De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio]

 :: les contemplations :: ÉCORCE ITALIENNE
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Sam 7 Oct - 22:39
avatar
vampires
vampires


EFFIGIE : Ben Whishaw
BAFOUILLES : 2176
PACTE : 01/08/2017


OSSATURE : 36 ans et 492 ans au compteur vampirique
CONTRAT : Veuf
BESOGNE : Espion pour le clan Vacaresco/ accessoirement Vigneron
FABLE : Fils de boyard autrefois, il a gardé de cette époque son éducation et l’art de gouverner. Enfant muet jusqu’à 15 ans, il se révèle à la mort de son père au moment de reprendre le domaine familial. Les Vulpesco sont vassaux du clan Vacaresco depuis plusieurs générations. Fidèle, loyal. Il épousera de toute son âme la cause de son monarque. Redonner ses lettres de sang à Dragos Vacaresco c’est son objectif. Enfant unique, il voit un frère en celui qui le fera immortel. Fraternité évoluant en sentiments bien plus profonds qu’il n’aurait imaginé malgré l’horreur et le dégoût que provoquera sa transformation. Humaniste, il se met en retrait le temps d’apprivoiser sa bête. Revient sur ses terres. Reconstruit son domaine en exploitant les Roms. Ces gens le fascinent, le redoutent. Les rumeurs circulent : c’est un démon. A force de les côtoyer, son intérêt se porte sur l’une d’entre eux. Etonnant car les femmes n’ont que peu d’intérêt pour lui. Elle suscite désir et convoitise en lui portant à son tour de l’intérêt. Il fera d’elle son infant : Masha Stoian.
ÉCHINE : De la race des Princes. Immortel assoifé


De sang et de vin - N'y aura-t-il que cela ?Vittorio & Dum'
. …pourquoi tu ne me rejoindrais pas pour tout le week-end, le temps de cette foire ? Un ami me laisse profiter de son appartement en plein centre de Vérone…

Je me régale en perturbant son habillage. M’invite une dernière fois dans son boxer en l’embrassant sans complexe alors que des voix se rapprochent de nous. Lui laissant tout juste le temps de reprendre son souffle quand j’abandonne sa bouche et son sexe pour lui épargner la gêne des regards suspicieux. Mais quelle importance, nos silhouettes sont partiellement dans la pénombre et à part passer pour deux mecs qui viennent de se foutre sur la tronche, je ne pense pas qu’on évoquera autre chose au passage de ses voix près de nous, à peine un regard dans notre direction.
J’attends que les voix disparaissent pour reprendre là où j’en étais resté à une différence près…ma main attrape sa nuque pour un dernier baiser avant de repartir vers la foire. Mon portable en main, je pianote un sms.

– Je viens de t’envoyer l’adresse pour que tu me retrouves après tes obligations…je t’y attendrai car je pense que les miennes seront terminées avant toi.

La notification d’envoi donne de la mélodie presque aussitôt.

Je m’abstiens de préciser que je n’allais faire que les nocturnes mais après tout, il n’y a rien d’extraordinaire, je suis libre de gérer mon temps à ma guise en tant que patron. Je ne sais pas si Vittorio pourra faire de même. Et s’il me propose une balade en plein jour, qu’est-ce que je vais pouvoir bien pouvoir inventer comme prétexte ? On verra, je n’en suis pas encore rendu là.

Lorsque nous franchissons les portes de la foire, mes doigts viennent caresser le dos de sa main avant que nous partions chacun vers nos stands. Je vais regretter de que nous ne soyons pas l’un à côté de l’autre. Un dernier regard dans sa direction où nos regards s’accrochent au même instant. Je lui réponds par un sourire complice avant de me détourner.

<< Tu me manques déjà… >> se lamente mon sms.

Mon absence n’a pas porté préjudice à notre vin.
– Monsieur Vulpesco ?
– Oui Ennio ?
– Nous avons pour habitude de diner sur la foire après la fermeture du stand. Vous vous joignez à nous ?
Je signe un bordereau en lui répondant.
– Je suis partant si vous avez  réservé une table au stand du Forno, c’est l’un de nos clients…autant les faire travailler. Un juste retour des choses.
– Je m’en charge immédiatement dans ce cas.

Le temps de ranger et de mettre en place le stand pour le lendemain, le petit groupe du domaine Vulpesco prend le chemin du stand du Forno. Je mords le coin de ma lèvre quand Vittorio s’approche pour nous accueillir.

– Je suis navré de vous faire faire du rabe, vous aviez sûrement des projets pour ce soir… mais j’étais curieux de découvrir le mariage de nos deux maisons. M’excusais-je, plein de sous-entendus entre les lignes.

Ce n’est pas comme si nous étions occupés chacun de notre côté, au moins je pouvais le voir évoluer sur son domaine. Par contre ce qui ne m’amuse guère c’est de devoir ingérer autre chose que je n’ai pas pour habitude de manger.
Je ne manque pas une seule occasion de le regarder, fais vibrer son portable de plusieurs sms :
<< Juste ton tablier sans rien dessous, rien que pour moi… >>
<< J’admire ton self-control…moi je ne peux pas…mais tu ne peux le vérifier… >>
<< Il me tarde de t’avoir pour moi tout seul. >>
<< J’ai faim de ton corps. >>

Je m’arrange pour choisir des plats peu copieux afin de pouvoir les finir. Malheureusement cette nourriture solide ne restera pas dans mon organisme. Dès que je le pourrais elle sera régurgitée…ça m’attriste car je suis certain que ce sont des mets excellents, les odeurs c’est tout ce qui me reste pour les apprécier.
Une ou deux heures après, je sais que la nuit sera courte avant que le jour ne se lève. Le repas touche à sa fin, je règle la note et n’attend pas pour rentrer à l’appartement en prenant un taxi.

<< Rejoins-moi vite…>>

Une fois arrivé, la nourriture est renvoyée. J’espère que la réserve de Massimo n’est pas vide. Le frigo l’est en tout cas mais lorsque j’actionne le double fond du même frigo, un sourire s’élargit sur ma bouche en attrapant une poche de sang. Ce n’est pas ce que je préfère mais ça sera toujours mieux que rien. La poche est aussitôt détruite après usage. Pas de traces.

Je vais l’attendre sur la terrasse, sentant que l’aube n’est plus très loin, deux heures si je me fie à mon instinct de survie. Du haut de la terrasse je vois les allées et venues des véhicules.
La façade de l’immeuble témoigne de la richesse d’architecturale et du quartier où il se situe.



©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Dim 8 Oct - 19:39
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Luca Argentero
BAFOUILLES : 1242
PACTE : 19/05/2017
OSSATURE : 35 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Gérant d'un restaurant
FABLE : La vie n'est pas suffisamment compliquée comme ça, il faut maintenant qu'on nous invente des problèmes aux allures de créatures fantastiques ? Allons bon, ce ne sont que des conneries ! Du moins, c'était ce que je croyais...avant qu'elle n'entre dans ma vie et ne foute tout en l'air.
ÉCHINE : Plus humain, tu meurs.
PRESTIGE : J'ai un sens inné pour...rien en fait ! M'attirer des emmerdes ?
GANG : Je me suffis à moi tout seul, en tant que Roi Suprême de la Maladresse et des Autruches
CREDIT : SHADOW DANCER
Comme si cette proposition ne suffisait pas à me convaincre, il s’empare de ma bouche et caresse mon intimité. Je suis encore secoué par ce qui vient de se passer et en reprenant ma respiration, lorsqu’il me le permet, je sens son regard riche de concupiscence me toiser. J’entends les voix qui s’approchent de nous, mais ne font que passer sans se préoccuper de notre présence. Nous restons cependant en suspens, statiques, jusqu’à ce qu’elles soient à nouveau suffisamment loin de cette ruelle sombre. J’avais oublié ce pour quoi j’étais là, ceux que j’avais délaissé pour me vider la tête, ne plus penser à lui…échec cuisant ! Il est temps de regagner la foire. En quelques secondes, je reçois son message. Je passe le tablier autour de ma taille et le noue, époussetant les quelques saletés qui marquent les mauvais traitements subis et retrouve le chemin du hall principal. Au moment de nous séparer, je sens ses doigts sur le dos de ma main, ses yeux qui attendent la dernière minute pour se détourner des miens, ce sourire taquin en ultime image. Je la grave dans un coin de ma tête.

De retour au Forno, personne ne me demande quoique ce soit. Gino fulmine mais se retient. Je n’avais pas à quitter mon poste de cette façon, sans prévenir. Je suis le gérant, et alors ? Est-ce que cela me donne tous les droits ? Il jette un coup d’œil là où il ne faut pas, découvrant mes jointures ensanglantées et m’attrape par l’épaule pour nous entraîner à l’écart des clients. Il s’apprête à me rabrouer mais je l’arrête d’un index levé, actionnant le robinet pour y nettoyer mes mains. Il peste dans sa barbe et file chercher la trousse de secours. Je souris quand il me tend la bombe antiseptique, l’air contrit.

" Tout va bien. ", lui dis-je.

Je m’empresse de réaliser un bandage avant de retourner du côté des tables. J’en débarrasse certaines, salue les quelques clients qui nous quittent puis le vois arriver avec son équipe. Je balance le torchon sur mon épaule et arrive à leur rencontre.

" Nous sommes ravis de vous accueillir. Nous le serons toujours… "répondis-je avant d’ouvrir les mains pour les inviter à prendre place.

A peine leur avais-je tourné le dos pour me diriger vers les cuisines que mon portable vibre dans ma poche. Je l’en sors pour lire le message reçu et me mords la langue, m’évitant ainsi de sourire, l’air béat. J’apporte les cartes en m’arrangeant pour ne pas le regarder, ni le servir. Retourne en cuisine et découvre un second message. C’est Gino qui prend les commandes, tandis que je m’occupe de dresser quelques plats. Troisième vibration. Je relève les yeux et le vois sur son téléphone. Je mouille mes lèvres, faisant semblant de m’appliquer à la présentation. J’espère qu’il m’a vu. J’attends que leurs assiettes soient prêtes pour les leur apporter. Je le frôle en déposant les mets chez ses voisins, me penche légèrement plus quand vient son tour, soufflant une bonne dégustation sans le scruter. Quatrième message. Je dois attendre d’être en cuisine pour le lire et y répondre.

<< Il te réclame. >>

Dessert, café, digestif, nous voilà contraints de les inciter à consommer, par souci de bonne conduite quand tout le monde rêve d’aller se coucher. Ils finissent par partir, Dumitru le premier et cette précipitation me dérange. Mais ce dernier texto a vite fait de me détendre. Après l’absence prolongée de tout à l’heure, je ne peux pas les abandonner comme je le voudrais. Je ne donne aucune explication quant à ce qui a pu se produire et les remercie pour cette première journée, les congédiant. Je m’atèle à laver, rincer, essuyer, ranger, éteindre les lumières et souffler. Il me faut encore récupérer mes affaires à l’hôtel avant de le rejoindre. J’en profite pour prendre une douche rapide, enfiler une chemise propre que j’espère ne pas conserver trop longtemps sur le dos et appeler un taxi. Je donne l’adresse qu’il a laissé sur mon message et me vide l’esprit, le temps du trajet. Je repense à ces dernières heures, passe une main sur mon visage et sens mes palpitations cardiaques reprendre comme si je revivais la scène. Dix minutes plus tard, me voilà arrivé. Je paye la course et sors, mon sac balancé sur l’épaule. Je relève la tête pour regarder l’immeuble et le trouve accoudé au balcon. Le sourire qui étire mon visage n’a de cesse de s’agrandir. Il m’ouvre sans que j’aie eu le temps d’appuyer sur la sonnette et je m’empresse de monter les marches. De les gravir. J’arrive rapidement devant sa porte, déjà ouverte, lui contre. Je passe une main sur ma nuque et entre, lâchant mon sac à même le sol. Je fais quelques pas à l’intérieur et fais mine de m’intéresser à l’environnement, retirant mes chaussures, défaisant les boutons de ma chemise.

" Jolie garçonnière… "

Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Mar 10 Oct - 22:17
avatar
vampires
vampires


EFFIGIE : Ben Whishaw
BAFOUILLES : 2176
PACTE : 01/08/2017


OSSATURE : 36 ans et 492 ans au compteur vampirique
CONTRAT : Veuf
BESOGNE : Espion pour le clan Vacaresco/ accessoirement Vigneron
FABLE : Fils de boyard autrefois, il a gardé de cette époque son éducation et l’art de gouverner. Enfant muet jusqu’à 15 ans, il se révèle à la mort de son père au moment de reprendre le domaine familial. Les Vulpesco sont vassaux du clan Vacaresco depuis plusieurs générations. Fidèle, loyal. Il épousera de toute son âme la cause de son monarque. Redonner ses lettres de sang à Dragos Vacaresco c’est son objectif. Enfant unique, il voit un frère en celui qui le fera immortel. Fraternité évoluant en sentiments bien plus profonds qu’il n’aurait imaginé malgré l’horreur et le dégoût que provoquera sa transformation. Humaniste, il se met en retrait le temps d’apprivoiser sa bête. Revient sur ses terres. Reconstruit son domaine en exploitant les Roms. Ces gens le fascinent, le redoutent. Les rumeurs circulent : c’est un démon. A force de les côtoyer, son intérêt se porte sur l’une d’entre eux. Etonnant car les femmes n’ont que peu d’intérêt pour lui. Elle suscite désir et convoitise en lui portant à son tour de l’intérêt. Il fera d’elle son infant : Masha Stoian.
ÉCHINE : De la race des Princes. Immortel assoifé


De sang et de vin - N'y aura-t-il que cela ?Vittorio & Dum'
Dire que je suis impatient, qu’il arrive, est totalement faux car je suis HYPER-IMPATIENT. Mon cœur fait une espèce de hoquet quand je l’aperçois descendre du taxi, qui vient de se garer en bas de l’immeuble. Même perché sur ma terrasse, aucun détail ne m’échappe, comme ce sourire qu’il m’envoie.
Etrangement je ne suis pas nerveux. Heureux c’est plus que certain, à un tel point que j’ai l’impression de flotter pour aller jusqu’à la porte d’entrée. Oui ça parait complétement idiot car c’est vraiment très éloigné de ce que je ressens réellement. Le doigt sur l’interrupteur, je lui déclenche l’ouverture de l’entrée du bas. Je goûte sa propre impatience de monter rapidement les escaliers. Grimpant parfois par deux les marches. Ecoutant le tintamarre de son cœur pour répondre à folle ascension jusqu’à moi.
Synchro, la porte s’ouvre à peine a-t-il posé le pied sur le palier. Une main sur la poignée, l’autre s’agite élégamment, imitant une révérence qui l’invite à pénétrer notre nid pour ce week-end.

Bine ai venit* Vittorio Sedara... Laissais-je mourir ma voix comme une carresse,en pronoçant son nom. ...je t’en prie entre et fais comme toi. Je repousse lentement la porte dans mon dos pour la fermer tout en souriant à son commentaire. N’est-ce pas ? Celle-ci ne m’est que prêtée par un ami ...et non, ce n’est pas un ex-amant avant que tu ne te poses la question. Je donne une inclinaison à mon corps avant d’avancer vers. ...par contre si tu aimes les garçonnières, je peux t’en faire visiter quelques-unes. Paris... Munich...Londres...Budapest...Dallas...ou n’importe quelles autres villes  chères à ton coeur...Tu sais que je voyage beaucoup...peut-être que tu pourrais m’accompagner un de ces jours...? Une envie déguisée en question ? Parce que plus je m’écoute, plus je désire passer du temps avec lui.

Contrairement à Vittorio, je ne me suis pas changé et ni ...douché si j’en juge au parfum encore léger de sa peau. Mes bras viennent s’enrouler autour de lui. Mon menton se pose au-dessus de son épaule après lui avoir déposé un baiser sur la joue.

- ...Tout l’immeuble lui appartient...mais tiens-tu vraiment à ce que nous discutions d’immobiliers...j’ai beaucoup mieux à te proposer...mais je peux t’offrir un verre avant de...jouir de ce corps qui me réclame. Mes doigts prennent le relais de ses mains et entreprennent de déboutonner sa chemise. C’est une fois face à moi, chemise débraillée, je remarque sa main bandée. J’espère que tu as nettoyé ça ? T’as pas le choix de toute manière je veux m’en assurer, allez ...je sais comment arranger ça...

C’est un sourire rempli de sous-entendus, que je lui offre, en l’entrainant avec moi vers l’une des chambres. Pas de terrasse pour celle-ci mais un bout de balcon. La baie vitrée est sécurisée anti-UV. J’aime cette chambre au style renaissance. Peut-être que ce n’est pas du goût de Vittorio le baldaquin et son tentures au velour épais. La chambre possède sa propre salle de bain.
Je le pousse pour qu’il s’assied au bord du lit. Mes chaussures sont restées dans l’entrée avec les siennes. Il ne me reste pas grand chose à retirer...Ma chemise noire, que je termine de déboutonner sous ses yeux.

– Sais-tu que tu es irrésistible quand tu fais ça avec tes lèvres ? Huum je suis certain que tu le sais que ça me plait quand tu les mouilles...Il m’a fallu beaucoup de self-control tout à l’heure pour ne pas bander...

La chemise finit en boule, jettée dans un coin de chambre. Puis je saisis sa main enrubannée pour la libérer de sa bande. Je grimace pour ses jointures. L’abandonne quelque minute pour la salle de bain, en revient tenant quelque chose dans mon dos.

– Tu me fais confiance ? Ferme les yeux...et interdiction de les ouvrir sinon ton corps sera privé du mien.

J’attends qu’il optempère. Mords mon pouce assez fort pour saigner. Masse ensuite ses blessures pour étaler le sang salvateur. C’est pratiquement immédiat, les tissus se referment. J’en profite pour verser quelques gouttes de bétadine histoire l’induire en erreur et de masquer l’odeur du sang, fugace soit-elle.  Mon pouce ne porte aucune trace de ma morsure.

– Voila, tu peux regarder à présent...ta main est comme neuve. Et comme tu as été sage...tu gagnes une image.

Je balance la petite bouteille de bétadine sur l’assise d’un fauteuil. Me libére de la ceinture de mon pantalon avant de l’abandonner à son tour en entrainant boxer et chaussettes.
Une fois totalement dénudé, je passe une main dans ma tignace, sourire aux lèvres.

– Je vais prendre une douche...tu viens...ou tu comptes rester là...

Spoiler:
 
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Mar 17 Oct - 0:27
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Luca Argentero
BAFOUILLES : 1242
PACTE : 19/05/2017
OSSATURE : 35 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Gérant d'un restaurant
FABLE : La vie n'est pas suffisamment compliquée comme ça, il faut maintenant qu'on nous invente des problèmes aux allures de créatures fantastiques ? Allons bon, ce ne sont que des conneries ! Du moins, c'était ce que je croyais...avant qu'elle n'entre dans ma vie et ne foute tout en l'air.
ÉCHINE : Plus humain, tu meurs.
PRESTIGE : J'ai un sens inné pour...rien en fait ! M'attirer des emmerdes ?
GANG : Je me suffis à moi tout seul, en tant que Roi Suprême de la Maladresse et des Autruches
CREDIT : SHADOW DANCER
Il énumère les villes mais je les ai déjà oubliées. Je suis resté focalisé sur la chute de son propos, à savoir un voyage, ensemble. Je ne veux pas l'imaginer, mais c'est comme s'il se déroulait déjà dans ma tête : du trajet à l'aéroport en passant par les découvertes de quartiers emblématiques, les ballades sur d'interminables plages et les fins de soirées à l'hôtel. Il glisse des attentes, des envies nouvelles, des possibilités que je n'aurais même pas envisagé il y a quelques heures. Je le sens contre moi et ne parviens pas à me calmer. Lui, au contraire, agit avec aisance et maîtrise. Véritable transparence ou masque d'assurance ? Je l'écoute à peine, glissant mes yeux sur ses doigts qui s'affairent à terminer ce que j'ai commencé. Face à lui, je ne relève pas de suite mon visage. Je crains de m'attaquer à sa bouche avant qu'il n'aie le temps de prononcer quoique ce soit d'autre. C'est distrait que je l'accompagne jusque dans une autre pièce. Une chambre à coucher comme on en voit peu, plus à sa place dans un château du XVIIème que dans un appartement traditionnel. J'ai l'impression de ne pas être vraiment là, de rêver au sens propre du terme. Je le laisse me guider et m'affale sur le lit. J'observe ses mains, pressées, qui me permettent de détailler sa peau laiteuse alors qu'il se défait de sa chemise. Il se saisit de mon bandage et ma main valide agrippe la boucle de sa ceinture. Je l'attire plus près de moi et mes doigts entreprennent d'effleurer son torse. Il est cependant plus préoccupé par mes blessures que par mes caresses et si je veux avoir ce que je désire, il me faut être obéissant. Je retiens un soupir et me plie à sa demande, fermant mes paupières alors qu'il s'éloigne. Je ne vais pas tenter le diable et risquer de le voir mettre sa menace à exécution, aussi restai-je ainsi jusqu'à ce qu'il m'autorise à recouvrer la vue. Je me fiche complètement de l'état de ma main, absorbé par le spectacle qu'il m'offre en retirant le reste de ses vêtements. Tout le reste. Je le détaille sans gêne, jusqu'à le voir faire ce que j'adore et souris en répondant.

" Jusqu'à présent, j'ai été patient...mais je ne tiendrai pas une minute de plus. "



Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Lun 23 Oct - 21:10
avatar
vampires
vampires


EFFIGIE : Ben Whishaw
BAFOUILLES : 2176
PACTE : 01/08/2017


OSSATURE : 36 ans et 492 ans au compteur vampirique
CONTRAT : Veuf
BESOGNE : Espion pour le clan Vacaresco/ accessoirement Vigneron
FABLE : Fils de boyard autrefois, il a gardé de cette époque son éducation et l’art de gouverner. Enfant muet jusqu’à 15 ans, il se révèle à la mort de son père au moment de reprendre le domaine familial. Les Vulpesco sont vassaux du clan Vacaresco depuis plusieurs générations. Fidèle, loyal. Il épousera de toute son âme la cause de son monarque. Redonner ses lettres de sang à Dragos Vacaresco c’est son objectif. Enfant unique, il voit un frère en celui qui le fera immortel. Fraternité évoluant en sentiments bien plus profonds qu’il n’aurait imaginé malgré l’horreur et le dégoût que provoquera sa transformation. Humaniste, il se met en retrait le temps d’apprivoiser sa bête. Revient sur ses terres. Reconstruit son domaine en exploitant les Roms. Ces gens le fascinent, le redoutent. Les rumeurs circulent : c’est un démon. A force de les côtoyer, son intérêt se porte sur l’une d’entre eux. Etonnant car les femmes n’ont que peu d’intérêt pour lui. Elle suscite désir et convoitise en lui portant à son tour de l’intérêt. Il fera d’elle son infant : Masha Stoian.
ÉCHINE : De la race des Princes. Immortel assoifé


De sang et de vin - N'y aura-t-il que cela ?Vittorio & Dum'
Il y a des rencontres dans une vie, qu’il ne faut pas laisser passer. Vittorio est cette rencontre, que je ne tiens pas à perdre. Pas cette fois. Plus maintenant. Il n’appartiendra jamais à mon passé, j’en suis certain. Plus les minutes s’écoulent auprès de lui, plus je sais qu’il me sera difficile d’être loin de lui. A présent j’ai peur. Peur qu’il ne sache ce que je suis. Peur de ne pouvoir lui réveler ce secret. Peur qu’un jour il le découvre. Peur des conséquences qui pourraient en découler. Me croirait-il seulement ? Me laisserait-il lui expliquer ? Il y a tant d’incertitude encore, que le risque me semble trop grand pour le prendre. Je viens seulement de le retrouver. Non je peux pas lui dire...pas encore...pas ce soir.

©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Ven 27 Oct - 17:36
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Luca Argentero
BAFOUILLES : 1242
PACTE : 19/05/2017
OSSATURE : 35 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Gérant d'un restaurant
FABLE : La vie n'est pas suffisamment compliquée comme ça, il faut maintenant qu'on nous invente des problèmes aux allures de créatures fantastiques ? Allons bon, ce ne sont que des conneries ! Du moins, c'était ce que je croyais...avant qu'elle n'entre dans ma vie et ne foute tout en l'air.
ÉCHINE : Plus humain, tu meurs.
PRESTIGE : J'ai un sens inné pour...rien en fait ! M'attirer des emmerdes ?
GANG : Je me suffis à moi tout seul, en tant que Roi Suprême de la Maladresse et des Autruches
CREDIT : SHADOW DANCER


Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Mar 31 Oct - 18:56
avatar
vampires
vampires


EFFIGIE : Ben Whishaw
BAFOUILLES : 2176
PACTE : 01/08/2017


OSSATURE : 36 ans et 492 ans au compteur vampirique
CONTRAT : Veuf
BESOGNE : Espion pour le clan Vacaresco/ accessoirement Vigneron
FABLE : Fils de boyard autrefois, il a gardé de cette époque son éducation et l’art de gouverner. Enfant muet jusqu’à 15 ans, il se révèle à la mort de son père au moment de reprendre le domaine familial. Les Vulpesco sont vassaux du clan Vacaresco depuis plusieurs générations. Fidèle, loyal. Il épousera de toute son âme la cause de son monarque. Redonner ses lettres de sang à Dragos Vacaresco c’est son objectif. Enfant unique, il voit un frère en celui qui le fera immortel. Fraternité évoluant en sentiments bien plus profonds qu’il n’aurait imaginé malgré l’horreur et le dégoût que provoquera sa transformation. Humaniste, il se met en retrait le temps d’apprivoiser sa bête. Revient sur ses terres. Reconstruit son domaine en exploitant les Roms. Ces gens le fascinent, le redoutent. Les rumeurs circulent : c’est un démon. A force de les côtoyer, son intérêt se porte sur l’une d’entre eux. Etonnant car les femmes n’ont que peu d’intérêt pour lui. Elle suscite désir et convoitise en lui portant à son tour de l’intérêt. Il fera d’elle son infant : Masha Stoian.
ÉCHINE : De la race des Princes. Immortel assoifé


De sang et de vin - N'y aura-t-il que cela ?Vittorio & Dum'
Si je le veux !? Comment pourrait-il en être autrement ? Je n’ai jamais connu une telle harmonie auprès d’un simple mortel. Cela n’est en rien préjoratif mais jusque à présent je ne les ai considérés que comme des divertissements alimentaires ou sexuels. Je dirais même plutôt sexuels puis alimentaires.  Je ne peux pas dire que Vittorio a tout de suite été au centre de mes intérêts la première fois que je l’ai aperçu mais il n’a jamais été l’un de ces humains lambdas. Insipides. Transparents. Non c’est même tout le contraire, très vite il a suscité en moi le désir de le connaitre mieux. Bien sûr que j’avais aussi envie de jouir de lui mais ce besoin allait au-delà d’un simple rentre-dedans ou jeu de séduction d’un hétéro. Non lui, je voulais qu’il reste dans ma vie et n’en ai jamais douté mais il n’était pas question de forcer quoique ce soit. La décision lui appartenait car elle serait lourde de conséquences pour plusieurs raisons : sa nouvelle sexualité et plus tard lorsque je lui apprendrai ce que je suis réellement. Il avait choisi. Je l’ai laissé partir...mais ce soir, il est là contre moi fébrile autant que je le suis.

©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾



Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Ven 3 Nov - 0:53
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Luca Argentero
BAFOUILLES : 1242
PACTE : 19/05/2017
OSSATURE : 35 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Gérant d'un restaurant
FABLE : La vie n'est pas suffisamment compliquée comme ça, il faut maintenant qu'on nous invente des problèmes aux allures de créatures fantastiques ? Allons bon, ce ne sont que des conneries ! Du moins, c'était ce que je croyais...avant qu'elle n'entre dans ma vie et ne foute tout en l'air.
ÉCHINE : Plus humain, tu meurs.
PRESTIGE : J'ai un sens inné pour...rien en fait ! M'attirer des emmerdes ?
GANG : Je me suffis à moi tout seul, en tant que Roi Suprême de la Maladresse et des Autruches
CREDIT : SHADOW DANCER



☾ ☾ ☾ ☾ ☾



Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Dim 5 Nov - 16:14
avatar
vampires
vampires


EFFIGIE : Ben Whishaw
BAFOUILLES : 2176
PACTE : 01/08/2017


OSSATURE : 36 ans et 492 ans au compteur vampirique
CONTRAT : Veuf
BESOGNE : Espion pour le clan Vacaresco/ accessoirement Vigneron
FABLE : Fils de boyard autrefois, il a gardé de cette époque son éducation et l’art de gouverner. Enfant muet jusqu’à 15 ans, il se révèle à la mort de son père au moment de reprendre le domaine familial. Les Vulpesco sont vassaux du clan Vacaresco depuis plusieurs générations. Fidèle, loyal. Il épousera de toute son âme la cause de son monarque. Redonner ses lettres de sang à Dragos Vacaresco c’est son objectif. Enfant unique, il voit un frère en celui qui le fera immortel. Fraternité évoluant en sentiments bien plus profonds qu’il n’aurait imaginé malgré l’horreur et le dégoût que provoquera sa transformation. Humaniste, il se met en retrait le temps d’apprivoiser sa bête. Revient sur ses terres. Reconstruit son domaine en exploitant les Roms. Ces gens le fascinent, le redoutent. Les rumeurs circulent : c’est un démon. A force de les côtoyer, son intérêt se porte sur l’une d’entre eux. Etonnant car les femmes n’ont que peu d’intérêt pour lui. Elle suscite désir et convoitise en lui portant à son tour de l’intérêt. Il fera d’elle son infant : Masha Stoian.
ÉCHINE : De la race des Princes. Immortel assoifé


De sang et de vin - N'y aura-t-il que cela ?Vittorio & Dum'


C’est pratiquement l’aube dans moins d’une demi-heure. Je le garde toujours dans mes bras, laissant mon regard se perdre vers la fenêtre. Je reviens sur lui, mon front heurte le sien doucement pour être au plus près de ce regard qui s’agrippe au mien.

– Tu devrais peut-être dormir un peu. Je m’installe sur le dos, l’invitant à se lover contre moi. ...tu ne me reverras que ce soir...je vais rester ici pour travailler sur mes autres affaires. Mes doigts caressent son épaule. ...mais ne crois pas te débarrasser de moi si facilement. Ton portable risque de vibrer souvent...

Je ferme les paupières plus pour l’encourager à s’endormir. Pour ma part, je sais que je ne dormirai pas, attendant qu’il dorme profondémment pour me lever et étancher ma soif comme je l’ai fait avant son arrivée. Grâce aux nouveaux services qui se mettent en place et à l’esprit d’entreprise, je trouve rapide une société qui propose des livraisons à domicile. Là rien de bien nouveau sauf que celle-ci c’est du petit déjeuner au dîner qu’elle propose de vous livrer. Vérone comme Rome et d’autres villes sont sur leur réseau de distribution. Je commande pour deux un petit déjeuner de base, avec café, afin d’être livré dès sept heures du matin. Indiquant d’appeler sur mon portable pour que je leur ouvre l’immeuble.
Quelques affaires occupent mon attention quand mon portable se met à vibrer. Je referme la chemise ouverte sur mes documents pour aller récupérer le petit déjeuner.
J’avoue que je ne suis pas un expert pour jouer les hommes d’intérieur. Je fais au mieux pour dresser une table et installer le petit déjeuner, laissant le café dans les gobelets isothernes. Je ne sais pas si j’ai fait trop de bruit mais je sais qu’il est réveillé.



©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾



Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] - Mar 7 Nov - 23:14
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Luca Argentero
BAFOUILLES : 1242
PACTE : 19/05/2017
OSSATURE : 35 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Gérant d'un restaurant
FABLE : La vie n'est pas suffisamment compliquée comme ça, il faut maintenant qu'on nous invente des problèmes aux allures de créatures fantastiques ? Allons bon, ce ne sont que des conneries ! Du moins, c'était ce que je croyais...avant qu'elle n'entre dans ma vie et ne foute tout en l'air.
ÉCHINE : Plus humain, tu meurs.
PRESTIGE : J'ai un sens inné pour...rien en fait ! M'attirer des emmerdes ?
GANG : Je me suffis à moi tout seul, en tant que Roi Suprême de la Maladresse et des Autruches
CREDIT : SHADOW DANCER
J'en souris de satisfaction, me laissant entraîné par son étreinte. Ses mots sont les plus agréables qui soient et font croître mon sourire qui, j'en suis sûr, aura du mal à disparaître. Ce n'est que lorsqu'il évoque le sommeil que je comprends à quel point je suis épuisé. Je ne parviens même pas à lui répondre quoique ce soit. Au bout de combien de temps sombrai-je ? Je n'en ai pas la moindre idée. Mais ce repos fut d'un calme réparateur et mes songes...exquis. C'est seul que je me réveille dans ce grand lit d'un autre temps. Je m'étire et enfouis mon visage dans l'un des oreillers : l'odeur du produit de douche provoque automatiquement un sourire. Je vous avais dit qu'il allait avoir du mal à disparaître ! Je sors du lit, récupère mon boxer que j'enfile prestement et quitte la chambre pour rejoindre la pièce à vivre. Le simple fait de le voir en train de mettre la table intensifie mon rythme cardiaque. Je m'approche derrière lui et l'enlace, utilisant une main pour maintenir mon poignet et l'enfermer contre moi.

" Bonjour.", soufflai-je dans son cou. " Je prendrai un double expresso, sans sucre, mais avec le serveur... "ajoutai-je en glissant une main dans sa chemise. " Si tous mes matins ressemblaient à celui-là, je m'endormirais plus vite ! Mais si toutes mes nuits étaient similaires à celle d'hier...ce serait incompatible ! " Je ris doucement avant de l'embrasser derrière l'oreille, progressant lentement le long de sa mâchoire jusqu'à ce qu'il tourne la tête vers moi et me présente sa bouche. Je ne veux pas être trop gourmand, mais c'est plus fort que moi ! Je fais en sorte que l'échange dure, s'éternise, empêche mes mains de changer de place en vue d'une énième exploration. Je me détache de ses lèvres et trouve ses yeux clairs plantés dans les miens. Mon regard passe d'une pupille à l'autre durant quelques secondes avant que je ne reprenne. " C'est fou...ce mélange de couleurs. Tes iris caramel dans ce vert d'eau limpide...on s'y noierait. "

Je me sens stupide de déblatérer des tendresses du genre de si bon matin, si bien que je passe une main gênée dans ma nuque, m'intéressant à ce qui se trouve sur la table. J'ai une faim de loup ! J'attrape un croissant et le croque sans tarder. En trois bouchées, il disparaît dans mon estomac. Je saisis un gobelet par ce collier protecteur qui empêche les utilisateurs de se brûler et le porte à mes lèvres, goûtant une première gorgée de ce breuvage chaud et revigorant. J'évite le contact visuel et reprend.

" Pas de foire aujourd'hui, alors ? Pas de distraction au travail...ou si peu... Je devrais me réjouir de  pouvoir me concentrer sur mes tâches... "

Au lieu de ça, je préfèrerais rester ici, avec lui. Trouver une excuse bidon et même s'il a des choses à régler, je me ferais tout petit. Je ne veux pas quitter cet appartement, de peur de retrouver ma vie d'avant cette nuit. Avant ce règlement de comptes, ces aveux, ces retrouvailles inespérées. Et si ce n'était qu'une chimère ? Que tout partait en fumée à la minute où je grimperai dans un taxi pour rejoindre la foire ? C'est idiot de penser cela, je le sais...mais je ne peux pas m'en empêcher. Agir comme un gamin, ruminer, avoir besoin d'être constamment rassuré, je déteste ça. Je n'aimerais pas qu'on se comporte de la sorte avec moi et pourtant, c'est bien ce que je suis en train de faire !

☾ ☾ ☾ ☾ ☾



Justayne
Revenir en haut Aller en bas
De sang et de vin , n'y aura-t-il que cela ? [PV Vittorio] -
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3 :: Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: