One Workout Night - Feat Calypso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Åslög Lindberg
LYCANS - HOWL TO THE MOON
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Mécanicien/Patron dans son propre garage
FABLE: : Je ne suis que leurs craintes, de l'ombre derrière la fenêtre ÉCORCE: : 84 ans ÉCHINE: : Lycan (Sang Pur) PRESTIGE: : L’agilité, la force, la rapidité, régénération GANG: : Loup Solitaire @EFFIGIE: : Josh Mario John (@hypnotic) BAFOUILLES: : 185 PACTE: : 20/10/2017



Message
Ven 27 Oct - 15:10

Longue journée de rangement au garage qui était fermé pour l'occasion, j'avais tout ranger, tout noté et tout classifier surtout pour mettre en place pour la suite de mon boulot. Alors que j'étais partis sous la douche je laissais l'eau chaude ruisseler sous ma peau tout en me demandant ce que je peux bien faire de ma soirée. De nombreuses idées me passe en tête a ce moment là, je finis par choisir de faire un footing, même si mon corps est douloureux il faut bien que je continue à m'entrainer quoi qu'il arrive . Je ne suis pas du genre à me laisser aller et de me reposer sur mes acquis, je préfère toujours repousser mes limites qu'elles soient mentales ou physique, je ne sais pas ce que je vais bien pouvoir faire pour y arriver sur la durée, mais je vais tout faire pour pouvoir progresser. Je n'ai jamais essayer de me battre avec une lance ou une hallebarde comme mon père adoptif voulait le faire, mais je pense que je m'achèterais un bâton d'entrainement pour pouvoir m'y atteler, c'est un art de combat que j'aimerais bien améliorer. Je ferais ça surement demain quand j'aurais un minimum de temps, après je ne sais pas où est ce que je vais devoir aller pour trouver ce genre de choses pour pouvoir m'entrainer mais ce ne doit pas être si compliquer de nos jours, on doit pouvoir trouver tout ce qu'il nous faut, puis internet offre une possibilité des plus large en ce qui concerne les objets disponible a travers le monde.

Finissant par sortir de la douche, je me dirige vers mon salon tout en mettant un peu de musique avant d'aller m'habiller pour pouvoir me préparer pour mon footing. Enfilant un boxer noire, un pantalon de survêtement de la même couleur et un débardeur rouge, je finis par me prendre une cigarette tout en me coiffant à l'arrache comme a mon habitude et je prends de quoi fixer mon tel sur mon bras droit avec mes écouteurs tout en allumant ma cigarette pour ensuite sortir de chez moi et de fumer une cigarette en me laissant bercer par la voix du chanteur qui est tellement charismatique et puissante que je me sent pousser des ailes. Je m'allume une dernière cigarette pour la soirée en profitant du froid qui me prend dans ces bras dans une douce étreinte, heureusement que je ne suis pas un simple humain sinon j'aurais pu prendre froid. Les sons de la guitare et de la basse me donnant envie de me donner à fond pour une fois pour cette séance de footing, je prends le temps qu'il faut pour finir ma cigarette puis je commence à courir sans attendre, me laissant le temps de faire chauffer la machiner tout en étant porter par une musique smooth et agréable. J'ai un but maintenant, je ne laisserais plus rien passer, je protégerais tout ceux que j'aime au péril de ma vie, c'est peut être pour ça que j'ai survécus au massacre de ma meute et c'est peut-être pour ça que j'ai survécus, pour que je puisse aider d'autres gens, pour que je puisse représenter ma famille qui n'était pas connus.

Je devrais peut-être me dresser contre l'Opus ? Mais le faire seul serait un peu du suicide, il faudrait peut être que je trouve d'autres créatures prêtes à rejoindre la lutte, ou que je me greffe à leurs combats. Je ne sais pas exactement ce que je vais pouvoir faire, mais je n'ai pas vraiment le choix. Je dois me donner à fond pour que toute mon existence ne soit pas veine. Je vais peut-être devenir ce que mon père voulait que je sois, un Alpha qui n'aurait pas de pitié pour ceux qui me voudraient du mal.

Je continue ma route en direction du bord de mer, il n'y a rien de mieux que la plage pour faire travailler encore plus les articulations des jambes, l'air y est plus frais en plus avec la fraicheur de la nuit et je trouve que c'est un très bon endroit pour se laisser porter par le vent quand on veut être tranquille. Alors que je continue ma course, un mouvement dans l'eau sur ma droite me fait m'arrêter dans ma course et je retire un écouteur pour voir de quoi il en retourne, impossible pour moi d'y mettre les pieds. En pleine nuit et surtout seul, ce serait un peu du suicide que d'aller dans l'eau, je scrute les environs mais rien, je reste plusieurs minutes avant d'entendre un bruit toujours provenant non loin de là et je décide de savoir de quoi il en retourne.

- Il y a quelqu'un ? Montrez vous !

Je sais que si il y avait quelqu'un la personne n'écouterait pas mise à part si elle a besoin d'aide, mais comme on le dit toujours, qui ne tente rien n'a rien et vu ma curiosité, je ne compte pas rester là sans avoir des questions sans réponses .

_________________


Big Bad Wolf
Abandonne tout espoir toi qui entre ici ! Moi créature qui émerge des ombres, naissance de tes craintes de la nuit. Gardien des forêts et des montagnes, craint mon cris guerrier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Calypso T. Reken
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 30 ans environ CONTRAT: : Veuve si vous cherchez tant à savoir. BESOGNE: : Caporegime pour la Reine, mais aussi pour la Garde Côtière italienne, Corpo delle capitanerie di porto Guardia Costiera. C'est avantageux pour faire passer le trafic humain...
FABLE: : Avant d'entrer aux services de la Reine, je ne connaissais que les pourritures et les encore plus pourris. Ici et là, un sorcier vaudou ou chaman entre deux colonies. Et évidemment, les sirènes. Maintenant, j'ai appris qu'il y a des toutous et des fausses sirènes qui ne peuvent aller au soleil. ÉCORCE: : 388-ish ÉCHINE: : J'ai un tempérament "mauvais", j'ai un nez assez sensible et des dents de requin. PRESTIGE: : Un nez qui est capable de deviner avec quel savon tu t'es lavé hier soir. Une force considérable, des yeux et une voix enchanteresse et mon derrière qui vaut le détour. GANG: : Cuore Nero @EFFIGIE: : Jessica Parker Kennedy, Astrid la louloute d'amour BAFOUILLES: : 611 PACTE: : 12/08/2017



Message
Dim 29 Oct - 15:36

One workout night

Nature marine étrangement calme en cette nuit d'automne. Malgré la mer qui se dégrise des remous d’été, l'appel de l'eau se fait plus fort que le spleen qui m’habite en m’y trempant dans son mercure plus faible qu’à son habitude. Elle n’est pas si mal, 16 Celsius, je dirais. Mais ce n’est pas la Barbade non plus, hen? Après la fin de mon travail, j'ai pris ma bécane pour me rendre un peu plus loin du port, histoire que je ne tombe pas sur des collègues. Pas trop sûre qu'ils s'attendent à leur capitaine à moitié nue dans l'eau. «Hey, buona serata! Rien d'anormal à signaler ici, vous pouvez continuer votre chemin.» Bref, pas sûre pas sûre. J'ai un beau petit secteur marin où j'aime me baigner et qui sait, la pêche sera peut-être fructueuse. J'ai garé mon engin pas trop loin et avec la marée descendante, mes vêtements sont restés sur le rivage sans crainte d'être emportés par les vagues. L'eau m'hypnotise de son retrait vers le large et je la suis tel un serpent qui rejoint son psylle. Je ne sens plus le froid alors que mes jambes crépitent, transpercées par mes écailles naissantes. En fait, la température calme les brûlures de ma transformation. Une fois mes nageoires et ailerons fleuris à mes appendices, je virevolte dans la flotte chérie, enfin retrouvée ma liberté contrite jusqu'à maintenant.

Les arabesques s’enchaînent en arcs humides au-dessus du cristal spinelle éclairé par une lune timide, au faible croissant. Le plaisir de pouvoir nager librement me submerge. Rien avoir avec ma barboteuse personnelle. Oh non monsieur. Soudain, une odeur connue, mais à la fois méconnue parvient à mon nez squalo. Je suis sur mes gardes, un lupin rôde. Mon ballet aquatique cesse pour mieux observer le nouveau venu. Je ne tombe pas régulièrement sur les membres de cette espèce, mais c’est à croire que ma chance dans ce domaine augmente de jour en jour cette semaine. Elijah et maintenant un autre? À l’odeur de sueur qu’il trimballe avec lui et son accoutrement, il m’a tout l’air en train de s’entrainer. Un loup qui s’entraine, je croyais qu’ils étaient tous naturellement en forme avec leur carrure bien charpentée. Sinon je les imaginais plus courir dans leur forme bestiale qu’en sosie d’Usain Bolt. Quoi? Je suis au courant des Olympiques etc. etc. C’est un cousin jamaïcain quand même! Bref, prise de curiosité, je sillonne la côte en le suivant jusqu’à ce qu’il sente ma présence et retire un écouteur. Mon espionnage s’arrête ici apparemment. Je ne peux pas rester à le regarder en restant tapie dans l’ombre. C’est pas trop mon truc. Deux options s’offrent à moi. Je plonge et m’en vais plus loin en revenant plus tard chercher mes vêtements, ou bien je me montre à lui. La plage est déserte et je doute pouvoir me trouver un autre encas que lui ce soir… Je tente l’option B. Peut-être que mes pouvoirs vont mieux fonctionner avec lui qu’avec M. Vétérinaire-Sexy.

Ma queue claque sur la surface afin de me propulser plus près du rivage pour aller à sa rencontre. Je l’entends m’ordonner de me manifester. Il va être servi ce petit loup. Je ressors de l’eau en rejetant mes boucles gorgées d’eau vers l’arrière. Ma transformation ne suit pas mon arrivée. Trop tôt. Je pourrais en avoir besoin pour déguerpir si les choses se corsent. Je préfère l’avoir sous mon emprise avant d’être vulnérable durant ma transition en créature bipède. Les vagues se heurtent contre moi en me rapprochant peu à peu de la rive. L’eau ruisselle dans mon dos et sur ma poitrine. Maintenant, que le spectacle commence. Une mélodie enchanteresse à rendre un marin raide dingue sort de mon gosier à l’intention de l’humain factice sur la plage.

« Ce n’est pas une façon de parler à une dame, mon p’tit loup. Viens un peu par ici. L’eau est fraiche et bonne pour revigorer l’athlète. Enlève donc ton attirail du parfait coureur avant, ce serait dommage que tu ne puisses appeler un taxi une fois que j’en aurai fini avec toi.»

Mon intention n’est pas de le tuer, au contraire. Juste jouer un peu avec lui et prendre l’apéro avant de revenir chez moi. Le charme fait son œuvre et le lycan débute son entrée à l’eau en habit d’Adam. Je dois avouer que j’ai rarement vu autant de tatouages sur quelqu’un avant lui. Les jeunes d’aujourd’hui avec leur obsession d’altérer leur corps, que voulez-vous hen. Il me rappelle certains sorciers et chamans que j’ai croisé dans les caraïbes. Influence asiatique, ces maîtres des encriers. Le goût du sang ne change pas par contre quoi que je m’attendais à de l’humain sur le menu et non du louloup. Juste un peu, ce n’est pas comme si je mourais de faim, mais autant prendre une croquée quand on peut. Les carnages sont évités lorsqu’on sort la bête de sa cage régulièrement. C’est ma devise. Pas de tuerie, pas de scandale. Et je peux continuer mes activités sans problème.

Je remarque sa nervosité malgré mon hypnose. J’étais un peu trop optimiste si je pensais pouvoir user de mes pouvoirs sur un loup comme je le fais normalement sur les humains. Je tente tout de même de le calmer. Du sang stressé, c’est moins bon.

« Détends-toi, je ne te ferai pas de mal. »

Enfin, un tout petit peu, mais c’est un grand gaillard, il peut en prendre non? En se rapprochant, je commence à distinguer les traits de sa personne robuste. Mes doigts se faufilent entre ses poils faciaux. Mes lèvres approchent les siennes. Mais ses muscles contractés à en trembler et son regard apeuré me font arrêter avant que je ne goûte ses lippes. Le passé m’assaille brutalement tel un tsunami. Je ne suis plus à Rome, ou bien dans l’eau salée, mais bien dans la cabine du capitaine. Mes haillons sont déchirés et je me fais piller ce qui me restait d’innocence à grands coups de reins entre mes cuisses d’enfant. La terreur m’envahit à mon tour. Pour me sortir de ce cauchemar, je romps le contact entre l’inconnu et moi-même en reculant vivement en ondulant le bas de mon corps. Mon influence s’est dissoute dans l’eau que nous trempons. Ma respiration saccadée se calme peu à peu, mais mes tremblements restent. Je suis dégoûtée, répugnée par mes actions qui ne valent pas mieux que ce salaud du passé. J’ai honte de ce que je m’apprêtais à faire. D’habitude, les hommes sont les proies faciles. Je sais qu’ils ne sont pas des saints. Ils n’ont pas peur des caprices charnels. Ils les quémandaient et je leur gratifiais de mes talents comme dernièrement volonté. Mais cette boule de poils imberbe n’était pas comme les autres. Comment se peut-il qu’un simple baiser l’effraie à ce point? À moins que ce soit la perte de contrôle que mon pouvoir influençait jusqu’à maintenant? Je ne sais pas quoi dire, quoi faire. J’ai seulement envie de m’enfuir et nager pour me purifier du passé venimeux qui me hante.

« Je… je suis désolée de t’avoir effrayé. »

Je le pense vraiment. Je ne désirais qu’un peu de liquide carmin et avoir du plaisir à la fois. Mais avec la résistance lycanthropique, il m’a tout l’air que je ne peux lui insuffler le rêve avec l'avidité fantasmique voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Åslög Lindberg
LYCANS - HOWL TO THE MOON
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Mécanicien/Patron dans son propre garage
FABLE: : Je ne suis que leurs craintes, de l'ombre derrière la fenêtre ÉCORCE: : 84 ans ÉCHINE: : Lycan (Sang Pur) PRESTIGE: : L’agilité, la force, la rapidité, régénération GANG: : Loup Solitaire @EFFIGIE: : Josh Mario John (@hypnotic) BAFOUILLES: : 185 PACTE: : 20/10/2017



Message
Lun 30 Oct - 20:47

Je ne sais pas pourquoi je sens que ma façon d'appeler la personne que j'avais entendu faire des remous dans l'eau n'allait pas tellement aimer me façons de lui dire de venir, mais après tout, je ne savais pas comment j'allais pouvoir faire pour interpeller quelqu'un. L'odeur que je perçois n'est pas quelque chose que j'ai rencontré auparavant, je ne sais pas ce qui se passe et j'entends des claquements sur l'eau et tout en prenant une posture un peu plus défensive ce que je vois arriver près de moi est une chose que je n'ai jamais vu auparavant. Je ne sais pas trop comment réagir entre peur et fascination, une femme a demi-nue avec une queue de poisson, je ne sais pas du tout comment cette femme arrive à se déplacer et je ne sais pas du tout ce qu'elle est pour être franc. Alors qu'elle me réprimande pour avoir parler sur ce ton et je ne sais pas pourquoi, ça voix m'oblige à faire quelques choses que je ne veux pas et sans attendre je commence à retirer mon brassard qui maintient mon téléphone avant de retirer mes vêtements et je la rejoins dans l'eau sans aucune réticence de ma part, du moins mon corps ne résiste pas mais mon esprit pense totalement l'inverse de ce que je suis entrains de faire alors que mon cœur s'accélère et je ne suis vraiment pas à l'aise avec tout ça et que je n'aime pas du tout ce qui est entrains de se passer. Mais qu'est-ce qu'elle me veut cette fille ? Qu'est-ce que je fous là et pourquoi je ne peux pas bouger comme je le veux.

Je la vois me demander de me calmer et que ça ne ferais pas mal, qu'est-ce qui ne fera pas mal ? Je ne me sens vraiment pas bien et intérieurement, je panique comme un enfant, mais qu'est-ce qui se passe pour que je ne puisse pas avoir le contrôle de mon corps, je la vois passer ces doigts dans ma barbe alors que j'aimerais me défaire de son emprise qu'elle a sur moi, mais ça va être tellement compliqué, je ne peux rien faire, même pas bouger un cil de ma propre initiative, alors qu'elle approche ces lèvres des miennes, je me dis que les choses sont assez étranges, pourquoi m'immobilier pour m'embrasser. Arrête, je ne veux pas de ce baiser, je me le répète une dizaine de fois alors qu'elle continue à avancer alors que je sens mon corps trembler, je ne sais pas ce qui se passe, je suis totalement perdu, je n'ai qu'une envie, c'est de pouvoir m'enfuir. Je ne sais pas si c'est un simple baiser où elle s'apprête à me donner la mort pour une quelconque raison que j'ignore. Je la vois reculer, mais je suis toujours autant stressé et je finis par me reculer un peu sans trop écouter ces excuses, je relâche tout le stress que j'ai en moi et je lui dis d'une voix effrayé.


- Bordel de merde, mais tu es qui ? Tu me veux quoi ? Et surtout, tu me veux quoi ?! Pourquoi tu voulais m'embrasser et pourquoi tu voulais m'embrasser ? Je suis totalement perdu et pourquoi tu es a moitié poisson ça n'as aucun foutu sens !

Mon cœur s'emballe, je ne sais plus quoi penser, m'enfuir, rester ? Seule, elle peut conditionner mon départ ou le fait que je reste, elle est chanceuse qu'elle ne m'ai pas croiser une nuit de pleine lune, la dernière fois que j'ai étais la victime d'une des lunes, j'ai finis par faire un massacre autour de moi et le pire dans tout ça, c'est que je ne me rappelle de rien de tout ce que j'ai pu faire cette nuit-là. Cette femme, du moins de ce que j'en déduis à ce moment-là m'intrigue, je ne sais pas ce que c'est et j'ai terriblement envie de le savoir. Et encore une fois, je finis à poil dehors, je commence à me demander si je devais mettre des vêtements au final parce que vu à l'allure où je les perds où on me les retire, je vais finir par devenir nudiste. Apparemment, les gens adorent que je finisse à poil et je me demande bien ce que cette soirée me réserve. Je la regarde droit dans les yeux avant de me diriger vers mes vêtements en lui disant toujours d'une voix paniqué.

- Je ne sais pas pour qui ou pour quoi tu m'as pris, mais je ne suis pas ce genre d'homme.

Je ne sais pas ce que je dois faire, si je dois prendre la fuite ou rester, je finis par m'habiller tout en gardant un œil sur la jeune femme, je ne sais pas ce qu'elle prévoit et c'est bien ce qui me fait peur dans un sens. Je tente de me calmer mais c'est bien plus compliquer que je ne pouvais le penser, mes pensés sont embrouillés par tout ce qui c'est passer, surtout que je ne sais pas ce qu'est cette femme.

_________________


Big Bad Wolf
Abandonne tout espoir toi qui entre ici ! Moi créature qui émerge des ombres, naissance de tes craintes de la nuit. Gardien des forêts et des montagnes, craint mon cris guerrier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
One Workout Night - Feat Calypso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une longue nuit au Heaven's Night Feat Shinji
» you took my hand through the night (feat Siwiwi)
» Wednesday Night Raw # 60
» Calypso.
» Calypso Acuos ; Maitre Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: PÉRIPHÉRIE ROMAINE :: → PLAGE-
Sauter vers: