“Le meilleur miroir ne reflète pas l’autre côté des choses.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg by Astrid BAFOUILLES: : 1404 PACTE: : 16/06/2017



Message
Mer 11 Oct - 12:22
Un silence s’impose, mais il n’a rien d’oppressant… Je l’observe elle… Mes révélations semblent avoir un effet sur elle. Pas forcément celui auxquels on s’attend, bien qu’en réalité je ne m’attendais à rien. Mes doigts s’enroulent autour de mon verre, sans pour autant le monter à mes lèvres. Non, je les laisse jouer sur le faire, glisser sans bruit, faisant tourner le verre sur la table. Je la regarde, vois bien qu’elle cherche ses mots. Ce que je lui ai raconté ne lui ai pas inconnu… Mes yeux s’attardent sur son cou, où je ne décèle pas plus de marques affichées que sur la mienne en réalité.  Pourtant je n’ai pas de mal à croire qu’elle sait de quoi je parle, et lorsqu’enfin elle reprend la parole, elle me le confirme.

Je cesse de faire tourner mon verre, mes doigts s’immobilisant alors qu’elle me parle. Je me demande si elle me parle d’Ezio ou de Dumitru... car dans les deux cas, il est difficile de se défaire de leur emprise. J’ai confirmation que nous parlons de la même chose, bien qu’elle tente de s’en dédouaner par un trait d’humour. Puis viennent de nouvelles questions, l’envie de le rencontrer. Je me raidis. Mon corps s’éloigne de la table comme pour créer plus d’espace entre nous. Pourquoi… ? pourquoi souhaiterait-elle rencontrer l’un des deux hommes dont j’ai évoqué l’existence, lorsque moi j’avoue regretter ses rencontres ?

Le rencontrer… ? Non… Ils ne sont pas fréquentables.

Je trouve son enthousiasme étrange… Serait-elle encore plus auto destructrice que je ne le suis ? Elle n’a pas l’air d’une fille à problème, mais en ai-je vraiment l’air moi-même aujourd’hui ?

Je me sens continuellement surveillée par cet amant… Ezio… Je le sais capable de réapparaître dans ma vie à n’importe quel moment… Oui, il est difficile de se défaire de son emprise. C’est le nom de l’amant que je libère, mais, j’imagine aisément que ce n’est pas lui qui l’intéresse… Mais plutôt celui de l’énigme de mon passé, celui de mes rêves. Il n’a rien de l’homme dont j’ai rêvé, lui… Il est violent, possessif…   je soupire, portant une dernière fois ma main à ma gorge, m’arrêtant pour toucher mes cheveux et reporter mes doigts sur le verre.. Je laisse passer quelques secondes qui me paraissent une éternité car je revois le regard de Dumitru lors de notre rencontre dans ce bar. Sa main sur le bas de mon dos alors qu’il me parlait de ce que ma toile lui évoquait. Je sens la chair de poule couvrir mes bras nus, et les larmes faire briller mes yeux, menaçant de couler si je ne change pas de sujet, et surtout le cours de mes pensées.

Il y a des années j’ai sombré dans les plus profonds abysses… Perdant mes parents. Ou plutôt, on me les a arrachés. Je ne me suis jamais confié à ce sujet, ne l’ai jamais raconté à personne. Pourquoi je me confiais à elle ? Sans doute parce que je ne savais rien d’elle, pas même son prénom. D’ailleurs, je ne souhaitais pas le connaitre. Tout comme je ne souhaitais pas me présenter. L’anonymat me permettant la confidence. Je n’étais encore qu’une enfant… Je devais mourir cette nuit-là, mais quelqu’un… un homme, m’a sauvée. Mes mains se serrent sur mon verre et je perds mon regard dans le liquide ambré qu’il contient. je n’ai jamais su qui il était, ne CE qu’il était. Il est devenu mon obsession, me laissant me complaire dans les abysses. Je ne pensais pas qu’en venant à Rome je le retrouverais… Une boule se forme dans ma gorge… Je le vois tenter de m’expliquer ce qui s’est passé cette nuit-là, pourquoi il m’a sauvée, ce que je suis à ses yeux, puis me repousser, refusant l’amour que je lui porte depuis 15 ans. L’ange que j’ai rêvé n’est qu’un leurre. Je n’aurai pas plus me tromper sur mes sentiments. Je soupire, fais tourner mon verre, puis lâche dans un murmure son prénom… Dumitru avant de porter le verre à mes lèvres et en vider le contenu.[/b]

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Jeu 12 Oct - 18:10


Le meilleur miroir ne reflète pas l'autre côté des choses Jade & Masha

Masha sent que Jade l’observe à son tour et quand elle la dévisage, Jade semble chercher les mêmes marques chez elle qu’elle un peu plus tôt. Voilà qui confirme sa crainte mieux que des mots ne le feraient. Et puis Jade lui dit qu’ils ne sont pas fréquentables.

- Ils ?

Jade explique encore pour ce sentiment d’être observée, surveillée plutôt par cet amant qui s’appelle Ezio. Masha arque un sourcil, prise de court par ce nom qui n’est pas celui qu’elle pensait entendre. Alors elle s’est trompée ? Dans ce cas, pourquoi Jade était-elle chez lui ? Masha finit par comprendre qu’il n’est pas question d’un seul homme mais de deux et que le nom de celui dont elle rêve de se venger finit par franchir les lèvres de son interlocutrice. C’est un murmure et pourtant le son lui parvient parfaitement clair et douloureux à la fois, effaçant ses autres déclarations concernant un passé qui finalement n’intéresse guère Masha.
Si ce n’est que Dumitru a sauvé cette jeune femme.

- Sauvé ? Vraiment ?


Elle n’a pu étouffer la pointe d’ironie qui perce dans sa voix tandis que doucement la colère bouillonne dans son sang. Dumitru un sauveur ? Laissez-moi rire pense-t-elle, même si le rire lui reste en travers de la gorge, noyé de cette amertume qu’elle ressent, et autre chose aussi…. De la jalousie, mordante, puissante qui la laisse figée dans un silence crispé, telles les jointures de ses mains qu’elle serre l’une dans l’autre au risque de rompre le verre en leur centre.

Elle l’a retrouvé, lui dit Jade, ici à Rome. Tiens donc ? Les retrouvailles ont dû être très…. Masha chasse cette pensée, cette image de deux corps enlacés qui l’insupporte au point de lâcher brusquement son verre qui bascule et manque se renverser mais les réflexes de Masha sont plus prompts et évitent l’accident. Le verre claque alors sur la table trop sèchement.  Il possède décidément une belle résistance pour ne s’être pas encore brisé.
Masha se compose un sourire qui ne cache pas sa contrariété et le mot est faible. Sa voix par contre, toujours teintée d’ironie la trahit :

- Un ange ! Le rire résonne, sarcastique, mais elle se reprend et donne le change, du moins essaie : Les Anges n’existent pas. Ils ne sont que des fables qu’on nous raconte pour mieux nous bercer d’illusion.
Elle inspire profondément.
- Et quand au final on se réveille, la réalité n’en est que plus sordide !

Puis elle observe cette femme face à elle. Dumitru en aurait-il fait sa nouvelle infante ? Elle n’en serait même pas surprise. Toujours avide de beauté et de fraîcheur, le lot de tous ces prédateurs de la nuit, vampire ou non ! Les hommes ne valent pas mieux finalement, sauf qu’ici, les enjeux sont bien plus importants puisqu’on parle de damnation éternelle, et pas d’une simple infidélité.

Masha n’en ressent pas moins de la jalousie et ce sentiment de trahison. Quant à Jade, elle ne sait que penser d’elle, après tout, elle n’est qu’une victime comme elle. Mais Masha n’est pas prompte à la compassion, les années ayant enfermé son cœur dans un carcan de froideur méfiante, distante, sauf quand ça l’arrange. N’est-ce pas là le lot de tout vampire, sentir son cœur se durcir pour devenir pierre, avec le temps ? Sauf que pour elle, si le temps l’a rendue plus amère, il n’a pas effacé la passion, il n’a fait que l’exacerber !

Pourtant la similitude de leurs histoires, la détresse de Jade, sa rancœur parviennent à réveiller un brin de cette humanité qui n’est pas complètement perdue. Masha soupire :

- Les sentiments….parfois on ferait mieux de les oublier. Mais je comprends ce que tu ressens, je comprends parfaitement. Ce… Dumitru, il a profité de toi et oui de tes sentiments.

Elle se tait quelques instants, celui de la réflexion avant d’ajouter, d’une voix douce :

- Que vas-tu faire à présent ? Est-ce que tu comptes le revoir ?

Une question qui n’est pas vraiment désintéressée.


©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg by Astrid BAFOUILLES: : 1404 PACTE: : 16/06/2017



Message
Ven 13 Oct - 11:21
Je repose mon verre vide, faisant signe brièvement au serveur de venir m’en apporter un second à l’identique. Il ne tarde pas, et l’observant lui, je ne remarque pas la crispation de ma nouvelle « amie ». Ses doigts serrant ce pauvre verre qui ne demanderait qu’à céder. Pourtant, j’ai senti quelque chose dans sa voix… Qu’a-t-elle bien pu vivre pour que mon récit lui arrache cette ironie ? Je n’en suis pourtant pas plus étonnée que ça… J’ai bien compris qu’elle savait que mes liaisons étaient… particulières. Les vampires… Ils n’avaient pas de secrets pour elle, et j’étais à des années lumière d’imaginer qu’elle était tout comme eux. Qu’aurais-je fait, dit  si je l’avais su ? Aurais-je été différente face à elle ? Oui, non, peut-être. A vrai dire, cela faisait il vraiment une différence ? Bien sur ! Et pourtant, l’idée ne m’effleurait même pas l’esprit. Nous discutions d’eux comme s’ils étaient comme n’importe quel homme dans ce bar. Comme si leur condition n’entrait pas dans le calcul.

Malgré tout, il semblerait que nous soyons d’accord sur une chose. Je me suis bercée d’illusion en imaginant trouver un ange, quand de toutes évidences ils ne vivaient que dans mon imagination ; Mais Je ne parviens pas à voir Dumitru comme un monstre, bien que je lui ai craché au visage qu’il en était un. Je le déteste de me refuser ce que mon cœur et mon corps lui hurle de m’offrir, mais je ne parviens à le haïr suffisamment pour m’en détacher, pour oublier tout ce qui a fait de lui mon fantasme, mon rêve, et qui aujourd’hui ne peut totalement disparaître. Cependant, Je l’ai également lancé à Ezio… Mais lui est un monstre, un vrai. La violence dans ses coups, dans son regard.

La réalité est un mur qu’on se prend en place face…

Le serveur dépose un verre plein avant de faire disparaître le verre vide. Mes mains viennent s’y greffer instantanément, comme s’il s’agissait de ma bouée de sauvetage,  avant que mes lèvres n’en goutent la première gorgée. J’ai envie de m’enivrer, d’oublier la douleur dans l’alcool, encore, toujours. Mescaline est toujours là, m’obligeant à parler, à sortir tout ce que j’ai sur ce cœur meurtri.

Mon regard est perdu dans le vide, j’en oublie presque la présence féminine à mes côtés, jusqu’à ce qu’à nouveau sa voix se fasse entendre après un soupire.

Il n’a pas profité de moi… Je pouvais lui faire tous les reproches possibles, celui-ci n’en ferai sans aucun doute pas parti. Je souris, mais d’un sourire triste et ironique. Non, il n’a rien fait. Je me suis offerte et lui… je soupire à mon tour, ricanant de ce petit rire qui prouve que j’ai mal, que je me sens ridicule aussi. Jamais un homme n’a refusé mes avances… Jusqu’à lui. Je relève les yeux sur elle. Je dois être ridicule. Lui annoncé que je me suis pris un mur, véritablement, comme face à cette réalité qu’il m’a forcé à apprendre sur lui, sur la mort de mes parents… Et sur moi aussi. Je ne sais pas si j’ai envie de le revoir, et pourtant, je sais que je ferai tout pour. Je soupire, me laissant retomber sur le dossier, la tête légèrement en arrière. Je ne sais même pas si je veux le revoir… Non, je ne le sais que trop bien. J’ai envie de débarquer chez lui, de le plaquer à un mur et de l’obliger à m’aimer. Qu’il me regarde dans les yeux, comprenne enfin ce que je ressens, ce qu’il est pour moi, et qu’il assume. Mais assumer quoi ? Je n’en sais froutrement rien. Je soupire à nouveau, reportant mon intérêt sur elle… elle qui me pose tellement de questions, et dont je ne sais rien finalement. Et bien que j’apprécie cet anonymat, Mescaline me souffle son envie d’en savoir d’avantage…

Et toi alors ? Qui est celui que tu recherches ? Un amour perdu ?

Je fais à nouveau tourner mon verre entre mes doigts. La laisser parler me changera peut-être les idées…

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had


Dernière édition par Jade Davidson le Dim 15 Oct - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Ven 13 Oct - 22:01


Le meilleur miroir ne reflète pas l'autre côté des choses Jade & Masha

Le serveur leur apporte un autre verre que Masha lève pour saluer la déclaration de Jade.

- C’est sûr, et ça fait mal !

Oui, de toute évidence, elle aussi a vécu des choses difficiles mais Masha est beaucoup moins encline à la confidence. Animal farouche et méfiant qui ne tend plus la joue pour se faire battre depuis longtemps. Elle a enfin compris, peut-être un peu trop, oui sans doute.

Mais alors que Masha pense que Jade n’est qu’une victime de plus de Dumitru, c’est du moins ce qu’elle a laissé entendre, cette dernière adoucit sa déclaration. Et ce qu’elle finit par lui avouer, fait flamboyer le regard de l’infante. Elle ne s’attendait pas à ça ! Dumitru aurait refusé les avances de cette jeune femme ? N’importe quoi ! Pourtant Jade semble sincère. Son expression, cet aveu qui n’a pas dû être facile à faire sonne vrai. Ce n’est pas de la comédie et Masha bascule entre jalousie et confusion.

Elle devrait peut-être lui dire que Dumitru n’aime pas les proies faciles ! Ce serait pure mesquinerie et au final, elle n’en sait strictement rien. Elle ne sait plus. Elle aussi a été victime de ce qu’elle croyait avoir vu chez lui. Elle croyait qu’elle l’attirait, ayant vu dans son regard cet éclat de désir déjà perçu dans d’autres regards avant, mais en fin de compte, il n’a jamais tenté quoique ce soit avec elle, jamais….si ce n’est la morsure qui lui a laissé un souvenir impérissable, un souvenir dont la simple pensée la fait frissonner.

Un frisson qu’elle rejette, déni de ce désir qu’il a su éveiller d’une façon insoupçonnée. Frisson qui se transforme en colère encore. Jade vient de lui avouer qu’elle fera tout pour le revoir.

- Tu ne devrais pas ! Le ton est abrupt. Tu devrais éviter cet homme comme la peste !

Conseil intéressé ? Assurément. La jalousie vient de gagner ce combat. Masha ne supporte pas l’idée d’une autre dans les bras de son Sire et pourtant, il a sûrement eu de nombreuses conquêtes, sans parler de son goût pour les hommes.

- S’il t’a repoussé une fois, il recommencera et ça n’en sera que plus dur.

Masha inspire, avale une partie du contenu de son verre. L’alcool n’est qu’une vague consolation contre cette pénible réalité.  Et c’est au tour de Jade de l’interroger.

- C’est cela… un amour perdu que je doute de pouvoir retrouver.

L’amour, assurément est perdu, il est inutile de se bercer d’illusion surtout après ce qu’elle lui a fait. Par contre celui qui a su provoquer une flamme aussi brûlante, elle l’a déjà retrouvé. Et Masha doit bientôt le rencontrer.

- Je croyais aussi que c’était un Ange, et puis j’ai découvert la vérité, …. Sauf qu’il était trop tard pour reculer. On se fait souvent des illusions sur l’homme pour qui on nourrit un si grand sentiment ! On l’idéalise, on imagine que c’est un prince qui fera de vous une princesse, on imagine l’amour parfait, le bonheur, le plaisir enfin, l’extase des sens après l’avoir si ardemment désiré. Et puis comme tu l’as dit, la réalité t’explose au visage et le rêve vole en éclat. Ce qui se reste finalement…..

Masha secoue la tête, incapable de terminer. Au lieu de quoi, elle vide son verre et sort un billet de son sac pour régler l’addition, appelant le serveur.

- Finalement il n’y a plus que la déception…..  Désolée, je ne suis pas de la meilleure compagnie qui soit. Je devrais rentrer chez moi.

Elle se tourne vers le barman et lui demande dans un italien pas trop mauvais :

- Pouvez-vous m’appeler un taxi s’il vous plait ? Merci.



©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg by Astrid BAFOUILLES: : 1404 PACTE: : 16/06/2017



Message
Dim 15 Oct - 21:13
Les conseils de la brune sont étonnant. Je ne m’attendais pas à l’entendre me conseiller de le fuir, de l’éviter. Dumitru n’est pas un poison, il m’aime à sa manière. Contrairement à Ezio qui lui me veut du mal. Certes, les deux me font souffrir à leur manière, mais Dumitru lui cherche à m’offrir un bonheur différent de celui que j’espère, mais un bonheur quand même. La réalité me frappe alors. Moi qui le déteste pour le refus qu’il m’impose à ce que je lui demande, je réalise alors qu’inconsciemment je prends sa défense, le dédouane de ce que je lui reproche moi-même ! Je suis encore plus perdue. Je me retrouve accusateur et défenseur à la fois, comme si un petit ange et un petit diable se chamaillaient mes pensées, chacun perché sur une de mes épaules.

J’écoute les paroles de la brune, et ne peux m’empêcher d’y voir encore une fois cette similitude entre nous. Chacune de ses paroles aurait pu être prononcée par moi-même. Des illusions. Je me suis bercée d’illusions durant une quinzaine d’années, rêvant un homme, un amant, un ange, un prince. Tous ses mots, je les ai déjà pensés, prononcés. Je la regarder parler, secouer la tête avant de finir son verre d’une traite, et je me vois, quelques minutes avant lorsque je parlais de Dumitru. Elle me ressemble tellement, que ce n’est troublant.

Non dis en italien alors qu’elle demande un taxi. Tu veux vraiment rentrer ? Nous pouvons éviter de parler de lui si tu préfères. lui dis-je alors en anglais. Je n’avais pas envie qu’elle parte, sans qu’aucune raison ne me vienne à l’esprit pour la retenir. C’était un cri du cœur, car je n’ai plus envie de finir cette nuit seule, je n’ai plus envie de rejoindre Poppy. J’ai envie de la connaitre, et pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai envie de passer du temps avec quelqu’un pour qui je n’ai pas eu d’attractions physiques. Certes, je l’ai trouvé belle. Il aurait été difficile de ne pas voir sa beauté. Mais à aucun moment je n’ai voulu autre chose que sa simple compagnie, une discussion entre deux femmes partageant les mêmes blessures, celles qu’on ne voit pas, mais qui nous font le plus souffrir.
Le barman nous regarde, hésitant sur la suite à donner, mais je ne le regarde déjà plus, reportant mon intérêt sur la brune et uniquement elle.

Toi et moi avons beaucoup en commun, et je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui me comprenne. Qui est vécu quelque chose de similaire. Si, j’avais déjà rencontré un homme qui avait su lire en moi, il y a de ça un ou deux ans à Londres. Mais ma vie n’était pas la même… si à l’époque je l’ai fui, l’ai laissé partir sans le retenir, aujourd’hui j’avais besoin de me lier à elle d’une manière ou d’une autre et je n’avais plus envie de la voir disparaitre comme elle était apparue. Peut-être que si je connaissais la vérité, son lien avec mon ange, je la détesterais encore plus en apprenant qu’elle s’est servie de moi. Mais je ne sais rien, et j’ai besoin d’elle ce soir. Et pourtant, je ne sais pas quoi lui dire pour la retenir… Mescaline me hurle de faire quelque chose, et je ne parviens qu’à porter mon verre à mes lèvres pour boire.

Mon verre reposé, je la regarde à nouveau et lui dis simplement Aimerais-tu voir mes toiles ? Mon appartement n’est pas très loin… Je n’invite que rarement des personnes dans mon appartement pour cette raison. Généralement, c’est bien plus trivial. Mais là, rien de la sorte.

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Lun 16 Oct - 14:08


Le meilleur miroir ne reflète pas l'autre côté des choses Jade & Masha

Une fois de plus, Masha s’est montrée trop brutale. Il lui a suffi d’entendre parler de lui pour que tous ses muscles se tendent, prête à mordre alors qu’il n’est même pas là, pas ici en tout cas. Malgré tout, il a réussi à la mettre en colère. Regardez-moi cette jeune femme qui s’est offerte à lui et à présent semble si malheureuse parce que monsieur a refusé ses avances. Comment fait-il pour que les femmes se pâment toutes devant lui ? Masha se souvient, il y a plus d’un siècle, c’était déjà le cas. Elle se souvient des filles qui gloussaient en sa présence, lui coulaient des regards de velours en se mordillant le doigt. Et elle en faisait partie même si elle ne minaudait pas de façon aussi ridicule. Mais il l’attirait, non il l’obsédait irrémédiablement.

Les choses n’ont pas changé, le charme de Dumitru continue d’opérer. Elle le déteste aussi pour ça ! Parce que le temps n’a rien effacé de cette obsession sauf qu’aujourd’hui, elle s’habille du goût amer de la vengeance. Et cette vengeance n’a pas à s’appliquer à Jade. Elle n’est qu’une victime comme elle…
Masha soupire finalement et dévisage Jade en tentant un faible sourire qui n’a rien de très convaincant. Mais l’effort est là.

- Navrée, c’est un sujet qui a tendance à me mettre de mauvaise humeur.

Elle hoche la tête, obligée de donner raison à Jade. Trop de points en commun, mais ça doit être le cas de beaucoup d’autres femmes qui ont passé des années à espérer un signe de Dumitru, un geste, une caresse.

- C’est vrai, nous avons beaucoup en commun, même si j’aurai préféré que ça ne soit pas le cas. Et pour adoucir sa déclaration, elle ajoute : Je ne souhaite à personne de vivre ça, un homme qui obsède votre vie jour après jour et on ne peut rien faire pour changer ça.

Si, bien au contraire, il y a un moyen et le visage de Masha affiche un bref instant, un sourire mauvais. Mais elle se reprend vite pour accepter finalement l’offre de Jade.

- Okay, je veux bien te suivre jusqu’à chez toi. Je dois avouer que je suis curieuse de voir ton travail. On prend le taxi cette fois, tu veux bien ?

Un léger sourire accompagne la requête et Masha fait signe au barman. Un instant plus tard, la voiture se gare devant l’établissement. Elle se lève alors et toutes les deux quittent le bar pour se faufiler dans le taxi. Masha laisse Jade sonner son adresse. Elle prévient cependant.

- Je ne peux pas faire trop long, il faut que je sois rentrée avant sept heure, je dois me préparer pour un rendez-vous ment-elle avec aplomb, habituée à donner les éternelles excuses pour ceux qui ne supportent pas l’éclat de la lumière solaire sur leur peau.

Mais il le reste quand même quelques heures devant elles, avant qu’elle ne doivent s’en inquiéter.



©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg by Astrid BAFOUILLES: : 1404 PACTE: : 16/06/2017



Message
Mar 17 Oct - 15:04
Si Dumitru était le seul à me tourmenter… Je m’estimerais peut-être chanceuse. Mais la réalité était plus amère, plus dure… Ezio lui aussi avait réussi à créer une dépendance, une attirance tout autant qu’un dégout et une haine profonde. Dumitru, quant à lui, c’était presque plus complexe, car je m’étais seule fourvoyée à ce point. Et à force de parler à cette brune, je réalisais que ce qui me torturait réellement n’était pas ce que je pensais. La réalité une fois de plus me heurtait à son mur, de manière toujours aussi violente.

Je m’étonne lorsqu’elle me précise vouloir partir avant sept heures demain matin… La nuit est certes un peu entamée, mais je n’envisageais pas de la séquestrer pour la nuit entière… Cependant, l’idée de passer la nuit avec elle ne me déplait pas. S’est elle imaginé que je… Je lui souris et nous quittons le bar, rejoignant la banquette du taxi à qui je donne mon adresse.
Il ne nous faut que quelques minutes, et quelques euros pour rejoindre mon quartier, ma rue, mon immeuble. Je l’invite à me suivre, à montrer les escaliers jusqu’à cet appartement trop petit, trop sombre pour être agréable. Mais je ne désire rien d’agréable… Ma vie ne l’a jamais été.
A l’intérieur, il fait sombre. J’allume en entrant une lampe qui grésille un peu le temps de chauffer et de nous éclairer l’unique pièce où je vis. Un lit défait contre le mur, des toiles au sol contre un autre mur. Un chevalet portant une toile en cours de création. L’odeur de peinture fraiche est omniprésente dans l’appartement, malgré la fenêtre grande ouverte sur les toits des immeubles voisins. Un porte donne sur une salle d’eau dont on devine le lavabo rehaussé d’un miroir et une douche dont la porte est ouverte. Une armoire complète le manque de décoration, contenant quasiment que des robes, longues, sombres, ainsi que quelques paires de chaussures. Mise à part le nécessaire de peinture et les toiles, rien de personnel. Pas de photos, de livres, ou encore d’objets qui pourraient donner quelques indices sur la vie qu’était la mienne. Je ne vis plus que dans la peinture.

Tu veux quelque chose à boire ? Je me dirige vers la table de nuit d’où je sors une bouteille de whisky et deux verres. Je remplis le mien, et le sien si elle a accepté ma proposition. J’en bois une bonne rasade avant d’aller vers certaines de mes toiles, lui proposant de s’installer sur mon lit. N’ayant pas de chaise, en dehors du tabouret sur lequel je m’installe pour peindre, le choix est restreint.
Je sors une toile. Je la maintiens contre mon bassin, la tenant d’une main à son opposé. Il s’agit d’une des dernières que j’ai peinte, après ma rencontre avec Ezio, après qu’il m’ait frappée, et après que Dumitru m’ait tout avoué. Elle représente la vague de violence que j’ai vécu, aussi bien physiquement, par ce rouge, que moralement, par ce gris, résultant du blanc tâché de noir. Le blanc, c’est mon espoir, et le noir, c’est la réalité… Le rouge, c’est le sang.

J’enlève la toile non terminée du chevalet pour la remplacer par celle que j’ai choisi de lui présenter. Je récupère mon verre, et m’installe sur le lit à ses cotés sans rien ajouter, du moins, au sujet de ma peinture. Je la regarde, observe ses réactions face à ce que je lui présente, puis, d’une voix égale : tu sais ce qu’ils sont n’est-ce pas ? Je parle de ceux qui me tourmentes, Ezio, Dumitru… Mais quelque chose me pousse à croire que celui dont elle me parlait est de la même race. Je l’observe elle, guette ses réactions, car quelque chose me dit qu’elle est plus qu’une avertie. Tu sais qu’on ne peut leur échapper s’ils ont décidé de te garder… je reporte ma main à mon cou, là où Ezio m’avait mordu. Peut-être que je cherchais à lui faire comprendre ce que j’avais réellement vécu avec lui par ce geste, mais il n’était pas réfléchi. tu sais qu’on ne peut pas leur résister…

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Mer 18 Oct - 12:30


Le meilleur miroir ne reflète pas l'autre côté des choses Jade & Masha


Le décor la surprend, pas à cause des toiles et du matériel de peinture. Non, ça c’est plutôt normal pour une artiste, mais c’est le reste, le manque de vie de cet endroit, l’absence de décorations, l’absence de souvenir, l’absence de chaleur. Tout est nu, froid, impersonnel et le regard de Masha se tourne vers Jade, intrigué. Pourquoi cette volonté de ne rien montrer ?

La proposition interrompt ses pensées et Masha refuse d’un sourire poli. Les deux verres absorbés plus tôt n’ont en rien soulagé ses maux. L’alcool n’est qu’un vain substitut à la sève vitale qui la nourrit. Il ne fait que déguiser pour mieux la laisser sombrer au lendemain. Elle préfère pour le moment s’intéresser à cette femme et à ses œuvres et son regard s’éclaire en voyant l’une d’elles, les tons, l’énergie qui s’en échappe, entre harmonie et chaos. Le visage de Masha affiche un sourire tandis qu’elle se tourne vers Jade.

- C’est magnifique !  Le ton est absolument sincère comme l’éclat dans le regard, appréciateur. Tu es très douée !

Elle finit par s’assoir sur le lit, juste sur le bord, un peu tendue, comme souvent, incapable de lâcher prise, sauf quand elle danse. Vient soudain la question de Jade, directe et dont Masha ne peut ignorer le fond ou faire semblant de ne pas avoir compris. Le regard de cette dernière se fixe sur la jeune femme qui évoque l’existence des créatures de la nuit et n’a pas hésité un seul instant à inviter l’une d’entre elles chez elle. Suicidaire ? Peut-être pas tant que ça. Y’a-t-il un instinct qui chez les humains les prévient quand le prédateur ne compte pas les chasser ? C’est la question qu’on pourrait se poser.

- Je crois le deviner. Et je suis comme eux.


Après cette révélation coup de poing, le regard cherche franchement celui de Jade, guettant la réaction, le geste de recul ou de frayeur.

- Sauf que je ne m’amuse pas avec la vie des gens, contrairement à eux. Et je n’ai pas choisi d’être ce que je suis. Alors je sais ce que tu ressens.

Elle se redresse, marquant volontairement de la distance entre elles, pour lui signifier que Jade n’a rien à craindre d’elle. Masha ne s’est jamais considérée comme une prédatrice et choisit toujours des moyens détournés pour subvenir à ses besoins. Sauf quand parfois l’instinct devient trop fort.

Puis soudain à la nouvelle question de Jade, elle se tourne vers elle, rit, mais d’un rire cynique, sans illusion.

- Leur échapper ? Je lui ai déjà échappé une fois.

Sauf que cette fois c’est elle qui est venue se jeter dans la gueule du loup. Peut-être est-ce elle qui est suicidaire finalement.

- Et il y a toujours un moyen de s’échapper, si on le veut vraiment.

Masha revient vers la toile et semble se perdre dans sa contemplation, l’expression lointaine, plongée dans sa propre folie.

- On peut trouver un moyen d’arrêter tout ça, de ne pas être qu’une marionnette entre leurs mains. De choisir son propre destin.


Même si pour elle, ça se résume à une vaste illusion, une mauvaise plaisanterie du dit destin qui a voulu lui faire croire qu’elle pouvait « choisir ». C’est pour cette raison qu’elle est là.

- C’est pour ça que je suis venue, pour mettre fin à tout ça. Et pour toi c’est pareil.


Le regard oscillant entre le gris d’une journée sans soleil, clair, teinté de vert se pose sur Jade.

- Tu n’es pas obligée de subir ça.




©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Jade Davidson
HUMAINS - DISSOLVED VOICES
OSSATURE: : 27 ans CONTRAT: : Célibataire - Coeur meurtri BESOGNE: : Artiste Peintre (ancienne danseuse exotique) FABLE: : Les vampires bercent ma vie dans un fleuve sanguin... Les lycans l'ont bouleversé des années auparavant... Les sirènes murmurent à mes oreilles ÉCHINE: : Petite Humaine @EFFIGIE: : Michelle Trachtenberg by Astrid BAFOUILLES: : 1404 PACTE: : 16/06/2017



Message
Jeu 19 Oct - 15:35
J’accueille son compliment, sans pourtant qu’aucun sourire ne s’affiche sur mon visage. Concernant mes peintures, mes réactions sont devenues étranges… ou plutôt, c’est l’absence de réaction qui peut être étrange. Douée… la qualité de ma toile est tellement subjective. Qu’est-ce qu’elle voyait dans mes traits, dans les couleurs utilisées ? Ressentait-elle mes émotions ? Etait-ce ma capacité à les retranscrire qui faisait qu’elle me trouvait douée ? Si ces questions pouvaient me traverser l’esprit, aucune ne franchit mes lèvres. Non, à la place, ce sont celles sur les hommes de ma vie que lui offre… et sa réponse…
J’aurai dû être surprise, mais je ne le suis pas ; Un coin de mes lèvres se soulève presque de manière imperceptible. Mes yeux se plissent, comme pour la sonder d’avantage, plus profondément. C’est cela alors que je ressentais… Elle est comme lui, comme eux… Je ne peux pas leur résister.

Je n’avais jamais pensé à ce qu’ils avaient pu être avant d’être vampire… Je réalise alors qu’ils n’étaient pas nés ainsi, qu’avant de le devenir, ils avaient été humains, tout comme elle, tout comme moi. Je sens mon cœur battre plus fort.
Elle s’éloigne, comme si le changement de rythme de mon cœur l’avait fait fuir. Elle n’est pas comme Ezio, elle ne recherche pas mon sang, ma mort. Elle est comme Dumitru… Elle se contrôle, sait gérer ses émotions, ses envies. Si je l’ai pensé, je ne lui en dis rien, taisant une nouvelle fois mes pensées.

Leur échapper ? je me retiens de rire, pourtant, je ne trouve pas ça drôle. Te rends tu seulement compte que j’ai été attirée par toi… Je la regarde, elle est belle, de cette beauté si particulière qu’ils ont tous… Un charme auquel je succombe avec une facilité déconcertante. Mon destin semble être lié à ta race... Et je n’imagine pas à quel point. A Londres aussi, Aidan, bien que cela ne soit pas son vrai nom. J’ignore encore aujourd’hui qu’il est de cette race lui aussi, mais mon attirance pour lui, les sensations qu’il m’offrait. Il s’est caché, retenant les désirs qu’il avait pour moi, cette envie de venir gouter ce sang qui pulsait dans mes veines lorsque nous jouissons ensemble. Les vampires ont toujours été mes compagnons, sans même que je ne le réalise, jusqu’à Ezio.

Si je ne suis le pantin de l’un d’entre vous, il semble que le destin s’en charge, vous plaçant tous sur mon chemin, sans que je ne puisse y réchapper… Je me lève, m’approche d’elle. Je n’ai pas peur, du moins pas d’elle. Peut-être ai-je peur de ce que finalement je ressens. Je ne suis pas obligée, mais je n’ai pas l’impression d’avoir le choix. Ezio a décidé que je lui appartenais… Comment y mettrais-tu fin ? Tu n’y es pas parvenu à l’époque… Est-ce cet amour perdu qu’aujourd’hui tu recherches ? pour t’en défaire ?

Je m’avance encore jusqu’à n’être qu’à un pas d’elle. Je ne suis pas obligée, mais peut-être que j’aime ça finalement… Peut-être que j’ai aimé qu’Ezio me morde… Non, j’ai adoré ça… tout comme j’ai aimé le sang qu’il m’a offert. Aujourd’hui, il me manque, alors que je le hais. Je le hais d’être un parfait connard, de me frapper, de vouloir que je lui appartienne… Et pourtant, lorsqu’il reviendra, je le laisserais me mordre à nouveau, me baiser… dans l’espoir qu’il m’en redonne. Le ton de ma voix a changé, c’est le manque qui parle. Mon cœur bat trop vite, trop fort et je sens ma peau frissonner. Et pourtant, vous n’êtes pas tous pareil… Dumitru lui… Il me refuse tout ça… Je passe ma main dans les cheveux, dégage ma gorge, dévoilant un léger bleu qu’elle n’avait pas pu voir dans le bar. Mais à présent je suis tout près d’elle. Et Toi… ? Je sais que je risque gros.. Elle peut me vider de mon sang, me laisser pour morte là où personne ne viendrait me chercher. Je sais qu’Ezio le saurait, qu’il reviendrait me frapper, me tuer peut-être aussi… Mais je ne peux m’en empêcher.

_________________
And I find it kinda funny, I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying are the best I've ever had
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Dim 22 Oct - 21:03


Le meilleur miroir ne reflète pas l'autre côté des choses Jade & Masha


Pour une fois, son instinct ne l’a pas trompée. Pas de crise de panique, pas de hurlements ni de larmes, sans quoi Masha aurait dû mettre rapidement un terme à tout ça, simplement pour ne pas devoir fuir encore, par instinct de conservation on dira. Non, au contraire, Jade reste des plus calmes et Masha sent son regard curieux sur elle.  Elle attend les mots, les questions qui ne devraient pas tarder, prête à y répondre, enfin dans la mesure du possible. Encore une fois, Masha n’est pas du genre à se confier facilement, sur la défensive, très souvent. Mais Jade mérite au moins une partie de la vérité.

Alors on en revient à l’emprise que les vampires exercent sur leurs « victimes ». Masha n’est même pas certaine que ça soit le mot approprié concernant la jeune femme face à elle. Pourtant, elle est d’accord avec Jade, pour une partie tout du moins. Parce qu’elle, elle sait qu’on peut mettre fin à tout ça. Sauf qu’au lieu des questions auxquelles s’attendait Masha, c’est une drôle de déclaration que Jade lui fait. Masha hausse un sourcil, et la dévisage cherchant à détecter toute trace de moquerie ou de sarcasme.  Mais plutôt que de l’interrompre, elle la laisse vider son sac, lui raconter que son destin est lié à celui des créatures de la nuit. Que quoiqu’elle fasse, elle finit par retomber entre leurs griffes. Et qu’elle ne peut rien faire pour s’en défaire, ce qui finit par agacer Masha, et son éternelle lutte pour ne plus être la chose de quelqu’un.

- Tu ne dois pas dire ça ! Comme tu dis, tu n’es pas obligée ! Tu peux encore refuser de…. .de devenir la chose de l’un de ces hommes ! Tu ne leur appartiens pas !! argue-t-elle avec rage.

Elle aussi ne lui appartient pas et elle s’est appliquée à le démontrer toutes ces années, même si cette volonté d’être indépendante l’a plongée dans un abime de déchéance, devenant dépendante d’un type pire encore, de Goran et de ses idées peu conventionnelles sur les relations infant-sire qui ne s’est pas gêné pour critiquer Dumitru afin de le faire passer pour un monstre. Puis vient la question de Jade sur la façon de mettre fin à tout ça. Alors elle se tourne vers elle et l’expression déterminée, lui répond :

- Il n’y a pas trente six façons. En supprimant celui qui a créé cette impression de ne plus pouvoir lui échapper.


C’est au tour de Masha de rire en entendant Jade se méprendre sur son passé et de raconter pour la première fois depuis très longtemps :

- À l’époque, il ne m’a pas vraiment laissé le choix, contrairement à ce qu’il s’est imaginé. C’était devenir comme eux ou mourir sous la main de celui qui voulait me voir morte. Lui, il croit que c’était un choix honnête, qu’il m’a sauvée ! Ce n’était pas le cas, il n’a fait que satisfaire à son désir de posséder « sa chose ». Et moi je n’ai pas accepté celle que j’étais devenue. J’ai pris peur et je me suis enfuie. Je n’étais plus qu’une de ces créatures aux instincts les plus sombres, n’ayant absolument aucun contrôle de cet appétit meurtrier qui m’habitait.. aucune expérience de cette nouvelle vie nocturne.

Nouveau rire cynique tandis qu’elle se tourne vers Jade.

- Et toi tu me dis que tu as adoré ça ? Parce que tu n’as pas encore perdu ton humanité, tu n’as pas encore été obligée de tuer pour ne pas mourir de faim, devenir une meurtrière. Tu n’as pas encore été pourchassée parce qu’aux yeux des autres, tu n’es plus Jade, mais un monstre. Tu n’as vu pour le moment que la face brillante du miroir. Et je t’assure que l’autre côté n’est pas enviable du tout.

Les mots de Jade sont alors durs, et ses révélations mettent Masha en colère.

- Et en plus ce sale con te frappe et tu en redemandes ? Est-ce que tu réalises ce que tu racontes Jade ???

Masha est en colère mais Jade n’en a pas terminé, finissant par lui dire que tous ne sont pas comme ce con d’Ezio que Masha serait presque impatiente de rencontrer, juste pour lui faire comprendre sa douleur. Et l’aveu concernant Dumitru la prend de court. Jade semble d’ore et déjà tout lui pardonner, elle est conquise, Masha le voit bien, comme elle l’était elle-même autrefois. Alors elle crache entre ses dents tel un serpent paré à mordre :

- Méfie toi des apparences, Jade. Ce n’est pas parce que le loup est gentil comme un agneau qu’il ne te dévorera pas ! Un loup reste un loup ! Et moi je refuse de me laisser aveugler par de belles paroles et des airs d’agneaux. Je refuse d’être la chose de qui que ce soit. Le prix est bien trop élevé ! Pour toi, il n’est pas encore trop tard, tu peux encore choisir, choisir vraiment.



©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
“Le meilleur miroir ne reflète pas l’autre côté des choses.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST-
Sauter vers: