Who Disturb My Diner - Feat Masha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Morgan O'Reilley
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 26 ans CONTRAT: : Veuf BESOGNE: : Soigneur Animalier Indépendant ÉCORCE: : 325 ans ÉCHINE: : Sirène (Polpo) PRESTIGE: : Sang Empoisonné @EFFIGIE: : Stephen James BAFOUILLES: : 56 PACTE: : 29/10/2017



Message
Lun 6 Nov - 16:18

23h00 - Locaux De Protection Des Animaux, Rome.


Encore une journée de terminée, je ne sais pas ce que je pouvais bien faire et surtout ce qu'il me rester comme solution pour pouvoir me détendre. Je fais le tour de tout les bassins et enclos avant de faire la fermeture, je vérifie que j'ai bien donner à manger à tout le monde et que tout est bien fait pour que je puisse enfin partir. ça peut paraître bizarre à tout le monde, mais ces animaux sont comme mes enfants pour moi et je veille sur eux depuis bientôt quatre siècles. Je suis attristé et totalement énerver de voir que les humains ont décidés de tout saccager pour leurs bons plaisirs et de faire du commerce avec les animaux marins.

Je sors du bâtiments et je m'allume une cigarette tout en souriant en coin et je regarde la pleine lune tout en souriant en coin, que la lune est belle. J'aimerais pouvoir enfin trouver un endroit magnifique et doux où nous pourrions enfin vivre ensemble et non se détruire les uns les autres. Mais je sais que c'est impossible, je sais que ça n'arrivera jamais et que jamais nous ne connaitrons ce bonheur, l'humain ne comprendra jamais que la nature est sa seule protection, le seul espoir qu'on puisse enfin progresser, je ne sais pas ce que l'on va pouvoir faire pour arranger les choses, mais ce dont je suis sûre c'est que je ne pourrais jamais trouver la paix tant que personne ne répondra des crimes subits contre les nôtres. Et je ne trouverais jamais la paix tant que le dernier pécheur qui a tuer ma femme ne sera pas mort. Je sais que tu es là à Rome petit enfoiré, ça fait bien longtemps que je te suis toi et toute ta famille, tu ne sais pas que la bête des profondeurs que tu as mise en colère est sur tes traces. Alors que je repense au doux visage de ma défunte femme, des larmes roulent sur mes joues et je les laisses tombés, car dans ma famille retenir ses larmes est signe d'abandon et de regret, mais jamais je ne laisserais tomber. Pour être franc, je ne sais même pas si je pouvais trouver un autre moyen pour pouvoir faire disparaître ma peine, alors que je finis ma cigarette, je me dirige vers ma voiture et je me déshabille pour finalement finir totalement nu. Avant de me diriger vers la berge, je me laisse glisser dans l'eau, il était temps que je chasse un peu pour pouvoir me trouver une proie et alors que je laisse mon corps glisser petit à petit dedans, je finis avec de l'eau et je me mets à nager vers le large pour me diriger vers la plage où je chasse habituellement pour charmer des femmes.

Alors que je nage vers ma destination, je reste à bonne distance pour voir si quelqu'un est sur la plage et bingo il y a une jeune femme qui se balade, je m'avance doucement dans l'eau et une fois que j'ai de l'eau jusqu'à la taille je transforme mes tentacules en jambes avant de m'avancer, je l'interpelle tout en souriant d'un air charmeur, sortant encore plus de l'eau en l'hypnotisant.


- Approche, laisse moi voir à quel point tu es jolies, tu vas retirer tout tes vêtements et tu vas venir me rejoindre sans attendre. Je sais que tu le désir plus que tout.

A peine fini ma phrase qu'elle commence à retirer ces vêtements alors que je la dévore du regard tout en souriant en coin, encore plus facile que ce que je pensais. Je souris en coin tout en la déshabillant du regard, une fois à ma portée, elle vient se coller contre mon torse en y apposant ces mains et son regard totalement envouter et elle cherche à venir m'embrasser alors que j souris en coin tout en passant mes mains sur ces hanches et je reprends tout en souriant en coin.

- Dit moi ce que tu veux ma belle et dit moi un peu ton petit nom qui va avec cette bouille magnifique.

- Je m'appelle Laurie et j'ai envie d'être avec toi, je ne veux pas te quitter.

Je passe une main sur sa joue alors que je suis entrains de l'attirer encore plus contre moi pour venir l'embrasser tout en l'entourant de mes bras puis je viens chatouiller sa nuque de mes lèvres avant de lui dire d'une voix douce.

- Tu ne vas pas crier Laurie et après notre rencontre tu ne te souviendras pas de moi, d'accord Laurie ?

- Oui maitre, je ne crierais pas promis.

Alors que je viens la mordre pour pouvoir me repaitre de son sang, je ferme mes yeux tout en la tenant contre moi alors qu'elle passe ces bras autour de ma nuque avant de caresser mes cheveux alors qu'elle m'offre son cou pour plus de facilité et une fois finis je reprends tout en venant lui caressant la jour.

- C'étais délicieux ma belle, j'espère que je ne t'ai pas fais trop mal ?

- Non, c'était étrange mais j'ai adorer. Je peux rester encore un peu ? Je me sens si bien !

Tout en souriant je l'observe droit dans les yeux en me demandant ce que la soirée me réserve et alors que je souris en ayant mon intension totalement bloquer sur elle, j'aperçois une silhouette non loin de là et je me demande bien qui peut-être là a cette heure ci, une amie à elle ? De toute façon il est certains que c'est une femme et non un homme vu la morphologie qui se dessine dans l'ombre, je murmure à Laurie de ne pas bouger alors que je souris tout en la gardant contre moi, je dis à l'inconnue d'une voix forte pour qu'elle puisse bien m'entendre.

- Vous êtes perdus ? Je peux vous aidez ?

Je regarde la belle inconnue et je lui demande si elle est fumeuse acquiesçant d'un mouvement de tête, je la regarde droit dans les yeux en lui ordonnant d'aller m'en chercher une car j'ai envie de me fumer une cigarette, alors que je reluque le corps dénudé de la jeune femme, je la vois revenir comme une fleur avec une cigarette qu'elle dépose sur mes lèvres avant de me l'allumer et elle se blottis contre moi tout en posant sa tête sur mon torse alors qu'elle fixe l'inconnue. Je me demande bien qui ça peut être, surtout quand on sait que Rome est peuplé de ce que les humains qualifient de créatures surnaturelles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Mar 7 Nov - 9:55


Who disturb my diner ?Morgan & Masha


Elle ne devrait pas être ici. A cette heure, elle devrait être à son boulot. Night ne va pas être contente mais.... ce n'est pas comme si ça avait de l'importance. Désormais plus rien n'en a. Au lieu de se rendre à son travail ce soir, Masha a marché sans but, marché encore, manteau noir long qui claque dans le vent et une écharpe rouge sombre qui lui entoure le cou, dissimule son visage en partie, par souci de discrétion d'ordinaire mais là elle n'a fait qu'accomplir machinalement les gestes de chaque jour.

Elle a bien pris la direction à un moment du cabaret mais elle a réalisé en arrivant devant l'entrée des artistes qu'elle ne pourrait pas. Elle ne pourrait pas danser ce soir, faire semblant de sourire, exécuter les numéros prévus au programme, des numéros plein de fougue et de passion. Non....ce soir Masha se sent tels ces coquillages vides qu'elle aperçoit ci et là dans le sable. Comment pourrait-elle danser ? Pourra-t-elle seulement le faire encore ? Avant c'était son seul véritable plaisir, avant.....avant de comprendre que sa vie n'a désormais plus aucun sens. Elle a perdu son objectif, perdu sa seule raison de poursuivre le combat. Masha a perdu ses armes, son armure s'est effondrée et elle n'a plus le courage de ramasser les morceaux, plus l'envie.

Plus envie de rien et elle continue son errance sans savoir où aller, sans savoir que faire, corps sans âme ni aucune colère, sans plus de lumière. Ses pas continuent pourtant de la faire avancer, avant de s'enfoncer dans le sable, le sable dont les grains se glissent dans ses escarpins. Le froid de leur contact la ralentit un instant. Elle hésite, regard hagard, avant de s'arrêter complètement face au spectacle du ressac des vagues qui viennent s'écraser sous ses yeux. Elle finit par se laisser tomber comme épuisée, assise dans le sable, appuyée contre un muret qui marque la fin des dunes bordant la plage et le début de cette dernière. Elle ne sait même pas comment elle est arrivée là.

Ses pensées se dispersent, se mêlant de souvenirs d'une vie qui n'existe plus, d'une musique qui continue de la hanter,  celle de ce premier bal qu'il avait donné. Il lui faut un certain temps avant de capter la voix, non deux voix qui échangent une conversation. Elle lève les yeux vers le couple à quelques centaines de mètres d'elle. Sans doute des amoureux venu profiter de la lune argentée qui éclaire de sa luminosité radieuse cette plage oubliée des touristes ce soir. Sauf qu'à cet instant, ses sens aiguisés repèrent parfaitement l'odeur du sang, faisant battre son coeur plus vite, regard qui se fait acéré, celui du prédateur qu'elle est. Cependant elle ne bronche pas, habituée à cette attirance inexorable pour le sang qui s'échappe de cette femme, ses yeux captant la goutte qui s'égare dans son dos, tache rouge écarlate sur la peau blanche. Masha se détourne.

Elle sait contrôler ses pulsions depuis longtemps. Et puis elle n'est pas là pour chasser, sans oublier que la proie semble déjà victime d'un autre chasseur, odeur iodée mais Masha ne cherche pas à analyser plus en avant. Sauf que si elle a décidé de les ignorer, ce n'est pas le cas de l'homme qui l'interpelle. Un éclat de défiance brille dans le regard de Masha, l'instinct s'exprime avant la raison, surpassant le coeur meurtri. Le ton est sec et sans aucune amabilité quand elle lui répond:

- Non. Vous ne pouvez pas m'aider. Et puis vous avez déjà assez à faire avec votre jouet !


Il y a un rien de mépris dans cette remarque. Mépris envers elle-même qui a aussi été le jouet mais d'un autre. Oui ça pour jouer, il s'est bien amusé. La colère refait surface, aiguisée par les réflexes.
Masha se lève et secoue son manteau ensablé. Elle ferait mieux de partir, mais avant, elle jette un regard vers la femme si soumise à cet homme qui se tient nue et en totale admiration. Masha affiche un air dégoûté, secoue la tête et s'éloigne. Elle ne peut plus rien faire pour elle de toute façon.

©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Morgan O'Reilley
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 26 ans CONTRAT: : Veuf BESOGNE: : Soigneur Animalier Indépendant ÉCORCE: : 325 ans ÉCHINE: : Sirène (Polpo) PRESTIGE: : Sang Empoisonné @EFFIGIE: : Stephen James BAFOUILLES: : 56 PACTE: : 29/10/2017



Message
Mar 7 Nov - 17:49
Je me demandais bien ce que cette personne nous voulais, c'est assez étrange pour être sincère, une personne qui se balade seul sur la plage ou alors qui nous avaient surpris, j'espère juste qu'elle n'a pas vu ce petit jeu que je fais avec la jeune inconnue qui m'accompagne. Je ne sais pas qui est cette personne avec un long manteau noire et une écharpe rouge alors qu'elle me dit que je ne peux pas l'aider et que j'ai déjà a faire avec son jouet, je vole un baiser à la jeune inconnue avant de lui murmurer de s'en aller. Alors que nous sortons tout deux de l'eau, je lui prends son paquet de cigarette et son briquet alors qu'elle commence à se rhabiller et tout en regardant droit dans les yeux la jeune femme qui parait des plus mystérieuses, je souris en coin tout en fumant ma cigarette et je reprends alors que mon corps nu avec de l'eau qui perle le long de mon corps continue d'avancer et je souris tout en la fixant de mon regard.

- Alors, dites moi jeune inconnue qu'est-ce qui vous amènes en ce lieu si tard dans la nuit ? Je pense que vous avez deviner ce que je suis, sinon vous vous seriez jeter sur moi. J'ai vu votre intérêt pour le sang dans la seule goutte de sang que j'ai laisser perler sur le corps de la jeune demoiselle qui m'accompagnait.

Je m'avance toujours en fumant, détaillant les traits du visage de la jeune femme tout en souriant en coin et je commence à faire le tour de celle-ci et je suis sincèrement intriguer par ça présence ici. Je suis très curieux de nature et j'aime savoir à qui j'ai affaire et je n'allais pas tarder à le savoir pour être franc, revenant face à elle, je ne suis pas dans une attitude agressive ou quoi que ce soit, alors que je m'apprête à parler de nouveau à l'inconnue qui se tiens face à moi, je sens une pression dans mon dos et quand je tourne un peu la tête je m'aperçois que la jeune femme à qui j'avais dis de partir venait encore chercher ma présence. Alors que je laisse un long soupire m'échapper, je la fais venir devant moi et tout en la regardant droit dans les yeux je reprends mon hypnose en lui disant d'une voix plus sèche que tout à l'heure.

- Rentre chez toi et oublie ce que tu viens de vivre, tu te réveilleras demain avec une terrible envie d'aller dans le bar du centre ville où se trouve le gérant Irlandais pour une raison que tu ignores. Je viendrais te voir là bas et tu auras envie de venir me parler.

Je la regarde s'éloigner à mes mots alors qu'elle sourit d'un sourire niait, je ne pouvais pas m'empêcher d'hypnotiser les jeunes femmes pour qu'elles puissent oubliés ce que je fais habituellement, me nourrir voir coucher avec elles, mais je ne fais que ça pour pouvoir leurs rendre le sourire, alors que je souris en coin je prends une grande inspiration et je lui dis d'une voix douce tout en reprenant.

- Excuse-moi, celle-ci était un peu collante, ça ne te dérange pas si je suis nu j'espère, je préfère quand je fais des petites balades nocturnes comme ça. Alors dit moi, tu viens souvent ici ? J'espère que je ne perturbe pas ta soirée, mais ta présence m'intrigue. Après c'est peut-être une coïncidence hein, mais j'aime m'en assurer.

Tout en souriant en coin je ris tout en l'observant attentivement, je me demande bien si c'est le sang ou simplement une balade nocturne qui l'emmène en ce lieu et j'avais terriblement envie de savoir ce qu'il en était. Même si nous étions éclairer par la lune je ne sais pas ce qu'elle a envie de faire et je suis du genre à beaucoup parler j'espère que ça ne la dérange pas, je reste debout face à elle en restant joviale. Je me demande bien de quel espèce elle est car déjà je suis sûre que ce n'est pas une humaine. Tirant une taffe sur ma cigarette tout en laissant la lumière éclairer mon visage dans la nuit tout en évitant de recracher la fumée sur la jeune inconnue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Mer 8 Nov - 20:17


Who disturb my diner ?Morgan & Masha

L’homme ou peu importe ce qu’il est, ne semble pas décidé à la laisser s’en aller. Il joue les curieux ou c’est peut-être simplement parce qu’il s’inquiète de ce qu’elle pourrait faire, après ce qu’elle a vu. Bien qu’elle se serait volontiers passée de devenir le témoin de son repas ! Au final sa remarque sur le fait qu’elle aurait pu se jeter sur lui, lui arrache une expression perplexe. Il croit qu’elle était venue ici pour chasser ? Au final elle lâche un rire désabusé.

- Que de perspicacité ! Mais vous pouvez terminer tranquillement. Je ne vais pas vous sauter dessus, rassurez-vous, ajoute-t-elle cynique.

Et Masha reprend son chemin, sauf que l’autre se met à lui tourner autour tel un oiseau de mauvaise augure. Elle lui lance un regard méfiant, sur la défensive. S’il s’avise seulement de la toucher, il va le regretter. Et quoi ensuite ? Putain, elle n’avait pas besoin de ça ce soir. Elle n’avait besoin de rien en fait, de plus rien sauf de solitude. Mais voilà que le hasard l’a mise sur le chemin de ce prédateur qui en ce moment abandonne ses questions pour retourner s’occuper de sa proie du soir. Masha leur lance un regard par-dessus son épaule et soupire de plus bel. Et en plus il lui donne Rendez-vous pour qu’il puisse l’utiliser à nouveau pour se nourrir. Elle ignore quels sont ses pouvoirs mais l’autre obéit comme un robot. Un cas perdu de plus qui ce soir laisse Masha indifférente.

Quand l’homme revient, elle s’arrête et plante ses yeux dans les siens, avec une expression parfaitement contrariée. Qu’est-ce qu’il lui veut encore ? Pour le moment elle garde ses mains dans ses poches, mais elle se tient sur ses gardes. Il s’excuse en plus ! Il s’excuse parce que la jeune femme dont il s’est nourrie était collante ! Sérieusement ? Masha secoue la tête lui renvoyant le tutoiement.

- Si elle l’était c’est sans doute parce que tu l’as convaincue de le faire. Un genre d’égo mal placé hm ?


Ok, sur la défensive et quelque peu agressive. Ce qui n’est en rien de la faute de ce type et même si elle n’apprécie pas ses façons de soumettre ses proies à ses quatre volontés. Il essaie de se montrer aimable avec elle. Ce qui au vu de ce qui s’est passé tout à l’heure pourrait prêter à rire. Tous les hommes ont-ils un don pour se faire passer pour des princes charmants alors qu’au fond ils ne sont que des profiteurs ? Tous des traîtres et des profiteurs. Son cœur oscille toujours entre douleur et colère. Même si celle-ci n’est plus d’aucun soutient.

Le regard de Masha se baisse sur la nudité de cet homme puisqu’il la souligne. Il voudrait en plus qu’elle le complimente sans doute ? Lui il tombe très mal s’il pense lui faire un plan drague. Ouais c’est sûr que question originalité il fait fort, se promener à poil sur une plage. Mais Masha en a vu d’autres, beaucoup d’autres et reste de glace face à cet adonis hypnotiseur de calices.

- Des balades nocturnes…, c’est comme ça que tu appelles tes parties de chasse ?

Elle soupire et lui fait face alors qu’elle s’était remise à marcher.

- Écoute, je n’sais pas qui tu es et ce que tu es et je m’en moque éperdument ! Tu n’as pas à t’inquiéter pour ce que j’ai vu. Je ne vais pas aller le raconter ailleurs. Parce que ce n’est pas comme si on allait me croire hm ? Quant à moi, je cherchais seulement un peu de solitude. Alors oui, ma présence ici est complètement due au hasard.

Il reste toujours face à elle et Masha ajoute d’une voix lasse.

- Et peu importe si tu me crois ou non ! Merde ! gronde-t-elle tout bas avant de se remettre en marche, prenant la direction du chemin tracé à travers les dunes.

Elle entend soudain des voix venant de derrière eux, en direction de la plage. Des jeunes venus là pour s’amuser un peu et s’ils continuent à marcher ainsi ils vont finir par les voir, un type à pelos et elle. Génial le cliché ! Ils auront vite fait d’en tirer des conclusions, à moins qu’ils ne tombent sur l’autre fille, la proie de service. Dans ce cas le scénario risque d’être tout à fait différent. Masha se demande si elle est sortie de son état d’hébètement. Dans le doute et en attendant elle préfère se planquer rapidement derrière une première petite dune. Elle n’a pas envie de devenir le centre de l’attention de ce public devenu soudain parfaitement indésirable.



©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Morgan O'Reilley
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 26 ans CONTRAT: : Veuf BESOGNE: : Soigneur Animalier Indépendant ÉCORCE: : 325 ans ÉCHINE: : Sirène (Polpo) PRESTIGE: : Sang Empoisonné @EFFIGIE: : Stephen James BAFOUILLES: : 56 PACTE: : 29/10/2017



Message
Mer 8 Nov - 21:27

Apparemment la jeune femme n'étais pas enclin à la conversation, je croise mes bras sur mon torse tout en la fixant su regard, je tire une latte sur ma cigarette sans jamais détourner le regard, je ne sais pas ce qu'elle est mais ce qui est sûre c'est qu'elle est au courant des surnaturelles. Sinon il y aurait longtemps qu'elle serait partie en courant et tout en la fixant de mon regard azur je lui dis sur un ton un peu plus froissé par le ton employer.

- Alors déjà, je n'ai pas voulus être méchant, donc madame je me prends pour je ne sais quoi, on va baisser d'un ton et montrer un peu plus de respect. Je suis simplement curieux, c'est tout.

Alors que je fais le tour de la jeune femme, je la regarde droit dans les yeux comme si j'étais un prédateur alors que je la détails physiquement pour savoir si elle a des particularités ou non. Je ne sais même pas l'intension de pas la faire chier, je suis simplement curieux, apparemment la jeune femme n'a pas l'air de vouloir être de bonne augure, je souris à ces paroles car elle commence a légèrement m'exaspérer mais je vais pas me jeter sur elle, elle qui se pense supérieur apparemment me donne tout simplement envie de l'emmener dans la flotte après m'être transformer pour lui faire faire un petit tour dans les profondeurs pour pouvoir lui apprendre un peu l'amabilité. Alors que je garde mes bras croisés sur mon torse et je lui répond.

- Le seul égo qui est mal placer pour le moment que je constate, c'est le tiens, madame ne se nourrit peut-être jamais ? Et encore je ne suis pas le pire des connards car j'aurais pu la tuer et la laisser dans l'eau comme une merde, mais bon ça doit clairement t'échapper n'est-ce pas? Tu es qui pour me juger ?

Je lâche un soupire lourd tout en la fixant avec un regard méprisant, je me demande bien ce qu'elle peut être pour pouvoir être aussi confiante, lycan ? Vampire ? Pas une sirène en tout cas sinon elle ne réagirait pas aussi sèchement et ce n'est pas non plus une membre de l'opus ou une simple humaine parce que si elle restait là, je pense pas qu'elle prendrait le risque de rester aussi proche de moi. Alors qu'elle reprend ces paroles sont vides de sens et alors que je ne détourne pas un seul instant mon regard je reprends.

- La différence entre des balades nocturnes et des parties de chasse, c'est les corps qui restent à la fin. Quand je chasse, je ne laisse pas un seul humain partir contrairement au fait que je me nourrisse de temps en temps. Alors je te laisse si tu veux de la solitude, c'est complétement puéril que tu t'énerves pour si peu... Sincèrement, je trouve ça totalement débile.

Alors que des bruits de voix arrivent derrière nous je décide de retourner dans l'eau, rien a foutre que l'autre bcbg prenne mal le fait que je vienne lui parler, si elle n'est pas foutus d'être aimable. Je vais pas me prendre la tête plus longtemps avec ce genre de personnes sanguine pour rien, je me dirige vers une sorte de petite digue en bord de mer et je m'assois sur le bord question que mon bassin soit poser dans l'eau et je continue de fumer tout en prenant soin de me faire discret et en repensant à ce que la jeune femme à bien pu me dire. Si elle savait qui j'étais et comment je vie, je pense qu'elle ne m'aurait pas parler aussi mal, mais que voulez vous, les gens ne savent pas vivre sans juger le mode de vie des autres. Je pense que je vais rester là un moment avant de rentrer de toute façon rien ne presse, je laisse le groupe de personnes passer sur la place sans y prêter attention pour le moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Jeu 9 Nov - 17:22


Who disturb my diner ?Morgan & Masha


Okay, elle l’a méchamment rembarré, trop sur la défensive comme d’habitude et l’homme riposte. Elle n’est même pas surprise et ne réagit presque pas, se contentant de le fixer, sans afficher la moindre émotion. Quant au respect, à cet instant, elle n’en n’a strictement rien à faire. Et puis elle n’a pas été impolie mais elle lui a fait comprendre qu’elle ne représenterait pas un danger pour lui, bien mal lui en a pris. C’est sûr que si monsieur est curieux, il doit être déçu. Ce qui ne la touche pas davantage. Bref, elle attend qu’il veuille bien la laisser tranquille, mais la langue de ce nudiste en herbe semble soudain s’être déliée et pas de manière à rendre une Masha déjà farouche plus bavarde, bien au contraire.

- Ce que tu fais ne me regarde pas. Façon de dire qu’elle s’en fiche au fond, mais pour une fois avec un peu de formes. Et ce que je fais ne te regarde pas.

Il n’y a pas besoin d’en dire davantage. Elle se moque de ses justifications.  A vrai dire, à cet instant, elle se moque de tout, du monde entier et de tout ce qui pourrait lui arriver. Son esprit est ailleurs, sa mémoire lui repasse en boucle la scène jouée dans le bureau de Dumitru, cette façon qu’il a eu de lui annoncer SA grande nouvelle. Le reste n’est plus qu’un abîme de douleur. Et lui là maintenant, il vient lui faire la morale ou elle ne sait quoi d’autre ? Sérieusement ? Elle n’a même plus la force de se mettre en colère. Elle ne l’écoute même plus, le regard ailleurs, passant à travers sa silhouette, jusqu’à tomber sur le groupe qui s’approche.

L’instinct est le plus fort, elle lui obéit et se cache, espérant qu’ils passent leur chemin, elle a eu assez d’une prise de tête ce soir…..elle ferait mieux de rentrer. Oui mais, rentrer pour quoi faire ? Si elle est venue à Rome c'était pour Dumitru pour se venger de lui, parce qu’elle l’avait enfin retrouvé…. Et maintenant, il n’y a plus rien….
Le groupe de jeunes s’est approché de la fille. Elle les entend qu’ils lui parlent, ils rient, se moquent d’elle. Apparemment elle est toujours un peu dans les vapes. L’autre s’est volatilisé de son côté. Masha se relève pour partir jusqu’à ce qu’elle entende un cri.

- Là-bas !

Quand elle se tourne, elle voit la femme désigner sa direction et les trois jeunes se dirigent alors vers elle.  Bon ce n’est pas ce soir qu’elle aura la paix. Ils s’approchent et l’apostrophent.

- Hey, Qu’est-ce qui s’est passé avec cette fille ? Elle est blessée, c’est toi qui lui as fait ça ?

Masha secoue la tête.

- Non, je ne sais pas de quoi vous parlez.

Le ton est froid, impersonnel. Elle les regarde tour à tour.

- Je suis passée par là tout à l’heure et je l’ai entendue qui délirait. Elle a sûrement pris un truc trop fort. Si vous voulez l’aider, vous devriez la raccompagner. Moi je rentre chez moi.


Chez elle…. Elle n’a jamais eu de chez elle, jamais. Même quand elle était mariée à Varech autrefois, c’était chez lui, et il lui faisait bien comprendre. Elle repense à l’offre de Dumitru, habiter avec lui. Ça aurait été si agréable, mais Masha sait qu’elle ne supportera jamais de le voir avec une autre, batifoler juste sous son nez. Quelle plus cruelle torture que celle-là ? Elle ne comprend pas comment il a pu même y songer, lui étaler son bonheur juste sous son nez ! Elle réalise que les gars sont en train de lui parler, mais elle n’a même pas écouté.

- Hey j’te parle ! Tu pourrais répondre au moins !

Et voilà encore un gars qui va lui faire la morale sur le respect et toutes ces putains de conneries. Il avance alors sa main pour l’attraper mais Masha esquive.

- Ne me touche pas feule-elle. Ce qui fait rire les autres.



©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Morgan O'Reilley
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 26 ans CONTRAT: : Veuf BESOGNE: : Soigneur Animalier Indépendant ÉCORCE: : 325 ans ÉCHINE: : Sirène (Polpo) PRESTIGE: : Sang Empoisonné @EFFIGIE: : Stephen James BAFOUILLES: : 56 PACTE: : 29/10/2017



Message
Ven 10 Nov - 14:59

Ma soirée était des plus catastrophique, j'ai voulus me montrer des plus sympathique même si ma façon de faire est maladroite, mais je pensais bien faire mais apparemment la jeune femme n'avait pas l'air très coopérative. Il m'aurait fallut quelques secondes pour essayer de me rattraper mais non rien y fait, c'est même limite pire que tout à l'heure pour être franc et je ne sais pas ce qui lui prend pour être franc. ca me rappel ce soldat britannique pendant la seconde guerre mondiale qui n'arrêter pas d'être infecte avec ceux qui voulaient lui parler. A ce que les survivants du débarquement de Normandie, c'est celui qui c'est retrouver seul sans aucune assistance quand il fut blesser, comme quoi le karma à toujours sa loi dans ce monde pour les gens comme elle qui son désagréable. Mais je n'en tiens pas rigueur j'avais dis ce que j'avais à dire, pas besoin d'être plus méchant que ça dans tout les cas la vie aime équilibrer les choses et ça lui reviendra en pleins visage quoi qu'il arrive. Je l'écoute rapidement sans faire attention à ce qu'elle peut trouver, alors que je me demande ce qui peut bien ce passer en cette soirée des plus désagréables.

Alors que je me suis poser dans l'eau pour pouvoir me détendre un peu alors que le petit groupe discute avec la jeune femme que j'ai hypnotiser, je me demande bien ce qui se passe alors que je ne bouge pas pour le moment, j'observe et si il faut j'interviendrais, alors qu'ils désignent la position de la jeune inconnue que j'ai vu, je dois bien avouer que je n'aime pas trop ce qui se passe mais j'attends toujours, patiemment que mon heure arrive si il le faut. Même si la jeune femme n'est pas des plus agréables elle n'a pas a subir mes actes, je pense qu'après ça elle ne va vraiment pas aimer ma présence suite à ça et je dois bien avouer que ça me ferait bien chier, mais bon, je vais bien voir ce qui se passe. Laissant le petit groupe l'approcher, je souris en coin j'essaye d'écouter un peu la discussion mais je suis bien trop loin pour ça, alors que je sens que la joie de vivre de l'inconnue reprendre sa place, je décide d'intervenir avant que les choses dégénèrent, alors que je sens cette tension monté j'ébouriffe mes cheveux pour me donner l'air défoncer ou d'avoir passer une soirée plutôt mouvementer tout en rajoutant un peu de sable sur mon corps et dans mes cheveux pour rendre la chose plutôt crédible, la cigarette sur le bord de mes lèvres comme si j'étais à mille lieu d'ici je m'avance devant tout ce beau petit monde et d'une voix totalement perché comme si j'avais pris de la drogue je dis.


- S'cuzez moi m'sieurs, m'dames, je cherche ma copine, vous l'vez pas vu ? Elle doit être dans l'même état qu'moi m'voyez ?

M'appuyant sur la première personne de se petit groupe, je lui souris tout en ayant les yeux bien rouge, un entrainement de longue haleine surtout qu'il me fallait bien ça pour me faire sortir de pas mal de galère, tout en restant sur ma lancer je fais genre comme si de rien n'étais et peut-être que je vais réussir a faire diversion grâce à ma nudité qui va éveiller pas mal de question et j'aimerais bien que ça fonctionne question qu'ils laissent un peu la jeune femme tranquille, je prends une grande inspiration avant de soupirer avant de leurs demandés d'une voix toujours aussi décaller.

- Ah ! Si vous croisez un homme avec trois piercing sur l'arcade droite v'pourrez prévenir la police s'vouplait ? Non parce que j'vous expliques ! Le m'sieur m'a piquer mes vêtements ! J'suis pas du tout en état de me défendre et je m'sents pas trop trop bien. M'voyez ?


Restant appuyer sur la personne, je regarde la jeune inconnue avant de regarder la personne sur laquelle je suis appuyer et affichant un sourire totalement venus d'ailleurs je reprends tout en lui chuchotant.

- Et sinon toi comment qu'tu vas?

J'espère que ma technique va fonctionner un minimum, on verra bien si la jeune femme va rentrer dans mon jeu pour pouvoir se sortie de là... Mais bon de ce que j'ai pu voir pour le moment, si elle me laisse là comme ça ils vont jamais mordre à l'hameçon mais je dois bien avouer que je m'amuse bien à jouer l'homme drogué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Masha Stoian
VAMPIRES - THE JAGGED JAWS
OSSATURE: : 28 ans CONTRAT: : Célibataire BESOGNE: : Artiste de cabaret, danse, chant, lancé de couteaux FABLE: : Ayant fui son sire, il y a des années, elle cherche aujourd'hui à le supprimer, ignorant le lien qui l'unit à lui. Déchéance et survies ont rythmé sa vie depuis, mais aujourd'hui, elle va le retrouver avec la ferme intention de lui faire payer pour tout ce qu'elle a subi. Rebelle et bohémienne elle n'a jamais oublié ses rêves de liberté. ÉCORCE: : 179 ans ÉCHINE: : Vampire PRESTIGE: : Des sens très aiguisés comme tout vampire, mais des réflexes, une adresse et dextérité particulièrement affutés. L'art de la fuite et de l'esquive n'ont plus de secrets pour elle. @EFFIGIE: : Anna Brewster BAFOUILLES: : 504 PACTE: : 03/10/2017



Message
Dim 12 Nov - 13:26


Who disturb my diner ?Morgan & Masha

Ceux-là commencent à la gonfler sérieusement. Et Masha ne supporte pas qu’on se permette ce genre de contact quand ça vient de la part d’inconnus et même parfois quand elle connait. Elle n’a jamais été très sociable, sauf pour la bagatelle ou quand elle n’avait pas le choix. Et avec ceux-là, et vu l’état de son moral, elle a encore moins envie de faire des efforts que d’ordinaire. Elle a essayé, pour les faire partir, pour se débarrasser d’eux, mais ces cons insistent. Oui ce soir on dirait vraiment que le monde entier a décidé de l’ennuyer.

Mais alors qu’elle songe à oublier toute mesure de prudence et se débarrasser définitivement d’eux, le type qui l’a accostée un peu plus tôt, revient vers eux. Masha le dévisage, sur la défensive toujours. Tout à l’heure, elle ne l’a pas dénoncé aux autres, au sujet de la blessure de la jeune femme. Ce n’est pas son genre, et puis il y a une étrange solidarité qui se crée entre créatures surnaturelles, même si pour lui, elle n’a pas encore défini ce qu’il était. Après tout Masha n’a encore que très peu rencontré de sirènes. Deux fois à vrai dire. Donc elle ne l’a pas vendu, et puis ça ne l’aurait pas débarrassé pour autant des importuns.

Le type a changé de comportement, comme s’il était ivre ou shooté. Masha comprend qu’il leur joue la comédie et devine le but de la manœuvre, les éloigner….d’elle. Son regard revient aux trois autres qui semblent indécis avant d’hausser les épaules. Masha intervient, réagissant à la question de l’homme à ses côtés.

- Ça va, j’ai un peu froid à présent. Tu me raccompagnes ? J’allais rentrer.


Elle se tourne vers les autres.

- Vous devriez en faire de même avec cette fille.


Et elle leur tourne le dos pour s’éloigner, ses sens aux aguets. Mais cette fois ils semblent avoir compris et lui fichent la paix. Après avoir traversé la moitié du chemin qui sépare les dunes de la route, Masha soupire sans cacher son soulagement, avant de se tourner vers l’homme qui marche toujours à ses côtés.

- Merci.


C’est simple et sans fioriture. Il n’y a pas besoin d’en dire davantage. Cette fois Masha a vraiment envie de rentrer chez elle, dans sa chambre au dessus du cabaret, ultime refuge qui devrait empêcher quiconque de venir la déranger. Car même sur une plage, les problèmes peuvent vous tomber dessus.
Elle finit par jeter un coup d’œil au type toujours à poil, et retire son manteau pour le lui passer, gardant son écharpe pour envelopper ses épaules.

- Tu auras moins d’ennuis ainsi. Même si ce n’est pas encore tout à fait ça.

Après un silence, elle lui demande d'un ton détaché:

- Tu te promènes souvent à poil ? Ou tu as des affaires à récupérer quelque part ?

©️ Justayne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Morgan O'Reilley
SIRÈNES - DROWN YOUR SOUL
OSSATURE: : 26 ans CONTRAT: : Veuf BESOGNE: : Soigneur Animalier Indépendant ÉCORCE: : 325 ans ÉCHINE: : Sirène (Polpo) PRESTIGE: : Sang Empoisonné @EFFIGIE: : Stephen James BAFOUILLES: : 56 PACTE: : 29/10/2017



Message
Mer 15 Nov - 16:13
Apparemment mon petit tour avait fait son effet et j'étais des plus content de voir ce que je pouvais arriver à faire pour me sortir de situation gênante et sincèrement, j'espère que les choses pourront arranger le mauvais départ que nous avons pris. Je ne suis pas quelqu'un de naturellement mauvais, je sais que je n'ai peut être pas la meilleure façon de m'y prendre, peut-être que je suis quelqu'un qui fait preuve de peu de tact dans ce genre de situation mais je ne sais pas comment m'y prendre, je dois bien avouer que je n'ai pas bon nombre d'amis en ce monde. Surtout depuis la mort de ma femme je n'ai jamais chercher à me faire des amis, seul le but que je me suis fixer m'importe pour le moment et je pense que j'y arriverais avec le temps, il faut seulement que je trouve un moyens de montrer à l'humanité que la mer vaut la peine d'être respecter. Alors que je vois que je suis poser tranquillement contre l'une des personnes, elle me demande si je peux la raccompagner et tout en souriant en coin je réponds d'une voix douce.

- Oui faisons ça, ce sera mieux avant que je tombe malade. Bonne soirée m'sieurs dames !

Alors qu'elle ajoute aux inconnues qu'ils devraient ramenés la jeune femme, je leurs tournes le dos et je me mords la lèvre pour éviter de rire sous la situation qui peut être des plus surprenantes, je m'appuie sur la jeune femme question de toujours être crédible. Après avoir fait une bonne marche entre les dunes et la route elle me remercie alors que je lui souris tout en me redressant toujours en ayant ma cigarette sur le bord de mes lèvres, je lui réponds d'une voix douce.

- Mais de rien, c'est quand même ma faute si tu t'es retrouver dans cette situation, donc je tiens à m'excuser, je voulais pas te mettre dans une situation désagréable.

Epoussetant mes cheveux qui sont pleins de sable, je me dis que j'avais bien fait de trouver cette solution pour pouvoir l'aider et que c'étais un bon moyens de pouvoir se mettre en avant sans avoir de problème et sans que je lui en attire non plus. Alors qu'elle me tends son manteau, je ris tout en hochant la tête pour montrer mon désaccord avant de reprendre d'une voix douce.

- Merci mais je pense que je vais rester ainsi pour le moment on risque pas de recroiser quelqu'un on a juste pas eus de chance de croiser quelqu'un ce soir.

Alors que je souris tout en finissant ma cigarette, je la fixe du regard droit dans les yeux, je ne sais pas ce que la soirée me réserve. Je n'ai jamais étais surpris alors que je me nourrissais, dire qu'a mes débuts je laisser des cadavres sur les berges. Mais je me suis rendus compte que je n'avais pas le meilleur moyen pour chasser, autant laisser mes "victimes" partir vivant de cet entrevue et je dois bien dire que ça évite que les gens ne panique et évite de se montrer sur les bords de mer. Alors qu'elle me demande si je me promène souvent à poil je lui réponds tout en éclatant de rire.

- C'est surtout que je n'avais pas prévus d'être surpris et puis je n'allais pas nager totalement habiller. Ouais j'ai mes vêtements à récupérer mais ça se trouve au niveau du centre de soin des animaux maritimes. Je ne sais pas si tu connais ? Je travail là-bas en tant qu'indépendant. Au fait, je m'appelle Morgan O'Reilley.

Je continue de marcher tranquillement tout en souriant en coin, je ne sais pas si ma nudité la gêne, mais dans le pire des cas j'irais me mettre dans l'eau et elle sur les rochers ou sur la plaque question qu'on puisse discuter si elle le souhaite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Who Disturb My Diner - Feat Masha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Diner entre maitre et apprenti
» Diner aux chandelles [PV Ion]
» [abandonné] Invitation à diner [PV John]
» Let's go diner sweet face [Avery][HOT]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: PÉRIPHÉRIE ROMAINE :: → PLAGE-
Sauter vers: