Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

GOD HATES FANGS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 29 ans, une trentaine jamais atteinte, vieillesse pour toujours inconnue [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire, l'amour m'a déjà tout repris, ma confiance en lui crève un peu plus à chaque rencontre [titre de mon champ]: BESOGNE: : Tatoueur, ancien stratège militaire repenti pour actes de cruauté gratuits et ultraviolence avérée [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 236 ans depuis l'été dernier, et ce chiffre ne va faire que monter jusqu'à me dégouter [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Vampire depuis plus de deux siècles, avec une fierté non dissimulée pour cette origine glaçante qui fait de moi bien plus qu'un mortel [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Synyster Gates. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 224 [titre de mon champ]: PACTE: : 18/03/2017



Message
Sujet: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Dim 19 Mar - 1:13
Nuits Blanches ✝ Triste solitude.

L'éternité me va si bien, et pourtant, après deux siècles d'errance immortelle, on finit par tourner en rond. Routine avilissante, quotidien empoisonnant. Et à ne vivre que la nuit, on finit par se lasser du ciel nocturne.
Je referme la baie vitrée en revenant dans le salon de mon appartement, cigarette entre les lèvres. La nicotine, c'est bien tout ce qui est encore capable de m'occuper l'esprit au milieu de ce film muet qu'est ma vie. Je ne sais même plus dire depuis quand je me sens si lasse de tout ce qui m'entoure. Les gens se ressemblent tous, des copies de copies, un phénomène amplifié par mes insomnies récurrentes. Deux jours que je n'ai pas dormi, une dizaine de tasse à café vides dans l'évier. J'ai encore un goût de kawa trop sucré sur la langue, mêlé à la cendres que je respire.

Je ne craquerais pas.

Une idée me hante depuis ce matin, une rêverie un peu folle. Je m'imagine aller jouer les amoureux chroniques, rouler des mots d'amour en italien, en français, en anglais, juste pour voir un frisson, un semblant d'amour pour moi. Au fond je sais que je ne le ferais que pour me soulager de quelques billets en échange d'une nuit bien occupée, rien de plus. La mélancolie de cette situation me désespère d'avance.
Je me laisse tomber dans l'un des fauteuils en cuir noir, portable en main en faisant défiler les numéros. Je pourrais l'appeler, faire l'amant en manque, le menteur parfait. Je soupire ma cendre en rangeant mon téléphone dans ma poche de jeans. Ce n'est pas ça que je veux, ce n'est pas un projet sans lendemain avec un type que je vois avant tout comme un ami plus qu'un amant. Je suis hétéro, je ne fais pas dans les longues relations avec un mec...
Mais je m'ennuie cruellement, et la nuit commence à peine. Je ne passerais pas une dizaine d'heures de plus enfermé dans cet appartement, à regarder la Lune galoper entre les étoiles jusqu'à laisser sa place à cet inconnu Soleil.

J'ai besoin de prendre l'air.

J'attrape ma veste et mon briquet avant de fuir cette prison immaculée. Je remets mes cheveux en place face au miroir de l'ascenseur, constatant par la même occasion que j'ai toujours des cernes à faire peur à un mort. Il faut que j'arrête le café quelques temps.
Je me laisse le temps de flâner entre les ruelles, redécouvrir Rome et la beauté qui m'a tant fait craquer chez elle. Ma ville, c'est elle bien plus que ne l'était Firenze. Elle m'a tout donné, mais c'est à Rome que j'ai tout rendu.
Je reprends une cigarette sur le chemin, peu convaincu par mes propres décisions. J'avais passé plus d'un siècle au service de l'armée, à obéir et faire obéir sans mal. Mais quand il s'agissait de me pousser moi-même à faire quoique ce soit, j'avais constamment le sentiment de faire les pires choix possibles.

Je regrette déjà.

Mais je pousse la porte d'entrée, je vais jusqu'à l'ascenseur, mécaniquement, sans réfléchir à ce chemin que je connais déjà trop bien. j'ai presque honte parce que je sais que je ne suis pas de ce bord-là, que je fais ça uniquement pour passer le temps, pour me tenir occupé. Je l'ai toujours su que je n'aimais que les femmes, je ne suis jamais tombé amoureux que d'elles.
L'ascenseur s'ouvre à l'étage désiré, me sortant subitement de mes pensées. Je n'aurais pas du venir ici, mais mon corps reprend sa route malgré les réflexions qui tabassent mon esprit.
Je suis face à sa porte, plein de regrets et d'envie de faire demi-tour. j'aurais du boire jusqu'à ne plus me souvenir de rien, j'aurais eu moins de mal à prendre cette décision. Je devrais arrêter ce spectacle rocambolesque et rentrer chez moi. Je suis hétéro, j'ai pas besoin de ça pour être en accord avec moi même, j'ai pas besoin de ça pour oublier ce que j'ai fait quand je portais encore un uniforme.
La porte s'ouvre soudainement sur Hermès et ce visage que je ne reconnais que trop facilement. J'entends mon coeur dérailler de plus en plus rapidement. Je n'aurais pas du venir. Ou alors juste cette fois, juste une dernière fois. Je ne sais pas, je ne sais même plus ce que je voulais en venant ici.

Alors je l'ai embrassé pour m'épargner des paroles que je pourrais regretter.

_________________
PLEASURE'S ALL MINE THIS TIME
Took over my sense and I lost control. I'll taste your blood tonight. But know it's too late you've wasted all your time. Relax while you're closing your eyes to me. So warm as I'm setting you free, with your arms by your side there's no struggling.


Dernière édition par Dante Salaì Baldi le Lun 20 Mar - 19:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Dim 19 Mar - 17:10


un seul désir suffit pour peupler tout un monde
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ?


La journée s’achève. La nuit s’invite et happe le reste du pays sous son voile noir, parsemé de petits éclats brillants. La fenêtre ouverte invite un brin d’air frais dans la pièce. Le silence règne en maître. Aucune musique, aucun son. Le silence. Juste, le silence. Tu réfléchis, vautré dans ce fauteuil. Le temps semble s’être arrêté. La ville s’est éteinte de toute animation. Les éclairages jaunâtres des lampadaires se reflètent dans les carreaux de la baie-vitrée. La lumière est éteinte. L’appartement règne dans le noir. Lueur parfaite pour laisser les mauvais souvenirs refaire surface, laisser les bons s’échapper aussi rapidement qu’ils s’imposent à un esprit. L’enfer pur se faufile dans le cours de tes pensées, sans prévenir, imprévisible. Il se languissait de toi. Il te voulait. Pour t’écraser, te lacérer le ventre, t’épuiser, tuer toute trace de joie ultérieure. Les souvenirs t’emportent, t’es en transe. Tu retournes quelques années auparavant. Un corps d’enfant traîné sur le sol. Ce même corps enfermé dans une cage. Cette cage qui s’ouvre pour lui faire subir les pires sévices, les pires sanctions. Cet homme d’une quarantaine d’années qui te déshabille comme une putain, ce même homme qui te pervertit, développe cet appétit sexuel inébranlable. Cet homme qui te souille alors que tu n’es qu’un gosse. Qui t’empêche de hurler, de te débattre, qui te viole. Chaque soir. Pendant un mois. T’essuies une perle d’eau qui creuse un sillon de sel sur ta joue et te redresses d’un bon, comme piqué au vif. Puis, tu t’allonges au sol. T’as besoin de bouger. Ton corps musclé frôle le parquet à chaque pompe. Une larme de sueur coule le long de ta colonne vertébrale. Tu frissonnes. Tu les enchaînes, tu ne t’arrêtes plus jusqu’à l’épuisement. Tu ne veux plus penser. Tu t’y refuses. Un regard vers le smartphone posé sur la table du salon. Mia. Tu as besoin d’elle. T’as besoin de sa présence. Elle ne sait rien de cette histoire, mais t’as besoin qu’elle soit là. Tu te lèves vivement et attrapes ton portable comme si ta vie en dépendait. Le numéro s’affiche immédiatement sur l’écran, les tonalités résonnent. Messagerie. Tu réessayes à nouveau. Rien. Tu laisses un message sur le répondeur. Tu ne peux faire que ça. Mais t’as besoin de faire quelque chose. Tu vas devenir dingue, enfermé ici. Tu ne prends pas la peine de te vêtir convenablement. Fringué simplement de ton jogging, sans haut, tu te précipites vers la porte d’entrée, l’ouvres brutalement et. Dante. Ses lèvres charnues se plaquent contre les tiennes. Ta main s’empresse de saisir ses cheveux sombres, pour le maintenir un peu plus contre toi. Ton cœur bat si vite qu’il pourrait croire qu’il bat pour toi. Non. La peur coule dans tes veines. L’adrénaline. La sueur. Ses baisers. Tout se mélange dans ta tête. Tu n’es plus maître de rien. T’veux juste. Juste. « Douche… Hm. » as-tu le temps de marmonner entre deux baisers passionnés. D’un coup de pied, tu claques la porte et l’entraînes dans ta salle-de-bain. Ta langue glisse dans sa bouche pour rejoindre sa comparse. Une danse endiablée continue. Le cliquetis de sa ceinture. Le froissement de tissus qui descend sur ses chevilles. Tu es si faible, ce soir. Il pourrait faire de toi… ce qu’il veut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GOD HATES FANGS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 29 ans, une trentaine jamais atteinte, vieillesse pour toujours inconnue [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire, l'amour m'a déjà tout repris, ma confiance en lui crève un peu plus à chaque rencontre [titre de mon champ]: BESOGNE: : Tatoueur, ancien stratège militaire repenti pour actes de cruauté gratuits et ultraviolence avérée [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 236 ans depuis l'été dernier, et ce chiffre ne va faire que monter jusqu'à me dégouter [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Vampire depuis plus de deux siècles, avec une fierté non dissimulée pour cette origine glaçante qui fait de moi bien plus qu'un mortel [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Synyster Gates. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 224 [titre de mon champ]: PACTE: : 18/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Dim 19 Mar - 20:59
Sonne ✝ Regrets brûlants, putana...

Des réponses absentes me hantent et tiraillent le peu de concentration que je parviens à rassembler. J'ai des questions par centaines, des interrogations pour moi-même. Mon coeur veut fuir, mon corps veut jouir. Le dégoût s'empare de moi, il me lacère de l'intérieur parce que je ne suis qu'un sale monstre, un ersatz du prince que j'étais, qui préfère les vices des bas-fonds à mon piédestal militaire. J'ai le sentiment que ma gloire passé me vomit au visage, crachant mes victoires, mes réussites, mes anéantissements, comme de vulgaires morceaux de chair régurgités.
Je me déteste, mais c'est à lui que j'ai envie de faire du mal. Je veux me voir saigner, me sentir plus humain que divin, savoir que je peux encore trembler face à quoi que ce soit. Je veux me voir céder, courber l'échine devant mieux que moi, me sentir...

Martyre.

Comme tous ceux que j'ai laissé derrière moi, blessés, meurtris, brisés par mes actes. Je veux savoir ce que ça fait d'être ce que je n'ai jamais eu la prétention de devenir. Au fond, je veux seulement me punir pour le mal que j'ai engendré, pour la bête que je suis devenu derrière ces crocs.
Mais je ne me mutilerais pas, je ne vais pas me taillé les veines en collectionnant les lames de rasoir maculées. Je n'ai plus seize ans et ce goût prononcé pour les risques inutiles, je préfère laisser mon ultraviolence dialoguer avec les faiblesses des autres plutôt que les mienne.
Mis à nu, offert à la vue. Je me sens dégradé, amputé de ma fierté, mais je continue, je l'aide à envoyer tout ce que je porte contre le sol, terminant en caleçon, habillé par mon encre et ma confiance simulée. Son souffle me brûle alors que je lui inflige le même traitement, pour me sentir à égalité, et même en dominance face à lui.
La dualité s'installe en moi. Je voudrais qu'on me rende ce que j'ai fait, mais je refuse de me laisser faire. Je veux me sentir plus faible que je ne suis, mais je ne peux pas m'autoriser, même une brève seconde, à devenir autre chose qu'un meneur. Mon reflet, je ne l'aperçois plus que dans les charognes que je laisse, jamais dans l'art que je produis seul dans mon Enfer de carcere.

Brise-moi.

Je le crie en moi, mais je l'inflige à un autre. Le souffle écourté par mes battements accélérés. La porte de la salle de bain frappe le mur carrelé presque aussi fort que le dos d'Hermès cogne la paroi glacée de la douche. Il a choisi le lieu, je choisis le reste.
Mes doigts s'affolent, mon étreinte devient fiévreuse, erratique. Je glisse mes caresses dans son boxer, l'éloignant de ses hanches tout aussi vite. Je veux le savoir tout à moi, pouvoir coller mes phalanges tatouées sur sa peau de jouet vivant. Je sens presque la brûlure de cet amour fragile, vendu comme un jeu, plus douloureuse qu'un fragment du soleil léchant ma chair morte.
Mais c'est lui, ce Soleil maudit, la flamme qui consomme mes nuits pour m'empêcher de voir la Lune à nouveau. Je vais fermer les yeux face aux étoiles pour m'enfermer ici, près de lui. Je vais m'aveugler face à la Lune pour laisser le Soleil me consumer toujours plus douloureusement que la fois précédente.

C'est toi, mon Soleil Noir.

Je m'attarde dans son cou, ignorant la souffrance que ma raison m'inflige, jetant mes questions dans les flammes d'une nuit. Je mords sa chair encore vivante, retenant mes crocs de le faire pisser le sang. Mes doigts se crispent sur ses hanches alors que mon envie devient de plus en plus forte. Je continue de tourmenter sa peau de la pointe de mes canines, retenant ma furie destructrice qui s'empare de plus en plus de moi.
Mon instinct revient me posséder, mon goût du feu rage et frémit. Mon souffle s'accélère, calé sur le rythme de mon myocarde mort affolé par l'odeur non loin du sang et mon excitation bien présente. Un rictus déforme ma gueule d'ange en une grimace de démon alors que je relève la tête vers mon occupation de la soirée, mes pupilles dilatées rivées sur ses jolis yeux.

"J'espère que t'as toute la nuit devant toi..."

J'allume l'eau aussitôt, glaçant son sang autant que le mien.

_________________
PLEASURE'S ALL MINE THIS TIME
Took over my sense and I lost control. I'll taste your blood tonight. But know it's too late you've wasted all your time. Relax while you're closing your eyes to me. So warm as I'm setting you free, with your arms by your side there's no struggling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Dim 9 Avr - 15:10


un seul désir suffit pour peupler tout un monde
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GOD HATES FANGS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 29 ans, une trentaine jamais atteinte, vieillesse pour toujours inconnue [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire, l'amour m'a déjà tout repris, ma confiance en lui crève un peu plus à chaque rencontre [titre de mon champ]: BESOGNE: : Tatoueur, ancien stratège militaire repenti pour actes de cruauté gratuits et ultraviolence avérée [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 236 ans depuis l'été dernier, et ce chiffre ne va faire que monter jusqu'à me dégouter [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Vampire depuis plus de deux siècles, avec une fierté non dissimulée pour cette origine glaçante qui fait de moi bien plus qu'un mortel [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Synyster Gates. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 224 [titre de mon champ]: PACTE: : 18/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Mar 11 Avr - 18:52

_________________
PLEASURE'S ALL MINE THIS TIME
Took over my sense and I lost control. I'll taste your blood tonight. But know it's too late you've wasted all your time. Relax while you're closing your eyes to me. So warm as I'm setting you free, with your arms by your side there's no struggling.


Dernière édition par Dante Salaì Baldi le Jeu 18 Mai - 23:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Sam 29 Avr - 22:58


un seul désir suffit pour peupler tout un monde
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

GOD HATES FANGS

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 29 ans, une trentaine jamais atteinte, vieillesse pour toujours inconnue [titre de mon champ]: CONTRAT: : Célibataire, l'amour m'a déjà tout repris, ma confiance en lui crève un peu plus à chaque rencontre [titre de mon champ]: BESOGNE: : Tatoueur, ancien stratège militaire repenti pour actes de cruauté gratuits et ultraviolence avérée [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCORCE: : 236 ans depuis l'été dernier, et ce chiffre ne va faire que monter jusqu'à me dégouter [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Vampire depuis plus de deux siècles, avec une fierté non dissimulée pour cette origine glaçante qui fait de moi bien plus qu'un mortel [titre de mon champ]: @EFFIGIE: : Synyster Gates. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 224 [titre de mon champ]: PACTE: : 18/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Mar 16 Mai - 14:42

_________________
PLEASURE'S ALL MINE THIS TIME
Took over my sense and I lost control. I'll taste your blood tonight. But know it's too late you've wasted all your time. Relax while you're closing your eyes to me. So warm as I'm setting you free, with your arms by your side there's no struggling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   Lun 29 Mai - 18:39


un seul désir suffit pour peupler tout un monde
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès   
Revenir en haut Aller en bas
 
Un seul désir suffit pour peupler tout un monde. [Flashback] | PV Hermès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tenter le tout pour le tout.
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: EST-
Sauter vers: