Knock Out - Sam 13 Jan - 1:52
avatar
lycans
lycans


EFFIGIE : Tom Hardy
BAFOUILLES : 119
PACTE : 08/01/2018


OSSATURE : 35-40 ans en apparence | 113 années passées sur Terre
CONTRAT : En lien fusionnel avec Luaine, mais sans exclusivité
BESOGNE : Freki (protecteur) de sa meute | Professeur de boxe dans une salle située en périphérie pour gagner son pain. Ne refuse pas quelques combats clandestins de temps à autres quand il a un fort besoin de décharger, quand les pratiques BDSM ne lui suffisent pas (peu de soumis.e.s tiennent le coup avec lui). Et aussi pour arrondir ses fins de mois. Au sein de sa meute, il fait office de garde du corps, de protecteur attitré lorsqu'on le lui demande ; son insensibilité à la douleur lui permet d'encaisser les coups aisément à la place de la cible.
FABLE : Il est au courant des agissements de certaines mafias, plus particulièrement de celle traquant les créatures surnaturelles et contre laquelle il protège les siens avec ferveur.
ÉCHINE : Lycanthrope sang-pur né sous l'auspice d'Ahroun
PRESTIGE : A une énorme résistance à la douleur et a une vitesse de déplacement exceptionnelle, dont il tente de ne pas trop abuser sur le ring. son allégeance à la meute jäger lui permet de contrôler totalement ses transformations. De par son vécu - avoir longtemps vécu en devant cacher sa vraie nature - il a un étonnant self control sur ses émotions malgré ses origines et son auspice.
GANG : Meute Jäger en tant qu'Alpha refoulé (instinct pour renverser l'ulfric ; s'y refuse par respect pour elle), devenu récemment leur Freki
CREDIT : None
Knock out




Ce vendredi soir aurait pu être une soirée comme une autre si une bête petite chose n'était pas venu perturber la plénitude tant choyée par Jörn, qu'il s'efforçait de nourrir et faire croître dans son quotidien après des années de supplice et de rage à tort et à travers. Si ce demi-siècle d'errances avaient permis au lycan d'arriver à un self control plus qu'admirable par ses pairs, il n'était pas étranger aux... dérapages. Et apprendre par une lettre de sa soeur que Mirwan, son plus jeune frère, avait décidé de quitter l'Allemagne pour le retrouver en Italie et lui faire la peau, ou peu s'en fallait, ne l'aidait pas à garder son calme qu'il réussissait à préserver pourtant le reste du temps.

Lui faire la peau ? Vraiment ?

Ce gamin ne savait pas par quoi était passé Jörn. Il se permettait de le juger et, par là, s'était permis de s'autoproclamé apte à faire entendre raison à son aîné en tous points. Qu'en savait-il des raisons de Jörn d'avoir délaissé mère et fratrie, et l'embryon sanglant de leur meute dissolue dans le sel assassin des guerres ? Rien, absolument rien. A l'époque, ce n'était qu'un chiot apeuré aux pattes de ses parents. Un foutu oméga, fébrile dans sa carcasse de poulet. Maintenant que ses géniteurs étaient soit mort, soit fondu dans la folie, il n'avait plus eu aucun repère. Le frère puîné s'était forgé tout seul des idées stupides et sa rancoeur envers tout ce malheur s'était tourné vers la dernière figure responsable qui persistait à exister dans sa mémoire : son propre frère. Cet odieux frangin qui avait choisi de vivre une nouvelle vie et de ne plus devoir subir les affres de la guerre, même si ça demandait d'abandonner ce qui lui restait de famille et autres proches.

Cette nouvelle l'avait foutu dans une rage telle qu'il avait d'abord pensé à faire appel au Club de BDSM dont il était friand. Malheureusement, sa dernière colère passée, quoique proprement, sur une des soumises qu'il côtoyait, avait laissé quelques séquelles à la jeune humaine... Plus psychologiquement que physique, quoique la force des coups reçus avaient laissé un corps terriblement bien marqué. La damoiselle lui avait prié de mieux se tenir la prochaine fois et, pourtant, c'était la même qui se targuait de "pouvoir tout encaisser". Jörn, à cette pensée, reposa la cravache et les sangles qu'il venait de récupérer sur son étagère, sachant qu'il ne pourrait pas appeler la seule qui aurait peut-être pu encaisser ses frappes. Une seule autre solution : les combats clandestins. Là, au moins, s'il en tuait un, il avait été consentant. Conscient de son éventuelle mort. Et il gagnerait plus d'argent pour ça, en plus.

Ni une ni deux, Jörn se vêtit sobrement, de quoi supporter la fraîcheur d'une soirée déjà bien avancée, puis sortit et marcha en direction de la fameuse arène, géré d'une main d'acier par un certain Ivo dont il n'avait pas encore pu voir le visage. Il ne dut pas s'y présenter, chacune des personnes présentes hochant la tête dans sa direction avec un sourire en le reconnaissant. Il laissa veston et bijoux à un vestiaire de fortune avant de se diriger, avec la démarche chaloupée d'un prédateur en pleine chasse, vers la cage. Un combat s'y tenait, qu'il observa d'un œil critique, claquant de la langue lors d'un coup particulièrement bien dosé. Un des deux adversaires finit par s'écrouler, tombant en arrière les bras en croix, le visage en sang, deux dents voltigeant avant de s'écraser peu de temps après leur propriétaire sur le sol souple de la plateforme. L'arbitre empêcha de justesse l'autre homme de s'acharner sur le presque-cadavre, que deux types vinrent retirer du ring, et l'endroit fut déserté le temps qu'on trouve les prochains participants.

Jörn se proposa, d'un geste vif du bras l'arbitre le somma d'entrer dans la cage, ce que fit le lycan d'un bond. Il s'étira, s'échauffa, sautant sur place tout en craquant sa nuque. Un homme de bonne stature, l'air revêche, vint lui faire face, et ils se jaugèrent comme deux chiens de combat, grognant presque. Un coup de sifflet, le combat commença rapidement. Jörn, pour laisser un peu de jeu et ne pas défoncer trop vite son rival, ce qui écourterait le plaisir du spectacle, le laissa lui asséner quelques coups au visage qui le chatouillèrent plus qu'autre chose. Après quelques minutes de ronds de jambes, enfin, il envoya son large poing percuter la mâchoire par la gauche de son adversaire, qui ne vit pas la frappe arriver. Ses yeux trahirent l'effroi avant de se couvrir d'un voile, sonné sur le coup. Sa tête vint se fracasser au sol en un bruit sourd, Jörn sautilla encore un moment en le regardant de haut, avant de pousser un râle. Ah, ça faisait du bien, même si c'était un plaisir court. Court mais intense.

Il avait encore de l'énergie à revendre, mais il préférait laisser d'autres jouer un peu avant de remettre un peu de sérieux dans toutes ces singeries. Il sortit d'un bond agile de la cage et fonça directement vers un tabouret libre, attrapant au passage une bouteille d'eau que quelqu'un lui avait tendu par esprit de solidarité. Il but, à grandes goulées, et s'aspergea la tête avec ce qu'il restait d'eau dedans, les yeux rivés sur la suite des combats.

(c) AMIANTE

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
From chaos born light
from the darkness our destiny is born, from the moon are born melodies enchanting our hearts, in the night appears the hope of a new rising sun.


Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Sam 13 Jan - 15:47
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Margot Robbie
BAFOUILLES : 1689
PACTE : 05/11/2017
OSSATURE : 27
CONTRAT : célibataire
BESOGNE : nettoyage de monstres
FABLE : Accusée de quadruple meurtre, père, belle-mère et ses deux belles-sœurs. Condamnée à perpétuité puis libérée grâce à l’intervention du professeur Elderick Quinn qui est devenu son mentor. A été son cobaye dans diverses expériences menées parallèlement sur des vampires, lycans, et autres créatures surnaturelles.présente d’important troubles psychologiques. A bénéficié des connaissances du professeurs sur les créatures surnaturelles et d’un entraînement intensif au combat corps à corps ou usage d’armes à feu. Sujette à des crises de violence
ÉCHINE : Humaine déjantée
PRESTIGE : Cobaye volontaire ayant développé une extrême résistance à la douleur physique et pshychique. Accro à une drogue de synthèse créée par son bourreau qui augmente ses capacités musculaires, et à tout autre produit illicite et surnaturel
GANG : Opus Dei
CREDIT : me


Knock outJörn & Jessy

Malgré son entrée en matière de l’autre soir, Jessy n’a pas hésité à revenir ici dans cet antre interdit, là où la testostérone fait exploser les compteurs et où le sang et la sueur font partie du décor. Une ambiance absolument au goût de Jessy qui au-delà de sa « mésaventure » avec Ivo, se trouve ce soir parmi le public, cette fois au milieu d’eux et pas dans cette foutue putain de maudite cage !

Cage qui ne l’empêche pas de mâter sans complexe aucun, les combattants qui font leurs démonstrations à l’intérieur, manifestant vivement son plaisir et ses encouragements à l’un ou à l’autre, suivant sa valeur et des appréciations toutes personnelles de Jessy. Une nouvelle fois elle se lève et hurle d’une voix stridente en applaudissant à tout rompre:

- Ouiiiii, bravooooo !

Celui sur qui elle avait misé se révèle vainqueur de ce combat. Jessy est contente, enthousiasme toujours débordant qui a tendance à agacer ses voisins qui eux n’ont pas parié sur le bon combattant à voir leur gueule. L’un d’eux grogne dans sa direction.

- Hey ça va, calme ta joie pétasse !

Jessy se tourne vers lui, lui envoie un baiser de la main qui se termine en doigt d’honneur bien profilé ! Et son large sourire a le don de faire péter un câble au mauvais parieur qui fait mine de s’approcher. Mais son pote lui retient le bras et lui murmure un truc à l’oreille ce qui calme instantanément monsieur mauvais perdant qui préfère se tirer en grognant dans sa barbe. Il n’a pas envie de subir le même sort que la combattante pourtant partie favorite que cette folle furieuse a étranglée l’autre soir. Combat qu’il n’a pas vu mais son pote lui n’a pas manqué de reconnaître la fameuse nana au style déjanté.

Mais place au prochain combat ! Jessy très attentive étudie les deux combattants qui se sont mis en place, son regard caressant d’un air gourmand la musculature de l’un et de l’autre, avec aussitôt un intérêt plus marqué pour le premier, plus grand et plus costaud. Sûr que Jessy aime bien les grands costauds. Et puis celui-là semble économiser ses forces, il laisse son adversaire lui donner quelques coups, sans même faire mine d’esquiver, ce qui amuse Jessy autant que ça l’intrigue.  Cette fois elle ne bouge plus, attend ce moment où l’autre va finir par se réveiller. Et quand le coup de poing vole dans la gueule de l’autre qui s’étale aussitôt, elle bondit sur place et hurle à nouveau son enthousiasme.

- Maagnifiique !!!

Le combat est vite terminé ! Dommage, elle l’aurait bien admiré encore un peu, mais soit, tout n’est pas perdu ! Jessy bondit avec souplesse par-dessus les gradins, esquive un des gars qui surveille l’arène et sourit à celui qui l’a reconnu et qui du coup n’essaie même pas de l’empêcher de s’approcher. Va-t-elle remettre ça ? Nann, Jessy déteste toujours autant cette cage. Ca lui rappelle trop d’affreux souvenirs qui réveillent la vilaine Jessy qui sommeille en elle. Non pas question.

Cependant elle a bien l’intention de faire connaissance avec ce grand gaillard qui a réglé son affaire à l’autre en un seul coup. Elle a de la chance, il est toujours dans le coin, tranquillement assis sur son tabouret. Après avoir fait un petit signe de la main à un des gars qui surveille le déroulement des combats, elle s’en va se percher sur le tabouret voisin de l’inconnu, une jambe battant dans le vide et l’autre replié contre sa poitrine.

- Salut ! lance-t-elle sur un ton joyeux.

Elle l’observe, la tête légèrement inclinée, regard brillant.

- J’suis Jessy, et toi c’est quoi ton nom ? Je t’ai regardé te battre. C’était vraiment chouette ! Bravo ! un seul coup et paf, tu l’as allongé !

Elle rit, visiblement contente du spectacle et lui demande.
- Tu viens souvent ici ?

Avec Jessy, pas besoin de faire de chichi pour faire connaissance, c’est droit au but, ça passe ou ça casse, bien que le résultat lui importe peu, du moment que sa curiosité est satisfaite.


©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Lun 15 Jan - 19:18
avatar
lycans
lycans


EFFIGIE : Tom Hardy
BAFOUILLES : 119
PACTE : 08/01/2018


OSSATURE : 35-40 ans en apparence | 113 années passées sur Terre
CONTRAT : En lien fusionnel avec Luaine, mais sans exclusivité
BESOGNE : Freki (protecteur) de sa meute | Professeur de boxe dans une salle située en périphérie pour gagner son pain. Ne refuse pas quelques combats clandestins de temps à autres quand il a un fort besoin de décharger, quand les pratiques BDSM ne lui suffisent pas (peu de soumis.e.s tiennent le coup avec lui). Et aussi pour arrondir ses fins de mois. Au sein de sa meute, il fait office de garde du corps, de protecteur attitré lorsqu'on le lui demande ; son insensibilité à la douleur lui permet d'encaisser les coups aisément à la place de la cible.
FABLE : Il est au courant des agissements de certaines mafias, plus particulièrement de celle traquant les créatures surnaturelles et contre laquelle il protège les siens avec ferveur.
ÉCHINE : Lycanthrope sang-pur né sous l'auspice d'Ahroun
PRESTIGE : A une énorme résistance à la douleur et a une vitesse de déplacement exceptionnelle, dont il tente de ne pas trop abuser sur le ring. son allégeance à la meute jäger lui permet de contrôler totalement ses transformations. De par son vécu - avoir longtemps vécu en devant cacher sa vraie nature - il a un étonnant self control sur ses émotions malgré ses origines et son auspice.
GANG : Meute Jäger en tant qu'Alpha refoulé (instinct pour renverser l'ulfric ; s'y refuse par respect pour elle), devenu récemment leur Freki
CREDIT : None
Knock out




Les yeux braqués sur le ring où montaient deux autres hommes qui se préparaient, roulant des épaules, à se massacrer mutuellement, Jörn ne vit pas tout de suite arriver la jeune femme, pourtant haute en couleurs, pétillante et peu discrète. On perturbait difficilement la concentration d'un loup lorsqu'il était décidé à ne faire attention qu'à une seule chose. Il battit des paupières, un peu interloqué par cette arrivée inopinée dans son espace personnel, et eu un mouvement de recul léger. Il jaugea la jeune femme sans se gêner, de haut en bas, ce qui ne sembla pas lui faire retirer son malicieux sourire. Qui avait un côté carnassier. Humant l'air discrètement, Jörn, qui pensait durant deux secondes avoir affaire à une de ses paires, put s'apercevoir ainsi que non. Cela dit, elle avait l’œil vif et la délectation dans le regard d'une chasseuse. Curieux personnage.

- J’suis Jessy, et toi c’est quoi ton nom ? Je t’ai regardé te battre. C’était vraiment chouette ! Bravo ! un seul coup et paf, tu l’as allongé !

- Merci. répondit laconiquement Jörn, souriant à moitié.

Lorsqu'elle lui demanda s'il venait souvent ici, il eut un moment d'hésitation. Cette attitude de traqueuse, malgré son apparence de crâneuse exubérante et audacieuse, suivi de cette question, le mit sur ses gardes. Il n'était pas près d'oublier et de se débarrasser de la peur viscérale qu'il avait ressenti durant tout un demi-siècle, alors que son ancien patron, un homme aux mains couvertes de sang même s'il ne bougeait que rarement le petit doigt lui-même, avait tenté de le tuer plus d'une fois. Le traquant jusqu'en Italie, sans cesse, jusqu'à ce que l'ulfric de Jäger finisse par lui faire la peau. Se pourrait-il que quelqu'un, par goût de vengeance, ait pu reprendre le flambeau pour lui ôter la vie à la place ?

Jörn, pensif, s'était mis à froncer les sourcils légèrement, gardant le silence. Il plongea des yeux assombris dans ceux illuminés de son vis-à-vis.

- Cela m'arrive de venir ici... Souvent, je ne sais pas. Tout est relatif, disait un grand homme.

On pouvait percevoir sa suspicion dans le ton de sa voix. Il avait décidé de ne pas cacher ses doutes à l'encontre de la jeune femme... Jessy, à en croire ses paroles.


(c) AMIANTE

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
From chaos born light
from the darkness our destiny is born, from the moon are born melodies enchanting our hearts, in the night appears the hope of a new rising sun.


Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Mar 16 Jan - 13:13
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Margot Robbie
BAFOUILLES : 1689
PACTE : 05/11/2017
OSSATURE : 27
CONTRAT : célibataire
BESOGNE : nettoyage de monstres
FABLE : Accusée de quadruple meurtre, père, belle-mère et ses deux belles-sœurs. Condamnée à perpétuité puis libérée grâce à l’intervention du professeur Elderick Quinn qui est devenu son mentor. A été son cobaye dans diverses expériences menées parallèlement sur des vampires, lycans, et autres créatures surnaturelles.présente d’important troubles psychologiques. A bénéficié des connaissances du professeurs sur les créatures surnaturelles et d’un entraînement intensif au combat corps à corps ou usage d’armes à feu. Sujette à des crises de violence
ÉCHINE : Humaine déjantée
PRESTIGE : Cobaye volontaire ayant développé une extrême résistance à la douleur physique et pshychique. Accro à une drogue de synthèse créée par son bourreau qui augmente ses capacités musculaires, et à tout autre produit illicite et surnaturel
GANG : Opus Dei
CREDIT : me


Knock outJörn & Jessy

Point positif, il ne la chasse pas (un comble pour une chasseuse), alors même qu’elle n’a pas hésité à le déranger pendant sa « pause » et qu’elle est venue s’installer sur son territoire, une notion tout aussi humaine qu’animale même si on la nomme différemment. Elle le sait pour l’avoir expérimenté très souvent. Ce qui malgré tout ne l’empêche pas de recommencer encore et encore à envahir l’espace d’autrui, surtout quand ils lui plaisent ! Il faut dire que parmi toutes les voix qui perturbent les pensées de Jessy, celle de la prudence n’est pas la voix qui sait la mieux se faire écouter.

L’homme la dévisage sans faire montre d’hostilité, et semble seulement surpris par son interruption. Jessy aussi est surprise par le réflexe qu’elle a perçu, ce léger geste de recul, comme obéissant à un vieil instinct, cet instinct qu’ont ceux habitué à se faire battre. * Il est simplement sur la défensive * souffle l’une de ses voix. Ok, monsieur se méfie ce qui n’entache en rien le sourire de Jessy, même si elle est déçue de ne pas connaître son nom. Mais sa déception se volatilise aussitôt au beau sourire qu’il lui adresse. Elle craque ! C’est carrément irrésistible. Le sien de fait s’épanouit plus encore et elle l’écoute avec une attention très soutenue lui expliquer que cela lui arrive de venir ici, sans en révéler la fréquence. Ce qui titille plus encore la curiosité de Jessy.

- Toi aussi tu es plutôt grand, répond-elle, bien qu'elle sache qu’il ne parle pas du tout de grandeur physique, mais quelle importance ? Il y a de l’admiration dans son regard toujours et même l’éclat de cette envie de mesurer physiquement la qualité des muscles de cet inconnu. Il possède une beauté brute à laquelle Jessy n’est pas du tout insensible.

Mais elle devine aussi qu’il ne se livrera pas facilement, il a ce côté un peu farouche qu’elle a perçu dans son attitude et qui ne l’en rend que plus attirant. Jessy ne se doute pas un seul instant de sa véritable nature, trop occupée à essayer d’en connaître plus sur lui, sans qu’il n’ait quoique ce soit de professionnel à ça, bien au contraire. Et comme il n’est pas très loquace, elle est toute disposée à entretenir la conversation.

- Moi c’est la seconde fois que je viens. La première fois, c’était là-dedans, dit-elle en pointant la cage où en ce moment même se battent deux autres types. La contrariété teinte nettement sa voix et l’expression de son visage. Je me suis réveillée là, après qu’Ivo m’ait assommée. Quel enfoiré !
La colère remplace la contrariété mais elle disparait tout aussi vite pour laisser un nouveau sourire s’installer.

- Mais je lui ai montré qu’il ne fallait pas me faire ce genre de sale coup. Puis elle précise au cas où. Je sais aussi me battre, mais… je préfère savoir à qui je vais avoir affaire, et aussi pourquoi je me bats, ça vaut mieux !Et elle ajoute dans un rire, et je parle aussi pour mes adversaires !
Elle soupire et explique encore :

- Ce soir je suis juste venue par curiosité. J’aime bien cette ambiance, enfin à condition de ne pas être dans la cage. Nouvelle mimique contrariée. Décidément, elle n’aime vraiment pas ça !
Nouveau changement instantané d’expression quand elle se tourne vers l’inconnu.

- Et j’ai bien fait de venir, le spectacle valait le détour. Je reviendrai souvent dorénavant, en espérant que je puisse te revoir, déclare-t-elle d’une voix douce, en le regardant droit dans les yeux.

Puis voyant que le combat face à elle se termine, elle lui demande.

- Vas-tu encore te battre ce soir ?

Elle en est déjà tout émoustillée.


©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Mar 16 Jan - 21:06
avatar
lycans
lycans


EFFIGIE : Tom Hardy
BAFOUILLES : 119
PACTE : 08/01/2018


OSSATURE : 35-40 ans en apparence | 113 années passées sur Terre
CONTRAT : En lien fusionnel avec Luaine, mais sans exclusivité
BESOGNE : Freki (protecteur) de sa meute | Professeur de boxe dans une salle située en périphérie pour gagner son pain. Ne refuse pas quelques combats clandestins de temps à autres quand il a un fort besoin de décharger, quand les pratiques BDSM ne lui suffisent pas (peu de soumis.e.s tiennent le coup avec lui). Et aussi pour arrondir ses fins de mois. Au sein de sa meute, il fait office de garde du corps, de protecteur attitré lorsqu'on le lui demande ; son insensibilité à la douleur lui permet d'encaisser les coups aisément à la place de la cible.
FABLE : Il est au courant des agissements de certaines mafias, plus particulièrement de celle traquant les créatures surnaturelles et contre laquelle il protège les siens avec ferveur.
ÉCHINE : Lycanthrope sang-pur né sous l'auspice d'Ahroun
PRESTIGE : A une énorme résistance à la douleur et a une vitesse de déplacement exceptionnelle, dont il tente de ne pas trop abuser sur le ring. son allégeance à la meute jäger lui permet de contrôler totalement ses transformations. De par son vécu - avoir longtemps vécu en devant cacher sa vraie nature - il a un étonnant self control sur ses émotions malgré ses origines et son auspice.
GANG : Meute Jäger en tant qu'Alpha refoulé (instinct pour renverser l'ulfric ; s'y refuse par respect pour elle), devenu récemment leur Freki
CREDIT : None
Knock out




Bon, il fallait être honnête... Quoique inhabituel et peu dans les tons de l'endroit, avoir une jeune femme pas moche du tout le soutenir avec autant d'enthousiasme n'était pas quelque chose de vraiment désagréable. D'habitude, il montait sur le ring avec un regard des plus assombris, avec l'unique but en tête de faire frôler la mort à celui qui osait se frotter à lui. Cette fois... Il pénétra dans la cage un léger sourire flottant sur son visage, ce qui n'était vraiment pas son habitude. Tout autant qu'avoir la face guillerette d'une damoiselle collée à la grille, ses yeux brillant sur lui, lui vociférant ses encouragements divers. Malgré lui, Jörn ne put ignorer la poitrine découverte par un décolleté qui venait de se ratatiner gracieusement sur le grillage... Il poussa un léger grognement, secouant sa tête pour essayer de récupérer ses esprits et sa concentration sur le but de sa venue ici.

Son adversaire qui vint le rejoindre n'avait pas l'air réellement dans son assiette. Il affichait un air déterminé, sourcils froncés, yeux noirs, le haut du corps raide et les jambes solidement ancrées dans le sol ; n'importe qui de peu aguéri s'y serait trompé. Jörn décella pourtant le léger frémissement de la lèvre supérieure, ce tremblotis qui trahissait la crainte réelle derrière le masque d'orgueil masculin. Cela fit sourire légèrement Jörn qui joua de quelques provocations physiques, frappant du poing dans le vide entre eux deux, sautillant sur ses jambes pour l'encercler, ce qui n'eut pas l'air de plaire à l'autre gars.

Ce dernier, après un certain temps, et motivé traîtreusement par la foule qui leur hurlait d'arrêter de jouer et de plutôt se défoncer mutuellement la gueule, poussa d'un coup un hurlement et fonça sur Jörn. Si le cri se voulait guerrier et effrayant, c'était raté. Le poing peu agile du pauvre qui se faisait à moitié dessus loupa sa cible. Jörn n'avait eu qu'à faire un pas de côté pour l'éviter, à une vitesse alarmante pour lui. Sa condition de loup-garou l'y aidait, certes, mais même en comparant à d'autres simples mortels, il était vraiment très, très lent. Jörn pesta. Pourquoi lui avait-on assigné un fragile pareil ? En vérité, c'était presque insultant. Ne laissant pas son rival de ring se reprendre après sa frappe ratée, il lui balança un upercut direct dans le foie, ce qui provoqua une douleur bien trop vive, pour n'importe qui se disant vivant. L'homme se plia en deux, un tout autre cri vrillant de sa gorge, et tomba au sol en pleurant sa mère. Le lycan n'eut même pas le coeur de "l'achever" et pivota sur lui-même pour s'adosser au grillage, pas loin d'où se tenait Jessy.

- Ils se moquent de moi, à l'orga. T'as vu ce qu'on me fout à bouffer ? Même un chien n'en voudrait pas, de cet os-là...

Persistant à rester dans la cage au lieu d'en sortir, il démontra ainsi son désir de continuer. Le gérant présent hocha de la tête à son encontre, lui signifiant qu'il allait se dépêcher pour lui trouver un adversaire à sa taille, peu enclin à subir le courroux de Jörn qui lui exprima bien clairement qu'il s'était senti humilié. Ce qui le rendait moins patient.


(c) AMIANTE

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
From chaos born light
from the darkness our destiny is born, from the moon are born melodies enchanting our hearts, in the night appears the hope of a new rising sun.


Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Mer 17 Jan - 16:28
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Margot Robbie
BAFOUILLES : 1689
PACTE : 05/11/2017
OSSATURE : 27
CONTRAT : célibataire
BESOGNE : nettoyage de monstres
FABLE : Accusée de quadruple meurtre, père, belle-mère et ses deux belles-sœurs. Condamnée à perpétuité puis libérée grâce à l’intervention du professeur Elderick Quinn qui est devenu son mentor. A été son cobaye dans diverses expériences menées parallèlement sur des vampires, lycans, et autres créatures surnaturelles.présente d’important troubles psychologiques. A bénéficié des connaissances du professeurs sur les créatures surnaturelles et d’un entraînement intensif au combat corps à corps ou usage d’armes à feu. Sujette à des crises de violence
ÉCHINE : Humaine déjantée
PRESTIGE : Cobaye volontaire ayant développé une extrême résistance à la douleur physique et pshychique. Accro à une drogue de synthèse créée par son bourreau qui augmente ses capacités musculaires, et à tout autre produit illicite et surnaturel
GANG : Opus Dei
CREDIT : me


Knock outJörn & Jessy

Une cigarette ? Jessy ne fume pas, sauf quand parfois une lubie lui passe par la tête. Et là elle accepte aussitôt parce que c’est un cadeau et qu’un cadeau, ça ne se refuse pas !  Elle prend donc la clope qu’elle glisse entre ses lèvres la marquant aussitôt de son empreinte rouge. Puis elle se laisse allumer non sans s’amuser du geste.  Elle confirme finalement pour Ivo essayant de se concentrer sur la cigarette qu’elle fume à petites aspirations, s’amusant ensuite à essayer de faire des formes avec la fumée.

- Hmm Ivo…. J’ai pas compris ce qu’il attendait de moi. Ou il voulait peut-être juste s’amuser …. À mes dépends.

Elle essaie d’analyser la situation avec du recul ce qui lui donne une expression distraite l'espace d'un instant. Mais encore maintenant, elle n’est pas sûre d’avoir compris. Et quand Jessy ne comprend pas quelque chose, elle s’empresse de l’oublier.  

- J’aime bien distribuer des coups, le combat tout ça , mais… elle répète : je n’aime pas du tout ça ! dit-elle en désignant la cage.

Elle hausse les épaules pour chasser la frustration que la seule idée provoque, puis s’intéresse au beau combattant à ses côtés, s’y intéresse même de très près, sans même chercher à faire dans la finesse. A quoi bon perdre du temps ? Alors à sa question, elle opine vivement de la tête.

- Certo ! lui lance-t-elle avec enthousiasme.

Et quand il confirme qu’il va y retourner, Jessy saute d’un bond souple de son tabouret et applaudit en sautillant, son regard pétillant au petit nom qu’il lui donne.

- Génial ! Je suis sûre que tu vas gagner !
dit-elle avant d’ajouter en mimant un coup de poing. C’est que tu as un sacré punch ! Allez démonte-leur la tête ! encourage-t-elle en voyant qu’il se prépare justement à retourner dans la cage.

Elle-même pousse le culot jusqu’à aller s’y accrocher, mais de l’extérieur afin de ne rien rater du spectacle. Mais dès qu’un des hommes de la sécurité s’approche, elle lui lance un regard venimeux. Qu’il n’essaie même pas de l’approcher davantage où elle le mord ! Ce qui semble suffire au type qui se contente de l’observer de son post. Et Jessy est tout à fait du genre à mettre ses pensées à exécution. Il suffit de demander à la pétasse à qui elle a arraché un bout d’oreille l’autre soir. Quoique….ah oui oups… elle avait déjà oublié, elle ne peut plus témoigner puisqu’elle n’est plus de ce monde ! Bon ça, Jessy ne s’en vante pas, histoire de ne pas avoir d’ennui avec l’Opus Dei.

Mais trêve de pensées inopportune, son attention est désormais entièrement portée sur l’homme dont elle ignore toujours le nom et qui se prépare à se battre. Jessy admire la musculature du bonhomme, le carré des épaules, la nuque puissante, et même le petit cul caché derrière son vêtement. Un sourire s’esquisse et elle ne perd même pas de son temps à observer celui qui fait face à son favori.  De toute façon son bel inconnu aura tôt fait de lui réduire sa face en bouillie à l’autre, donc inutile de s’intéresser à ses traits.

Le coup de départ est donné et Jessy ne rate rien des mouvements des combattants, ses doigts toujours accrochés à la cage. Elle retient son souffle, excitée par toute cette violence.


©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Jeu 18 Jan - 16:02
avatar
lycans
lycans


EFFIGIE : Tom Hardy
BAFOUILLES : 119
PACTE : 08/01/2018


OSSATURE : 35-40 ans en apparence | 113 années passées sur Terre
CONTRAT : En lien fusionnel avec Luaine, mais sans exclusivité
BESOGNE : Freki (protecteur) de sa meute | Professeur de boxe dans une salle située en périphérie pour gagner son pain. Ne refuse pas quelques combats clandestins de temps à autres quand il a un fort besoin de décharger, quand les pratiques BDSM ne lui suffisent pas (peu de soumis.e.s tiennent le coup avec lui). Et aussi pour arrondir ses fins de mois. Au sein de sa meute, il fait office de garde du corps, de protecteur attitré lorsqu'on le lui demande ; son insensibilité à la douleur lui permet d'encaisser les coups aisément à la place de la cible.
FABLE : Il est au courant des agissements de certaines mafias, plus particulièrement de celle traquant les créatures surnaturelles et contre laquelle il protège les siens avec ferveur.
ÉCHINE : Lycanthrope sang-pur né sous l'auspice d'Ahroun
PRESTIGE : A une énorme résistance à la douleur et a une vitesse de déplacement exceptionnelle, dont il tente de ne pas trop abuser sur le ring. son allégeance à la meute jäger lui permet de contrôler totalement ses transformations. De par son vécu - avoir longtemps vécu en devant cacher sa vraie nature - il a un étonnant self control sur ses émotions malgré ses origines et son auspice.
GANG : Meute Jäger en tant qu'Alpha refoulé (instinct pour renverser l'ulfric ; s'y refuse par respect pour elle), devenu récemment leur Freki
CREDIT : None
Knock out




Bon, il fallait être honnête... Quoique inhabituel et peu dans les tons de l'endroit, avoir une jeune femme pas moche du tout le soutenir avec autant d'enthousiasme n'était pas quelque chose de vraiment désagréable. D'habitude, il montait sur le ring avec un regard des plus assombris, avec l'unique but en tête de faire frôler la mort à celui qui osait se frotter à lui. Cette fois... Il pénétra dans la cage un léger sourire flottant sur son visage, ce qui n'était vraiment pas son habitude. Tout autant qu'avoir la face guillerette d'une damoiselle collée à la grille, ses yeux brillant sur lui, lui vociférant ses encouragements divers. Malgré lui, Jörn ne put ignorer la poitrine découverte par un décolleté qui venait de se ratatiner gracieusement sur le grillage... Il poussa un léger grognement, secouant sa tête pour essayer de récupérer ses esprits et sa concentration sur le but de sa venue ici.

Son adversaire qui vint le rejoindre n'avait pas l'air réellement dans son assiette. Il affichait un air déterminé, sourcils froncés, yeux noirs, le haut du corps raide et les jambes solidement ancrées dans le sol ; n'importe qui de peu aguéri s'y serait trompé. Jörn décella pourtant le léger frémissement de la lèvre supérieure, ce tremblotis qui trahissait la crainte réelle derrière le masque d'orgueil masculin. Cela fit sourire légèrement Jörn qui joua de quelques provocations physiques, frappant du poing dans le vide entre eux deux, sautillant sur ses jambes pour l'encercler, ce qui n'eut pas l'air de plaire à l'autre gars.

Ce dernier, après un certain temps, et motivé traîtreusement par la foule qui leur hurlait d'arrêter de jouer et de plutôt se défoncer mutuellement la gueule, poussa d'un coup un hurlement et fonça sur Jörn. Si le cri se voulait guerrier et effrayant, c'était raté. Le poing peu agile du pauvre qui se faisait à moitié dessus loupa sa cible. Jörn n'avait eu qu'à faire un pas de côté pour l'éviter, à une vitesse alarmante pour lui. Sa condition de loup-garou l'y aidait, certes, mais même en comparant à d'autres simples mortels, il était vraiment très, très lent. Jörn pesta. Pourquoi lui avait-on assigné un fragile pareil ? En vérité, c'était presque insultant. Ne laissant pas son rival de ring se reprendre après sa frappe ratée, il lui balança un upercut direct dans le foie, ce qui provoqua une douleur bien trop vive, pour n'importe qui se disant vivant. L'homme se plia en deux, un tout autre cri vrillant de sa gorge, et tomba au sol en pleurant sa mère. Le lycan n'eut même pas le coeur de "l'achever" et pivota sur lui-même pour s'adosser au grillage, pas loin d'où se tenait Jessy.

- Ils se moquent de moi, à l'orga. T'as vu ce qu'on me fout à bouffer ? Même un chien n'en voudrait pas, de cet os-là...

Persistant à rester dans la cage au lieu d'en sortir, il démontra ainsi son désir de continuer. Le gérant présent hocha de la tête à son encontre, lui signifiant qu'il allait se dépêcher pour lui trouver un adversaire à sa taille, peu enclin à subir le courroux de Jörn qui lui exprima bien clairement qu'il s'était senti humilié. Ce qui le rendait moins patient.


(c) AMIANTE




☾ ☾ ☾ ☾ ☾
From chaos born light
from the darkness our destiny is born, from the moon are born melodies enchanting our hearts, in the night appears the hope of a new rising sun.


Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Ven 19 Jan - 11:34
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Margot Robbie
BAFOUILLES : 1689
PACTE : 05/11/2017
OSSATURE : 27
CONTRAT : célibataire
BESOGNE : nettoyage de monstres
FABLE : Accusée de quadruple meurtre, père, belle-mère et ses deux belles-sœurs. Condamnée à perpétuité puis libérée grâce à l’intervention du professeur Elderick Quinn qui est devenu son mentor. A été son cobaye dans diverses expériences menées parallèlement sur des vampires, lycans, et autres créatures surnaturelles.présente d’important troubles psychologiques. A bénéficié des connaissances du professeurs sur les créatures surnaturelles et d’un entraînement intensif au combat corps à corps ou usage d’armes à feu. Sujette à des crises de violence
ÉCHINE : Humaine déjantée
PRESTIGE : Cobaye volontaire ayant développé une extrême résistance à la douleur physique et pshychique. Accro à une drogue de synthèse créée par son bourreau qui augmente ses capacités musculaires, et à tout autre produit illicite et surnaturel
GANG : Opus Dei
CREDIT : me


Knock outJörn & Jessy

Sans surprise pour Jessy, l’homme met son nouvel adversaire KO en un temps record. Voilà un gars à qui il ne faut pas chercher des noises ! Ce qui semble beaucoup amuser Jessy qui sautille, frappe le grillage, encourage son favori à coup d’insultes bien pesées pour l’autre tête de gland, jusqu’au moment où celui-ci s’étale. Alors elle crie sa joie, saute de quelques derniers bonds, se réjouit de féliciter à sa façon son champion du soir quand elle comprend qu’il n’a pas l’intention de quitter cette saleté de cage.

Surprise, elle calme sa joie, et le regarde venir s’appuyer contre la cage depuis l’intérieur de cette dernière. Jessy refreine à grand peine l’envie d’aller le toucher à travers les barreaux, ce qui n’est pas sans lui rappeler d’autres souvenirs très excitants et plus « anciens ». Un petit coup de langue peut-être ? Là juste sur son épaule pour goûter à sa peau et à cette violence brute qui émane encore de lui. Non allons, il ne s’est pas encore présenté, ça attendra un peu surtout qu’il manifeste son mécontentement. Ce grand mâle n’a pas encore eu sa dose, ce qui amène sur le visage de Jessy un sourire gourmand.

- Hm mais peut-être devrais-tu garder encore un peu de ton énergie chéri pour tout à l’heure !

Elle éclate de rire et ajoute aussitôt.

- Quoiqu’à te voir, tu sembles pouvoir te battre sans te fatiguer jusqu’au bout de la nuit. Tu es très impressionnant,
le flatte-t-elle avec un autre de ce regard qui le déshabille.

Puis elle prend un air navré en regardant son adversaire que deux hommes évacuent.

- C’est sûr qu’il ne fait pas le poids face à toi ! Tu devrais en parler avec Ivo, et en attendant hum…

Elle pose un index sur ses lèvres soulignées d’un rouge vif, en regardant autour d’elle et cherchant une solution à la frustration du champion.

- Tu peux toujours faire joujou avec ces deux-là ? non ?


Elle désigne d’un air de chat qui a repéré une souri, les deux types qui sont chargés de faire le ménage dans l’arène. Le patron des lieux tient visiblement à avoir sous la main des types qui peuvent faire face à un public en colère ou à des combattants un peu récalcitrants. Moui d’après ce que les vêtements laissent deviner de leurs carrures, ils devraient pouvoir amuser un peu son champion. Et ce qui est plus excitant encore, c’est qu’ils n’ont sans doute pas prévu de se battre de soir.

A cet instant le troisième qui a tenté une approche tout à l’heure, s’en va leur glisser un mot à l’oreille, et les voilà tous les trois qui s’approchent d’elle.

- Hoho ! je crois que ces messieurs veulent un petit échauffement !

Elle se tourne un bref instant vers son champion à qui elle adresse un clin d’œil et au moment où l’un d’eux lui dit qu’elle doit dégager de là parce qu’elle distrait les combattants, Jessy se met en position de combat à la surprise des deux autres. Ils font alors mine de s’approcher mais Jessy esquive, et la seconde d’après bondit sur un des tabourets, jouant à chat perché pour sauter depuis son perchoir sur un autre dont elle laboure la tête de ses petits poings qui font tout de même quelques dégâts quand on sait exactement où frapper.

- BANZAIII !!!!!


Le public un instant médusé par cette diversion totalement inattendue, se met à rire et à l’encourager. Bon dans la mêlée, elle se prend tout de même quelques méchants coups dans les côtes et les bras des types qui se démènent pour la maîtriser. A trois contre un, c’est pas très loyal tout ça, non ?


©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Ven 19 Jan - 14:27
avatar
lycans
lycans


EFFIGIE : Tom Hardy
BAFOUILLES : 119
PACTE : 08/01/2018


OSSATURE : 35-40 ans en apparence | 113 années passées sur Terre
CONTRAT : En lien fusionnel avec Luaine, mais sans exclusivité
BESOGNE : Freki (protecteur) de sa meute | Professeur de boxe dans une salle située en périphérie pour gagner son pain. Ne refuse pas quelques combats clandestins de temps à autres quand il a un fort besoin de décharger, quand les pratiques BDSM ne lui suffisent pas (peu de soumis.e.s tiennent le coup avec lui). Et aussi pour arrondir ses fins de mois. Au sein de sa meute, il fait office de garde du corps, de protecteur attitré lorsqu'on le lui demande ; son insensibilité à la douleur lui permet d'encaisser les coups aisément à la place de la cible.
FABLE : Il est au courant des agissements de certaines mafias, plus particulièrement de celle traquant les créatures surnaturelles et contre laquelle il protège les siens avec ferveur.
ÉCHINE : Lycanthrope sang-pur né sous l'auspice d'Ahroun
PRESTIGE : A une énorme résistance à la douleur et a une vitesse de déplacement exceptionnelle, dont il tente de ne pas trop abuser sur le ring. son allégeance à la meute jäger lui permet de contrôler totalement ses transformations. De par son vécu - avoir longtemps vécu en devant cacher sa vraie nature - il a un étonnant self control sur ses émotions malgré ses origines et son auspice.
GANG : Meute Jäger en tant qu'Alpha refoulé (instinct pour renverser l'ulfric ; s'y refuse par respect pour elle), devenu récemment leur Freki
CREDIT : None
Knock out




Adossé au grillage, il sentit plus qu'il ne regarda la jeune femme s'approcher de lui de l'autre côté. Elle avait le parfum d'une sucette acidulée, de citron vert, de pomme verte qui a beaucoup connu le soleil et la pluie. Il sentit son coeur s'accélérer, son sang ne faire qu'un tour. Elle sentait à plein nez l'excitation, son parfum corporel croissait à mesure qu'elle s'agitait non loin de lui. Il tourna enfin le visage vers Jessy, les yeux écarquillés. Il avait rarement senti une telle fougue et énergie sexuelle chez une femme, l'assumant autant. Elle ne démentit d'ailleurs pas les signes olfactifs que Jörn percevait. Tu devrais garder encore un peu de ton énergie pour tout à l’heure, lui dit-elle d'une voix suave, sans tourner autour du pot. Jörn savait se contrôler, certes. Mais, de toute évidence, il n'avait pas spécialement à le faire vis-à-vis de Jessy...

- Massacrer quelqu'un et donner de l'amour, ce n'est pas du tout la même énergie.

Il lui fit un petit clin d'oeil, ignorant quelque peu l'invitation de Jessy, ne la prenant pas au sérieux, puis se releva en s'appuyant sur ses larges poings, ses muscles se déroulant sous sa peau luisante. Il respirait fort, souriait doucement, sentait ses nerfs à vif. Une femme toute offerte - et qui l'exprimait sans ambages - mettrait n'importe quel homme en émoi ; mais un lycan ressentait ces choses-là avec encore plus d'intensité. Il dut faire un effort sur lui-même pour ne pas laisser une bosse dans son short de sport le trahir face à tout un public. Il était prêt à se battre à nouveau, un autre lutteur venant de faire irruption dans la cage, lorsqu'il entendit les prémices d'un chahut derrière lui, hors du ring. Interloqué, il se tourna vers l'origine de ce tumulte et vit que Jessy ne blaguait pas, en fait... Elle s'était tout bonnement ruée sur les trois hommes sans se soucier le moins du monde des conséquences. Jörn observa, interdit, la scène irréaliste qu'il avait sous les yeux, avant de voir l'un des hommes attraper vicieusement la jeune folle - heu... femme - par l'une de ses couettes colorées.

- Hé, toi ! mugit-il en sautant hors de la cage - après avoir violemment repoussé sur le côté le lutteur qui s'assomma sous le choc à un des poteaux de la cage.

Il déboula fissa aux côtés du type ayant encore la couette dans son poing, tenant fermement la demoiselle en position indélicate. Jörn lui chopa l'avant-bras, le broya de sa large et puissante paume, lui arracha une plainte, entre douleur et surprise.

- Lâche-la, siffla-t-il.

- Ok ok, mec, pas besoin de t'énerver...

Il délaissa les cheveux de Jessy, Jörn crut - stupidement - que l'histoire en finirait là, sans plus de problèmes, quand il sentit à l'arrière de son chef une vive douleur qui vint lui irradier toute la boîte crânienne. Le bruit du bois qui explose en petits morceaux lui fit comprendre qu'un tabouret ou quelque chose comme ça venait de le percuter, et non par hasard. Il poussa un cri rauque, un râle furieux. Quel était l'idiot qui avait oser agir ainsi ? Il eut face à lui un visage défiguré par l'effarement quand il se mit à chercher l'auteur. En effet, un humain normal résisterait difficilement, voire pas du tout, à un coup de tabouret en plein lobe occipital. Non sans une défaillance de la vision immédiate. Jörn, lui, à part une exclamation inhabituelle de sa part, ne sembla pas plus perturber que cela. Il chopa à la gorge l'homme qu'il prit comme coupable et le fit légèrement décoller du sol.

- Depuis le temps que je viens ici, t'aurais dû savoir qu'on ne doit pas me provoquer...

Il le souleva alors d'un mouvement rapide avant de l'expédier, face la première, vers le sol, lui éclatant le nez et une partie de la mâchoire en un craquement sinistre. Les rires de la foule se muèrent en vociférations, hurlant pour les uns d'exploser les deux autres, rugissant pour les autres de faire la peau à la célèbre figure de l'arène, le champion actuel, que représentait Jörn. La violence n'avait décidément aucune limite... Pas même les grilles d'une grande cage.

(c) AMIANTE

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
From chaos born light
from the darkness our destiny is born, from the moon are born melodies enchanting our hearts, in the night appears the hope of a new rising sun.


Revenir en haut Aller en bas
Knock Out - Ven 19 Jan - 19:13
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Margot Robbie
BAFOUILLES : 1689
PACTE : 05/11/2017
OSSATURE : 27
CONTRAT : célibataire
BESOGNE : nettoyage de monstres
FABLE : Accusée de quadruple meurtre, père, belle-mère et ses deux belles-sœurs. Condamnée à perpétuité puis libérée grâce à l’intervention du professeur Elderick Quinn qui est devenu son mentor. A été son cobaye dans diverses expériences menées parallèlement sur des vampires, lycans, et autres créatures surnaturelles.présente d’important troubles psychologiques. A bénéficié des connaissances du professeurs sur les créatures surnaturelles et d’un entraînement intensif au combat corps à corps ou usage d’armes à feu. Sujette à des crises de violence
ÉCHINE : Humaine déjantée
PRESTIGE : Cobaye volontaire ayant développé une extrême résistance à la douleur physique et pshychique. Accro à une drogue de synthèse créée par son bourreau qui augmente ses capacités musculaires, et à tout autre produit illicite et surnaturel
GANG : Opus Dei
CREDIT : me


Knock outJörn & Jessy

Jessy minaude sous l’œillade, joue avec une mèche de ses cheveux en caressant l’homme du regard. Elle retiendra sa remarque sur la nuance entre un massacre et l’amour. Cela signifie-t-il qu’elle va avoir droit à une démonstration d’énergie amoureuse ? L’image est plus qu’intéressante, surtout pour elle qui ne connait que la violence même en amour, car de la brutalité à la douceur, du plaisir à la douleur il n’y a qu’un pas à faire.

Elle le laisse alors à son adversaire pour se tourner vers les gars qui bossent pour Ivo et qui s’intéressent soudain bien plus à elle qu’à Ivo. Ils veulent se battre avec elle ? Soit ! Ils vont voir de quel bois elle se chauffe. Jessy n’a pas peur et surtout elle n’est pas décidée à leur donner satisfaction en s’éloignant de son champion. Jessy montre les dents, frappe et mord, mais ils savent répliquer. Forcément, c’est pour ça qu’ils ont été engagés après-tout. Sauf qu’ils ne devaient pas s’attendre à être confrontés à un tel chat sauvage. Elle se défend plutôt bien Jessy, et résiste tout aussi bien à leurs coups, les siens portant à chaque fois qu’elle frappe. Un nez par ici, un œil par là, une poignée de cheveux et aïe ! C’est à sa couette qu’on s’en prend soudain.

Sauf qu’un cri retentit et laisse le geste de son attaquant en suspens. Jessy sait que c’est le moment pour se libérer et s’apprête à lui balancer un coup de genou dans les boules afin de se libérer quand son champion soudain est là. Elle se fige elle-même à sa vue, mais ses grands yeux bleus, au contraire de son adversaire dont le regard se trouble d’effroi, se remplissent d’admiration, prenant le pas sur la surprise de son intervention. Il a volé à son secours ! C’est tellement chou qu’elle en oublie totalement la bagarre.

Ce qui n’est pas le cas des deux autres sbires dont l’un deux a la très mauvaise idée de vouloir assommer son champion. Jessy écarquille les yeux, s’attendant à le voir s’effondrer, mais c’est une montagne de muscle qui fait face à elle, et de colère qui du coup se retourne contre celui qui a osé un tel geste. Jessy qui était pourtant prête à jouer les infirmières, le voit se débarrasser de l’assaillant comme on se débarrasse d’un vulgaire moustique.

Jessy ravie, repousse les deux autres, et bondit pour saisir le poing de l’homme et le redresse en le soutenant de ses bras qui paraissent bien frêles à côté de lui.

- Vainqueur par KO ! s’exclame-t-elle avant de lâcher un rire joyeux et de laisser retomber son bras. Elle ne sait pas si le terme est exact, mais aucune importance. C’est sûr que son champion a gagné. Et dans son élan d’enthousiasme, portée par l’euphorie de la foule et du combat, elle se tend vers lui et l’embrasse un très bref instant dans un baiser plein de fougue, s’écartant presque aussitôt.

- Mon héros !
lance-t-elle avec admiration.

Son regard pétille tandis qu’elle se détourne, le laissant se remettre de sa surprise et regardant les trois gars qui essaient tant bien que mal de se remettre, elle lui demande :

- Tu en veux encore ? Ou bien ça te suffit pour ce soir ?

Visiblement elle s’amuse beaucoup, oubliant les coups reçus et les bleus qui marqueront sans doute ses côtes demain.


©️ Justayne

☾ ☾ ☾ ☾ ☾

Revenir en haut Aller en bas
Knock Out -
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2 :: Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» KNOCK ON YOUR DOOR ♣
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» WHISSIE (anglais) - try to knock on doors, but first of all, simply avoid mine
» Knock. Knock. Onomatopoeia.

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: