais la puissance vient avec le danger. Des histoires évoquent ces combustions instantanées, sorciers à la magie non maîtrisée. Ils sont rares à pleinement maitriser leur don. (capacité de créer une flammèche ex-nihilo, insensibilité aux flammes...) EAU : esprits effacés, sorciers se plaçant au retrait des autres, ne sachant pas exprimer leur désaccord. Calme et silence. Pourtant, la colère est capable de gronder, de dévaster. (création de bouclier, assécher l’eau présente dans un corps...)

WICCA / BLANCHE › magie des bienfaiteurs. On l’a prête aux âmes pures, à ces sorciers incapables de la moindre infraction. C’est mal connaître les capacités de ces sorciers, souvent négligées. Ils ont le don du soin, peuvent réparer les maux, mais de leur magie s’élève toujours un prix qu’ils paient lourdement, ou expulsent à des ignorants. Guérir stipule de prendre sur soi, d’échanger, alors ils projettent la maladie sur d’autres. Ils sont contraints à la règle du retour par trois. Ce qu'ils invoquent revient au triple, connait un prix. Autrefois thaumaturges et protecteurs, leur rôle s'est conservé à travers les siècles. Magie blanche, magie d'un royaume céleste qu'ils protègent aujourd'hui avec soin. Elle est la magie la plus  enrayée par le monde moderne. Dénués de leurs temples, les croyances piétinés, les wiccans voudraient revenir à leur gloire d'antan. (guérir des plaies, guérir des maladies, détection du mensonge, capacité de reconnaître les créatures…)

ALCHIMIE › une branche devenue rare, convoitée. Ils ont été emprisonnés, exterminés, dépiautés de leur savoir. On les croit détenteurs de la pierre philosophale, démons ayant pactisés avec le diable, offrant la vie éternelle. Faux. Elle est un leurre, mais ils savent mentir, façonner, orchestrer une réalité autre. C'est eux que l'on vient voir pour dérégler l'horloge physique, jongler avec le Temps. Roublards, coquins, félons, on leur prête une magie qui s'étiole, ne sait résister aux affres du temps. L'alchimie quémande toujours un sacrifice, une équivalence à ce qui est demandé. (création d'illusions qui n'affectent pas physiquement la victime, transmutation des matériaux, projeter une âme errante dans un corps, chance absolue, absorber la magie de l’autre durant un temps, modifier son apparence, donner vie à une image/statue...)

NOIRE / VAUDOU / ROUGE › c’est une croyance répandue, étendue que la magie vaudou se prête à de noirs dessins. avant tout religion, elle est la magie demandant le plus de sacrifices, jouant de l’aide des esprits. le vaudou se couple à la magie rouge, cette envoûtante branche permettant de faire ployer les esprits. concernant la magie noire, ses desseins ne sont pas plus effrayants que la wicca. elle demande de lourds sacrifices, pour de grandes récompenses. (nécromancie, changeur de corps, s'incarner dans les yeux d'un familier, poupée vaudou, hypnose, pénétrer dans l’esprit de quelqu’un et y modifier/voler des souvenirs, contrôle des ombres, création de cauchemars où les blessures sont réelles, envouter un esprit, marionnettiste…)

ASTRES / CHAMANE › magie souvent ignorée, observée d’un oeil curieux. on lui prête des origines tziganes, parfois chamaniques au vu des pouvoirs découlant de ces sorciers. Magie puissante, elle convoque souvent la folie au crâne de ses adorateurs. (voyance, capacité de dialoguer avec les âmes errantes des sorciers, voir le passé à travers des objets, lire dans les pensées, projection astrale, modifier le temps, précognition...)


capacités diverses



FABRICATION DE POTIONS › substances à ingérer, créations nécessitant quelques heures à plusieurs mois de préparation. Les potions sont le propre de tous les sorciers. Les grimoires contenant les recettes se calfeutrent au sein des covens, se sont parfois égarés aux mansardes des mortels. Tradition de l'écrit, les grimoires peuvent être lus par les mortels, interprétés, utilisés, entrainant de fâcheuses conséquences. Les potions apportent l'effet éphémère, temporaire. L'abus de consommation tend vers la dépendance.

INCANTATIONS › puissance des mots, babillage soufflé à l'oreille. Les incantations de bénédiction se prononcent en latin, deviennent verbis diablo pour les langues aiguisées à la noirceur. L'effet est temporaire, plus court encore que les potions, ne sait tenir que quelques tours de cadran. (uc uc uc)

RITUELS / MALÉDICTIONS › martèlement de l'âme. Les rituels s'immergent aux profondeurs, viennent caresser, puis décortiquer. Une certaine puissance magique est nécessaire, souvent le fruit des Suprême, ou réunion des covens. Un solitaire ne fait que bafouiller les rituels, chevrote pour les malédictions. Sceller une magie, ligoter une âme à un sorcier (...) rituels et malédictions quémandent de posséder un objet de la personne visée, un effet personnel à ensorceler. Briser l'objet lève le rituel, mais une malédiction s'achève pleinement à la mort de la pythie enchanteresse.


hiérarchie



suprême › Dirigeant d'un coven, à la charge de ces âmes bordées de magie. Un Suprême est le gardien d'un coven ayant réussi l'Epreuve des 5, ayant démontré qu'il connait chacune des branches. Un Suprême est nécessairement élu au sein d'un coven vacant de sa royauté, il ne peut être étranger.

instructeurs/érudits › Parole sagesse. Toujours au nombre de deux, ils offrent la connaissance, l'éveil à une magie maitrisée, dépiautent les anciens manuscrits. De professeurs, ils n'en portent que le titre, le coven n'a pas pour ambition de devenir une école de magie, les érudits ne sont que les sages à consulter.

palladium › Symbolique protectrice. Un membre unique. Chaque coven se réclame porteur d'une relique, de ces artefacts arrachés aux corps torturés, parfois de simples objets. Qu'ils soient voile de Walpurga, tresse de Circé, globe d'Agnes, ou encore médaillon, coupe... (uc)

familier › Autrefois un sorcier, par une faute, son enveloppe fut condamnée à l'animal. Il peut être chien, chat, oiseau ou autre, il est désormais protecteur d'un coven, à la servitude de plusieurs décennies dans l'espoir de retrouver l'enveloppe humaine.


coven aconit



Suprême ☞ Mairead G. Salvatore. Artéfac ☞ aléthiomètre. Boussole imprégnée de magie, crée d'un leyline perturbé. L'objet pointe les créatures, révèle la vérité. Date d'arrivée à Rome ☞ mars 2001. Magies pratiquées ☞ wicca, élémentaire. Liste de pouvoirs ☞  Lithothérapie (cristaux protecteurs), Thaumaturges (guérison de plaies et maladies), Oeil de Walpurga (déceler la vérité). Fêtes célébrées ☞ Beltaine (1er mai), Lugnasad (1er aout). Rôle ☞  gardiens des âmes damnées par le Magistère. Rôle nouveau, ils ont offert une boite de Pandore à l'Opus, honorant le Pacte, permettant à l'Opus de se vautrer à la magie, d'y extirper des pouvoirs. A l'échange le coven espère la régulation des autres, la soumission des races. A l'espoir de retrouver leur rôle de monarques sur les engeances jugées inférieures. (alliés de l'Opus Dei)

Tragédie de ce coven, les suprêmes ne restent pas longtemps à sa tête. Malédiction qui pèse sur les élus. D'une magie trop puissante que l'on convoite lors des sabbats, de membres demandant toujours plus. Le/la suprême du coven aconit ne connait jamais la cinquantaine. Malédiction ou meurtre. Les membres chuchotent. La nouvelle suprême intrigue. Trop jeune disent beaucoup, inexpérimentée. Ils pourraient être surpris. La magie se veut blanche, libérée de toute passion, envie et terreur de ses voisines. Mais la wicca se borde de sacrifices, de messes chuchotées. Pour le bien, il faut faire couler le sang, trancher les têtes des serpents infidèles. Ils sont les bourreaux du Magistère. Ils sont les tortionnaires, ceux ne pardonnant pas les écarts des leurs.


coven hellebore



Suprême ☞ Athénaïs Mahoney. Artéfac ☞ corps scellé, momifié, supposé être le Baron Samedi. Date d'arrivée à Rome ☞ octobre 1800. Magies pratiquées ☞ noire, rouge, vaudou. Liste de pouvoirs ☞ Nihilistes (capacité d'annuler toute magie, de voir à travers les illusions via des objets), Persuasifs (capacité à savoir négocier, imposer son idée à l'autre). Fêtes célébrées ☞ messe de saint Sécaire (mauvais sort jeté sur une personne), Baron Samedi (début juin), Mama Brigitte (2 novembre). Rôle : léviathan des fautifs. La magie des malfrats est retirée, absorbée. Protection envers les mortels malmenés des immortels. Bras droit du Magistère.

Des siècles maintenant qu'il est présent à Rome, au coeur du quartier historique, là où se dressent les ruines d'un temps glorieux.  C'est le vaudou que pratique le coven Héllébore, cette magie associée à la noire, au danger. Sacrifices, cannibalisme, fêtes païennes. C’est le mystère qui les enveloppe et fait naitre les légendes. Jamais démenties. Leur nom se couvre d’hémoglobine. Ils sont craints, observés, et surtout admirés. Fascination de l’étrange. Un oeil redoutable est posé sur les humains, ils ne pardonnent aucune faute, se font les juges de leurs actions. Mais des humains, ils agissent en protecteurs, en gardiens de ces mortels convoités par les peuples surnaturels. Bienveillance qui comporte son jugement. Les bûchers se dressent pour les impies.  

coven heracleum



Suprême ☞ prénom nom, 36 ans (♂)  Artéfac ☞ oeil de Fenrir, permet d'assujettir les loups. Date d'arrivée à Rome ☞ Septembre 2017. (originaire d'Islande) Magies pratiquées ☞ astres, chamane. Liste de pouvoirs ☞ Liseur (capacité de connaître tout le passif d’un objet, dont les propriétaires), Troisième oeil (capacité de dialoguer avec les âmes des sorciers défunts), Baku (voleur de rêves), Occlumencie, Legilimencie. Fête célébrée ☞ Yule (décembre). Rôle ☞ gardiens de la mémoire. On les nomme Chroniqueurs. Ils sont en charge de rédiger, compiler, conserver toutes les connaissances du monde magique. La plupart des grimoires sont leur oeuvre.

Coven dont le nom s’est chuchoté à travers les siècles. On les croit morts, légende entretenue à l’espoir de créer une frayeur. Les terres du nord ont rarement été abandonnées, toujours pour des raisons amenant l’intervention du Magistère. Gardiens. ils détiennent le savoir, la connaissance étendue du monde surnaturel. Chacun suppose que les connaissances sont transcrites sur des grimoires, qu’ils conservent une bibliothèque. Naïveté. Le Suprême garde tout en mémoire, chaque fait, chaque formule trop complexe pour être exposée. Les connaissances sont transmises entre suprêmes qu’ils nomment plus aisément Le Passeur. Leur avis envers les humains divergent, mais la curiosité envers les créatures est partagée de tous. Toutefois, ils restent des observateurs, n'interviennent jamais. (ils sont venus à Rome de leur propre volonté, sentant que la fracture est proche).


coven nepenthe



Suprême ☞ prénom nom, 43 ans (♀). Artéfac ☞ phylactère d'Andjety, véracité d'une immortalité à convoiter. Date d'arrivée à Rome ☞ Octobre 2017. (originaire d'Egypte) Magies pratiquées ☞ alchimie, runes. Liste de pouvoirs ☞ Invisibilité (modifier la perception des autres à son sujet), Mirage (capacité de créer des illusions), Dessinateur (ce qui est imaginé prend vie durant un temps). Fêtes célébrées ☞ Equinoxe d'automne (22 septembre), Equinoxe de printemps (21 mars). Rôle ☞ remparts entre le monde surnaturel et le monde des mortels. Ils forment le voile, empêche la découverte du Demi-Monde. Illusions qu'ils ont semées aux quatre coins du globe. Rôle indispensable à la protection du surnaturel. (alliés de l'Opus Dei)

Illusionnistes du mensonge. Avec le Magistère, ils forment la barrière, la bordure entre les mondes. Par le passé confondus avec des dieux, se vautrant aux offrandes, ils ont vu les fidèles s’étioler, ne plus y croire. Humanité qu'ils perçoivent comme une nécessité à leur survie. Maigre protection qu'ils offrent, en retour d'un espoir d'Adoration. En capacité de duper le monde, ils sont présent partout, sont les chuchoteurs des grands malheurs, sont présents à chaque grande catastrophe humaine. Vautours, oiseaux d'apocalypse à venir. Ils veillent, surveillent, n'interviennent que rarement. Un tatouage les distingue, encre purpurine au poignet, neuf cercles.


EXISTE-T-IL DE GRANDES FAMILLES DE SORCIERS? Oui. Il existe de grandes familles de sorciers en Italie, mais également à travers le monde. Il est donc possible de créer sa famille en scénario.

EXISTE-IL DES SORCIERS MAITRISANT LES CINQ BRANCHES MAIS SANS COVEN ? Non. L'Epreuve permet de déterminer quel sorcier du coven (vacant de son souverain) est le seul à posséder les 5. C'est la magie du coven qui désigne un futur Suprême, qui permet de développer les différentes branches chez un membre uniquement. Concernant les Suprêmes qui auraient perdu leur coven, leur magie est tellement puissante qu'elle va les rogner de l'intérieur, et ils dépériront.

UNE FAMILLE POSSÈDE T-ELLE LA MÊME INCLINAISON POUR UN TYPE DE MAGIE ? Oui. L’enfant prendra nécessairement la magie du père ou de la mère, et plus aisément encore la magie qui est le pilier de la famille. Une famille qui est connue pour être alchimiste n’engendrera que peu de sorciers d’une autre branche, car la magie cherche à se préserver chez les descendants, par exemple.

QU’ADVIENT-IL D’UN SORCIER MORDU PAR UNE CRÉATURE ? Il perd nécessairement sa magie. Les hybrides n’existant pas sur le forum. La perte de la magie survient immédiatement pour une morsure de vampire, mais pour les loups et wendigos, le temps varie de semaines en mois, selon la puissance du sorcier.

LES ESPRITS EXISTENT-ILS ? AVEC QUI PEUT COMMUNIQUER UN VOYANT/CHAMAN ? Oui mais. Seuls les esprits des sorciers sont capables d'interagir avec les vivants. Les esprits d'humains ou d'autres créatures ne forment que des échos, capables seulement de paroles qu'ils répètent en boucle (à l'image des créatures dans Silent Hill). Un chaman a la capacité de voir et de dialoguer avec les esprits errants, mais cette capacité engendre le risque de se faire posséder.

A QUOI CORRESPOND LA LISTE DE POUVOIRS ASSOCIÉ À CHAQUE COVEN ? Il s'agit d'une liste non exhaustive de pouvoirs possédés par les anciens Suprêmes. Si un jeune sorcier du coven vient à posséder l'un de ces pouvoirs, il peut être rapidement pris pour le suprême en devenir. (il n'en aura qu'un seul de la liste).

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
compte pnj.
ne pas mp.
Revenir en haut Aller en bas
Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» La Taverne du Nain Joyeux
» Joyeux noël à tous !
» Joyeux Noel à tous
» Joyeux Noel

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: