Dernière visite : Mer 21 Juin - 17:11
Cassiopée Salviati
Envoyer un message privé
 
avatar
OSSATURE: :
vingt-cinq ans, une fleur juvénile dans cette flore humaine millénaire. tes pétales ne sont pas prêtes de flétrir si tu évites la beauté solaire.
CONTRAT: :
célibataire, le néant. essence même de ton attirance. tu ne peux détourner ton regard du vide, cependant, elle est ce vide contre lequel tu ne peux rien faire. pourquoi est-elle si ignoble ? elle t'inspire l'envie de la vaincre, de jouir d'elle. tu ne peux que mourir lentement sous son regard, sans jamais te laisser précipiter par tes désirs romantiques. pourquoi ? elle parle si bien au plus profond de ton être, tu ne peux que résister à ses charmes. tu ne peux la perdre, même si la posséder est un vice. âme soeur. heureux de cette félicité, tu en viens finalement à haïr cette malédiction. il est absurde de ne connaître qu'un amour unique, néanmoins, tu continues à proclamer que tu ne sais rien de cette exaltation. tu nies ressentir cette chamade lorsque ton regard croise le sien. lorsque la douceur de sa chevelure éclaire ton regard. la fatalité s'amuse de toi, elle ramène sans cesse son ombre sur ton existence. tu ne peux t'échapper de tes sentiments et ce malgré la douleur qui t'étrangle de plus en plus.
BESOGNE: :
étudiante en psychologie, toutes choses humaines possèdent son mystère, et l'amour, c'est le mystère de chaque détails. peut-être est-ce pour cela qu'une curiosité bestiale te pousse à découvrir la vérité ? tu refuses d'ignorer les secrets de la nature humaine, bien que l'amour demeure de labyrinthiques questionnements. l'envie de sentir la douce pression d'un regard sur ta personne ne se tait jamais véritablement, pourtant l'idée d'en savoir plus que la masse te paraît bien plus satisfaisant.
ÉCORCE: :
vingt-cinq ans, l'âge n'a jamais été un ennui dans ton existence. tu goûtes encore la jeunesse et ce pour l'éternité dorénavant. le temps ne pourra t'apporter que plus de prestance.
ÉCHINE: :
vampire, il s'approche de cette ondine vermeille ne pouvant plus lutter contre ce tiraillement incessant. l'onde troublée s'est cependant aussitôt transformée en lavure terrible, souillant ses papilles de ce goût si impur.
BAFOUILLES: :
28
PACTE: :
02/06/2017