Pas trop tard pour une petite baignade?

 :: FONTAINE DE TREVI
Pas trop tard pour une petite baignade? - Ven 30 Mar - 18:24
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Natalie Dormer
BAFOUILLES : 29
PACTE : 06/03/2018


OSSATURE : 30 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Ancienne actrice reconvertie en détective.
FABLE : D'abord sceptique, le surnaturel est devenu la cible de sa curiosité débordante.
ÉCHINE : Je suis humaine du bout des ongles à la racine de mes cheveux.
PRESTIGE : De l'intelligence et un peu d'instinct féminin, c'est la clé pour être une bonne détective.
GANG : A ma curiosité - supposément mal placée pour certains - et à la vérité.
CREDIT : anaëlle. /old money./ Michal Patrick King & Harper lee
Alice
&
Giovanni
Pas trop tard pour une petite baignade?

Revenant de chez un client à qui elle avait rendu son rapport d'enquête, Alice avait décidé de profiter de la douceur du soir pour se balader dans le centre-ville de Rome et, plus précisément, elle se dirigeait vers la fontaine de Trevi.
N'ayant pas encore mangé, elle avait voulu aller au restaurant pour une fois; son travail l'empêchant d'y aller la plupart du temps la faisant manger vite fait et sur le pouce. Pour une fois, elle voulait un repas complet.
Sur ce fait, sa vie d'actrice était susceptible de lui manquer. Mais elle ne regrettait rien...Quand elle est devenue comédienne, cela n'avait surpris personne rien qu'avec la mention de qui étaient ses parents. Une mère mannequin professionnel et un père scénariste...Qu'aurait-elle pu faire d'autre qu'un métier d'art? Se disait, probablement, son entourage. Alice se souvenait avec amusement de la tête de ce dernier quand elle avait annoncé plaquer le métier pour le passionnant et dangereux métier de détective. Les réactions avaient été mitigées. Par réelles inquiétudes ou par profit, mais qu'importe! Son choix était fait et elle s'était installée à Rome.
Ville parfaite pour un nouveau départ...Et surtout, pour ses enquêtes secondaires et personnelles. Alice restait sur cet événement d'il y a 5 ans au Japon où elle avait été attaqué par une créature étrange aux dents pointues mais restant étrangement humanoïde. Elle aurait du mourir ce jour-là. Et douloureusement. Pourtant, elle avait été sauvée.
Maintenant, elle était sure de l'existence de cet "ailleurs" que l'on appelle "Paranormal" et souhaitait retrouver celui qui l'avait secourue. Il n'était pas humain mais il était de sexe masculin. C'était tout ce qu'elle savait car, après s'être débarrassé de l'agresseur de l'actrice et s'assurer qu'elle allait bien, il était parti immédiatement à cause des sirènes de police. Elle apprit plus tard que c'était un riverain tranquillement chez lui et alerté par ses cris qui avait appelé les secours devinant qu'une agression se passait sous ses fenêtres.

Remise du choc et chez elle en compagnie de sa mère, elle avait raconté son histoire. Bien évidemment, sa très belle génitrice ne l'a crue pas: des créatures? Mais cela n'existent que dans les Contes de fées, Alice! Et tu n'es plus une enfant! S'était-elle faite dire. Alice savait qu'on ne la croirait pas. Aux journalistes l'interrogeant, elle raconta que c'était un maniaque qui l'avait attaquée et qu'elle avait été secourue par un simple passant. On l'a crue. Un mois plus tard, elle quitta les mondes du cinéma et du théâtre pour s'installer à Rome, la Cité Éternelle, et devenir détective.



Elle soupira en ressassant ses souvenirs vieux de 5 ans quand un mouvement sur sa gauche attira son œil ainsi qu'un bruit caractéristique de quelque chose plongeant dans l'eau. Elle se retourna vers la Fontaine de Trevi et écarquilla les yeux. Un jeune homme étant en train de marcher dans l'eau, les bras dans le liquide et les ressortant pleines de pièces d'or et d'argent. Un mendiant? Fut sa première réflexion. Et ben! Pas très poli de voler les vœux des autres. Léger sourire neutre sur les lèvres, elle s'approcha et, au pied de la fontaine, se racla la gorge et dit: Pas trop tard pour une petite baignade?

CODE BY MAY

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Les hommes ont peut-être découvert le feu, mais les femmes ont découvert qu’on pouvait jouer avec.

Je voudrais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage. C'est savoir que tu pars battu d'avance, et malgré cela, agir quand même et tenir jusqu'au bout.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Pas trop tard pour une petite baignade? - Dim 8 Avr - 6:38
avatar
vampires
vampires


EFFIGIE : Jaco van den hoven
BAFOUILLES : 683
PACTE : 28/02/2018


OSSATURE : Vingt-et-un ans et quelques mois, une si douce année. Comme un millésime, un âge qui fleure bon la jeunesse et la débauche. On peut renifler la drogue, l'alcool et le sexe d'ici.
CONTRAT : Un courant d’air serait plus facile à fixer que cet esprit libre. Trop bizarre pour vivre, mais trop rare pour mourir. Il est des êtres qui ne s’imaginent pas cesser leurs aventures.
BESOGNE : D’une beauté éthérée, ses cheveux d’ébène tranchant à la perfection avec son corps chétif, il ne rêve que de lumière et de gloire. Les photographes, la notoriété, les tenues de modes à foison… Mais pour le moment, il ne fait que vendre son corps à ceux qui en ont besoin. D’aucun appelleraient ça du service public, mais la police appelle ça du racolage.
ÉCHINE : Vampire
PRESTIGE : Toucher son nez avec sa langue, pour ce qu'il en sait. Mais peut-être qu'un jour, il devra ordonner à quelqu'un. Un homme ou une femme. Et qu'il sera étonné, scié même, de sa nouvelle autorité.
CREDIT : Arminio

La journée fut idéale pour toi. Dans un calme parfait, tu avais écouté de la musique en ronflant jusqu’à tard dans l’après-midi, puis tu avais consulté ton téléphone avec un désespoir non feint pendant de nouvelles longues heures. Détendu, tu commençais à peine à te dire que tu irais bien boire un verre là dehors que tu avais reçu un SMS te proposant justement un dîner chez ton agent.

Marco était un jeune homme particulier. Très paternaliste dans sa manière de se comporter, il ne cessait jamais vraiment de se donner des airs de grand prince fougueux dès qu’il en avait l’occasion. En ce début d’été, tu ne le connaissais que depuis quelques mois à peine mais il te semblait très intriguant et même un peu amusant. Tu as vu sa collection de chapeau la première fois qu’il t’as invité chez lui, c’était absolument incroyable. Il a une pièce entière remplie de couvre-chef de toutes tailles, de toutes sortes, sur des bustes de mannequins, dans des boites, à même les étagères… Très impressionnant.

Habillé, lavé, maquillé en un temps record, tu voles comme jamais à l’extérieur avec la ferme intention de faire un passage dans une épicerie sur le chemin pour aller chez Marco. L’été étant moite, même le soir, te voilà te promenant en short avec des tongs et une chemise blanches pour aller avec la pâleur de ta peau quasi marmoréenne. Difficile de croire qu’à l’avenir, elle le serait encore davantage.

« Mais c’est horriblement cher… » que tu siffles, accroupis devant une étagère offrant un pack de bière. Il est tard, tout est fermé depuis bien longtemps maintenant en dehors de quelques épiceries d’appoint. Tu n’as pas vraiment le choix. L’air penaud, tu retournes le contenu de ton portefeuilles dans ta paume avec une légère amertume. « J’ai même pas de quoi prendre une bière… » Soupire. Froncement de sourcils. Tu te redresses et vient voir le vendeur d’une voix hésitante et d’un accent autrement plus intense. « Vous fermez dans longtemps ? Je vais juste chercher de la monnaie. J’en ai pas pour longtemps. » L’homme, bourru, sourit maladroitement en disant qu’il avait du temps. Joie.

Te voilà à filer vers ta source de monnaie régulière : la fontaine. Et pourquoi pas, hein ? Il suffit de prendre garde à ne pas se faire choper par la police, ou d’éviter les regards des badauds qui ne tarderaient pas à faire la gueule. Mais bon, il faut bien nourrir son homme. Et tu n’as aucun remord. Sans plus tarder, tu noues ta chemise au dessus de ton ventre pour le découvrir, tu attrapes tes tongs du bout de l’index et du majeur pour les garder avec toi et tu sautes.

Le bruit est moins discret que tu ne t’y attendais, mais sous tes pieds ce sont plusieurs centaines d’euros qui te mordille les talons. Tu souris doucement et, sans chercher plus loin dans la réflexion, te met à chantonner une chanson de Johnny Halliday. « Allumeeeeeer… le feuuuu. Allumeeeeeer le feuuuuuuuuuu… Et voir grandir… » en remplissant tes poches de short. La soirée était douce, la température agréable, l’eau trop peu profonde et trop longtemps exposée au soleil pour véritablement être glaciale.

« Pas trop tard pour une petite baignade? » qu’une voix de femme glisse à ton oreille. Tu sursautes sans plus tarder, courageux comme un beau diable. Le poing levé, plein de petites pièces, tu finis par souffler un long soupire comme pour calmer ton pauvre cœur. « Tu devrais essayer, elle est bonne… » Et comme toujours tu oublies la personne de politesse, ton accent français se sentant aussi fort que certains fromages bretons.

Fourrant le reste de pièces dans tes poches, tu sors de la fontaine pour camper sur tes positions : celles qui te permettront de fuir le plus loin et le plus vite possible si jamais la femme se mettait à appeler la police. Tu lui faisais face, l’air fier et un peu moqueur sans vraiment le vouloir, les boucles de jais encadrant ton visage. Tu as l’air d’un enfant un peu trop beau, un peu trop pur, un peu trop maigre. Elle a l’air d’une femme bien plus accomplis que toi, les pieds et la main gauche humide, les tongs encore à la main (s’il faut courir, tu ne vas pas les remettre…). Chemise nouée au dessus du ventre, short en jean blanc s’arrêtant en haut des cuisses…

Tu es là depuis longtemps, mais tu as encore et toujours l’air d’un véritable touriste. Et un touriste qui a l’habitude de vivre au dessus de ses moyens. « J’voulais juste me payer une bière, rien de bien méchant.. » Même si tu venais sans doute de piquer assez de fric pour te payer cinq ou six packs d'une bonne marque, soyons francs.


☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Pas trop tard pour une petite baignade? - Lun 9 Avr - 10:34
avatar
humains
humains


EFFIGIE : Natalie Dormer
BAFOUILLES : 29
PACTE : 06/03/2018


OSSATURE : 30 ans
CONTRAT : Célibataire
BESOGNE : Ancienne actrice reconvertie en détective.
FABLE : D'abord sceptique, le surnaturel est devenu la cible de sa curiosité débordante.
ÉCHINE : Je suis humaine du bout des ongles à la racine de mes cheveux.
PRESTIGE : De l'intelligence et un peu d'instinct féminin, c'est la clé pour être une bonne détective.
GANG : A ma curiosité - supposément mal placée pour certains - et à la vérité.
CREDIT : anaëlle. /old money./ Michal Patrick King & Harper lee
Alice
&
Giovanni
Pas trop tard pour une petite baignade?

Elle était...Surprise. C'était le mot! Bien sur, elle se doutait que les fontaines faisaient office de banques à quelques malheureux (après tout, quand le ventre crie famine, les vœux des autres: on s'en fout un peu!) mais elle n'aurait jamais cru en être témoin un jour!
Un jeune homme d'un teint blanc comme de la porcelaine et aux cheveux noirs étaient, tout en chantant du Johnny Halliday, en train de partir à la pêche, non pas aux moules, mais aux pièces! Sans bruit, elle s'approcha avant de signaler sa présence d'un: "Pas trop tard pour une petite baignade?" Puis la réaction logique: le voleur de vœux - appelons le comme ça jusqu'à connaitre sa vraie identité - sursauta violemment. A la vue de son regard, le pauvre avait effleuré le crise cardiaque. « Tu devrais essayer, elle est bonne… » Et de l'humour avec ça! Sur le même ton, elle répondu: non, merci! C'est un coup à attraper une saloperie...

Un français? Pensa-t'elle en reconnaissant l'accent employé par le voleur de vœux. Mais certainement pas un touriste...Il aurait prévu le budget de son séjour. A moins que ce ne soit la première fois qu'il voyage sans personne pour gérer les dépenses et qu'il aie trop fait la fiesta. « J’voulais juste me payer une bière, rien de bien méchant.. » Il était en position de défense...Ou, plutôt, en position "je m'apprête à piquer le sprint de ma vie si elle avait dans l'idée d'appeler les flics". En soit, il n'avait pas l'air violent...Donc, Alice doutait qu'il en vienne aux mains avec elle si elle tentait quoique ce soit. Cependant...Soupirant, elle lâcha: On se détend! Je ne compte pas appeler la police... En plus, mon italien reste approximatif et j'ai aucune envie de perdre mon temps à tenter me faire comprendre...Il est trop tard pour ça!

CODE BY MAY

☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Les hommes ont peut-être découvert le feu, mais les femmes ont découvert qu’on pouvait jouer avec.

Je voudrais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage. C'est savoir que tu pars battu d'avance, et malgré cela, agir quand même et tenir jusqu'au bout.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Pas trop tard pour une petite baignade? -
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sujets similaires
-
» Jamais trop tard pour bien faire
» Il a trop chaud pour dormir
» Trop juste pour vivre moyennement
» Trop tard pour adhérer à une AGA! Majoration de 25%? Des solutions?
» ARRETER AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: