Pyjama party – Hermès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 25 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Marié avec les portefeuille de ses daddy/mummy [titre de mon champ]: BESOGNE: : Yolo [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 61 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Élémentaire terre [titre de mon champ]: GANG: : Worship Gildi (Coven Datura) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/03/2017



Message
Sujet: Pyjama party – Hermès   Dim 19 Mar - 21:28
Dire que Camille est excité serait mentir. Il est intenable, même Gildì en a eu marre, il a préféré fuir avec que son protégé préféré (of course) le traîne dans la soirée qu’il a prévu. Pourtant, elle est pleine d’innocence, cette dernière. (Chose assez rare pour être précisée.) Ce soir, Camille va dormir dans son lit, dans sa tente, en bonne compagnie. Rien de charnelle, peut-être juste un cuillère innocente. Camille aime tant dormir en cuillère, qu’il soit la grande ou la petite, ça le rassure, ça le calme.
Camille a tout préparé lui-même, comme un grand : les saladiers de popcorn aux différentes flaveurs (du sel au sucre, du chocolat au caramel), les saladiers de chips, les petits pots de guacamole, les pâtisseries maisons… Pas d’alcools, des boissons chaudes et douces, des sodas qui piquent les papilles. Un festin peut-être un petit peu trop copieux pour une soirée en duo. Mais Camille, c’est un fait, il a toujours les yeux plus grands que le ventre, surévaluant tout ce qui l’entoure. En plus, tel un ninja, il a volé les identifiants du compte Netflix de Gilou. Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre.

Viendra-t-il ?
Aimerait-il ?
Oui.
Oui. (En tout cas, il sourit. C’est un bon présage, non ?)

La nuit est bien avancée, les saladiers bien entamés. Camille a Hermès assis entre ses jambes, son dos se pressant contre son torse. Il sent bon, Hermès, Camille aime bien. Rien de sexuel, Hermès est comme un frère. Rien de sexuel, surtout, car Camille applique avec application (oui oui) un vernis rose fluo sur les ongles de son Mémès. Soudainement, il se met à glousser contre son cou, faisant alors : je crois que j’ai organisé la pyjama party que toutes les collégiennes rêvent d’avoir. Oui, Camille se décrit lui-même en temps que collégienne. Blob, allongé près d’un pan de la tente, a un petit couinement, comme pour approuver. (Mais le gros chien dort, rêvant sûrement d’os et de poulets.) Plus sérieusement, l’air de rien, en toute innocence, Camille demande : alors, le boulot, ça va ? Parce que Camille, il s’inquiète un peu pour son Mémès, être escort n’est pas de tout repos et il y a des cons de partout, surtout le soir dans les ruelles sombres. Oups, le pinceau dérape, souillant la peau du cobaye. Les lèvres de Camille se pincent mais il y trouve une excuse pour se blottir un peu plus contre lui, avide de chaleur humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 91 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Mar 21 Mar - 15:20


Pyjama Party
Keep calm and put your jammies on.


Tu ne te rappelles pas comment tu l'as rencontré, ce Camille. Tu te demandes même pourquoi tu as accepté l'invitation de ce petit garçon, parce que c'est ce qu'il est, à tes yeux : un petit garçon dans un corps d'adulte. Certainement votre occupation de tous les jours qui vous a rapproché, cela ne fait pas de doute. Tu traverses Rome, alors que la nuit est bien avancée. Un sorcier tel que toi devrait craindre cette ambiance lugubre qui règne dans les rues, mais tu préfères ne pas y penser. Non, tu penses à la soirée que te prépare ton. Ami ? Collègue ? Tu ne sais pas comment le décrire. Tu as plus la sensation d'être là pour lui apporter la maturité sur laquelle il semble avoir mis un mouchoir dessus pour s'y asseoir. Tu ricanes. Bientôt, tu arrives sur le pas de la porte sur lequel tes phalanges viennent cogner. Tu ne le connaîtrais pas, tu aurais tout de suite songer qu'il t'aurait invité pour que tu finisses dans son lit. Et certes, tu te retrouves dans son lit de toute façon, mais pas de la manière dont certains l'auraient escompté. Cela fait bientôt deux heures que tu es dans sa tente, à tremper des chips dans du guacamole, alors que ta main vient d'être prise en otage pour se faire vernir les ongles. Tu soupires en songeant à la réaction de Mia lorsque tu devras lui demander du dissolvant et à la remarque qu'elle fournirait en cadeau avec. Tu t'avachis un peu plus contre lui, alors que tes yeux fixent l'écran de télévision où une série Netflix défile depuis le début de votre soirée. « Hn ? » Tu demandes en sentant son souffle dans ton cou. Tu récupères ta main manucurée et la tends devant toi pour observer le résultat. Tu dois admettre qu'il est doué pour ça. « T'es pas un peu grand pour être collégien, Camillou ? » Tu essuies ta main sur ton haut pour la lui tendre. T'aimes bien qu'il prenne soin de toi. T'as l'impression d'avoir un petit frère. « Cela pourrait être pire. » Tu penses à tes clients. T'es plus une prostituée qu'un escort, dans le fond. Tu dis escort simplement parce que cela fait plus propre. Parce que ça donne l'espoir à ta soeur qu'il ne se passe rien dans cette chambre, que seule ta présence est désirée. Mais, non. Il ne se passe jamais rien de prude. Pourtant, c'est ce que tu cherches avec Camille. T'veux pas de son corps, t'as jamais eu de sentiments déplacés à son égard. Tu ressens le besoin de t'assurer de sa sécurité. « Et toi ? Tu me le dirais si cela se passait mal. N'est-ce pas ? » Tu tournes la tête vers lui, ton visage à quelques centimètres du sien. « Tu me le dirais ? » L'expression de ton faciès est claire : aucun mensonge. De toutes les façons, tu t'en rendras compte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 25 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Marié avec les portefeuille de ses daddy/mummy [titre de mon champ]: BESOGNE: : Yolo [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 61 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Élémentaire terre [titre de mon champ]: GANG: : Worship Gildi (Coven Datura) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Jeu 6 Avr - 20:55

Ksss, je suis la plus belle des collégienne alors ! qu'il répond avec un air suffisant. Puis, doucement, avec sa discrétion et sa subtilité habituelle, il s’enquiert des affaires de son ami. A la place, le con, il lui retourne la question. Camille a conscience qu'à force de faire un éléphant pour un acarien, plus personne va vraiment le croire si un jour il se passe réellement quelque chose. Quand il était petit, à l'école, un orchestre venait tous les ans pour jouer Pierre et le loup , genre le loup était le saxophone et Pierre était le violon, une connerie du genre qu'il n'a jamais compris. Ça parle d'un gosse qui pour le fun sonne l'alerte aux loups genre tous les dimanches. Mais au bout de la cinquantième fois, ca fait plus trop rigoler les chasseurs. Sauf qu'un jour, le loup se pointe vraiment et c'est la merde. Vu que personne l’a cru, il s'est fait bouffer. Rip Pierre, tu auras été con toute ta vie. Bah Camille, c'est un peu (beaucoup) pareil. Mais il ne peut pas s'empêcher à faire toute la montagne de drame pour que dalle. Camille offre un sourire à Hermès, avec cette condescendance blasée qui le caractéristique. Mon Mémès, si une merde m'arrive, le pape lui-même sera mis au courant. Camille tapote doucement sa joue, un sourire tendre ourlant ses lèvres. Mais promis, toi, tu auras droit à la version la plus crédible possible. Puis doucement, comme pour sceller ce pacte, Camille embrasse Hermès. Rien de trop sexuel, il sait se contrôler parfois, pis les bisous guacamole/pop-corn ce sont pas vraiment les plus glamours. Mais bon, même si tu peux le camembert français, tant que t'es thuné, Camille, rien ne l'arrête. Il conclut le baiser par un plus rapide sur sa joue, récupérant sa main pour souffler dessus, espérant faire sécher le vernis plus vite comme ca il peut ajouter des paillettes comme il a vu dans un tuto youtube. Tu sais que l'autre jour, je suis tombé sur un vamp ? Un gros con qui se croyait encore à l’apartheid. Il voulait que je le suce gratos parce que je suis une sous race. Fdp. Il grogne encore quelques autres mots dans sa barbe inexistante avant de se tordre sur le lit afin de récupérer une éponge à maquillage et un flacon de vernis pailleté. Rose, encore. Et le voilà à mettre des paillettes sur les ongles d'Hermès, marmonnant des dab dab dab de circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 91 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Mar 11 Avr - 9:49


Pyjama Party
Keep calm and put your jammies on.


La dizaine d’année qui vous sépare n’est rien face au fossé qui se creuse entre vos deux univers. Vous êtes si différents, et pourtant, vous partagez le même quotidien. A quelques choses près. L’écran sur lequel dansent les images successives a perdu tout intérêt à tes yeux, intérêt que tu concentres désormais sur cet autre homme, installé confortablement derrière toi. Sa remarque te fait lâcher un rire. Si songer être une collégienne le satisfaisait, tu n’allais certainement pas briser ses rêves. Ce n’est pas ton rôle. Tu n’as pas besoin de le regarder dans les yeux pour savoir qu’il se perd dans ses pensées : les battements de son cœur contre ton oreille ralentissent. Tu souris. Il a l’attention d’une petite cuillère. Tu lèves les yeux au ciel. Tu bascules la tête en arrière pour le remercier mais tes lèvres ne font que rencontrer les siennes. Tu auras toujours du mal à t’y faire. T’es pas ce genre de type à embrasser tes proches, juste pour les embrasser. Une fois encore, c’est Camille. Tu ne peux rien lui refuser, alors tu te laisses faire sans broncher, que ce soit pour ce baiser, ou pour tes mains bien manucurées, bien roses. Malgré ce que tu aurais pu penser : non. Camillou n’en a pas terminé. Sa petite histoire te fait rire. « T’es sérieux ? tu lui as dit d’aller se faire mettre avec un poing dans les bourses au moins ? Les vamps m’étonneront toujours. Ils sont si cons. » Tu rigoles encore un peu, avant de t’arrêter subitement. « P’tain, ça me fait penser. » Tu te redresses pour te coller un peu plus à son torse, ton propre corps glissant un peu plus sur le matelas au fil du temps passé à ses côtés. « Conseil, ne laisses jamais un loup te sucer sans avoir regardé le calendrier lunaire. » Tu grimaces à la simple évocation de ce souvenir. Douloureux, très douloureux. Trop pour que tu ais l’obligation de t’arrêter de bosser quelques jours. Tu soupires et l’observes te peindre les ongles avec ses paillettes. Tu te demandes vraiment quelle explication tu vas pouvoir donner à Mia pour qu’elle te prête son dissolvant. Dans le fond, tu te fiches d’avoir de la couleur au bout des doigts, du moment que tu puisses ressentir la chaleur de son corps. Les rapports que tu entretiens avec tes clients n’ont rien de chaleureux, ils sont froids, vides de tout sens. Alors la simple étreinte de cet homme que tu as appris à connaître te réchauffe un peu. Il est rare que quelqu’un prenne soin de toi comme il le fait après connaissance de ton emploi. Mais, le contraire aurait été hypocrite, entre deux escorts. « T’as revu l’autre nana avec ses envies étranges ? » Tu demandes, en arquant un sourcil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 25 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Marié avec les portefeuille de ses daddy/mummy [titre de mon champ]: BESOGNE: : Yolo [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 61 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Élémentaire terre [titre de mon champ]: GANG: : Worship Gildi (Coven Datura) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Mar 11 Avr - 11:59

Je lui ai dit qu’il allait attraper la négritude si on échangeait des fluides. Le mot est dit en français et malgré sa fierté apparente, Camille n’a pas la moindre idée de ce que cela pourrait signifier. C'est un courant littéraire de l’hexagone pis ça touche les noirs, visiblement. Il en a entendu parlé à l’une de ces soirées mondaines emmerdantes où il escorte son illustre vieille dame préférée. Oh, oui, bien sûr, la négritude ! qu’il s'était exclamé avant de fuir les possibles questions approfondies en allant chercher une flûte de champagne à sa dame. Pour revenir à notre histoire, son vampire, lui, savait ce que c'était. Il a eu l'air un peu con, Camille, lorsque le type lui a rit au nez avant de tourner les talons après une dernière remarque méprisante sur son infériorité (bien sûr). Mais ça, Hermès n’est pas obligé de le savoir. J’ai cru finir en milkshake, qu’il fait à la place avec un air entendu. Mais quand Hermès lui raconte sa propre histoire, c'est une véritable horreur non feinte qui se peint sur son visage. Camille en lâche son éponge ! Putain, tu t’es fait bouffer la bite ? Il a ce mouvement de recul masculin, empathique à la douleur de son ami, se tenant le paquet en grimaçant. Il n’a jamais eu de problèmes aussi handicapant, ayant plutôt affaires au problématiques “humaines” de type racisme, violence, tentatives de viols. Rien de trop grave, selon cet idiot de Camille. La communauté surnaturelle le laisse tranquille, sûrement car il n’est pas trop crédible en sorcier et ce malgré son patronyme. Quand il explique que le Baron est sans grand-père, on lui rit au nez, on tapote son épaule d’un geste condescendant. Ah, qu’est-ce qu'il est drôle, ce Camille ! J’peux voir ? Un poil morbide, Camille imagine un phallus réduit par deux, avec des traces de dents, des bleus. Il glisse deux doigts entre l’eslastique du jogging et la peau d’Hermès, tirant un peu pour le taquiner, mais il attend une autorisation avant de faire quoi que ce soit. Même si on est travailleur du sexe, une bite, c'est personnel.
Puis Hermès, il change de sujet, perdant complètement Camille. Une fille aux envies chelou ? Son front se plisse tandis qu’il passe en revue tous ses clients bizarres. Le trip des pieds, c'est chelou ? Ah, l’autre jour, on lui a demandé de pisser en préliminaire mais c'était un homme et Camille avait la vessie vide. Puis soudain, la lumière : On connait quelqu'un enceinte et je suis pas au courent ?! Il braille, secouant Hermès avec un air outré. Camille doit être au courant de chacune des personnes enceintes de son entourage, c'est la loi. (non.) Il se creuse l’esprit afin de trouver une recrue potentielle, mais que dalle. Camille n’a jamais vraiment été bon aux devinettes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 91 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Sam 29 Avr - 22:57


Pyjama Party
Keep calm and put your jammies on.


Tu ne parviens pas à retenir ce léger rire. Le jeune homme a toujours eu le don de raconter des histoires, et ce, en toutes circonstances. Il parvient toujours à t’arracher un sourire, un rire, peu importe ton état d’esprit. C’est pour ça, que t’aimes passé du temps en sa compagnie. Si différents, mais à la fois si complémentaires. Tu attrapes sa main et la poses sur ton ventre. Tu joues avec ses doigts, habitude dont tu as du mal à t’en défaire. « T’aurais fini en milkshake, Rome dans son intégralité aurait été au courant, Camillou. » Tu te moques, avant de soupirer, tout de même inquiet par chaque anecdote qu’il te compte au fil du temps. « La prochaine fois que ça se produit, tu m’appelles. Et j’plaisante pas. » Lentement, tu bascules ta tête en arrière pour le regarder droit dans les yeux. Tu ne lui laisses pas le choix. Dans le fond, t’as conscience que tu ne supporterais pas sa disparition. Il est un peu devenu ton petit frère, ce gamin. T’as bien Mia, c’est vrai, mais elle ne saura jamais ce qu’être doté de pouvoirs surnaturels peut signifier, simple humaine qu’elle est. La jeune femme paraît bien innocente à côté de toi. Elle sauve des vies, pendant que toi, tu sautes tes employeurs. Tu pousses un soupir et acquiesces lentement. T’as pas le même don que le black pour raconter tes mésaventures, mais l’effet est là. « Pas loin. » Admets-tu. « Heureusement que j’avais de l’argent sur moi. Sinon j’aurais pu commencer une carrière de castrat. » Tu lâches une autre grimace avant de baisser les yeux vers la main du jeune homme, s’aventurant sous tes vêtements. T’as aucune pudeur, alors ce geste ne te semble même pas déplacé. Tu hoches la tête et baisses ton bas jusqu’à tes genoux. Tu saisis ton sexe et tires la peau pour lui montrer la marque minime sur la longueur de ta verge. Avec du temps et un brin de magie, la cicatrice s’estompe, mais tu es loin d’être un pro en matière de soins. Puis, il te fait sursauter alors que t’as toujours la main dans le boxer. Ton cœur palpite quelques instants avant de retrouver un rythme normal. Il est préférable de ne pas être cardiaque, lorsque l’on côtoie Camille. Il te secoue tel un pommier, t’arrachant des éclats de rire incontrôlés. « P’tain, calmes-toi. T’es au courant du moindre fait et geste de toute la ville. C’est plutôt à moi de te poser la question ! » Tu remontes ton jogging sur ta taille et te tournes vers lui. « Nan, j’te parlais de la nana avec ses pieds. Elle a recommencé? » Quand t’y penses, t’as l’impression de devenir une collégienne avide de potins et de ragots en tout genre. C’est l’effet Camille, comme t’aimes bien l’appeler. Tu avales une autre chips. Tu parles de lui, parce que ça t’évite de parler de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 25 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Marié avec les portefeuille de ses daddy/mummy [titre de mon champ]: BESOGNE: : Yolo [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 61 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Élémentaire terre [titre de mon champ]: GANG: : Worship Gildi (Coven Datura) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Mar 2 Mai - 15:41
J’espère bien, que ma mort ne soit pas vaine ! Il prend une pose dramatique, la main sur le front. Camille espère sincèrement que s'il meurt, il y aura un jour de mémoire en son honneur. Il est terrifié à l'idée de mourir anonyme, seul. C'est pour ça que Camille bricole sa durée de vie, pour éviter de mourir, pour connaître et marquer l’esprit de plus de personnes possibles. Mais Hermès, il ne rigole plus. Camille voit une inquiétude sincère dans ses yeux et ça le touche si fort que son pauvre petit coeur s'emballe. Oh, Hermès l’aime vraiment. Dans un élan d’amour, Camille vient le serrer fort fort fort contre lui, tant pis pour les ongles. Merci, t’es le plus mieux. C'est rare, les personnes qui le prennent au sérieux lorsqu’il raconte ses conneries, Camille. Lorsqu'un truc va pas, lorsqu'un truc inquiète le cajun, il va immédiatement​ en parler à Gildì. Mais Gilou restant Gilou, il rigole à la plupart des trucs, rappelant à Camille qu’il est un sorcier, qu’il a des pouvoirs, qu’il est également autorisé à s'en servir. Parfois, Camille se dit que Gildì s’en fiche, de lui. Y’a que Erebe qui le prend au sérieux, et maintenant Hermès.
Et naturellement, la discussion se tourne vers l'état du zizi de Hermès. Horreur. Camille ose même pas imaginer ce qu'il ferait si il venait à perdre son pénis chéri. C'est son outil de travail, et le cajun a tendance à penser que c'est son identité. On l’aime pour ça. Camille sans bite ? C'est comme le Cavalier sans tête avec une tête. Comme Garfield sans lasagnes. Comme les Champs sans les Elysées. Ce serait l’Apocalypse. Curieux comme un poux, Camille glisse sa main et ses yeux dans le caleçon de son invité. Aux yeux de la diva, la cicatrice est énorme. Amagad, mais​ tu as failli mourir[ ! En plus c'est tout plein de veines, la bite, Camille imagine un gézair de sang et cale fait bêtement glousser. Puis les mots de Hermès l’outre, il s’écrit avec tout son coeur l’hypothèse d’une camarade en cloque. Hermès sursaute. Blob sursaute. Même la télé a dû sursauter. Fausse alerte, personne est enceinte. Camille est un peu déçu, il s'était préparé un nouveau discours de motivation afin de devenir le parrain du futur môme. Camille doit être le parrain du trois quarts des enfants nés ici, dans le coven datura. Hermès se ressape, provoquant une petite moue déçue chez l’escorte. La vue n'est pas dégueulasse. Invitant Hermès a se rasseoir près de lui, allant se blottir dans ses bras une fois chose faite, Camille décrit avec moultes et moultes détails les envies étranges de ses illustres clients. Il ne juge pas ce genre de choses, le Camille, car plus elles sont bizarres et plus il peut faire grimper ses prix. Mais les pieds, c'est vraiment chiant, il est hyper chatouilleux de cette partie. Le truc, mon Mémès, c'est de faire passer les gloussements pour des vocalises. Il hoche la tête en sa direction, hyper sérieux, un brin paternaliste. Ça doit marcher sur en plus, son conseil, vu que la dame revient toujours. Ses doigts lui font des papouilles sur le ventre, tout heureux. Azi, et toi ? Dis moi tout. Infos croustillantes ? Secrets honteux ? Je veux savoir ! Parfois, Camille se dit qu’il pourrait très bien faire la sexy-voix du téléachat. Au moins, s'il se fait bouffer la bite, il pourra aisément se reconvertir. Parce que Camille, il a une jolie voix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 91 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Dim 21 Mai - 22:17


Pyjama Party
Keep calm and put your jammies on.


À chaque parole que prononce Camille, tu sais parfaitement qu’il s’y cache une part de vérité que le jeune homme ne parviendrait jamais à clamer haut et fort sans prendre un ton dramatique, ou sans y placer une extraordinaire anecdote dont il a le secret. Un sourire au coin des lèvres, tu le serres doucement dans tes bras. Quelque part, toi aussi, t’avais besoin de ce contact humain. Alors, tu l’enlaces tendrement tandis qu’une de tes mains se faufilent sous son haut, cherchant un peu plus de chaleur. Tu redécouvres son grain de peau sous tes doigts. Peut-être ton joli vernis rose pailleté est fichu, mais ça n’a pas la moindre importance à tes yeux. Son commentaire agrandit ton sourire. Tu frottes son dos, profitant de cette proximité pour renifler son parfum, puis t’écartes doucement. Tu embrasses son front comme tu le ferais pour ta petite sœur, puis la conversation est à nouveau détournée vers ton pénis. Sa réaction te fait rire. Tu le laisses regarder ton membre, dont tu prends grand soin depuis cet accident. « Peut-être pas mourir, mais devenir impuissant. T’imagines, un escorte impuissant ? » t’exclames-tu, imitant l’air outré de tin hôte. Dans le fond, ce n’est pas tant que ton métier soit en péril qui te pose problème, mais surtout le fait de plus pouvoir faire usage de ton sexe, pour apaiser tes pulsions insatiables. Avec ton appétit sexuel, Rome pourrait vite être victime de ta frustration. Puis, un cri, une fausse alerte à laquelle Camillou s’est empressé de réagir, faisant surtout tout être vivant dans la pièce, y compris toi. Surtout, toi, en fait. Tu te rhabilles, malgré la moue de ton ami qui ne t’échappe pas. Le black aime les belles choses, tu dois donc en faire partie à ses yeux. Tu affirmes cette hypothèse en posant tes lèvres sur les siestes. Un baiser chaste pour le remercier de son empathie et de sa compassion. Un baiser parce que t’aimes ça, oui. Un baiser parce que ça te semble si naturel entre vous. Il n’y a pas forcément besoin de raison à chacun de tes gestes, juste une envie. Tu prends rarement le temps de réfléchir à tes actes, à tord sans doute. Tu te réinstalles contre lui et l’accueilles dans tes bras, caressant ses hanches. Tu arques un sourcil, amusé. Et toi qui pensait que les hommes étaient les plus adorateurs de gémissements, ils s’avèrent que les fétichistes des pieds ne demandent pas leur reste. Tu secoues la tête de gauche à droite pour réprimer un rire, avant que la conversation ne vrille à nouveau sur ta personne. Tu hausses les épaules. T’hésites à lui parler de cet homme, Lucius, mais te dis que tu lui feras des confidences quand tu auras plus de détails. « J’ai un type qui débarque toujours à l’improviste, un vamp. Il veut toujours avoir le contrôle, toujours violent. » Tu te mets à rire avant même d’avoir terminé ton histoire. « Et il assume jamais. Il assume pas coucher avec un mec, mais il en redemande toujours. » Tes doigts glissent dans les siens. « J’crois qu’être con, c’est une tard chez les sangsues ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : 25 ans [titre de mon champ]: CONTRAT: : Marié avec les portefeuille de ses daddy/mummy [titre de mon champ]: BESOGNE: : Yolo [titre de mon champ]: ÉCORCE: : 61 ans [titre de mon champ]: ÉCHINE: : Sorcier [titre de mon champ]: PRESTIGE: : Élémentaire terre [titre de mon champ]: GANG: : Worship Gildi (Coven Datura) [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 95 [titre de mon champ]: PACTE: : 14/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Mer 31 Mai - 11:22
Parfois, Camille imagine être amoureux de Hermès et que Hermès est amoureux de lui. Il s’imagine dans son lit, dans le sien, nus, à se caresser tout le corps sans être sexuel. Camille trouve ça beau, les caresses sans but précis. Caresser juste pour toucher la peau d’un être aimé. Il trouve ça sexy. Il s’imagine à embrasser son corps, caresser ses blessures, ses doigts se perdant dans ses cheveux. Camille rêvasse avec chacune des personnes avec lesquelles il se sent en sécurité. Gildì (même si lui, ses rêveries ne sont pas forcément si innocentes), Erebe... Et parfois, les doux rêves de Camille deviennent réalité l’espace d’une soirée, surtout quand Hermès le cale dans ses bras, caressant sa peau, croisant ses doigts dans les siens. Oh, Camille pourrait mourir heureux ! Le voilà qu'il sourit bêtement, l’animal, poussant son Mémès à s'ouvrir un peu. C'est rare que le jeune homme parle de lui, mais Camille compte bien être l’exception, l’oreille attentive qui essayera d'être silencieuse. (Il ne promet rien sur ce point là.) Oh, vampire, régulier, placard. Ça, c'est une histoire qui intéresse notre sorcier ! Un parfait début de romance slash interdite. S'il avait un quelconque talent d’écriture, Camille en écrirait une fiction sur wattpad. “Les milles amours de Hermès-la-belle-teub”, ça vendra des millions ! Il imagine déjà un film osé mais joli avec Sexy DiCaprio et Baisable Redmayne en tête d’affiche. Les scènes de fesses ne seront ni censurées ni fakées, of course . Camille se raccroche à la réalité lorsque les doigts d’Hermès font une pression sur les siennes. De quoi on parlait déjà ? Ah oui ! De nouveau, ses mains taquines parcourent son corps à la recherche de marque, que morsures. Il te fait quoi ? Les vampires, généralement ça baisent bien, ils ont des années d'entraînement dans les pattes. Mais Camille a une petite préférence pour les loups-garous, c'est plus sportif comme on dit. Les loups ont aussi une meilleure tendance à prendre soin du partenaire après les roulades, ça le fait de sentir aimé, Camille. Généralement, les vampires sont des dick. A cause de l’âge, ils se croient les rois du monde. Mais la plupart sont thuné, ce qui n’est pas négligeable. Il est riche ? Des billets violets brillent dans les yeux de Camille. Spoilers : il est très matériel, le garçon. Puis tout à coup, il se met à réfléchir sérieusement, à voix haute : Pourquoi tu me parles de lui alors qu'on est censé parler des chelou ? Tu veux me faire passer un message ? O. M. G. IL T'INTÉRESSE PLUS QUE LE SEXE C'EST CA ? Oui, Camille a hurlé. Oui, Camille est en train de secouer comme un prunier son ami. Son roman va se vendre en milliards ! Il est tellement intenable qu'il renverse quelques popcorn sur le lit, que la terre se met à trembler, que sa Belle de Nuit vocifère un chapelet d’injures depuis son pot (oui, il faut savoir que les Belles de Nuit sont des plantes extrêmement ordurières, Camille les kiffe pour ça). Bref, l’escorte est tellement excité par l’hypothèse que Hermès soit amoureux de ce Lucius qu’il pète un câble. Robert la plante se tait brusquement, la terre se calme : Gilou doit en avoir ras le bol. Ça ne calme pas tout autant Camille, Camille qui secoue toujours ce pauvre Hermès en lui beuglant de tout lui dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WICKED GAME

avatar

conter son règne
[titre de mon champ]: OSSATURE: : tu as trente-quatre ans. [titre de mon champ]: CONTRAT: : tu es célibataire. certains diront célibatârd. tu prends ce qui te tombe sous la main, et parfois même, à regrets. la vie de couple ? non, merci. tu ne veux pas t'encombrer de personnes inutiles, tu veux juste tirer un coup. puis, impossible de choisir. les courbes féminines sont tout aussi attirantes que celles de ces messieurs. pourtant, personne ne pourra venir quérir ton coeur. il est emprisonné bien trop profondément dans une cage de fer impénétrable. du mithril pur. [titre de mon champ]: BESOGNE: : études de droits à l'abandon, escort boy à temps plein. [titre de mon champ]:
[titre de mon champ]: ÉCHINE: : sorcier. [titre de mon champ]: PRESTIGE: : tu es un illusionniste. tu es capable de troubler les esprits, faire voir aux gens ce que tu désires. [titre de mon champ]: BAFOUILLES: : 91 [titre de mon champ]: PACTE: : 04/03/2017



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   Mer 14 Juin - 20:09


Pyjama Party
Keep calm and put your jammies on.


Souvent, tu te surprends à être bien trop protecteur envers ton cadet. Tu ne peux t’empêcher de demander de ses nouvelles, de t’inquiéter pour son moindre bobo. Tu rappliques dès qu’il t’appelle, dès qu’il t’envoie un sms. Il t’arrive parfois de te demander si cette simple envie de le savoir en sécurité ne dépasse pas votre amitié. Certains diront que votre relation est ambiguë, tu diras qu’elle est à votre image. Ni lui, ni toi n’avait un concept de la normalité bien défini. Tes bras entourent le corps de cet autre homme et le maintiennent fermement contre toi. Ta main s’aventure sous son pantalon pour caresser sa cuisse, au détriment de ce joli vernis rose apposé sur tes ongles. S’il te pose la question, tu mentiras pas en lui avouant avoir envie de plus que quelques câlins, quelques baisers volés, mais votre lien te plaît tel qu’il est. Camille est cette oreille inattentive dont tu as besoin quand ça ne va pas. T’es pas le genre de type très prolixe, certes, mais ça te fait du bien de savoir qu’il est là. Ta main libre serre ses petits doigts, entrelacés aux tiens. Finalement, le rejoindre ici n’était pas une si mauvaise idée. C’est probablement la meilleure décision que tu ais prise aujourd’hui, ci ce n’est de la semaine ou du mois. Ceci dit, rendre visite à ce sorcier est loin d’être de tout repos. Il n’est pas méchant, juste hyperactif, excité au moindre mot que tu peux prononcer. Il te fait beaucoup de bien. Il apaise tes mœurs, te donne la sensation de faire quelque chose de bien pour quelqu’un. Il t’offre une présence que tu ne peux pas refuser. Une présence agréable. Une présence que tu acceptes dès que celle-ci s’impose. Une présence que tu viens réclamer lorsque votre dernière rencontre remonte à trop longtemps. Ses questions affluent sans même que tu ne puisses prendre le temps d’y répondre. Elles s’enchaînent, et tout à coup, voilà qu’il te secoue comme un prunier, te hurlant dessus. Tu exploses de rire face à l’absurdité de ses paroles. « Dante ? Nan, nan, certainement pas ! » Tu pouffes. Tu secoues la tête de gauche à droite. « Personne ne m’intéresse à part toi, Camillou. » tu murmures au creux de son oreille avec un sourire. C’est un mensonge, mais tu te gardes bien de lui dire. Tu ne sais pas encore ce qu’il en est de sentiments. Tu ne sais pas si tu peux aimer qui que ce soit. Tu te laisses le temps de la réflexion. Doucement, tu lui ôtes ses mains de tes épaules pour qu’il arrête de te secouer dans tous les sens et l’embrasse pour qu’il cesse de hurler. Tu arques un sourcil et romps ton étreinte, le jugeant suffisamment calme pour t’écouter. « Dante est juste une putain de sangsue. Il vient se vider en débarquant à l’improviste, mais ce qu’il aime c’est me soumettre. » Tu grimaces en repensant à la dernière fois, dans ta salle-de-bain. C’était plus que violent. Il a abusé de ta faiblesse momentanée, abusé de cet instant où tu étais au fond du trou et où tu ne pouvais pas dire non. « Il me fait de la peine. Il assume pas. Fais surtout pas l’erreur de lui dire qu’il est gay, ça va pas lui plaire. » Tu te moques et tires sur le col de ton t-shirt pour dévoiler les traces de crocs sur ta carotide et ton épaule. « Regardes ce qu’il a fait cet enculé. Ça fait une semaine. » Effectivement, les hématomes sont toujours bien présents, bien colorés, bien violets. « Et toi, t’es amoureux ? » Tu demandes, véritablement intéressé par la réponse qu’il pourrait te donner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
conter son règne



Message
Sujet: Re: Pyjama party – Hermès   
Revenir en haut Aller en bas
 
Pyjama party – Hermès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Pyjama party /!\ no boys
» Pyjama Party ~ Animation Poufsouffle
» kat & tiana ❝ pyjama party ❞
» Pyjama party! [ALL GRYFFONDOR]
» A pyjama party in the Grace's Cabanon ! [RP Charline, Marlène,Lena et Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIGOR MORTIS ::  :: OUEST-
Sauter vers: