The Truth Behind Illusions ⇝ Circé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ANATOMY OF THE SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Trente-six fleurs fanées dans son jardin d'Eden. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Libre, sans attaches. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Medecin chercheur pour le Vatican / Ténor demi-caractère se produisant occasionnellement au Teatro Costanzi [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : Inévitable, puisqu'il y est confronté chaque jour. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Humain, fragilité égale à celle de l'éphémère [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Connaissances médicales accrues [titre de mon champ]: GANG: : Néant. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Jj Feild - Andahar [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 283 [titre de mon champ]: PACTE: : 30/12/2016



Message
Sujet: The Truth Behind Illusions ⇝ Circé    Dim 26 Fév - 19:22

 

 
« Le tact dans l'audace, c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin » – J. Cocteau

 
 
 


Mains écarlates, souillées du sang d'un autre. Tablier de boucher, passé par-dessus la blouse blanche. Sur le carrelage de la salle d'examen se mélangeaient les fluides humains ; Ce n'était pas une créature qui reposait sur la table d'opération, mais un calice décédé récemment.

Dans les écouteurs du scientifique, un air de Wagner couvrait les bruits de la scie qui choquait et rongeait les os. Désosser, démembrer et évider un corps était tout sauf appétissant. La recrue qui remplaçait Mia – absente ce jour là - avait d'ailleurs rendu les armes dès le début de la manœuvre, quittant précipitamment la pièce, une main plaquée sur la bouche. Finalité prévisible de ses haut-le-cœur successifs. Les esprits fragiles n'avaient pas leur place dans les sous-sols du Vatican.

L'office terminé, Wisthler rangea les pièces de viande exploitables en chambre froide - Cela servirait ultérieurement. Soit pour mener des expériences, soit pour nourrir les créatures avides de chair humaine. Il était parfois plus facile de leur soustraire des informations en leur offrant ce qu'elles réclamaient, bien que le congelé perdait considérablement de sa saveur.

 Rapide dans ses actions, l'anglais ne perdait pas de temps. Ce soir, il avait mieux à faire que de rester flâner en l'endroit, beaucoup mieux. Ce soir, il irait sur le terrain.

Il quittait le labo' lorsque le supérieur l'alpagua dans le couloir. « Sixte ? Comment se fait-il que.. » « Tt tt tt. » Il secoua la tête de droite à gauche. « Vous m'excuserez si je vous dit que je sens venir la conversation stérile..? Je n'ai cure des petites natures que vous me collez systématiquement dans les pattes, je ne suis pas là pour faire du babysitting. Ainsi vous comprendrez que je préfère œuvrer seul en l'absence de mon assistante officielle. Elle a le mérite de supporter mes procédés. » Effronterie mordante du subordonné. Il le savait, à se comporter ainsi il finirait par s'en mordre les doigts. Mais avant même que l'autre n'ajoute son grain de sel, Sixte disparut dans le dédale de couloirs […]

◂▸◂▸◂▸◂▸


Il se souvenait du meurtre dans le moindre détail, pour y avoir assisté à distance, caché dans l'ombre. Il se souvenait des traces laissées par la créature assassine, assez pour soulever sa curiosité, pernicieuse. Il voulait en savoir plus à propos de cet être, quel qu'il fusse.

Sixte connaissait l'identité de l'éphèbe, pour l'avoir pisté après son méfait. Petit danseur de cabaret à la face d'ange, qui se faisait appeler  « La Païva ». N'importe qui aurait pu lui donner le bon Dieu sans confessions. Même Sixte, s'il n'avait découvert de lui-même l'effroyable vérité.  

Installé au bar, il attendait le moment opportun pour aller à l'encontre de la curiosité vivante. Tout était déjà planifié dans sa tête ; Pour l'aborder il endosserait le rôle de l'homme intrigué, fasciné par les représentations données. Simulation infâme d'un scientifique intéressé – Wisthler n'avait en réalité assisté qu'à quelques représentations. Certes, l'Adonis excellait dans son domaine, mais le britannique n'était pas là pour ses performances artistiques. Loin de là.


Il commanda deux punchs. Généralement, tout le monde aimait les punchs. Dans l'un d'entre eux, il versa – à l'abri des regards – quelques gouttes d'infusion de verveine. Assez pour déranger un vampire lors de la consommation, mais trop peu pour dénaturer le goût du cocktail. A la moindre grimace liée à l'incommodité, Sixte le démasquerait.

Un verre dans chaque main, il alla à l'encontre de l'employé, se posta près de lui. Il déposa les consommations sur la surface plane du bar. Inspiration, expiration. Il entama son jeu d'acteur. « Bonsoir Circé. » Voix veloutée, sourire ravageur adressé à l'autre. Approche un tantinet lourde. « Vous ne me connaissez pas encore, mais je suis comme qui dirait, un fervent admirateur. J'apprécie beaucoup vos représentations. » De son index, il poussa le verre plein en direction du blondinet. « Il m'arrive d'en donner également, cependant, mon registre diffère totalement du votre. » Il marqua une pause, durant laquelle il détailla le visage de celui qui lui faisait face. « Je sais que vous allez bientôt monter sur scène. Mais d'ici là, peut-être pourriez vous m'accorder un peu de votre temps ? »

Endosser des rôles à l'opéra semblait lui servir favorablement, puisqu'ici il jouait le jeu à la perfection. Sixte leva son verre à l'attention de son interlocuteur, comme s'il trinquait, avant de tremper ses lèvres dans la boisson alcoolisée. C'est volontairement qu'il ne dévoila pas immédiatement son identité. Il ne se présenterait que si son vis-à-vis acceptait d'échanger.


Spoiler:
 

 
Code by Sleepy

_________________
« Au cœur des ténèbres, le ravi n'a qu'un crédo - n'y voir que du bleu » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Invité
conter son règne



Message
Sujet: Re: The Truth Behind Illusions ⇝ Circé    Jeu 20 Avr - 11:01
Les dernières notes s’éteignirent et les spectateurs applaudirent sur un salut de la part de Circé qui descendit ensuite de scène. Cela faisait deux bonnes heures qu’il chantait et dansait sans s’arrêter, enchainant les numéros avec sa troupe de danseurs derrière lui. Heureusement, il n’était pas aussi fardé que d’habitude, ce soir étant placé sur une approche plus « andro » que « gyne » mais cela ne l’empêchait pas d’avoir besoin d’une pause et d’un bon verre, histoire de reposer ses pieds toujours chaussés de stilettos.

Sans attendre plus longtemps, il se dirigea vers le bar où il commanda son gin tonic habituel avant de s’asseoir sur le tabouret et de fermer les yeux, se détendant enfin. Il n’avait pas longtemps, une vingtaine de minutes tout au plus, mais il avait bien l’intention d’en profiter. Le blond se sentait un peu plus faible que d’habitude et sa peau commençait à le tirailler, s’asséchant plus vite également. Il allait devoir chasser ce soir ou demain au plus tard. Cela faisait quelques semaines qu’il avait été sage, ne désirant pas attirer l’attention sur lui, surtout avec la tension en ville qui devenait chaque jour un peu plus forte. Les créatures telles que lui étaient de plus en plus traquées, sans relâche et sans répit et Circé n’avait tout simplement pas l’envie de se battre ou de se débarrasser de nuisibles. Les humains ne pouvaient-ils simplement accepter leur statut de proies éventuelles ? Toutes les espèces du monde s’en accommodaient, sauf ces primates à peine plus évolués que leur cousin simiesque.

Enfin, il n’avait pas non plus envie de digresser et philosopher à propos de cela, tut ce qu’il voulait, c’était boire son long drink puis retourner en coulisses pour se changer avant de remonter sur scène. Circé se demandait s’il était plus intéressant de chasser ce soir ou demain quand on l’aborda.

Surpris mais pas étonné, il avait l’habitude d’attirer une ou deux personnes tous les soirs sans avoir besoin du moindre effort, il leva ses yeux trop bleus sur l’homme à ses côtés. Grand, bien bâti, séduisant avec un sourire charmant et des yeux clairs, mais avec la subtilité d’une boule de démolition. Le chanteur se retint de lever les yeux au ciel et lui offrit un sourire tout aussi charmant et séducteur. Un éclat d’intérêt traversa son regard alors que l’inconnu le complimentait.

-Vous me flattez monsieur, c’est avec plaisir que je passerai un instant avec vous.

Saisissant le verre qui lui était tendu tout en le remerciant, il le porta à ses lèvres mais arrêta son mouvement avant de pouvoir y goûter.

-Quel est votre registre ? Il est plutôt rare que je rencontre des gens du métier ici. Enfin, autre que le mien. D’ailleurs, je ne me souviens pas vous avoir déjà vu …

Il laissa son regard glisser sur le corps de l’autre homme. Il n’était pas mal du tout à vrai dire et Circé ne rechignerait pas à le goûter. Cela lui éviterait aussi de devoir chasser à proprement parler n’est ce pas ?

- … je m’en serais souvenu sinon … En tout cas, vous avez un avantage sur moi, vous connaissez mon nom et j’ignore encore le vôtre.

Un brin de Séduction perla dans ses paroles, juste assez pour lui donner envie de répondre, trop peu pour être dangereux. Il reprit le verre qui lui avait été offert et, après un rapide coup d’œil au barman qui lui assura que rien n’y avait été glissé, en but une gorgée. Ce n’était pas ce qu’il préférait mais il aurait été impoli de décliner.

Revenir en haut Aller en bas

ANATOMY OF THE SOUL

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : Trente-six fleurs fanées dans son jardin d'Eden. [titre de mon champ]: CONTRAT: : Libre, sans attaches. [titre de mon champ]: BESOGNE: : Medecin chercheur pour le Vatican / Ténor demi-caractère se produisant occasionnellement au Teatro Costanzi [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: FABLE: : Inévitable, puisqu'il y est confronté chaque jour. [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Humain, fragilité égale à celle de l'éphémère [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Connaissances médicales accrues [titre de mon champ]: GANG: : Néant. [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Jj Feild - Andahar [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 283 [titre de mon champ]: PACTE: : 30/12/2016



Message
Sujet: Re: The Truth Behind Illusions ⇝ Circé    Mer 7 Juin - 17:49

 

 
« Le tact dans l'audace, c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin » - J. Cocteau

 
 
 



Vigilance zéro de la part de celui qui s'empara du verre offert, sans savoir qu'une substance y avait été versée au préalable. Une certaine excitation gagna Sixte lorsque Circé approcha le récipient de ses lippes. Empressement bien vite remplacé par une fausse joie temporaire ;  l'étudié ne goutta pas immédiatement à la mixture concoctée.  

« Je chante de l'opéra. Mais je ne me produis qu'occasionnellement, je ne vis pas de cela. Et effectivement, il est fort probable que vous ne m'ayez jamais vu : Je sais me faire discret. » Discret car absent - Il n'avait quasiment jamais mit les pieds dans cet établissement.

Seulement alors, Mancini se décida à siroter la boisson que lui avait rapporté Sixte. Le vice au corps, le médecin l'observa procéder, étudiant attentivement son faciès. Ni dégoût ni écœurement ne purent se lire sur les traits délicats de Circé qui demeura insensible à la verveine. Il ne s'agissait donc pas d'un caïnite, mais d'une toute autre créature. Le loup était également à exclure car cette race ne prenait pas le temps de sucer le sang de ses victimes. Bien trop animal et sauvage pour faire preuve d'autant de retenue dans la mise à mort. Ne restait plus que le peuple marin et ses multiples déclinaisons. A laquelle appartenait donc le chanteur ?

« Sixte. Je m'appelle Sixte. » Avança le médecin, songeur. Une pause succéda à sa présentation succincte. Mieux valait en dire le moins possible en ce qui le concernait. « Ça fait longtemps que vous vous produisez ici ? … Et ... Qu'est ce que vous faisiez avant d'arriver dans ce cabaret ? Comment avez vous su que vous étiez fait pour la scène ? J'avoue, je suis curieux. »



Le présentateur apparut sur l'estrade, annonça la venue d'un nouveau groupe de danseurs avant de s'éclipser illico presto. Une acclamation s'éleva dans la salle avant que la musique ne reprenne de plus belle. Des éclats de rire graveleux se firent entendre un peu plus à l'écart - quelques mâles à l'attitude rustre provoquaient ceux qui osaient passer un peu trop près de leur tablée. Balourds au mains baladeuses, gestes déplacés à l'égard des deux sexes. Sixte haussa la tête en leur direction. «  Je n'ai pas spécialement pour habitude de côtoyer ce genre de caste. Plutôt des gentlemans endimanchés accompagnés de leurs femmes pince-sans-rire. Ça ne doit pas être évident de devoir supporter quotidiennement ce genre de clients. Vous vous en sortez facilement ? » Il était terriblement chiant avec ses questions anodines. Évidemment, impossible pour lui d'aller droit au but, de demander à Circé à quelle catégorie marine il appartenait.  « J'imagine que la violence est à proscrire ici, comme partout ailleurs. Auquel cas il serait aisé de faire justice soi-même en leur collant une bonne droite. » Ou en leur sectionnant la jugulaire à l’extérieur du batiment. Wisthler se mordit la lèvre inférieure pour ne pas dévoiler littéralement le fond de sa pensée.  

Sur scène, le spectacle suivait son cours. D'ici peu, Mancini prendrait le relais. « C'est bientôt votre tour. » Œillade amusée envoyée à l'autre. Expression d'un sale gosse préparant un mauvais coup, rivetée au visage d'un adulte approchant doucement de la quarantaine. Du Sixte tout craché.

 
Code by Sleepy

_________________
« Au cœur des ténèbres, le ravi n'a qu'un crédo - n'y voir que du bleu » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: The Truth Behind Illusions ⇝ Circé    
Revenir en haut Aller en bas
 
The Truth Behind Illusions ⇝ Circé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Anastasia ✻ Sometimes, illusions are better than truth.
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» Little Jimmy Says...Cherchons des informations avec R-Truth!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: OUEST :: → CABARET-
Sauter vers: